Salut! Identification

Recherche avancée

Topic à histoire

Envoyé par Xaïl 
Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
Topic à histoire
lundi 14 juillet 2014 00:45:33
Si si, je vous assure, c'est un jeu ! Ne partez paaaaaas !

Le but est simple : écrire une petite histoire cohérente avec une dizaine de mots imposés (à mettre en gras pour qu'on puisse les repérer facilement).
Pas de limites (évitez quand même de faire trente pages ! ^^ ), pas de thème imposé, vous pouvez écrire de la fantasy, de la SF, ou même un conte, c'est comme vous le sentez ! Il faut juste que les mots apparaissent dans l'histoire.

Là, c'est moi qui donnerai les dix mots à intégrer à l'histoire mais après c'est celui qui aura écrit l'histoire qui relancera.

Si jamais il y a plusieurs histoires qui sont écrites, c'est celui qui a donné les mots qui désignera le vainqueur (mais vous avez le droit de donner votre avis !)

Allez, les dix mots : plume, ver, blanc, poitrine, carré, béton, cheval, lettre, monde, braise. (Et je commence gentil là !)

Qui se lance ?

Modifié 1 fois. Dernière modification le 14/07/14 21:55 par Xaïl.
Re: Topic à histoire
lundi 14 juillet 2014 01:34:03
Bonjour, je suis Den, fondateur de la famille de L’Ur-garath, Seigneur du vent, Maitre assassin, Membre du chapitre, Conseiller au Conclave de l’Ombre. Vous l’aurez compris, je suis quelqu’un d’important en ce monde. Je vais tout d’abord de vous expliquer mes titres.

J’ai pris assez d’importance pour fonder ma propre famille, ma dynastie, cependant, cela est en rapport avec mon métier d’assassin, ainsi, mon fils, si un jour je ne tue pas une femme qui me plait, ne sera jamais le chef de la famille, cela sera mon disciple principal, celui que je formerais pour prendre ma succession, dans les divers postes que j’occupe et que j’occuperais.

Le Seigneur du vent est toujours en rapport avec mon métier, je suis un mage-assassin. Vous comprendrez aisément que mon élément de prédilection et l’air, et que j’en suis le meilleur contrôleur de part toute la surface de la planète. Je le sens qui vit autour de moi, qui rentre dans ma poitrine, pour reprendre de l’énergie, et venir ici s’assujettir à moi.

Pour le Maître assassin, cela parait évident, je peux tuer un cheval à 200m avec une braise encore chaude.

Je suis Membre du Chapitre, le conseil des Mages les plus puissants, l’accès au dernier carré est restreint, à cause du nombre de mage, et de l’arrogance de ceux-ci, et ce Chapitre, est apolitisé, de plus dans un souci d’équité entre les différentes magies, nous portons tous, du moins lors des réunions, la toge blanche. Ce blanc est source de respect par la population entière des mages, et les Dieux seuls savent à quel point ils ne respectent personne.

Je suis aussi l’un des Conseiller au Conclave de l’Ombre. Tous les Assassins ayant plus de 10 ans d’expérience dans la guilde siègent au conclave, le béton doit être solide pour faire tenir le reste des fondations. Et même si tout le monde peut voter lors des décisions, les places ne sont pas les mêmes.

Je suis un des orateurs, je prêche pour mes idées, et celle de mon parti, je suis le représentant des mages-assassins. Nous ne sommes pas la faction la plus nombreuse et la plus influente, mais je suis toujours écouté et respecté. Néanmoins, je sens un ver au sein du Conclave, un complot qui se trame, encore, j’irais enquêter, notre survie passe avant les intérêts de tout un chacun.

Si je couche ces lettres de ma plume, c’est pour aider les générations futures, et honorer le devoir de mémoire qui incombe dorénavant à ma famille. Je suis Den, et le monde entier craint le vent de l’Est.
Re: Topic à histoire
lundi 14 juillet 2014 01:43:50
Joli ! (Bien que "béton" fasse un peu tâche au milieu du texte ^^ )
Et ravie de voir que quelqu'un se lance ! ^^
On attend un peu voir si ça tente quelqu'un d'autre ou tu relances ?
Re: Topic à histoire
lundi 14 juillet 2014 01:49:21
1:44, peu de monde. Je relance :

Dé, chtouille, horizon, délétère, holocauste, charmant, viol, famille, orage, Toutatis.
Re: Topic à histoire
lundi 14 juillet 2014 14:21:47
@bek, c'est pas hyper sympa tes mots, tu oblige presque à l'anachronisme (ou à utiliser ddes expressions trop usitées) avec ton Holocauste et toutatis :(
Re: Topic à histoire
lundi 14 juillet 2014 20:47:52
Re: Topic à histoire
mardi 15 juillet 2014 02:31:32
On sent les influences, Bek :D

Personnellement, j'aurais plus utilisé le mot "braise" dans une métaphore, là c'est un peu le cheveu sur la soupe, car l'utilisation de "béton" ne m'a pas choquée.

