Salut! Identification

Recherche avancée

L'histoire sans fin

Envoyé par ncommiss 
Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
L'histoire sans fin
mardi 22 octobre 2013 21:26:25
Je commence une histoire, et vous continuez en mettant ce qui vous passe par la tête. On doit finir la phrase de son voisin du dessus et commencer celle du voisin du dessous, et on peut écrire maximum une phrase entre les deux. Faut que ce soit le plus déjanté possible, donc n'hésitez pas à parler de bananes arthritiques ou de pastèques nymphomanes.

-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-

Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et...
Re: L'histoire sans fin
mardi 22 octobre 2013 21:44:54
...et les canards qui barbottent dans la mare!

Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour...
Re: L'histoire sans fin
mardi 22 octobre 2013 21:51:52
... pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor...
Re: L'histoire sans fin
mardi 22 octobre 2013 21:53:14
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare!

Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour...

(il y a toujours quelqu'un pour râler et dire qu'il n'arrive pas à suivre, alors je vous conseille de tout mettre puis de rajouter votre phrase ^^)

Modifié 1 fois. Dernière modification le 22/10/13 21:55 par domi98.
Re: L'histoire sans fin
mardi 22 octobre 2013 22:10:02
Citation
domi98
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare!

Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour...

Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de
Re: L'histoire sans fin
mardi 22 octobre 2013 22:18:02
Citation
Cerveza
Citation
domi98
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare!

Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour...

Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de

Faire apparaitre des fermes comme par enchantement!
Mais ses tarifs...
Re: L'histoire sans fin
mardi 22 octobre 2013 23:00:40
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare!

Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement!

Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).
La concurrence étant déloyale, elle décida de...
Re: L'histoire sans fin
mercredi 23 octobre 2013 03:01:15
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare!

Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement!

Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).
La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette...
Re: L'histoire sans fin
mercredi 23 octobre 2013 07:15:21
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare!

Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement!

Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).
La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que...
Re: L'histoire sans fin
mercredi 23 octobre 2013 15:28:49
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare!

Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement!

Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).
La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver,

Tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de...
Re: L'histoire sans fin
mercredi 23 octobre 2013 15:33:10
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, ...
Re: L'histoire sans fin
mercredi 23 octobre 2013 19:33:45
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler...
Re: L'histoire sans fin
mercredi 23 octobre 2013 20:14:07
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin...
Re: L'histoire sans fin
jeudi 24 octobre 2013 02:37:18
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin... se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de...
Re: L'histoire sans fin
jeudi 24 octobre 2013 03:37:50
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin... se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de...

Modifié 1 fois. Dernière modification le 24/10/13 03:38 par Krigz.
Re: L'histoire sans fin
jeudi 24 octobre 2013 14:51:13
Citation
Krigz
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin... se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de...
Lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutot ...

Modifié 1 fois. Dernière modification le 24/10/13 14:51 par Brandys.
Re: L'histoire sans fin
jeudi 24 octobre 2013 18:19:41
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin... se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il...
Re: L'histoire sans fin
jeudi 24 octobre 2013 18:41:28
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin... se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il...se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de...
Re: L'histoire sans fin
jeudi 24 octobre 2013 18:54:47
l était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin... se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il...se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla...
Re: L'histoire sans fin
jeudi 24 octobre 2013 20:25:21
l était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin... se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il...se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet...

(sinon Bekvothien, je crois que c'est Remouk qui n'a plus de tête et pas la femme)
Re: L'histoire sans fin
vendredi 25 octobre 2013 16:11:09
l était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin... se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il...se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet...personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida...
Re: L'histoire sans fin
vendredi 25 octobre 2013 16:31:20
l était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin... se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il...se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet...personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida de se convertir à la magie noire pour conquérir le monde. Pour cela elle...
Re: L'histoire sans fin
vendredi 25 octobre 2013 16:37:20
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin... se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il...se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet...personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida de se convertir à la magie noire pour conquérir le monde. Pour cela elle sacrifia deux poneys et un Francis Lalanne, dont elle bu le sang en psalmodiant du Tokyo Hotel. Quand ce fut fait...
Re: L'histoire sans fin
vendredi 25 octobre 2013 17:45:02
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin... se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il...se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet...personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida de se convertir à la magie noire pour conquérir le monde. Pour cela elle sacrifia deux poneys et un Francis Lalanne, dont elle bu le sang en psalmodiant du Tokyo Hotel.

Quand ce fut fait, elle se fit poignarder dans le dos par un brony pour avoir osé tuer des poneys. Celui-ci -le brony, pas le poney-, voyant que le rituel était déjà presque fini, décida d'en profiter et...
Re: L'histoire sans fin
vendredi 25 octobre 2013 22:03:23
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin... se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il...se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet...personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida de se convertir à la magie noire pour conquérir le monde. Pour cela elle sacrifia deux poneys et un Francis Lalanne, dont elle bu le sang en psalmodiant du Tokyo Hotel.

Quand ce fut fait, elle se fit poignarder dans le dos par un brony pour avoir osé tuer des poneys. Celui-ci -le brony, pas le poney-, voyant que le rituel était déjà presque fini, décida d'en profiter et..

Invoqua des lasagnes, et fit soigneusement attention qu'elles ne provenaient pas de findus, une fois s'être rempli la panse, il..