Salut! Identification

Recherche avancée

Blind-text

Envoyé par RogerLAmer 
Re: Blind-text
mercredi 17 septembre 2014 19:33:12
Le code de la route pour les nuls?
Re: Blind-text
mercredi 17 septembre 2014 19:59:12
nope


Vous avez le droit de googler.

Indice : littérature jeunesse.
Re: Blind-text
vendredi 19 septembre 2014 10:36:01
AAAAAAAAAAAAAAAhhhhhhhhh ca pue le bobo j'ai envie de m'écorcher vif quand je lis ce genre de truc.
Et puis c'est plein de phrases très courtes, le style le plus pire jamais inventé, appelé communément style Mc Do.

Modifié 1 fois. Dernière modification le 19/09/14 10:36 par RogerLAmer.
Re: Blind-text
vendredi 19 septembre 2014 11:28:52
Ben j'avais prévenu que j'avais pas accès à ma bibliothèque.
Re: Blind-text
vendredi 19 septembre 2014 12:00:48
C'est pas une raison pour nous lire le mur de tes toilettes ! :)
PS : je ne connais ni l'oeuvre ni Nathalie Le Gendre, je ne critique pas vraiment, je dis de la merde parce que ca me fait marrer.
Re: Blind-text
vendredi 19 septembre 2014 12:39:14
Sinon le message est bien derrière le phrasé (je reste dans le thème de syca).

Donc je pense que tu peux donner le titre du livre. :p
Re: Blind-text
mercredi 12 août 2015 12:46:51
C'était quoi le titre du livre du coup ?
Re: Blind-text
mercredi 12 août 2015 12:50:26
Oh putain, la main était à moi (comment j'ai fait?)

Hum, donc Ouais Roger avait bien Nathalie le Gendre et le texte c'est Automate un récit sur la différence et son acceptation (bien caché derrière une histoire de SF, vous vous en doutez bien).
Re: Blind-text
mercredi 12 août 2015 12:54:03
Ce up de la mort...
Re: Blind-text
mercredi 12 août 2015 12:54:54
Merci Slather (du coup reprend la main qui veut).

Et Spiral, c'est un up, donc c'est la vie.
Re: Blind-text
mercredi 12 août 2015 13:01:59
Allez, un livre que vous connaissez tous, et qui je pense se deduit assez facilement meme sans l'avoir lu :

Citation

"Il était sept heures, par un soir très chaud, sur les collines de Seeonee. Père Loup s'éveilla de son somme journalier, se gratta, bâilla et détendit ses pattes l'une après l'autre pour dissiper la sensation de paresse qui en raidissait encore les extrémités. Mère Louve était étendue, son gros nez gris tombé parmi ses quatre petits qui se culbutaient en criant, et la lune luisait par l'ouverture de la caverne où ils vivaient tous.

- Augrh ! dit Père Loup, il est temps de se remettre en chasse.

Et il allait s'élancer vers le fond de la vallée, quand une petite ombre à queue touffue barra l'ouverture et jappa :

- Bonne chance, ô chef des loups ! Bonne chance et fortes dents blanches aux nobles enfants. Puissent-ils n'oublier jamais en ce monde ceux qui ont faim !

C'était le chacal - Tabaqui le Lèche-Plat - et les loups de l'Inde méprisent Tabaqui parce qu'il rôde partout faisant du grabuge, colportant des histoires et mangeant des chiffons et des morceaux de cuir dans les tas d'ordures aux portes des villages."
Re: Blind-text
mercredi 12 août 2015 13:47:24
Si j'en crois Google, il s'agit du Livre de la jungle ! C'est pas le truc avec les animaux qui pensent ? N'importe quoi putain !
Un loup qui dit "Augrh", on aura tout lu.

Honnêtement j'y ai pensé quand j'ai vu Père Loup, c'était soit ça soit Père Castor mais père castor est un castor.
Et ensuite en voyant Inde et "portes du village", ça s'est confirmé.
Re: Blind-text
mercredi 12 août 2015 13:52:48
Citation
Victor Hugo
Ce que j'avais tant aimé chez elle, c'était qu'elle savait voir au fond de moi, qu'elle comprenait les choses sans que j'aie besoin de les lui dire avec des mots. C'était justement ce qu'elle était en train de faire. Mais pouvais-je supporter l'idée que je n'étais pas parfait ? Elle, elle avait déjà admis l'idée de mon imperfection et de la sienne. Bon Dieu, je n'étais qu'un minable à côté d'elle ! [...]
J'avais peur d'être rejeté, oui. J'avais peur aussi d'être accepté pour de mauvaises raisons. Ce que j'essaye si maladroitement de dire, c'est qu'elle, pour moi, n'était pas comme les autres et que je ne savais pas comment en parler, ni même à qui. ("Mais à moi, voyons", me dit-elle plus tard.) Tout ce que je savais, c'était ce que j'éprouvais. Pour elle. Pour tout ce qui était elle.
Re: Blind-text
mercredi 12 août 2015 13:58:36
Sans même googler.
Je sais.
Re: Blind-text
mercredi 12 août 2015 14:13:48
Bah arrête de te la jouer perso et partage ! Ah j'te jure les femmes.

C'était bien Le Livre de la jungle en effet, de Kipling. Père Loup est le loup (dingue oui) qui élève Mowgli. A noter que le bouquin est bien différent de l'adaptation de Disney.
Re: Blind-text
mercredi 12 août 2015 14:14:23
Alors c'est lequel de Victor Hugo ?
Re: Blind-text
mercredi 12 août 2015 14:16:07
Il l'a écrit sous un pseudo, celui là. Le titre m'échappe.
Re: Blind-text
mercredi 12 août 2015 14:23:45
L'humour, c'est n'avoir jamais à dire qu'on est désolé.
Re: Blind-text
mercredi 12 août 2015 14:59:07
Tin tin tin tin tin tin tin tin tin tin
(je fredonne la musique du flim)
(à l'ancienne ! même pas de c/c)
Re: Blind-text
mardi 10 novembre 2015 11:53:51
Quelqu'un souhaite relancer ? (Pas besoin d'un MF pour me motiver à upper ce topic là, avec tout le franglais de circonstance)
Re: Blind-text
mardi 10 novembre 2015 11:58:05
S'tu veux.

Allez, je tape dans l'incipit célèbre :

Citation
Appelez-moi Ismaël. Voici quelques années — peu importe combien — le porte-monnaie vide ou presque, rien ne me retenant à terre, je songeai à naviguer un peu et à voir l'étendue liquide du globe.
.
Re: Blind-text
mardi 10 novembre 2015 11:59:23
Un célèbre chanteur de la françafrique, Ismael Lo ?
Lol.
Je sèche.
Re: Blind-text
mardi 10 novembre 2015 12:01:21
Le roman est connu de tous, au moins de nom, j'en mets ma main au feu.
Il a eu plusieurs adaptations cinématographiques, et son auteur est américain.
Voila, c'est tout pour le moment comme on dit chez TF1.
Re: Blind-text
mardi 10 novembre 2015 12:06:09
Moby Dick.
Je le sais, j'ai vu 2010:Moby Dick.
Re: Blind-text
mardi 10 novembre 2015 12:07:23
C'est bien ca !
A toi donc :)
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum. Se connecter / s'inscrire.