Salut! Identification

Recherche avancée

L'histoire sans fin

Envoyé par ncommiss 
Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
Re: L'histoire sans fin
vendredi 25 octobre 2013 22:07:39
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin... se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il...se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet...personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida de se convertir à la magie noire pour conquérir le monde. Pour cela elle sacrifia deux poneys et un Francis Lalanne, dont elle bu le sang en psalmodiant du Tokyo Hotel.

Quand ce fut fait, elle se fit poignarder dans le dos par un brony pour avoir osé tuer des poneys. Celui-ci -le brony, pas le poney-, voyant que le rituel était déjà presque fini, décida d'en profiter et..

Invoqua des lasagnes, et fit soigneusement attention qu'elles ne provenaient pas de findus, une fois s'être rempli la panse, il..

...se dit que les lasagnes c'était bien bon quand même et qu'il serait peut-être judicieux d'en faire commerce. Pour bien faire, il contacta son vieil ami le paon albinos, et ensemble ils décidèrent de...
Re: L'histoire sans fin
samedi 26 octobre 2013 13:16:28
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin... se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il...se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida de se convertir à la magie noire pour conquérir le monde. Pour cela elle sacrifia deux poneys et un Francis Lalanne, dont elle bu le sang en psalmodiant du Tokyo Hotel.

Quand ce fut fait, elle se fit poignarder dans le dos par un brony pour avoir osé tuer des poneys. Celui-ci -le brony, pas le poney-, voyant que le rituel était déjà presque fini, décida d'en profiter et iInvoqua des lasagnes, et fit soigneusement attention qu'elles ne provenaient pas de findus, une fois s'être rempli la panse, il se dit que les lasagnes c'était bien bon quand même et qu'il serait peut-être judicieux d'en faire commerce. Pour bien faire, il contacta son vieil ami le paon albinos, et ensemble ils décidèrent de...

... ramener des sorciers Bangladais parce que ça coute moins cher que les chinois. Ils savaient que leurs conditions de travails n'étaient pas top mais c'était vraiment pas cher et de toute façon, c'est leur problème. Pour ce faire, ils ont donc décidé de...
Re: L'histoire sans fin
samedi 26 octobre 2013 13:52:55
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida de se convertir à la magie noire pour conquérir le monde. Pour cela elle sacrifia deux poneys et un Francis Lalanne, dont elle bu le sang en psalmodiant du Tokyo Hotel.

Quand ce fut fait, elle se fit poignarder dans le dos par un brony pour avoir osé tuer des poneys. Celui-ci -le brony, pas le poney-, voyant que le rituel était déjà presque fini, décida d'en profiter et invoqua des lasagnes, et fit soigneusement attention qu'elles ne provenaient pas de findus. Une fois s'être rempli la panse, il se dit que les lasagnes c'était bien bon quand même et qu'il serait peut-être judicieux d'en faire commerce. Pour bien faire, il contacta son vieil ami le paon albinos, et ensemble ils décidèrent de ramener des sorciers Bangladais parce que ça coûte moins cher que les chinois.

Il savait que leurs conditions de travail n'étaient pas top mais c'était vraiment pas cher et de toute façon, c'est leur problème. Pour ce faire, ils ont donc décidé d'appâter les sorciers Bangladais en préparant un Chili con carne Bangladais, une recette traditionnelle du coin, à base de...


EDIT: j'ai corrigé les deux-trois coquilles, histoire que cette épopée fantastique aie un peu plus de gueule. Si vous m'en êtes éternellement reconnaissant, tapez 1, si vous en avez rien à carrer, résolvez x pour: Pi(x/2)-3y²=127,76. Et si vous pensez que je devrais me mêler de mes ognons et pas toucher à l'oeuvre sublime des autres auteurs, tapez ce que vous voulez, j'en ai rien a secouer :)

Modifié 1 fois. Dernière modification le 26/10/13 13:57 par MuthaFucka.
Re: L'histoire sans fin
samedi 26 octobre 2013 17:31:22
[taunt] à* secouer [/taunt] :p

Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida de se convertir à la magie noire pour conquérir le monde. Pour cela elle sacrifia deux poneys et un Francis Lalanne, dont elle bu le sang en psalmodiant du Tokyo Hotel.

Quand ce fut fait, elle se fit poignarder dans le dos par un brony pour avoir osé tuer des poneys. Celui-ci -le brony, pas le poney-, voyant que le rituel était déjà presque fini, décida d'en profiter et invoqua des lasagnes, et fit soigneusement attention qu'elles ne provenaient pas de findus. Une fois s'être rempli la panse, il se dit que les lasagnes c'était bien bon quand même et qu'il serait peut-être judicieux d'en faire commerce. Pour bien faire, il contacta son vieil ami le paon albinos, et ensemble ils décidèrent de ramener des sorciers Bangladais parce que ça coûte moins cher que les chinois.

Il savait que leurs conditions de travail n'étaient pas top mais c'était vraiment pas cher et de toute façon, c'est leur problème. Pour ce faire, ils ont donc décidé d'appâter les sorciers Bangladais en préparant un Chili con carne Bangladais, une recette traditionnelle du coin, à base de plume de thon volant de sibérie septentrionale!

Aussitôt, la jeune catin chinoise se mit en route...
Re: L'histoire sans fin
samedi 26 octobre 2013 17:51:21
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida de se convertir à la magie noire pour conquérir le monde. Pour cela elle sacrifia deux poneys et un Francis Lalanne, dont elle bu le sang en psalmodiant du Tokyo Hotel.

Quand ce fut fait, elle se fit poignarder dans le dos par un brony pour avoir osé tuer des poneys. Celui-ci -le brony, pas le poney-, voyant que le rituel était déjà presque fini, décida d'en profiter et invoqua des lasagnes, et fit soigneusement attention qu'elles ne provenaient pas de findus. Une fois s'être rempli la panse, il se dit que les lasagnes c'était bien bon quand même et qu'il serait peut-être judicieux d'en faire commerce. Pour bien faire, il contacta son vieil ami le paon albinos, et ensemble ils décidèrent de ramener des sorciers Bangladais parce que ça coûte moins cher que les chinois.

Il savait que leurs conditions de travail n'étaient pas top mais c'était vraiment pas cher et de toute façon, c'est leur problème. Pour ce faire, ils ont donc décidé d'appâter les sorciers Bangladais en préparant un Chili con carne Bangladais, une recette traditionnelle du coin, à base de plume de thon volant de sibérie septentrionale!

