Salut! Identification

Recherche avancée

A quand la fin des enseignants ?

Envoyé par RogerLAmer 
Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
A quand la fin des enseignants ?
lundi 7 décembre 2015 16:23:40
On remplace les caissières, les postiers, les manutentionnaires dans les entrepôts et les aéroports,... la prochaine étape ce sont les enseignants non ?

Sans tomber dans le troll, un fait m'a quand même frappé de plein fouet : un professeur ne fait que répéter un contenu qu'il a lui même appris, à l'infini. Si ça ce n'est pas la tâche la plus automatisable du monde ?

Certes le contenu évolue légèrement, et le professeur y ajoute une pédagogie, mais on commence à créer des MOOC (Massive Open Online Course), et à les rendre de plus en plus intéractifs... Des cours en vidéo, des questions-réponses, du contenu en ligne, libre...

Qu'est-ce qui nous empêche de transformer le savoir de nos chers professeurs en bases de données intéractives ? D'en sortir des jeux plus ludiques, des livres complets ? Au moins l'enseignement serait homogène, on n'aurait plus de "mon fils est mauvais en anglais parce qu'il a eu que des mauvais profs dans cette matière"...

Il ne faudrait plus de professeurs que pour relire les sujets d'expression un peu élaborés, et pour améliorer les cours en ligne. Des chercheurs et des relecteurs en quelque sorte.
Re: A quand la fin des enseignants ?
lundi 7 décembre 2015 16:26:38
Ca marcherait si tous les élèves étaient intelligent, motivés et sensibles au même méthodes d'enseignement.

En pratique, les professeurs sont nécessaires pour adapter les cours et les méthodes d'enseignement aux élèves, s'attarder sur ceux qui ont des difficultés, remotiver ceux qui se découragent ou ne sont juste pas motivés de base, ...
Re: A quand la fin des enseignants ?
lundi 7 décembre 2015 16:26:42
J'étais pressé donc je n'ai pas mis tous mes arguments, mais aujourd'hui tu prends des jeunes (déchets) qui naviguent sur 9gag / imgur / facebook toute la journée. Tu remplaces les blagues / actu / troll par du contenu, et tu permets les commentaires pour que les plus cons se fassent expliquer. Tu les laisses ajouter du contenu et tu tiens compte du score de leurs publication (commentaires inclus) dans ton évaluation, tu obtiens un système qu'ils maitrisent déjà et qui serait peut être plus propice à leur apprentissage.
Re: A quand la fin des enseignants ?
lundi 7 décembre 2015 16:28:39
Pour la question de la compréhension, le système de commentaire me semble suffisant. T'as un captain obvious qui arrive et qui donne du détail, comme sur DTC, et bim même les débiles comprennent.

Pour la motivation, ce n'est pas un prof qui parviendra à motiver un élève dont les parents n'ont rien à foutre. Un élève en échec social, tu peux mettre les meilleurs profs, c'est rare qu'il s'en sorte scolairement parlant. Donc ca reviendrait au parent.
Re: A quand la fin des enseignants ?
lundi 7 décembre 2015 16:30:40
Je suis pas sur que ta vision du métier de prof, "un professeur ne fait que répéter un contenu qu'il a lui même appris, à l'infini", plaise vraiment à beaucoup. Tu ne mets en avant qu'une seule facette du métier là.
T'écartes un peu trop facilement la pédagogie, le fait qu'un prof humain puisse adapter son discours à chacun au besoin, que les profs véhiculent aussi des valeurs humaines et jouent un rôle important chez tout gamin (rôle qu'une base de données ne pourra jamais remplir).
Certes les MOOC se démocratisent, mais c'est à un haut niveau d'études en général, quand tu as déjà acquis une bonne indépendance. Et des que tu bloques, tu as besoin de réflexion humaine pour te répondre.
Fin je vais pas développer plus, quelqu'un le fera ptet, mais je ne m'en fais pas trop pour l'Éducation Nationale (du moins sur ce point précis).
Re: A quand la fin des enseignants ?
lundi 7 décembre 2015 16:36:23
Je sais pas trop si tu crois toi-même au système que tu dépeins Roger. Une vision de prof sera surement très intéressante en tout cas.
Sinon, concernant l'homogénéité de l'enseignement, je juge pas que ca soit forcement une bonne chose d'ailleurs. J'aime le fait que chaque prof soit singulier par sa pédagogie, ses qualités, ses défauts certes aussi. Changer de prof, avoir une autre vision, permet quelquefois de comprendre un truc qu'on ne comprenait pas avant.
Et cette uniformisation de l'enseignement (car c'est de ca qu'il s'agit) serait surtout préjudiciable aux sciences humaines je dirais.

