Salut! Identification

Recherche avancée

A quand la fin des enseignants ?

Envoyé par RogerLAmer 
Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
Re: A quand la fin des enseignants ?
mardi 8 décembre 2015 11:51:18
Un exemple pourri et toute la proposition est fausse ? Haha quelle belle preuve scientifique :)
Re: A quand la fin des enseignants ?
mardi 8 décembre 2015 11:58:49
Si on éduque bien les gens, ils seront plus aptes à trouver par eux même des solutions pour se nourrir :)
Si on se contente de les nourrir, ils sont totalement dépendants de la main qui les nourrit.
Re: A quand la fin des enseignants ?
mardi 8 décembre 2015 11:59:46
Citation
RogerLAmer
Non mais SpiralPad, au delà du fait que c'était un débat troll destiné à prouver aux enseignants que le seul point justifiant complètement leur fonction c'était la notion de garderie.

Ouais je m'en suis rendu compte en voyant tes réponses au Doc ensuite. T'arrives bien à jouer au con faut le reconnaitre.
Et je pense que tu as tout à fait prouvé ton point (ca se dit pas en français ca si ?), on est tous convaincus là :P

Pour le débat sur la nourriture, comme c'est peut-être un troll dans un troll, j'ai même pas envie de me pencher dessus, je boude tiens.
Re: A quand la fin des enseignants ?
mardi 8 décembre 2015 12:01:55
Tu trolles encore plus fort que moi là Ori.
Aujourd'hui éduqué ou non on dépend de notre société à 99% pour l'alimentation. Je fais pousser des herbes aromatiques et je mange des fruits de chez mes parents, mais pour tout le reste je dépend du reste de la communauté qui dépend du système économique et du gouvernement.
Re: A quand la fin des enseignants ?
mardi 8 décembre 2015 12:03:57
Citation
SpiralPad
Citation
RogerLAmer
Non mais SpiralPad, au delà du fait que c'était un débat troll destiné à prouver aux enseignants que le seul point justifiant complètement leur fonction c'était la notion de garderie.

Ouais je m'en suis rendu compte en voyant tes réponses au Doc ensuite. T'arrives bien à jouer au con faut le reconnaitre.
Et je pense que tu as tout à fait prouvé ton point (ca se dit pas en français ca si ?), on est tous convaincus là :P

Pour le débat sur la nourriture, comme c'est peut-être un troll dans un troll, j'ai même pas envie de me pencher dessus, je boude tiens.
En même temps vous ne pouvez pas m'en vouloir d'avoir arrêté les vrais débats, c'était chiant, la plupart des gens ne faisaient que pointer du doigts les erreurs des autres plutôt que la valeur de leurs idées.
Re: A quand la fin des enseignants ?
mardi 8 décembre 2015 12:38:04
Le pire dans tout ça c'est que je suis globalement d'accord avec le trollaroger :/
Re: A quand la fin des enseignants ?
mardi 8 décembre 2015 12:55:27
Citation
RogerLAmer
Tout ça pour dire que la seule raison d'exister des enseignants aujourd'hui c'est pour le coté garderie, tout le reste on sait faire autrement

Si c'était vraiment le cas, l'éducation nationale pourrait devenir une garderie publique, avec une poignée de professeur qui élaborerait les programmes et les cours, les professeurs (jusqu'au collège) étant alors relégués au rôle de simples surveillants.V'la le pognon qu'on pourrait économiser!

Mais le reste des arguments avancés dans la première partie du topic restent valables.
D'ailleurs dans les quartiers dit "sensibles" ou la plupart des élèves ont un parent chômeur/inactif/a la maison, la fonction "garderie" n'est pas la plus indispensable.
Re: A quand la fin des enseignants ?
mardi 8 décembre 2015 14:24:37
t'es gentil Roger, mais le coté garderie, on l'a. et je le sais encore plus cette année.
Par contre c'est fou mais j'ai l'impression que dans tes arguments toutes les familles sont bien équilibrées, que tous les gamins sont bien équilibrés...
Par exemple que tous les parents parlent, lisent et écrivent parfaitement le francais... Ce qui n'est largement pas le cas dans les familles que je fréquente.