Aussitôt, la jeune catin chinoise se mit en route...

... vers le Portugal, parce que au moins, là bas, elle n'aurait pas besoin de s'épiler. Mais comment s'y rendre? La meilleure solution pour elle était de ...
Re: L'histoire sans fin
samedi 26 octobre 2013 17:59:38
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin... se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il...se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet...personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida de se convertir à la magie noire pour conquérir le monde. Pour cela elle sacrifia deux poneys et un Francis Lalanne, dont elle bu le sang en psalmodiant du Tokyo Hotel.

Quand ce fut fait, elle se fit poignarder dans le dos par un brony pour avoir osé tuer des poneys. Celui-ci -le brony, pas le poney-, voyant que le rituel était déjà presque fini, décida d'en profiter et..

Invoqua des lasagnes, et fit soigneusement attention qu'elles ne provenaient pas de findus, une fois s'être rempli la panse, il..

lacha avec fiereté un gros rot bien gras qui prouve qu'il a vraiment apprécié ce repas hautement gastronomique.
en guise de dessert, il se dirige vers le congelateur et....
Re: L'histoire sans fin
samedi 26 octobre 2013 18:03:40
(Je crois que tu t'es planté Kod, on en est à
Citation
Cerveza
... vers le Portugal, parce que au moins, là bas, elle n'aurait pas besoin de s'épiler. Mais comment s'y rendre? La meilleure solution pour elle était de ...
) ;)
Re: L'histoire sans fin
samedi 26 octobre 2013 18:20:00
ho, oops!
Re: L'histoire sans fin
samedi 26 octobre 2013 20:50:18
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida de se convertir à la magie noire pour conquérir le monde. Pour cela elle sacrifia deux poneys et un Francis Lalanne, dont elle bu le sang en psalmodiant du Tokyo Hotel.

Quand ce fut fait, elle se fit poignarder dans le dos par un brony pour avoir osé tuer des poneys. Celui-ci -le brony, pas le poney-, voyant que le rituel était déjà presque fini, décida d'en profiter et invoqua des lasagnes, et fit soigneusement attention qu'elles ne provenaient pas de findus. Une fois s'être rempli la panse, il se dit que les lasagnes c'était bien bon quand même et qu'il serait peut-être judicieux d'en faire commerce. Pour bien faire, il contacta son vieil ami le paon albinos, et ensemble ils décidèrent de ramener des sorciers Bangladais parce que ça coûte moins cher que les chinois.

Il savait que leurs conditions de travail n'étaient pas top mais c'était vraiment pas cher et de toute façon, c'est leur problème. Pour ce faire, ils ont donc décidé d'appâter les sorciers Bangladais en préparant un Chili con carne Bangladais, une recette traditionnelle du coin, à base de plume de thon volant de sibérie septentrionale!

Aussitôt, la jeune catin chinoise se mit en route vers le Portugal, parce que au moins, là bas, elle n'aurait pas besoin de s'épiler. Mais comment s'y rendre? La meilleure solution pour elle était d'invoquer un Carapus afin de voyager gratuitement. Malheureusement, ils se retrouvèrent tous deux aspirés dans un tourbillon géant, & ils se réveillèrent seulement en l'an 3015 en Alaska.
Re: L'histoire sans fin
samedi 26 octobre 2013 21:27:28
il manque un cliffhanger Alfiya! Un truc genre "il décidère de de..." ou "c'est alors qu'ils...", un truc dans ce style!
Re: L'histoire sans fin
samedi 26 octobre 2013 23:00:49
Ouais, on est censé répondre quoi maintenant D:
Re: L'histoire sans fin
dimanche 27 octobre 2013 00:48:02
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida de se convertir à la magie noire pour conquérir le monde. Pour cela elle sacrifia deux poneys et un Francis Lalanne, dont elle bu le sang en psalmodiant du Tokyo Hotel.

Quand ce fut fait, elle se fit poignarder dans le dos par un brony pour avoir osé tuer des poneys. Celui-ci -le brony, pas le poney-, voyant que le rituel était déjà presque fini, décida d'en profiter et invoqua des lasagnes, et fit soigneusement attention qu'elles ne provenaient pas de findus. Une fois s'être rempli la panse, il se dit que les lasagnes c'était bien bon quand même et qu'il serait peut-être judicieux d'en faire commerce. Pour bien faire, il contacta son vieil ami le paon albinos, et ensemble ils décidèrent de ramener des sorciers Bangladais parce que ça coûte moins cher que les chinois.

Il savait que leurs conditions de travail n'étaient pas top mais c'était vraiment pas cher et de toute façon, c'est leur problème. Pour ce faire, ils ont donc décidé d'appâter les sorciers Bangladais en préparant un Chili con carne Bangladais, une recette traditionnelle du coin, à base de plume de thon volant de sibérie septentrionale!

Aussitôt, la jeune catin chinoise se mit en route vers le Portugal, parce que au moins, là bas, elle n'aurait pas besoin de s'épiler. Mais comment s'y rendre? La meilleure solution pour elle était d'invoquer un Carapus afin de voyager gratuitement. Malheureusement, ils se retrouvèrent tous deux aspirés dans un tourbillon géant, & ils se réveillèrent seulement en l'an 3015 en Alaska.

Et son univers impitoyable! Je m'égare, donc je disais que...
Re: L'histoire sans fin
dimanche 27 octobre 2013 01:30:13
Oups, désolée ! (:
Re: L'histoire sans fin
dimanche 27 octobre 2013 11:12:42
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida de se convertir à la magie noire pour conquérir le monde. Pour cela elle sacrifia deux poneys et un Francis Lalanne, dont elle bu le sang en psalmodiant du Tokyo Hotel.

Quand ce fut fait, elle se fit poignarder dans le dos par un brony pour avoir osé tuer des poneys. Celui-ci -le brony, pas le poney-, voyant que le rituel était déjà presque fini, décida d'en profiter et invoqua des lasagnes, et fit soigneusement attention qu'elles ne provenaient pas de findus. Une fois s'être rempli la panse, il se dit que les lasagnes c'était bien bon quand même et qu'il serait peut-être judicieux d'en faire commerce. Pour bien faire, il contacta son vieil ami le paon albinos, et ensemble ils décidèrent de ramener des sorciers Bangladais parce que ça coûte moins cher que les chinois.

Il savait que leurs conditions de travail n'étaient pas top mais c'était vraiment pas cher et de toute façon, c'est leur problème. Pour ce faire, ils ont donc décidé d'appâter les sorciers Bangladais en préparant un Chili con carne Bangladais, une recette traditionnelle du coin, à base de plume de thon volant de sibérie septentrionale!