Tiens sinon, comment gérer tout ce qui est discipline ou motivation ?
Qu'est-ce qui t'assurerait que les jeunes bossent bien comme il faut ? Ce n'est pas parce que le média leur plait qu'ils se rueront dessus.
Re: A quand la fin des enseignants ?
lundi 7 décembre 2015 16:44:34
Par contre Spiral, autant je te rejoins sur la pédagogie et l'adaptation du professeur, bien plus efficace selon moi que de se contenter d'auto apprentissage en ligne, autant cette part là :

que les profs véhiculent aussi des valeurs humaines et jouent un rôle important chez tout gamin (rôle qu'une base de données ne pourra jamais remplir).

C'est pile poil ce qui m'a toujours dérangé à l'école. Je me suis souvent, au collège/lycée, embrouillé avec des professeurs parce que je leur reconnaissais toute légitimité pour mon instruction, mais que je refusais déjà de considérer qu'ils avaient pour rôle de transmettre des valeurs, qui ne seraient pas universelles mais propres à la personne qui les distille.
Re: A quand la fin des enseignants ?
lundi 7 décembre 2015 16:48:30
Bah on est d'accord que dans un monde parfait, l'Education Nationale devrait s'en tenir à l'instruction. Je te soutiens totalement là-dedans.
En pratique, on sait bien que c'est pas possible, pour des tonnes de raisons différentes. Et sans même aller vers des valeurs ou idées polémiques, suffit de relire récemment ce qu'écrivaient Bousti ou Lenore concernant la gestion des attentats de Paris avec les gamins. Mine de rien, c'est quelque chose qu'un automate pourra jamais faire ca.
Re: A quand la fin des enseignants ?
lundi 7 décembre 2015 17:45:09
À quand la fin des enseignants ? Bah pas demain la veille ! Ils ne sont pas seulement là pour transmettre un savoir, ça serait trop simple. Ils sont aussi là pour "apprendre à apprendre" , la lethodo
Re: A quand la fin des enseignants ?
lundi 7 décembre 2015 17:46:40
Arf... La méthodologie ne s'invente pas ! Puis il y a l'évaluation, la correction. .. Autant de tâches qui les rendent indispensables.
Re: A quand la fin des enseignants ?
lundi 7 décembre 2015 18:12:03
Rhaaa, quand je pense que je fais un dossier pour mes études sur l'autorité des enseignants (sans entrer dans les détails) et je tombe là dessus...
Je suis en accord avec la nécessité d'une méthodologie qui ne peut être véhiculée que par une personne physiquement présente, et même si quelqu'un serait derrière le PC en mode Captain Obvious, les relations sociales, le contact prof/élève, la voix, la vision, la lecture, la répétition,... tout cela est important pour un apprentissage des plus corrects.
Un élève arrivera mieux à apprendre lorsqu'il entendra son cours, un autre quand on lui expliquera oralement. Un média électronique peut faire cela au biais d'une communication orale, mais ça ne reviendrai pas au même que de se retrouver en classe ? En gros on n'enlèverai que le rapport de proximité (et encore, je le trouve important aussi).