Par contre, d'un point de vue technique, l'holocauste est un mot biblique, donc forcément il y aura un anachronisme avec Toutatis, sauf si on parle d'un historien juif. Mais j'ai pas envie, donc fuck la chronologie.
__________________________________________________________________________________________________


Alisiia, 18ème jour de Dumanios

La faim gronde dans le camp, mais pas autant que notre ire envers les Romains, ces lâches incapables de se battre en face ! Qui d'autre que les faibles sont forcés de creuser des souricières et d'attendre que leur proie meure lentement d'inanition ?
Nos chefs regrettent maintenant leurs décisions, il aurait mieux valu tenter une sortie dès le début.
Nos ennemis ne savent que creuser la terre comme des vers, mais ils le font bien. En très peu de temps, ces saletés de fortifications étaient en place, et nous ont pris au piège comme des rats.
Nous n'avons toujours pas compris comment ce qui était une charmante ville a pu se transformer en la plus ignoble des souricières.

Cela fait maintenant plus de sept semaines que nous sommes encerclés, et notre armée de secours, bien que vaillante, a essuyé une cinglante défaite face aux mercenaires Germains sans honneur employés par César - puissent la chtouille et la gale l'emporter ! Plus aucune aide ne poindra jamais, car voilà que l'orage se profile à l'horizon. Nous sommes seuls. Et ils le savent.
Seuls et sans occupation, rongés par l'attente, dans une atmosphère délétère. Le moral est au plus bas, et les stocks s'épuisent.
Il n'y a rien à faire, sinon jouer aux dés, et fourbir ses armes en espérant pouvoir les utiliser une dernière fois avant la fin.
Je m'occupe pour le moment en traçant ces lignes, que personne ne lira jamais, mais il me faudra bientôt prendre mon tour de garde.
Pour garder quoi ?
Ils n'attaqueront jamais.

Une de mes dernières consolations est que ma famille se trouve loin d'ici, perdue mais cachée dans la lointaine ville de Nemetocenna. Savoir ma fille et ma femme à l'abri des exactions romaines est un baume sur mes blessures.
Tout au long de notre avancée, nous avons vu ce dont ils étaient capables ; nous n'avons rien à espérer d'autre qu'esclavage, viols et pillages de leur part.

Il ne nous reste plus qu'à espérer que l'holocauste qui se prépare affermira dans le cœur des nôtres la volonté d'écraser la vermine latine.

Que Lug et Toutatis aient pitié de nous, car ces chiens de Romains n'en auront aucune, et qu'ils nous fassent mourir les armes à la main plutôt que de connaître l'infamie de l'esclavage.
Re: Topic à histoire
mardi 15 juillet 2014 03:12:46
(Je suggère juste qu'on mette les mots imposés en caractères gras, enfin, si ça pose problème, pas de soucis.)
Re: Topic à histoire
mardi 15 juillet 2014 19:25:50
Citation
Cerveza
(Je suggère juste qu'on mette les mots imposés en caractères gras, enfin, si ça pose problème, pas de soucis.)

C'est aussi ce qu'avait établi Xaïl dans les règles. Personnellement je n'en suis pas fan puisque ça va casser le rythme de l'histoire ; le principe étant que l'on réussisse à caser les mots de la manière la plus naturelle possible !
Mais si vous le demandez, j'éditerais.

Voici la liste des dix mots suivants puisque personne d'autre ne se sent une âme de Gaulois juif pessimiste :

saule - feu - hache - histrion - patrie - sbire - suspicion - violemment - entropi(qu)e - déclara
Re: Topic à histoire
mercredi 16 juillet 2014 12:02:55
Imaginez un enfant de presque trente ans.
A chaque anniversaire, il se fait offrir les jouets qu'on lui refusait étant petit, qui une balle rebondissante, qui une hâche en latex, qui un hélicoptère téléguidé...

Cet homme a tout à offrir à la vie, il est fiable, honnête, travailleur, plein d'une belle humilité, et a su garder cette petite étincelle de folie ; mais bien qu'entouré de nombreux amis, il est seul. Les jeux sont sa fuite.

Il faut dire qu'il n'est pas beau, non, pas beau du tout. Il fait du sport, est à l'aise, éloquent, ses yeux brillent d'intelligence, mais son corps déguingandé, son visage émacié et hirsute, le rapprochent plus de l'histrion prêt à toutes les grimaces pour votre amusement que du Don Juan dont un simple regard suffit à vous séduire.

Du coup, les femmes ne le voient pas, ou ne s'intéressent pas assez à lui pour découvrir combien il est formidable.