Aussitôt, la jeune catin chinoise se mit en route vers le Portugal, parce que au moins, là bas, elle n'aurait pas besoin de s'épiler. Mais comment s'y rendre? La meilleure solution pour elle était d'invoquer un Carapus afin de voyager gratuitement. Malheureusement, ils se retrouvèrent tous deux aspirés dans un tourbillon géant, & ils se réveillèrent seulement en l'an 3015 en Alaska.

Et son univers impitoyable! Je m'égare. Donc je disais que Carapuce et la chinoise se retrouvèrent dans un milieu hostile, dans un siècle hostile à côté de buissons hostiles! Il fallait agir: tandis que Carapuce s'en alla à la chasse au caribou, la chinoise...
Re: L'histoire sans fin
dimanche 27 octobre 2013 11:56:31
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida de se convertir à la magie noire pour conquérir le monde. Pour cela elle sacrifia deux poneys et un Francis Lalanne, dont elle bu le sang en psalmodiant du Tokyo Hotel.

Quand ce fut fait, elle se fit poignarder dans le dos par un brony pour avoir osé tuer des poneys. Celui-ci -le brony, pas le poney-, voyant que le rituel était déjà presque fini, décida d'en profiter et invoqua des lasagnes, et fit soigneusement attention qu'elles ne provenaient pas de findus. Une fois s'être rempli la panse, il se dit que les lasagnes c'était bien bon quand même et qu'il serait peut-être judicieux d'en faire commerce. Pour bien faire, il contacta son vieil ami le paon albinos, et ensemble ils décidèrent de ramener des sorciers Bangladais parce que ça coûte moins cher que les chinois.

Il savait que leurs conditions de travail n'étaient pas top mais c'était vraiment pas cher et de toute façon, c'est leur problème. Pour ce faire, ils ont donc décidé d'appâter les sorciers Bangladais en préparant un Chili con carne Bangladais, une recette traditionnelle du coin, à base de plume de thon volant de sibérie septentrionale!

Aussitôt, la jeune catin chinoise se mit en route vers le Portugal, parce que au moins, là bas, elle n'aurait pas besoin de s'épiler. Mais comment s'y rendre? La meilleure solution pour elle était d'invoquer un Carapus afin de voyager gratuitement. Malheureusement, ils se retrouvèrent tous deux aspirés dans un tourbillon géant, & ils se réveillèrent seulement en l'an 3015 en Alaska.

Et son univers impitoyable! Je m'égare. Donc je disais que Carapuce et la chinoise se retrouvèrent dans un milieu hostile, dans un siècle hostile à côté de buissons hostiles! Il fallait agir: tandis que Carapuce s'en alla à la chasse au caribou, la chinoise s'attela à la construction d'une petite maison. Elle devait faire vite, la nuit arrivait à grands pas et il ne fallait surtout pas que...
Re: L'histoire sans fin
lundi 28 octobre 2013 15:18:12
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida de se convertir à la magie noire pour conquérir le monde. Pour cela elle sacrifia deux poneys et un Francis Lalanne, dont elle bu le sang en psalmodiant du Tokyo Hotel.

Quand ce fut fait, elle se fit poignarder dans le dos par un brony pour avoir osé tuer des poneys. Celui-ci -le brony, pas le poney-, voyant que le rituel était déjà presque fini, décida d'en profiter et invoqua des lasagnes, et fit soigneusement attention qu'elles ne provenaient pas de findus. Une fois s'être rempli la panse, il se dit que les lasagnes c'était bien bon quand même et qu'il serait peut-être judicieux d'en faire commerce. Pour bien faire, il contacta son vieil ami le paon albinos, et ensemble ils décidèrent de ramener des sorciers Bangladais parce que ça coûte moins cher que les chinois.

Il savait que leurs conditions de travail n'étaient pas top mais c'était vraiment pas cher et de toute façon, c'est leur problème. Pour ce faire, ils ont donc décidé d'appâter les sorciers Bangladais en préparant un Chili con carne Bangladais, une recette traditionnelle du coin, à base de plume de thon volant de sibérie septentrionale!

Aussitôt, la jeune catin chinoise se mit en route vers le Portugal, parce que au moins, là bas, elle n'aurait pas besoin de s'épiler. Mais comment s'y rendre? La meilleure solution pour elle était d'invoquer un Carapus afin de voyager gratuitement. Malheureusement, ils se retrouvèrent tous deux aspirés dans un tourbillon géant, & ils se réveillèrent seulement en l'an 3015 en Alaska.

Et son univers impitoyable! Je m'égare. Donc je disais que Carapuce et la chinoise se retrouvèrent dans un milieu hostile, dans un siècle hostile à côté de buissons hostiles! Il fallait agir: tandis que Carapuce s'en alla à la chasse au caribou, la chinoise s'attela à la construction d'une petite maison. Elle devait faire vite, la nuit arrivait à grands pas et il ne fallait surtout pas que les Digimon vivant dans la région les repères. Sous quoi ils risqueraient de passer une très mauvaise nuit....
Re: L'histoire sans fin
lundi 28 octobre 2013 21:21:31
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida de se convertir à la magie noire pour conquérir le monde. Pour cela elle sacrifia deux poneys et un Francis Lalanne, dont elle bu le sang en psalmodiant du Tokyo Hotel.

Quand ce fut fait, elle se fit poignarder dans le dos par un brony pour avoir osé tuer des poneys. Celui-ci -le brony, pas le poney-, voyant que le rituel était déjà presque fini, décida d'en profiter et invoqua des lasagnes, et fit soigneusement attention qu'elles ne provenaient pas de findus. Une fois s'être rempli la panse, il se dit que les lasagnes c'était bien bon quand même et qu'il serait peut-être judicieux d'en faire commerce. Pour bien faire, il contacta son vieil ami le paon albinos, et ensemble ils décidèrent de ramener des sorciers Bangladais parce que ça coûte moins cher que les chinois.

Il savait que leurs conditions de travail n'étaient pas top mais c'était vraiment pas cher et de toute façon, c'est leur problème. Pour ce faire, ils ont donc décidé d'appâter les sorciers Bangladais en préparant un Chili con carne Bangladais, une recette traditionnelle du coin, à base de plume de thon volant de sibérie septentrionale!