Et pour dire qu'un Captain Obvious peut tout expliquer à l'élève en une phrase ou deux comme sur DTC, je trouve ça un peut fort, je me demande combien d'exercices j'ai du faire, de corrections, de ré explications du prof pour comprendre comment bien calculer ces équation z3+4az²-bz+c = 0...(le 3 en indice, pour au cube hein).
Enfin pour dire que des fois il faut expliquer, se reprendre, chacun a sa manière d'apprendre et donc le besoin d'un professeur aux méthodes d'apprentissage diversifiées sont nécessaires.

Si je puis me permettre, apprendre sans les professeurs mais avec internet (ou autre de truc informatique créé comme tu le sous-entends), ça reviendrai à faire exactement ce pourquoi le Daesh veut tuer (ou virer) tous les prfs de France, car ces médias informatiques qui les remplaceront auront un seul but, pas de pensées évasives, pas "d'opinion personnelle", en somme, cela formerai donc de jeunes enfants à devenir des adultes formés sur des domaines prémédités et sans connaître d'autres façons de pensées.

Il s'agira tout simplement d'un lavage de cerveau, déjà que les gens crient au Haro dans cette République qu'est la notre actuellement "droits de l'homme et du citoyen", alors évitons de repartir sur une dictature éducative à un mode de pensée.

J'oublie ce que je marque plus haut donc je m'arrête ici pour le moment et je regarde l'évolution de la conversation ^^
Re: A quand la fin des enseignants ?
lundi 7 décembre 2015 18:47:24
Ton opinion, Roger, se résume pour moi à une chose : tu essaies de transposer un mode fonctionnement (le MOOC) efficace chez un étudiant en fin d'adolescence / début de vie adulte à un stade de l'enfance où les capacités humaines d'un professeur, fût-il faillible et dont les opinions ne sont pas universelles, sont indispensables.

Je suis convaincu que l'enseignement supérieur sera bientôt quasiment phagocyté, ou du moins profondément transformé, par le système que tu décris, et je suis tout aussi convaincu que nos chères têtes blondes risquent encore longtemps d'aller découvrir l'anatomie humaine avec monsieur Dubois derrière la salle de dessin, et que ce n'est pas un mal.

Avec une légère réserve pour l'enseignement très supérieur : quand seulement une centaine de personnes sur la planète savent de quoi tu parles, la méthode d'apprentissage impersonnelle me semble beaucoup trop limitée par rapport à l'échange oral.
Re: A quand la fin des enseignants ?
lundi 7 décembre 2015 20:45:51
Bon comme d'habitude quand on a un minimum de conscience professionnelle et qu'on ne poste pas pendant ses heures de boulot, il y a de fortes chances pour que Spiral et Ori aient déjà fortement dégrossi le sujet en soulèvent les points essentiels de la question.
Mais visiblement, la plupart des réponses semblent associer "prof" à "école". Ce n'est pas forcement le cas, il y a toutes les activités annexes comme le sport ou l'art.
Pour la technique musicale, les cours dématérialisés peuvent être satisfaisant, surtout une fois les bases acquises. Mais il reste tout de même très intéressant d'avoir quelqu'un avec un regard suffisamment critique sur ta pratique : "le mouvement/position est-il correct?" "Ce petit défaut qui semble passer inaperçu devrait corrigé!" etc...
Globalement, un professeur aidera à apprendre plus vite, car il pourra déceler plus rapidement les erreurs de ses élèves. Et c'est en corrigeant ses erreurs que l'on apprend, or il n'est jamais simple d'analyser ses propres erreurs (ne serait-ce parce que ça implique que l'on puisse se tromper! Non mais!)
Autre point, un prof ne fait que déblatérer son cours, il le construit. Il faut bien des gens derrière un MOOC, et si une personne peut construire un cours pour des milliers d'autres, rien ne dit, comme l'a souligné SP, que cette seule vision est viable et compréhensible par tous. Admettez-le, quand Mlle Calculis vous ré-expliquai les fraction en 4ème, c'était beaucoup plus compréhensible qu'avec Mme Frankfurten en 5ème (et le 95C n'y est pour rien il parait)


Citation
caro-logy
Ils sont aussi là pour "apprendre à apprendre" , la lethodo

Alors a titre personnel, je n'ai jamais appris à apprendre avec un prof de primaire/collège/lycée. Les professeurs d'activités annexes (musique, sport) étaient plus doués/mieux placés pour ça, je trouve.