Effectivement, le système sert de garderie pour les élèves dont les parents les suivent (et bizarrement ce sont les "bons eleves"). Mais il sert aussi de repère pour les autres. Chez eux ils ne peuvent pas travailler (et je parle par exemple d'un gamin dont la mère est malade et le père décédé)... Pour la plupart des gamins ton systeme pourrait fonctionner (et encore, on fait un test avec une collegue ou elle a préparé ses cours sur video, les eleves doivent la regarder, recopier la lecon, elle porpose ensuite en classe uniquement des excercice et de l'explication pour les eleves qui n'ont as compris. Avec des exercices de differents niveaux; Ben on se rend compte qu'ils ne bossent pas chez eux, puisqu'elle doit systematiquement refaire la lecon)

Bref' je suis loin de penser que mon métier est génial et particulierement indispensable. Mais on est pas pres de disparaitre tout de suite tant qu'en France, on accordera autant d'importance à donner l'espoir qu'on peut gommer les inégalités de naissance.

(bon puis la je vous avoue que je suis malade comme pas possible, que ca m'a pris pres de 5h a rédiger ce post, alors je suis désolée pour les fautes)
Re: A quand la fin des enseignants ?
mardi 8 décembre 2015 20:05:38
Citation
Dr.MV
En fait tu reprend les arguments d'Abrutimaru sur l'éducation :)

Non, c'est faux.
Re: A quand la fin des enseignants ?
mardi 8 décembre 2015 20:12:10
...

Au début, je voulais faire une gentille argumentation, mais en fait, considérer le professeur comme un responsable de garderie est juste tellement aberrant que je vais éviter de perdre du temps là-dessus et me contenter de retourner préparer mes cours et corriger mes copies :) De toute façon, le sujet a déjà été abordé.
Re: A quand la fin des enseignants ?
mardi 8 décembre 2015 20:37:19
Citation
Abrutimaru
Citation
Dr.MV
En fait tu reprend les arguments d'Abrutimaru sur l'éducation :)

Non, c'est faux.

Pourtant quand je lis ça :

Citation
RogerLamer
# Garder un contact social
Bien évidemment le sport, des activités de partage communautaire, seraient nécessaires pour la sociabilisation de l'enfant. Mais ce serait des lieux de rencontre autour des passions de chacun. On proposerait dès la primaire de faire de l'agriculture, du dessins, de la couture, ou autre discipline qui nécessite du matériel ou des terrains que chacun ne peut pas avoir chez soi.
Ça permettrait de remettre l'enfant en capacité de comprendre les bases. L'enfant qui fait un peu de mécanique chaque semaine, ou de menuiserie, aura vachement moins de difficulté à comprendre les cours de techno dématérialisés, et il pourra appliquer directement. Les "passions" de chacun serviront de TP.
=> On conserve un contact social ET on remet au gout du jour la notion de savoir-faire.

Ça m'évoque furieusement ça :

Citation
Abrutimaru
Du coup, cela implique, pour un développement optimal de mon enfant,

- que je lui parle avec un vocabulaire riche, des tournures très variées, et ainsi de suite...
- ...de même qu'il faudrait que je varie les langues dans lesquelles je lui parle (je pourrais même imaginer une langue rien que pour nous deux (voire nous trois avec sa mère) ou le pousser à le faire)
- que je lui fasse rencontrer beaucoup de gens, et d'âges, de milieux, de nationalités etc. très variés, que je le fasse s'intéresser le plus possible aux autres et à ce qu'ils, font, ce qu'ils aiment... (par exemple, en demandant aux voisins d'accepter de lui faire découvrir leur lieu de travail)
- et notamment des gens avec lesquels il pourra avoir une relation fusionnelle (en créant une antenne Mensa ou d'enfants scolarisés à domicile, voire en l'aidant à trouver l'amour)
- que je lui dévoile peu ce que j'ai prévu pour lui pour qu'il cueille le jour et vive de surprises
- que rien des contenus pédagogiques que j'aurais mis en place n'ait de limites, que je prévois des défis infinis et laissant des possibilités toujours nouvelles (le modèle du réseau et non celui de l'entonnoir)
- etc.

(reste du post ici pour le contexte)

Alors oui, j'aurais du préciser "une partie des arguments" etc etc.