Aussitôt, la jeune catin chinoise se mit en route vers le Portugal, parce que au moins, là bas, elle n'aurait pas besoin de s'épiler. Mais comment s'y rendre? La meilleure solution pour elle était d'invoquer un Carapus afin de voyager gratuitement. Malheureusement, ils se retrouvèrent tous deux aspirés dans un tourbillon géant, & ils se réveillèrent seulement en l'an 3015 en Alaska.

Et son univers impitoyable! Je m'égare. Donc je disais que Carapuce et la chinoise se retrouvèrent dans un milieu hostile, dans un siècle hostile à côté de buissons hostiles! Il fallait agir: tandis que Carapuce s'en alla à la chasse au caribou, la chinoise s'attela à la construction d'une petite maison. Elle devait faire vite, la nuit arrivait à grands pas et il ne fallait surtout pas que les Digimon vivant dans la région les repères. Sous quoi ils risqueraient de passer une très mauvaise nuit....

c'est juste a la tombée de la nuit qu'enfin installés dans leur toute nouvelle maisonnette fraichement construite que quelqu'un frappa a la porte.
C'est lorsque Carapuce ouvrit la porte qu'elle découvrit une cigogne déguisé en pere noel avec un nouveau né siamois dans le bec.....
Re: L'histoire sans fin
lundi 28 octobre 2013 21:27:46
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida de se convertir à la magie noire pour conquérir le monde. Pour cela elle sacrifia deux poneys et un Francis Lalanne, dont elle bu le sang en psalmodiant du Tokyo Hotel.

Quand ce fut fait, elle se fit poignarder dans le dos par un brony pour avoir osé tuer des poneys. Celui-ci -le brony, pas le poney-, voyant que le rituel était déjà presque fini, décida d'en profiter et invoqua des lasagnes, et fit soigneusement attention qu'elles ne provenaient pas de findus. Une fois s'être rempli la panse, il se dit que les lasagnes c'était bien bon quand même et qu'il serait peut-être judicieux d'en faire commerce. Pour bien faire, il contacta son vieil ami le paon albinos, et ensemble ils décidèrent de ramener des sorciers Bangladais parce que ça coûte moins cher que les chinois.

Il savait que leurs conditions de travail n'étaient pas top mais c'était vraiment pas cher et de toute façon, c'est leur problème. Pour ce faire, ils ont donc décidé d'appâter les sorciers Bangladais en préparant un Chili con carne Bangladais, une recette traditionnelle du coin, à base de plume de thon volant de sibérie septentrionale!

Aussitôt, la jeune catin chinoise se mit en route vers le Portugal, parce que au moins, là bas, elle n'aurait pas besoin de s'épiler. Mais comment s'y rendre? La meilleure solution pour elle était d'invoquer un Carapus afin de voyager gratuitement. Malheureusement, ils se retrouvèrent tous deux aspirés dans un tourbillon géant, & ils se réveillèrent seulement en l'an 3015 en Alaska.

Et son univers impitoyable! Je m'égare. Donc je disais que Carapuce et la chinoise se retrouvèrent dans un milieu hostile, dans un siècle hostile à côté de buissons hostiles! Il fallait agir: tandis que Carapuce s'en alla à la chasse au caribou, la chinoise s'attela à la construction d'une petite maison. Elle devait faire vite, la nuit arrivait à grands pas et il ne fallait surtout pas que les Digimon vivant dans la région les repères. Sous quoi ils risqueraient de passer une très mauvaise nuit....

c'est juste a la tombée de la nuit qu'enfin installés dans leur toute nouvelle maisonnette fraichement construite que quelqu'un frappa a la porte.
C'est lorsque Carapuce ouvrit la porte qu'elle découvrit une cigogne déguisé en pere noel avec un nouveau né siamois dans le bec. "Aidez-moi!" dit le nouveau né siamois, "je suis une cygogne ventriloque, et ceci est ma marionette!", ajouta-t-elle en désignant le nouveau né. "Je suis traquée par des caribous radioactifs envoyés par le KGB!". Horrifiée, Carapuce...
Re: L'histoire sans fin
lundi 28 octobre 2013 22:45:59
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida de se convertir à la magie noire pour conquérir le monde. Pour cela elle sacrifia deux poneys et un Francis Lalanne, dont elle bu le sang en psalmodiant du Tokyo Hotel.

Quand ce fut fait, elle se fit poignarder dans le dos par un brony pour avoir osé tuer des poneys. Celui-ci -le brony, pas le poney-, voyant que le rituel était déjà presque fini, décida d'en profiter et invoqua des lasagnes, et fit soigneusement attention qu'elles ne provenaient pas de findus. Une fois s'être rempli la panse, il se dit que les lasagnes c'était bien bon quand même et qu'il serait peut-être judicieux d'en faire commerce. Pour bien faire, il contacta son vieil ami le paon albinos, et ensemble ils décidèrent de ramener des sorciers Bangladais parce que ça coûte moins cher que les chinois.

Il savait que leurs conditions de travail n'étaient pas top mais c'était vraiment pas cher et de toute façon, c'est leur problème. Pour ce faire, ils ont donc décidé d'appâter les sorciers Bangladais en préparant un Chili con carne Bangladais, une recette traditionnelle du coin, à base de plume de thon volant de sibérie septentrionale!

Aussitôt, la jeune catin chinoise se mit en route vers le Portugal, parce que au moins, là bas, elle n'aurait pas besoin de s'épiler. Mais comment s'y rendre? La meilleure solution pour elle était d'invoquer un Carapus afin de voyager gratuitement. Malheureusement, ils se retrouvèrent tous deux aspirés dans un tourbillon géant, & ils se réveillèrent seulement en l'an 3015 en Alaska.

Et son univers impitoyable! Je m'égare. Donc je disais que Carapuce et la chinoise se retrouvèrent dans un milieu hostile, dans un siècle hostile à côté de buissons hostiles! Il fallait agir: tandis que Carapuce s'en alla à la chasse au caribou, la chinoise s'attela à la construction d'une petite maison. Elle devait faire vite, la nuit arrivait à grands pas et il ne fallait surtout pas que les Digimon vivant dans la région les repères. Sous quoi ils risqueraient de passer une très mauvaise nuit....

c'est juste a la tombée de la nuit qu'enfin installés dans leur toute nouvelle maisonnette fraichement construite que quelqu'un frappa a la porte.
C'est lorsque Carapuce ouvrit la porte qu'elle découvrit une cigogne déguisé en pere noel avec un nouveau né siamois dans le bec. "Aidez-moi!" dit le nouveau né siamois, "je suis une cygogne ventriloque, et ceci est ma marionette!", ajouta-t-elle en désignant le nouveau né. "Je suis traquée par des caribous radioactifs envoyés par le KGB!". Horrifiée, Carapuce saisit la hache qui etait plantée (comme par hasard) derriere la porte et coupa les siamois en deux.
Elle en garda un pour elle et tendit l'autre moitié encore tout degouilante de sang à la cygnoge et c'est ainsi que...
Re: L'histoire sans fin
lundi 28 octobre 2013 23:39:58
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida de se convertir à la magie noire pour conquérir le monde. Pour cela elle sacrifia deux poneys et un Francis Lalanne, dont elle bu le sang en psalmodiant du Tokyo Hotel.