Enfin, ca c'était avant... Avant cette belle matinée de printemps qui l'avait porté jusque Brocéliande déguisé en voyageur du moyen-âge. La rencontre fût simple, une amie d'amie qui voulait jouer la marieuse lui avait présenté l'amie de son amie. Sans suspicion particulière, lui qui était si étranger aux choses de l'amour, avait passé un moment agréable au coin du feu avec ces dames et l'amie de l'amie d'amie en question. Son insouciance et son goût du jeu simple et rafraichissant avait permis à tous de passer un bon moment.

La suite n'est qu'amour. Une des jeunes femmes, pas celle prévue, avait su voir plus loin, et souhaitait rejoindre sa patrie, entrer dans son monde. Ce serait mentir que de dire que tout se passa comme dans un rêve, que le romantisme de la situation n'avait eu d'équivalent que le brio de l'homme, mais à leur rythme ils s'étaient rapprochés jusqu'à ce qu'ils soient seuls, tous les deux, les pieds dans l'eau, à l'abri d'un saule.
Elle était belle, si mince qu'on craindrait que la moindre brise ne l'emporte au loin, mais grande et avec les traits d'un ange. Son regard semblait sonder votre âme tant il était profond. C'était une artiste talentueuse qui apportait avec elle son monde féerique...

D'échanges gênés en caresses rassurantes, ils s'étaient unis, et ils s'aimaient violemment.

Avec beaucoup d'appréhension il avait fini par lui demander si elle était une sbire de son amie marieuse, ou si leur rencontre avait été le fruit du hasard. Non pas que la réponse eut une importance primordiale, mais il accordait une place toute particulière à l'entropie, aux coincidences, aux signes qui semblaient se manifester autour de chacune de ses décisions cruciales.

Imaginez un enfant de plus de tente ans.
Il exerce un métier qui lui plait et pour lequel il se sent mis à contribution à sa juste valeur, il peut s'offrir tous les jouets dont il a jamais rêvé, il les partage avec la femme qu'il aime. Il est entouré de nombreux amis, qui l'enrichissent de leurs vertus respectives.

Cet homme existe, et c'est un de mes amis les plus proche. Chaque fois que je le vois, je me souviens combien la vie peut être belle, pour peu qu'on soit capable de dépenser sans compter pour que notre égoïsme passionnel ne nuise à personne, et qu'on sache partager tout ce qu'on peut offrir au reste du monde.

La réponse à la question de l'origine de leur rencontre me parvint lorsqu'il déclara : "Ecoute Roger, c'est bien simple, quand elle m'a dit que c'était un pur hasard et qu'elle ignorait tout de la machination de notre amie commune, je n'ai pas pu me retenir, et j'ai suivi tes conseils, je lui ai dit 'Mmmh mais dis donc chérie, t'as vu l'heure, faut qu'on nique !', et je crois que ca marche"... Un grand enfant je vous dis.

Modifié 4 fois. Dernière modification le 16/07/14 15:59 par RogerLAmer.
Re: Topic à histoire
mercredi 16 juillet 2014 14:46:48
C'est superbe Roger, j'aime beaucoup !
Re: Topic à histoire
mercredi 16 juillet 2014 15:06:14
Le jour où tu écris un livre tu me fais signe :D

(par contre tu devais pas mettre les mots suivants ?)
Re: Topic à histoire
mercredi 16 juillet 2014 15:35:28
Super Roger. J'adore et j'adhère.
Re: Topic à histoire
mercredi 16 juillet 2014 15:55:34
Je n'ai pas mis la liste de mot parce qu'il me semble qu'on attendait plusieurs propositions non ?
Dans le cas contraire, je vous propose :
tractopelle - nuage - vague - anticonstitutionnellement - zeugma - bazooka - dinosaure - changea - mange - foncera

Je suis un enfoiré, les trois derniers sont vraiment pour niquer toute possible concordance des temps, mais je vous fais grâce des subjonctifs et je vous offre des bisous pour des commentaires positifs sur mon texte malgré les fautes grotesques (surtout sur un mot en gras ^^).

Modifié 1 fois. Dernière modification le 16/07/14 16:00 par RogerLAmer.
Re: Topic à histoire
mercredi 16 juillet 2014 17:14:53
C'est l'histoire d'un mec.

Il avait envie de déplacer un nuage en forme de vague avec son tractopelle, mais c'était anticonstitutionnellement inaproprié puisque sa phrase ne contenait aucun zeugma. Il prit alors un bazooka pour tuer un dinosaure qui passait par là. Le T.Rex changea alors de cible pour s'attaquer au dino qui avait déjà bien morfler. Il dit alors : "Regarde ! Il le mange !" "On foncera dès qu'il aura le dos tourné !". Et ils s'enfuirent heureux et eurent beaucoup d'enfants.