Citation
Sycareus
Je suis convaincu que l'enseignement supérieur sera bientôt quasiment phagocyté, ou du moins profondément transformé, par le système que tu décris

Effectivement, pour certains cours, que le prof soit présent ou non ne change pas grand chose : les élèves copient sans lever la tête, n'ont pas le temps d'ingurgiter en live ce que dit le prof. Par contre, il reste important IMO de pouvoir trouver un interlocuteur pour aller poser ses questions (même si ça peut se faire éventuellement à distance)
Les phases de TD/Exercices sont compliquées à réaliser à distance, par contre.

Citation
Sycareus
découvrir l'anatomie humaine avec monsieur Dubois derrière la salle de dessin, et que ce n'est pas un mal.
Aaaah monsieur Dubois, très doué en anatomie humaine, en tout cas bien plus que tonton.

Citation
Vd22
Si je puis me permettre, apprendre sans les professeurs mais avec internet (ou autre de truc informatique créé comme tu le sous-entends), ça reviendrai à faire exactement ce pourquoi le Daesh veut tuer (ou virer) tous les prfs de France, car ces médias informatiques qui les remplaceront auront un seul but, pas de pensées évasives, pas "d'opinion personnelle", en somme, cela formerai donc de jeunes enfants à devenir des adultes formés sur des domaines prémédités et sans connaître d'autres façons de pensées.

Au risque d'être d'accord avec Ori, ce n'est pour moi pas ce que j'attend d'un professeur, à fortiori de l'éd-nat. L'école forme plutôt à être le suiveur modèle que l'entrepreneur.
je ne sors pas une théorie du complot, mais plutôt constate les résultat de la méthode employée (pour des raisons pratiques cela dit). On apprend mieux en expérimentant, en tentant, en tombant, puis en se relevant, qu'en ingurgitant une quantité de données dont on a pas grand chose à faire avouons-le.
Sauf qu'il est compliqué de permettre ce genre d'enseignement quand il faut gérer 40 élèves excités, pas motivés et qui n'ont qu'une envie, de voir arriver la fin des cours.
Je terminerai sur le fait que je n'ai jamais vu autant d'avis divers et variés sur le net qu'à l'école, ce qui est logique vu que l'école se fait par découpage géographique (ou pécuniaire pour le privé, mais ça revient un peu au même) : les "défavorisés" restent entre "défavorisés" et les "nantis" restent entre "nantis".
Re: A quand la fin des enseignants ?
mardi 8 décembre 2015 00:16:12
Citation
Dr.MV
Au risque d'être d'accord avec Ori, ce n'est pour moi pas ce que j'attend d'un professeur, à fortiori de l'éd-nat. L'école forme plutôt à être le suiveur modèle que l'entrepreneur.

Dans mon explication, je me suis basé sur mon dernier professeur de maths en Terminale S à mon lycée, super pédagogue qui aussi est formateur (des prochains profs de maths de l'académie de la région). En début d'année il nous demandait ce qu'on attendait de ses cours (par papier, un ptit document à remplir), tous les deux mois, de remplir un petit questionnaire sur internet qu'il confectionnait (en le changeant chaque mois, donc pas un truc "réutilisable") afin qu'on exprime ce qui nous avait plus et déplu (dans le cours, dans l'explication du cours, dans les contrôles, sa manière de faire, même à parler de nous pour qu'il nous comprenne mieux,...).

Fin d'année, il nous demandait encore de lui donner des idées sur "comment s'améliorer l'année suivante".