Quand ce fut fait, elle se fit poignarder dans le dos par un brony pour avoir osé tuer des poneys. Celui-ci -le brony, pas le poney-, voyant que le rituel était déjà presque fini, décida d'en profiter et invoqua des lasagnes, et fit soigneusement attention qu'elles ne provenaient pas de findus. Une fois s'être rempli la panse, il se dit que les lasagnes c'était bien bon quand même et qu'il serait peut-être judicieux d'en faire commerce. Pour bien faire, il contacta son vieil ami le paon albinos, et ensemble ils décidèrent de ramener des sorciers Bangladais parce que ça coûte moins cher que les chinois.

Il savait que leurs conditions de travail n'étaient pas top mais c'était vraiment pas cher et de toute façon, c'est leur problème. Pour ce faire, ils ont donc décidé d'appâter les sorciers Bangladais en préparant un Chili con carne Bangladais, une recette traditionnelle du coin, à base de plume de thon volant de sibérie septentrionale!

Aussitôt, la jeune catin chinoise se mit en route vers le Portugal, parce que au moins, là bas, elle n'aurait pas besoin de s'épiler. Mais comment s'y rendre? La meilleure solution pour elle était d'invoquer un Carapus afin de voyager gratuitement. Malheureusement, ils se retrouvèrent tous deux aspirés dans un tourbillon géant, & ils se réveillèrent seulement en l'an 3015 en Alaska.

Et son univers impitoyable! Je m'égare. Donc je disais que Carapuce et la chinoise se retrouvèrent dans un milieu hostile, dans un siècle hostile à côté de buissons hostiles! Il fallait agir: tandis que Carapuce s'en alla à la chasse au caribou, la chinoise s'attela à la construction d'une petite maison. Elle devait faire vite, la nuit arrivait à grands pas et il ne fallait surtout pas que les Digimon vivant dans la région les repères. Sous quoi ils risqueraient de passer une très mauvaise nuit....

c'est juste a la tombée de la nuit qu'enfin installés dans leur toute nouvelle maisonnette fraichement construite que quelqu'un frappa a la porte.
C'est lorsque Carapuce ouvrit la porte qu'elle découvrit une cigogne déguisé en pere noel avec un nouveau né siamois dans le bec. "Aidez-moi!" dit le nouveau né siamois, "je suis une cygogne ventriloque, et ceci est ma marionette!", ajouta-t-elle en désignant le nouveau né. "Je suis traquée par des caribous radioactifs envoyés par le KGB!". Horrifiée, Carapuce saisit la hache qui etait plantée (comme par hasard) derriere la porte et coupa les siamois en deux.
Elle en garda un pour elle et tendit l'autre moitié encore tout degouilante de sang à la cygnoge et c'est ainsi que...la cygogne s'envola, sans réclamer plus que son dû: un siamois lui suffisait amplement. Le problème c'était la maison: elle n'était pas conçue pour accueillir un bébé. Ainsi, la Chinoise dû intervenir et somma Carapuce de ...
Re: L'histoire sans fin
mardi 29 octobre 2013 02:39:14
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida de se convertir à la magie noire pour conquérir le monde. Pour cela elle sacrifia deux poneys et un Francis Lalanne, dont elle bu le sang en psalmodiant du Tokyo Hotel.

Quand ce fut fait, elle se fit poignarder dans le dos par un brony pour avoir osé tuer des poneys. Celui-ci -le brony, pas le poney-, voyant que le rituel était déjà presque fini, décida d'en profiter et invoqua des lasagnes, et fit soigneusement attention qu'elles ne provenaient pas de findus. Une fois s'être rempli la panse, il se dit que les lasagnes c'était bien bon quand même et qu'il serait peut-être judicieux d'en faire commerce. Pour bien faire, il contacta son vieil ami le paon albinos, et ensemble ils décidèrent de ramener des sorciers Bangladais parce que ça coûte moins cher que les chinois.

Il savait que leurs conditions de travail n'étaient pas top mais c'était vraiment pas cher et de toute façon, c'est leur problème. Pour ce faire, ils ont donc décidé d'appâter les sorciers Bangladais en préparant un Chili con carne Bangladais, une recette traditionnelle du coin, à base de plume de thon volant de sibérie septentrionale!

Aussitôt, la jeune catin chinoise se mit en route vers le Portugal, parce que au moins, là bas, elle n'aurait pas besoin de s'épiler. Mais comment s'y rendre? La meilleure solution pour elle était d'invoquer un Carapus afin de voyager gratuitement. Malheureusement, ils se retrouvèrent tous deux aspirés dans un tourbillon géant, & ils se réveillèrent seulement en l'an 3015 en Alaska.

Et son univers impitoyable! Je m'égare. Donc je disais que Carapuce et la chinoise se retrouvèrent dans un milieu hostile, dans un siècle hostile à côté de buissons hostiles! Il fallait agir: tandis que Carapuce s'en alla à la chasse au caribou, la chinoise s'attela à la construction d'une petite maison. Elle devait faire vite, la nuit arrivait à grands pas et il ne fallait surtout pas que les Digimon vivant dans la région les repères. Sous quoi ils risqueraient de passer une très mauvaise nuit....

c'est juste a la tombée de la nuit qu'enfin installés dans leur toute nouvelle maisonnette fraichement construite que quelqu'un frappa a la porte.
C'est lorsque Carapuce ouvrit la porte qu'elle découvrit une cigogne déguisé en pere noel avec un nouveau né siamois dans le bec. "Aidez-moi!" dit le nouveau né siamois, "je suis une cygogne ventriloque, et ceci est ma marionette!", ajouta-t-elle en désignant le nouveau né. "Je suis traquée par des caribous radioactifs envoyés par le KGB!". Horrifiée, Carapuce saisit la hache qui etait plantée (comme par hasard) derriere la porte et coupa les siamois en deux.
Elle en garda un pour elle et tendit l'autre moitié encore tout degouilante de sang à la cygnoge et c'est ainsi que...la cygogne s'envola, sans réclamer plus que son dû: un siamois lui suffisait amplement. Le problème c'était la maison: elle n'était pas conçue pour accueillir un bébé. Ainsi, la Chinoise dû intervenir et somma Carapuce de trouver un congélateur au plus vite ! Cependant, à la place, il apporta...
Re: L'histoire sans fin
mardi 29 octobre 2013 13:21:32
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida de se convertir à la magie noire pour conquérir le monde. Pour cela elle sacrifia deux poneys et un Francis Lalanne, dont elle bu le sang en psalmodiant du Tokyo Hotel.

