Salut! Identification

Recherche avancée

Que faire de sa vie ?

Envoyé par MilkaFun 
Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 12:19:27
En fait pour réussir sa vie il faut changer de poste tous les 3 ans.

Pas pour les opportunités, non non.

Il faut changer de poste tous les 3 ans parce que c'est le temps pendant lequel on peut faire illusion et donner l'impression qu'on est vachement utile. Après, tout ce qu'on n'a pas fait pendant ces 3 ans commence à se voir.

Du coup c'est le moment de changer de poste avant que le tas de poussière sous le tapis soit visible, pour présenter au nouvel employeur un bilan positif.

Ce qui te permet de prendre une partie de ton temps de boulot pour faire autre chose ( consulter tes mails persos, aller sur dtc, faire des achats en ligne, lire le journal, déclarer tes impôts etc ... ), ce qui te permet de te libérer du temps en dehors des heures de boulot que tu pourras utiliser comme il te plaira.

D'où, une vie plus épanouie que si on passe sa vie dans la même boite à trimer du début à la fin de la carrière :D
Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 12:22:09
Et donc Ori, ca balaye pendant encore combien de temps pour toi à ce boulot ? :D
Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 12:31:41
Encore près de 2 ans pour moi là :P

pour le moment ya pas trop de poussière, je ne m'emmerde pas encore au boulot donc je fais encore le taf, ça devrait commencer à décliner l'année prochaine :D
Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 12:40:25
J'ai pas tout compris de ce que tu as dit mais de ce que j'ai compris, tu as raison ^^
Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 13:27:26
Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 13:59:17
Attention, changer de poste n'est pas forcément synonyme d'embauche.#pasdamalgame

Cela dit, un changement de poste est généralement "vertical", ce qui implique en théorie plus de responsabilités et donc généralement un salaire en hausse.
Pour une évolution "transversale" c'est deja plus compliqué de négocier 10% sans changer d'entreprise.
Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 14:23:17
Je parlais bien évidemment de changer d'entreprise mais pas de métier ni de domaine. Tu ne quittes pas ton ancien poste tant que tu n'as pas de promesse d'embauche avec 15% d'augmentation, et comme ça t'es tranquille. Dans mon domaine c'est possible, dans les vôtres, j'm'en cogne.
Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 14:32:38
Charmant personnage, j'ai hâte de te rencontrer et dormir avec toi sur un matelas pneumatique.
Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 14:35:57
Jte jure tu me perturbes avec tes parenthèses pas fermées.

J'espère que j'aurai 15% d'augmentation à mon prochain taf parce que j'étais royalement payée au SMIC pour le précédent. Et tant qu'à faire, avec un vrai contrat, parce que se faire enculer, c'est bien, avec du gravier j'aime moins.
Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 14:36:17
Perce ô nage, personne n'age, perd son age...
Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 14:37:05
T'es une gonzesse, tu choisis un taf qui te plait plutot qu'un qui te rémunère bien, ne tétonnes pas (haha) d'être payée le SMIC.
Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 14:41:11
J'me rends compte que je suis souvent à la base du HS alors que c'est pas voulu de ma part, juré remouk !)

Vous avez vu le nouveau James Bond ?

Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 15:25:16
Je ne sais pas si cet avis apporte grand-chose vu que je ne suis pas encore réellement dans le monde du travail, mais sur le plan des études et de l'orientation professionnelle ça peut peut-être apporter un point de vue différent (puisque tout le monde a fait ingé ou gagne-misère ici, à part klatu qui a l'air d'avoir un métier plutôt sympa et Philippe pour qui je n'ai toujours pas compris de quoi il s'agit).

Pour brosser un tableau rapide, j'ai passé un bac S. Mes parents auraient bien aimé que je fasse médecine, mais rien à voir, j'ai fait une une classe préparatoire littéraire (aka hypokhâgne puis khâgne, dans cet ordre) parce que j'aimais ça, avant de m'orienter en école de commerce un peu par hasard, suite à des résultats inattendus/inespérés à un concours post-prépa. C'est donc un parcours un peu en zigzag, motivé comme mes comparses Roger et Spiral par l'envie de garder beaucoup de portes ouvertes et jusqu'à un certain point par l'envie de faire ce qui me plaît. En aucun cas par une idée de métier particulière.

Un constat en émane : j'ai adoré mes études tant qu'elles n'étaient pas orientées et définies par la logique froide du CV et de l'embauche, du business ou de la gestion, c'est-à-dire tant qu'elles restaient dans la sphère intellectuelle et "déconnectées" des réalités de ce monde triste et froid. Ton mélodramatique.