Un vrai prof à l'écoute de ses élèves, c'est le meilleur prof de maths que j'ai eu et celui avec lequel j'ai le plus progressé (j'ai commencé à 6.75 premier contrôle pour 17 au bac, autres années j'avais 14 en maths). Il avait presque une pédagogie différente pour chaque élève ! Encore maintenant (ça fait deux ans), avec un ami on part visiter le lycée et lui faire un p'tit coucou, on discute de l'éducation, des jeunes du lycée de maintenant, de comment ça se passe, tout ça tout ça (ça c'est cool pour apprendre l'évolution des jeunes entre les générations).

Bref.
Re: A quand la fin des enseignants ?
mardi 8 décembre 2015 09:38:31
"A quoi bon apprendre ce qui est dans les livres, puisque ca y est ?"
Sacha Guitry
Re: A quand la fin des enseignants ?
mardi 8 décembre 2015 10:06:11
Une phrase qu'on entend souvent dans le domaine du management de la qualité : "l'important n'est pas de connaitre l'information, mais de savoir où la trouver".
Re: A quand la fin des enseignants ?
mardi 8 décembre 2015 11:05:52
Merci pour toutes les réponses, et toutes mes excuses de n'avoir pas mis plus d'argument avant de rentrer chez moi, et ma conscience personnelle m'empêchant de poster quand je ne suis pas payé...

Bref, il y a des choses qui me choquent dans chacun de vos posts.

# Garder un contact social
Bien évidemment le sport, des activités de partage communautaire, seraient nécessaires pour la sociabilisation de l'enfant. Mais ce serait des lieux de rencontre autour des passions de chacun. On proposerait dès la primaire de faire de l'agriculture, du dessins, de la couture, ou autre discipline qui nécessite du matériel ou des terrains que chacun ne peut pas avoir chez soi.
Ça permettrait de remettre l'enfant en capacité de comprendre les bases. L'enfant qui fait un peu de mécanique chaque semaine, ou de menuiserie, aura vachement moins de difficulté à comprendre les cours de techno dématérialisés, et il pourra appliquer directement. Les "passions" de chacun serviront de TP.
=> On conserve un contact social ET on remet au gout du jour la notion de savoir-faire.

# Les installations
C'est incroyable le coût que représente toutes les installations scolaires. Si chacun peut apprendre de chez soi, imaginez l'économie que cela représente. Je parlais justement de cela à quelqu'un du forum. Pourquoi ne pas faire en sorte que les agriculteurs soient des fonctionnaires, plutôt que les professeurs ? Cela permettrait d'avoir une alimentation répondant à nos besoins, plutot qu'une alimentation rentable. Quitte à ce que l'enseignement devienne privé et rentable plutot que équitable laïque etc... En fait je suis prêt à accepter une période d'obscurantisme si c'est la seule solution envisageable dans notre système pour nous permettre de vivre bien sans détruire notre environnement et faire la nique aux autres êtres vivants.

# Je ne parle pas d'un MOOC
Je parle de mille et un contenus en lignes, tous différents, certains payants d'autres libres, permettant à quiconque de parfaire son éducation, s'il le souhaite. La discipline provient des parents, la motivation aussi, celà fait partie de l'éducation de l'enfant, aux parents de l'assumer. Si un enfant ne suit pas en cours aujourd'hui, on fait quoi ? On convoque les parents. Bref, la motivation et la discipline ne me semblent pas des sujets pertinents, cela revient aux parents quoi qu'il en soit, et la question de l'homogénéité était une erreur de ma part, on n'empêchera pas les contenus de se multiplier, et à chacun de faire son choix en fonction de sa personnalité et de ses moyens.