Quand ce fut fait, elle se fit poignarder dans le dos par un brony pour avoir osé tuer des poneys. Celui-ci -le brony, pas le poney-, voyant que le rituel était déjà presque fini, décida d'en profiter et invoqua des lasagnes, et fit soigneusement attention qu'elles ne provenaient pas de findus. Une fois s'être rempli la panse, il se dit que les lasagnes c'était bien bon quand même et qu'il serait peut-être judicieux d'en faire commerce. Pour bien faire, il contacta son vieil ami le paon albinos, et ensemble ils décidèrent de ramener des sorciers Bangladais parce que ça coûte moins cher que les chinois.

Il savait que leurs conditions de travail n'étaient pas top mais c'était vraiment pas cher et de toute façon, c'est leur problème. Pour ce faire, ils ont donc décidé d'appâter les sorciers Bangladais en préparant un Chili con carne Bangladais, une recette traditionnelle du coin, à base de plume de thon volant de sibérie septentrionale!

Aussitôt, la jeune catin chinoise se mit en route vers le Portugal, parce que au moins, là bas, elle n'aurait pas besoin de s'épiler. Mais comment s'y rendre? La meilleure solution pour elle était d'invoquer un Carapus afin de voyager gratuitement. Malheureusement, ils se retrouvèrent tous deux aspirés dans un tourbillon géant, & ils se réveillèrent seulement en l'an 3015 en Alaska.

Et son univers impitoyable! Je m'égare. Donc je disais que Carapuce et la chinoise se retrouvèrent dans un milieu hostile, dans un siècle hostile à côté de buissons hostiles! Il fallait agir: tandis que Carapuce s'en alla à la chasse au caribou, la chinoise s'attela à la construction d'une petite maison. Elle devait faire vite, la nuit arrivait à grands pas et il ne fallait surtout pas que les Digimon vivant dans la région les repères. Sous quoi ils risqueraient de passer une très mauvaise nuit....

c'est juste a la tombée de la nuit qu'enfin installés dans leur toute nouvelle maisonnette fraichement construite que quelqu'un frappa a la porte.
C'est lorsque Carapuce ouvrit la porte qu'elle découvrit une cigogne déguisé en pere noel avec un nouveau né siamois dans le bec. "Aidez-moi!" dit le nouveau né siamois, "je suis une cygogne ventriloque, et ceci est ma marionette!", ajouta-t-elle en désignant le nouveau né. "Je suis traquée par des caribous radioactifs envoyés par le KGB!". Horrifiée, Carapuce saisit la hache qui etait plantée (comme par hasard) derriere la porte et coupa les siamois en deux.
Elle en garda un pour elle et tendit l'autre moitié encore tout degouilante de sang à la cygnoge et c'est ainsi que...la cygogne s'envola, sans réclamer plus que son dû: un siamois lui suffisait amplement. Le problème c'était la maison: elle n'était pas conçue pour accueillir un bébé. Ainsi, la Chinoise dû intervenir et somma Carapuce de trouver un congélateur au plus vite ! Cependant, à la place, il apporta...une glacière. La Chinoise se dit que c'était déjà mieux que rien, elle remplit la glacière avec quelques glaçon, y mis le bébé, et déposa le tout sur la parvis de l'église la plus proche.
Elle ne cessait de se dire que c'était la meilleure des solutions, pourtant elle culpabilisait. La voyant dans un tel état, Carapuce pris sur lui et décida....
Re: L'histoire sans fin
mercredi 30 octobre 2013 12:21:45
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida de se convertir à la magie noire pour conquérir le monde. Pour cela elle sacrifia deux poneys et un Francis Lalanne, dont elle bu le sang en psalmodiant du Tokyo Hotel.

Quand ce fut fait, elle se fit poignarder dans le dos par un brony pour avoir osé tuer des poneys. Celui-ci -le brony, pas le poney-, voyant que le rituel était déjà presque fini, décida d'en profiter et invoqua des lasagnes, et fit soigneusement attention qu'elles ne provenaient pas de findus. Une fois s'être rempli la panse, il se dit que les lasagnes c'était bien bon quand même et qu'il serait peut-être judicieux d'en faire commerce. Pour bien faire, il contacta son vieil ami le paon albinos, et ensemble ils décidèrent de ramener des sorciers Bangladais parce que ça coûte moins cher que les chinois.

Il savait que leurs conditions de travail n'étaient pas top mais c'était vraiment pas cher et de toute façon, c'est leur problème. Pour ce faire, ils ont donc décidé d'appâter les sorciers Bangladais en préparant un Chili con carne Bangladais, une recette traditionnelle du coin, à base de plume de thon volant de sibérie septentrionale!

Aussitôt, la jeune catin chinoise se mit en route vers le Portugal, parce que au moins, là bas, elle n'aurait pas besoin de s'épiler. Mais comment s'y rendre? La meilleure solution pour elle était d'invoquer un Carapus afin de voyager gratuitement. Malheureusement, ils se retrouvèrent tous deux aspirés dans un tourbillon géant, & ils se réveillèrent seulement en l'an 3015 en Alaska.