Comme j'aime les bouquins je fais mon premier stage en marketing dans l'édition, mais dans un groupe trop grand pour que ça soit vraiment excitant et polyvalent. C'est une mécanique bien huilée où un stagiaire n'a finalement que peu d'indépendance et j'ai le sentiment que c'est pareil pour tous les postes sauf les plus élevés. C'est toujours moins pire que la vente des sapins l'année dernière. Je suppose que j'ai néanmoins une idée de métier en tête, à savoir directeur de collection, ou quelque chose du style, c'est plutôt flou. Pour continuer à m'ouvrir des portes je vais faire de l'économie urbaine. Rien de bien défini non plus, mais là où avant j'aimais bien ces incertitudes, je sens qu'elles vont commencer à me desservir. Sur ce point je pense que je te comprends Milka, vu que je suis à peu près au même niveau d'études que toi.

Une chose est sûre, mais ça doit être générationnel, je ne me vois absolument pas dédier ma vie à une seule et même entreprise, même en changeant de poste.
Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 15:32:33
Et sinon, pour élever ce topic dont le titre est insupportablement existentiel, je ne résiste pas à vous lâcher ce joli article.
[tempsreel.nouvelobs.com]
Ce n'est pas un troll, c'est juste l'histoire d'un mec qui aurait peut-être aimé avoir le courage d'être autrement...
Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 15:47:11
Tu me l'avais déjà envoyé cet article, je m'en souviens, donc je confirme, lecture très intéressante.
Qui montre qu'on peut vite se faire enfermer dans les pièges de la vie, et que si on ne tape pas assez du poing ou qu'on ne lutte pas assez contre le courant, l'inaction, et qu'on se contente d'un confort actuel car on a peur d'avoir moins bien ailleurs, on passe a coté de ses rêves très facilement.
Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 15:51:52
Citation
RogerLAmer
Je parlais bien évidemment de changer d'entreprise mais pas de métier ni de domaine. Tu ne quittes pas ton ancien poste tant que tu n'as pas de promesse d'embauche avec 15% d'augmentation.

Ben tout dépend, si t'es curieux tu peux changer de poste dans la même entreprise, en transversal.
Tu reste dans le domaine, c'est probablement le même métier, mais tu changes re poste et tu ne touche pas 20%.

Faites un double pour sortir.
Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 15:58:02
Tiens et du coup, je suis retombé sur une anecdote que j'avais raconté à Slather quand elle m'avait envoyé cet article, et qui touche justement au reproche que faisaient Lester et Roger à Milka, de ne se concentrer ici que sur la vie professionnelle.

Je mets en spoiler donc, car pas forcement primordial, mais c'est intéressant sur notre vision contemporaine des gens je trouve.

Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 16:00:12
Au fait question subsidiaire : ceux qui ont un emploi, qu'est-ce qui vous motive pour aller bosser le lundi matin?
C'est uniquement parce que vous avez deux rejetons à nourrir, des traités sur le Renault Scenic et le loyer à payer, ou bien il y a autre chose en plus?
Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 16:04:43
Actuellement moi, ces derniers mois, oui c'était majoritairement alimentaire (enfin, surtout pour voyager plus tard).
Une certaine lassitude a pris la place de l'excitation intellectuelle que représentait mon boulot au bout d'un moment. Ah et voir les amis (certains collègues sont devenus des vrais amis) aussi, important ca.
Mais le sentiment de travailler uniquement pour enrichir des actionnaires que je ne connaitrai jamais ne m'a jamais vraiment motivé en soi, j'avais pas vraiment la sensation d'être utile disons.
Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 16:05:43
J'ai un libre accès à Internet.
Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 16:28:43
Citation
MilkaFun
Ouais, encore heureux que la vie ne se résume pas qu'au travail. Mais bon c'était pour vous accrocher :D

: /

Pas mal l'article sur Chirac autrement. Et c'est vrai que c'est sûrement le seul avec qui on peut faire ça, si un type fait ça sur Sarko ou Hollande, aujourd'hui du moins, tout le monde s'en foutra.
Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 16:30:24
Allez, je réponds aux questions de MF :
D'abord, est-ce que vos études ont suivi un chemin franchement défini, ou est-ce que ça a été un parcours sinueux, à coups de ré-orientation, d'années ennuyantes et de désillusions ?
Globalement j'ai été en ligne droite, hormis un petit accident de parcours après-bac où j'ai pris un IUT "au cas où" (car je pulvérisais les records dans cette matière, je savais que j'y rentrerais) comme ceux qui demandent la fac s'ils ne parviennent pas à avoir une école.
Bref, c'est ce qui est arrivé au vu de mes résultats moyens en général. J'ai donc fait 1 an dans cet IUT de génie mécanique, qui ne m'as pas plu, et je me suis réorienté dans un autre IUT qui avait un programme qui m'intéressait bien (et j'en parle en dessous du pourquoi je l'ai choisi).

- Ensuite, est-ce que vous aviez une idée précise de métier en tête en commençant vos études ? Genre je fais médecine pour devenir anesthésiste, et c'est ça ou rien. Ou bien est-ce que ça s'est dessiné au fur et à mesure, voire même est-ce qu'en sortant de vos études, diplôme en poche, vous ne saviez toujours pas exactement ?
Je ne savais pas ce que je voulais faire plus tard. En fait, je ne l'ai jamais su. J'ai toujours choisi mes poursuites d'études en fonction des programmes et de ce qu'il y avait dedans : si j'apprends quelque chose qui me plait, j'ai plus de chance de faire quelque chose qui me plait plus tard. Mais bon je n'avais pas vraiment d'idée.
Enfin, après l'IUT, j'ai continué en école d'ingénieur car je ne me sentais pas de rentrer directement sur le marché de l'emploi (voir de la recherche en emploi).