C'était l'histoire de max le schyzophrène.
Re: Topic à histoire
mercredi 16 juillet 2014 20:32:11
Haha Roger j'adore ton histoire ! Et Aro qui prend le défi de Roger en mode "NO PROBLEM JE GERE"
Re: Topic à histoire
jeudi 17 juillet 2014 08:32:24
Ah et du coup les 10 mots suivants :

nonobstant - schtroumpf - certes - mandat - ornithorynque - répulsif - éruption - cétacé - commandement - infiltration
Re: Topic à histoire
jeudi 17 juillet 2014 09:32:22
Y en a des biens comme dirait Didier !

Si personne n'a commencé, je suis tenté pour être le prochain dans la matinée :D
Je préfère prévenir histoire qu'on soit pas deux à le faire en même temps...
Re: Topic à histoire
jeudi 17 juillet 2014 11:51:47
Paul comprit dès son plus jeune âge qu'il était fou. Il avait de l'imagination à revendre mais le cours de l'imagination était en chute libre. Très jeune, il lécha une limace pour impressionner sa sœur, éclata les doigts de son frère en lui montrant comment tailler un bloc de craie avec un marteau, et heureusement, devint adulte. Il testa sa bombe lacrymogène dans sa chambre étudiante, histoire de vérifier si c'était si terrible, nonobstant les recommandations d'usage. C'était effectivement terrible, des schtroumpfs lui coulèrent du nez pendant de longues minutes.
Puis il eu un déclic. Il pris l'étrange résolution de se laisser pousser les cheveux. Au bout de quelques mois, il eut finalement besoin d'un certes-tête.
Depuis le visionnage de Forrest Gump, il se prenait fréquemment à rêver d'une vie telle que celle du héros, le cerveau en plus. Il s'acheta une planche de surf, se rendit sur la côte australienne et se connecta à Internet. Grâce à sa planche, il s'inscrivit sur edarling, pour y rencontrer une poule. Il fit alors la connaissance d'Amandat, transsexuelle russe et blonde. Celle-ci lui présenta rapidement son souteneur, Torinque, un bulgare avec un physique de yaourt. Or, ni Torinque, ni Amandat ne lui dirent adieu lorsqu'il prit la direction de la Patagonie.
Probablement dû au répulsif glissé dans le slip kangourou de Torinque.
A son arrivé en Patagonie, il aperçut le Krakatoa. Il n'avait jamais été très bon en géographie. Arrivé au pied de ce terrible volcan menaçant, il fut pris d'une violente éruption cutanée, la faute à des moules pas fraîches.
"C'est assez, je rentre dans mon pays natal", se dit-il alors qu'il mangeait des huîtres. "Ma complication uro-génitale m'empoisonne presque autant que les douces courbes du Taj Mahal. Décidément, je ne suis vraiment pas bon en géo."
Il rentra donc en Allemagne, où à mon commandement, en joue, feu, le peloton d'exécution l'envoya six pieds sous terre. Lui qui ne croyait pas à la réincarnation, quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il se retrouva dans la peau de Solid snake. Un jeu où il ne faut pas faire de bruit, où le moindre mouvement peut causer votre perte, ou le silence est roi. Ses yeux descendirent sur son équipement, combinaison en kevlar, Glock à la ceinture, gants en latex Mappa et de la colle Pattex. Nom de dieu, là dernière un ennemi ! Une fissure au mur ! Coup du lapin, planchette japonaise, coup de pistolet à colle, l'infiltration n'est plus. Ouf !

Modifié 1 fois. Dernière modification le 17/07/14 11:52 par Lester Burnham.
Re: Topic à histoire
jeudi 17 juillet 2014 12:00:39
Mouais, moyen moyen de modifier les noms à utiliser :D
Re: Topic à histoire
jeudi 17 juillet 2014 12:02:57
J'aime beaucoup moi cette façon de jouer avec les mots, bravo Lester !
Pis ta liste était quand même gratinée Aro :D
Re: Topic à histoire
jeudi 17 juillet 2014 12:37:49
Citation
Arominium
Mouais, moyen moyen de modifier les noms à utiliser :D

ça sera à Xaïl de trancher ça... :D
Je te prie d'accepter mes plus plates excuses pour avoir écorché tes jolis mots !

Et merci SpiralPad !


D'ailleurs, je n'ai pas donné ma liste de mots:

Palette - traîneau - tropique - escargot - amour - cucurbitacée - pichenette - pichet - guerre - pet
Re: Topic à histoire
jeudi 17 juillet 2014 12:43:42
Je rigole sur le guerre pet.
Re: Topic à histoire
jeudi 17 juillet 2014 15:47:58
Puisque on peut modifier les mots, je peux copie/collet un passage de Guerre et Pet alors ?
Re: Topic à histoire
jeudi 17 juillet 2014 17:46:43
Moi ca m'a plu :)