Et son univers impitoyable! Je m'égare. Donc je disais que Carapuce et la chinoise se retrouvèrent dans un milieu hostile, dans un siècle hostile à côté de buissons hostiles! Il fallait agir: tandis que Carapuce s'en alla à la chasse au caribou, la chinoise s'attela à la construction d'une petite maison. Elle devait faire vite, la nuit arrivait à grands pas et il ne fallait surtout pas que les Digimon vivant dans la région les repères. Sous quoi ils risqueraient de passer une très mauvaise nuit....

c'est juste a la tombée de la nuit qu'enfin installés dans leur toute nouvelle maisonnette fraichement construite que quelqu'un frappa a la porte.
C'est lorsque Carapuce ouvrit la porte qu'elle découvrit une cigogne déguisé en pere noel avec un nouveau né siamois dans le bec. "Aidez-moi!" dit le nouveau né siamois, "je suis une cygogne ventriloque, et ceci est ma marionette!", ajouta-t-elle en désignant le nouveau né. "Je suis traquée par des caribous radioactifs envoyés par le KGB!". Horrifiée, Carapuce saisit la hache qui etait plantée (comme par hasard) derriere la porte et coupa les siamois en deux.
Elle en garda un pour elle et tendit l'autre moitié encore tout degouilante de sang à la cygnoge et c'est ainsi que...la cygogne s'envola, sans réclamer plus que son dû: un siamois lui suffisait amplement. Le problème c'était la maison: elle n'était pas conçue pour accueillir un bébé. Ainsi, la Chinoise dû intervenir et somma Carapuce de trouver un congélateur au plus vite ! Cependant, à la place, il apporta...une glacière. La Chinoise se dit que c'était déjà mieux que rien, elle remplit la glacière avec quelques glaçon, y mis le bébé, et déposa le tout sur la parvis de l'église la plus proche.
Elle ne cessait de se dire que c'était la meilleure des solutions, pourtant elle culpabilisait. La voyant dans un tel état, Carapuce pris sur lui et décida d'utiliser l'attaque laser glace pour calmer ses ardeurs car la chinoise s'était mise à danser la carioca. c'est alors ...
Re: L'histoire sans fin
mercredi 30 octobre 2013 13:56:34
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida de se convertir à la magie noire pour conquérir le monde. Pour cela elle sacrifia deux poneys et un Francis Lalanne, dont elle bu le sang en psalmodiant du Tokyo Hotel.

Quand ce fut fait, elle se fit poignarder dans le dos par un brony pour avoir osé tuer des poneys. Celui-ci -le brony, pas le poney-, voyant que le rituel était déjà presque fini, décida d'en profiter et invoqua des lasagnes, et fit soigneusement attention qu'elles ne provenaient pas de findus. Une fois s'être rempli la panse, il se dit que les lasagnes c'était bien bon quand même et qu'il serait peut-être judicieux d'en faire commerce. Pour bien faire, il contacta son vieil ami le paon albinos, et ensemble ils décidèrent de ramener des sorciers Bangladais parce que ça coûte moins cher que les chinois.

Il savait que leurs conditions de travail n'étaient pas top mais c'était vraiment pas cher et de toute façon, c'est leur problème. Pour ce faire, ils ont donc décidé d'appâter les sorciers Bangladais en préparant un Chili con carne Bangladais, une recette traditionnelle du coin, à base de plume de thon volant de sibérie septentrionale!

Aussitôt, la jeune catin chinoise se mit en route vers le Portugal, parce que au moins, là bas, elle n'aurait pas besoin de s'épiler. Mais comment s'y rendre? La meilleure solution pour elle était d'invoquer un Carapus afin de voyager gratuitement. Malheureusement, ils se retrouvèrent tous deux aspirés dans un tourbillon géant, & ils se réveillèrent seulement en l'an 3015 en Alaska.

Et son univers impitoyable! Je m'égare. Donc je disais que Carapuce et la chinoise se retrouvèrent dans un milieu hostile, dans un siècle hostile à côté de buissons hostiles! Il fallait agir: tandis que Carapuce s'en alla à la chasse au caribou, la chinoise s'attela à la construction d'une petite maison. Elle devait faire vite, la nuit arrivait à grands pas et il ne fallait surtout pas que les Digimon vivant dans la région les repères. Sous quoi ils risqueraient de passer une très mauvaise nuit....

c'est juste a la tombée de la nuit qu'enfin installés dans leur toute nouvelle maisonnette fraichement construite que quelqu'un frappa a la porte.
C'est lorsque Carapuce ouvrit la porte qu'elle découvrit une cigogne déguisé en pere noel avec un nouveau né siamois dans le bec. "Aidez-moi!" dit le nouveau né siamois, "je suis une cygogne ventriloque, et ceci est ma marionette!", ajouta-t-elle en désignant le nouveau né. "Je suis traquée par des caribous radioactifs envoyés par le KGB!". Horrifiée, Carapuce saisit la hache qui etait plantée (comme par hasard) derriere la porte et coupa les siamois en deux.
Elle en garda un pour elle et tendit l'autre moitié encore tout degouilante de sang à la cygnoge et c'est ainsi que...la cygogne s'envola, sans réclamer plus que son dû: un siamois lui suffisait amplement. Le problème c'était la maison: elle n'était pas conçue pour accueillir un bébé. Ainsi, la Chinoise dû intervenir et somma Carapuce de trouver un congélateur au plus vite ! Cependant, à la place, il apporta...une glacière. La Chinoise se dit que c'était déjà mieux que rien, elle remplit la glacière avec quelques glaçon, y mis le bébé, et déposa le tout sur la parvis de l'église la plus proche.
Elle ne cessait de se dire que c'était la meilleure des solutions, pourtant elle culpabilisait. La voyant dans un tel état, Carapuce pris sur lui et décida d'utiliser l'attaque laser glace pour calmer ses ardeurs car la chinoise s'était mise à danser la carioca. c'est alors ...que le curé du village frappa à la porte et se mit à hurler: "Non, mais vous croyez que je ne vous ai pas vue? Et ce bébé alors, je suis censé en faire quoi? Reprenez-le, il est à vous!" Devant la mine déconfite de la chinoise, il ajouta: "De toute façon, c'est simple, soit vous reprenez l'enfant, soit...
Re: L'histoire sans fin
mercredi 30 octobre 2013 14:01:16
Il était une fois l'histoire d'un preux chevalier, Sieur Remouk. Il aimait les poules et les canards qui barbottent dans la mare! Mais Sieur Remouk n'avait pas de ferme pour s'occuper d'eux comme il se doit.

Pendant ce temps, à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, un jeune condor se demandait ce qu'il foutait là.

Un beau jour Remouk rencontra une jeune fille, une jeune gitane qui avait la particularité de faire apparaitre des fermes comme par enchantement! Mais ses tarifs étaient bien au dessus de ceux pratiqués par ses consoeurs chinoises (oui, des gitanes chinoises).

La concurrence étant déloyale, elle décida de se lancer dans la fabrication de nems, pour ruiner ses adversaires . Elle mit au point une recette à base d'un ingrédient très particulier, un ingrédient addictif doté de pouvoirs magiques, mais cet ingrédient était difficile à trouver, tout simplement parce que pour le trouver, il fallait escalader la plus haute montagne du monde et trouver l'animal sacré à trois têtes et trente-six anus, au fond de sa grotte, pour lui extraire sa semence.