- Enfin, aujourd'hui, est-ce que votre métier (si vous en avez un) correspond aux études que vous avez faites ? [...] Bref, vos études vous ont-elles amené à l'endroit où elles étaient censées vous amener, ou êtes-vous finalement totalement ailleurs ? Et si vous êtes totalement ailleurs, comment cela se fait-il ? Un coup de chance, une rencontre, un coup de poker...
C'est plutôt mon métier qui m'a trouvé. Lorsque j'étais en école, on avait des simulations d'entretiens d'embauche. Le "prof" était dans la vrai vie un chasseur de tête. Il a bien aimé mon CV et avait un ami qui cherchait un profil comme le mien, donc on a fait un vrai entretien d'embauche plutôt qu'une simulation.
J'ai eu mon 1er job comme ça. Ensuite, j'ai continué dans ce domaine-là, en accord donc avec ce que j'ai fais comme études même si elles ne m'ont donné que des bases, et que j'ai tout appris sur le tas.

- Et juste pour terminer, est-ce que vous vous voyez faire le même métier jusqu'à la retraite, ou est-ce que vous vous dites sûrement que vous changerez un jour, parce que vous en avez déjà marre ?
Tant que j'évolue dans mon domaine, je continue. Si je commence à me faire chier ou que je n'ai plus rien à apprendre, alors je tâche de progresser d'un niveau.
Pour le moment, n'ayant pas de famille ça va bien, mais je ne me vois pas toute ma vie faire la même chose. Depuis que je suis sur le marché du travail (il y a plus de 8 ans), j'ai beaucoup progressé. J'ai également la chance inouie où je suis un profil recherché, donc je n'ai jamais connu le chomage ou l'inactivité, et lors des changements, ce n'est pas moi qui cherche mais les entreprises qui me contactent pour m'embaucher (voire me débaucher).
Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 16:33:21
Au fait question subsidiaire : ceux qui ont un emploi, qu'est-ce qui vous motive pour aller bosser le lundi matin?
C'est uniquement parce que vous avez deux rejetons à nourrir, des traités sur le Renault Scenic et le loyer à payer, ou bien il y a autre chose en plus?

J'aime mon job donc ce n'est pas une sinécure d'y aller, même si parfois je suis crevé, je resterais bien au lit, ou que le boulot est stressant.
Mais il y a toujours matière à apprendre, à progresser.
On peut me traiter de carriériste (je le suis probablement), mais tant que je garde un équilibre avec ma vie privée ça me va. Et toutes les conditions se négocient.

Puis bon, ramener de quoi vivre bien et se dire qu'on permet de faire avancer le schmilblick, qu'on fait quelque chose de sa vie, qu'on apporte une (toute petite) pierre sur l'édifice de l'humanité (même si je ne laisserais pas de trace indélébile), c'est motivant.
Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 16:57:07
Spiral, je suis plutôt, ouaf ouaf, d'accord avec la conclusion de ton anecdote. C'est même pire : ça dérange clairement pas mal de monde de ne pas pouvoir te définir par ton taf. J'ai eu pas mal de périodes de chômage (choisies) et actuellement je suis donc en congé parental, en général la conversation va être de ce genre "tu fais quoi dans la vie ?"
"Bah je bouquine, jme balade et j'aime bien voyager, bien bouffer et voir mes nombreux potes (mais chepa si c'est réciproque)"
"ah oui mais comme boulot ?"
"Rien"
"et tu cherches ?"
"Non"
(petite gêne) "mais t'aimerais faire quoi, va bien falloir que tu bosses quand même ?"
"Ah ?"
Et ça s'arrête souvent là. Mon interlocuteur ne se rend la plupart du temps pas compte que je ne lui ai pas retourné la question parce que rien ne m'emmerde autant que discuter boulot avec des gens dont a priori je me fous.
Sinon, j'ai une maîtrise en écologie, un master en environnement et communication (comprendre en blablablague, mais avec stage de 9 mois) et puis j'ai passé il y a quelques années un master en économie/géographie/droit de l'environnement.
Et j'ai bossé au service comm d'un syndicat d'épuration des eaux usées et à la mairie de Paris, à mettre en place une certification environnementale (ISO 14001) pour un des services, c'était vraiment un super taf mais le fait que ça soit dans un service très atypique a beaucoup joué.
Si vous ne vous êtes pas pendus, j'espère au moins que vous dormez grâce à moi.
Re: Que faire de sa vie ?
mercredi 2 décembre 2015 17:25:05
C'était vraiment intéressant de savoir ce que tu faisais à l'époque où tu vivais encore !