# Remontons dans le temps
Aujourd'hui on donne des cours pour tout. Moi quand j'ai appris le roller, il n'était pas question de prendre des cours, on montait sur les rollers, et petit à petit on s'habituait et on faisait un peu plus appel à l'instinct qu'aux techniques "éprouvées". Alors certes on se faisait souvent bobo avant d'arriver à quelque chose, mais au moins, plutot que de tous faire des disciplines en vogue, on s'orientait vers ce pour quoi on était doué, ce qui nous semblait couler de source. Et surtout une fois que quelque chose était appris, c'était maitrisé, c'était pas du blabla par coeur, c'était directement de la mise en pratique. Mais bon, là je dérive.
Re: A quand la fin des enseignants ?
mardi 8 décembre 2015 11:09:28
En fait tu reprend les arguments d'Abrutimaru sur l'éducation :)
Re: A quand la fin des enseignants ?
mardi 8 décembre 2015 11:11:25
Du coup, qui s'occupe des enfants pendant qu'ils se cultivent à la maison alors que Papa et Papa coupent des cheveux ?
Re: A quand la fin des enseignants ?
mardi 8 décembre 2015 11:31:17
Citation
Dr.MV
En fait tu reprend les arguments d'Abrutimaru sur l'éducation :)
Merde, grillé.
Re: A quand la fin des enseignants ?
mardi 8 décembre 2015 11:35:43
Citation
Dr.MV
Du coup, qui s'occupe des enfants pendant qu'ils se cultivent à la maison alors que Papa et Papa coupent des cheveux ?
Mais cette question de paysan... La bonne of course ! Ou alors la femme de ménage, ou au pire le jardinier.

Fuck fuck fuck je pensais que vous mettriez plus de temps, je te hais Charly :)
Re: A quand la fin des enseignants ?
mardi 8 décembre 2015 11:36:26
Tout ça pour dire que la seule raison d'exister des enseignants aujourd'hui c'est pour le coté garderie, tout le reste on sait faire autrement.

MWAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA je vous laisse y'a Lenore et Bousti qui sonnent chez moi :)
Re: A quand la fin des enseignants ?
mardi 8 décembre 2015 11:43:14
Moi c'est surtout le passage "Quitte à ce que l'enseignement devienne privé et rentable plutot que équitable laïque etc... En fait je suis prêt à accepter une période d'obscurantisme si c'est la seule solution envisageable dans notre système pour nous permettre de vivre bien sans détruire notre environnement" qui me fait bondir...

'Fin je sais même pas trop quoi dire tant cette vision me fait peur.
Le fait que tu veuilles faire de l'éducation un business (des que tu parles de "rentabilité"), que cela va encore plus favoriser les inégalités sociales donc, avec une éducation à deux vitesses.
Le fait que tu parles donc de génération sacrifiée on dirait quand tu évoques "une période d'obscurantisme". Je suis conscient qu'on ne fait pas d'omelettes sans casser des œufs, mais ca va loin là.
Le fait ensuite que c'est bien beau en théorie, mais comme l'a dit le Doc, qui encadre les gamins ? L'autonomie dont tu parles, c'est utopique là.
Et surtout le fait que ta vision éducative se fasse au détriment de tout contact humain et social, devant un ordi. Ce n'est pas en laissant un élève en difficulté seul, même avec les meilleurs conseils du monde sur internet, qu'on le fera progresser. C'est très loin d'être parfait actuellement, mais c'est une régression ce que tu proposes.
Re: A quand la fin des enseignants ?
mardi 8 décembre 2015 11:47:46
Moi ce qui me choque le plus c'est de vouloir des paysans fonctionnaires. On a vu ce que ça a donné en URSS. Pas envie de crever de faim perso :/
Re: A quand la fin des enseignants ?
mardi 8 décembre 2015 11:48:39
Non mais SpiralPad, au delà du fait que c'était un débat troll destiné à prouver aux enseignants que le seul point justifiant complètement leur fonction c'était la notion de garderie, je suis persuadé qu'il est aujourd'hui plus important de bien nourrir les gens que de les éduquer.

Je m'en fous que tu sois capable de citer des philosophes à 18 ans si tu crèves à 20 ans parce que t'as bouffé de la merde toute ta vie.
Et de même, il est plus important d'arriver à un impact neutre sur notre environnement avant de parvenir à faire en sorte que nos enfants parlent tous 4 langues.

Parce que c'est cool que ton fils il parle japonais, mais ça ne sert à rien si le Japon est sous l'eau...