Cet ingrédient qui avait pour particularité de faire pousser les cheveux à l'envers. Bref, tout ça pour dire que ses tarifs étaient bien trop chers et que donc, Remouk a fini par se tourner vers les chinoises pour avoir une ferme, et il était bien content de l'avoir enfin.

Mais comme d'habitude avec les produits fabriqués par les chinois, il ne sont pas fabriqué en France. Du coup Remouk habite en Chine et se fait appeler "Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin" ce qui veux dire "remouk" au subjonctif passé, en mandarin du sud. Malheureusement personne ne s'en souviens jamais, du coup personne ne l'appelle, et ses nems ne se vendent pas. C'est alors que Huen Tang Sao Pheng Shu Dong Zin se senti tellement merdique qu'il décida de se Hara-Kiri. Sans hésitation, d'un coup, il s'ouvrit le ventre. Il perdit connaissance, on le cru mort, d'ailleurs il devait probablement l'être, puis la gitane s'approcha. Etait-ce un songe? Elle examina le corps de Remouk baignant dans son sang et décida de lui mettre une droite en criant : "non mais ho, on me vire pas comme ça à moi!" juste avant de lui vouloir lui donner un baiser mais ayant les yeux fermés, elle le donna plutôt au jeune condor (bah oui, il nous a suivi, ce con, mais on sait pas pourquoi) qui lui a arraché la moitié de sa face avec son bec.

Heureusement, un médecin était là, comme par hasard et a voulu lui transplanter un visage, mais ne trouvant qu'un chat à proximité, il se dit qu'il valait mieux faire appel à une guérisseuse. Lui greffer une tête de chat? Quelle hérésie, il fallait trouver une solution alternative, et ce, le plus rapidement possible.

Il prit donc la décision de. greffer la tête de Sieur Remouk qui était de toute façon mort.
Après plusieurs jours de coma la jeune femme se reveilla... et elle décida de changer de métier et de devenir fille de joie parce que vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.
Mais a cause de son étrange minet personne ne voulait l'approcher. Elle se sentait frustrée et de plus en plus seule, c'est pourquoi elle décida de se convertir à la magie noire pour conquérir le monde. Pour cela elle sacrifia deux poneys et un Francis Lalanne, dont elle bu le sang en psalmodiant du Tokyo Hotel.

Quand ce fut fait, elle se fit poignarder dans le dos par un brony pour avoir osé tuer des poneys. Celui-ci -le brony, pas le poney-, voyant que le rituel était déjà presque fini, décida d'en profiter et invoqua des lasagnes, et fit soigneusement attention qu'elles ne provenaient pas de findus. Une fois s'être rempli la panse, il se dit que les lasagnes c'était bien bon quand même et qu'il serait peut-être judicieux d'en faire commerce. Pour bien faire, il contacta son vieil ami le paon albinos, et ensemble ils décidèrent de ramener des sorciers Bangladais parce que ça coûte moins cher que les chinois.

Il savait que leurs conditions de travail n'étaient pas top mais c'était vraiment pas cher et de toute façon, c'est leur problème. Pour ce faire, ils ont donc décidé d'appâter les sorciers Bangladais en préparant un Chili con carne Bangladais, une recette traditionnelle du coin, à base de plume de thon volant de sibérie septentrionale!

Aussitôt, la jeune catin chinoise se mit en route vers le Portugal, parce que au moins, là bas, elle n'aurait pas besoin de s'épiler. Mais comment s'y rendre? La meilleure solution pour elle était d'invoquer un Carapus afin de voyager gratuitement. Malheureusement, ils se retrouvèrent tous deux aspirés dans un tourbillon géant, & ils se réveillèrent seulement en l'an 3015 en Alaska.

Et son univers impitoyable! Je m'égare. Donc je disais que Carapuce et la chinoise se retrouvèrent dans un milieu hostile, dans un siècle hostile à côté de buissons hostiles! Il fallait agir: tandis que Carapuce s'en alla à la chasse au caribou, la chinoise s'attela à la construction d'une petite maison. Elle devait faire vite, la nuit arrivait à grands pas et il ne fallait surtout pas que les Digimon vivant dans la région les repères. Sous quoi ils risqueraient de passer une très mauvaise nuit....

c'est juste a la tombée de la nuit qu'enfin installés dans leur toute nouvelle maisonnette fraichement construite que quelqu'un frappa a la porte.
C'est lorsque Carapuce ouvrit la porte qu'elle découvrit une cigogne déguisé en pere noel avec un nouveau né siamois dans le bec. "Aidez-moi!" dit le nouveau né siamois, "je suis une cygogne ventriloque, et ceci est ma marionette!", ajouta-t-elle en désignant le nouveau né. "Je suis traquée par des caribous radioactifs envoyés par le KGB!". Horrifiée, Carapuce saisit la hache qui etait plantée (comme par hasard) derriere la porte et coupa les siamois en deux.
Elle en garda un pour elle et tendit l'autre moitié encore tout degouilante de sang à la cygnoge et c'est ainsi que...la cygogne s'envola, sans réclamer plus que son dû: un siamois lui suffisait amplement. Le problème c'était la maison: elle n'était pas conçue pour accueillir un bébé. Ainsi, la Chinoise dû intervenir et somma Carapuce de trouver un congélateur au plus vite ! Cependant, à la place, il apporta...une glacière. La Chinoise se dit que c'était déjà mieux que rien, elle remplit la glacière avec quelques glaçon, y mis le bébé, et déposa le tout sur la parvis de l'église la plus proche.
Elle ne cessait de se dire que c'était la meilleure des solutions, pourtant elle culpabilisait. La voyant dans un tel état, Carapuce pris sur lui et décida d'utiliser l'attaque laser glace pour calmer ses ardeurs car la chinoise s'était mise à danser la carioca. c'est alors ...que le curé du village frappa à la porte et se mit à hurler: "Non, mais vous croyez que je ne vous ai pas vue? Et ce bébé alors, je suis censé en faire quoi? Reprenez-le, il est à vous!" Devant la mine déconfite de la chinoise, il ajouta: "De toute façon, c'est simple, soit vous reprenez l'enfant, soit je le mange !" appeurée, la dame aux yeux bridés attrapa l'enfant, referma la porte au nez du vilain monsieur pas beau et elle sauta par la fenêtre avec le gamin qui était ...