Salut! Identification

Recherche avancée

L'Humain altruiste et capable du 21è siècle

Envoyé par RogerLAmer 
L'Humain altruiste et capable du 21è siècle
jeudi 17 mars 2016 13:06:37
D'entrée de jeu, j'vous nique, je m'exclue de cette catégorie, même si je suis envieux de ceux qui y parviennent.

Bref, on ne va pas parler de ces gens là :


On va parler de ceux qui réussissent à conserver des principes, à penser aux autres, et qui le font bien.

On va commencer par définir ces gens.
# Commençons par "capable"
Ils sont à même de prendre du recul, de résoudre les problèmes qui se présentent à eux, de communiquer, et ils disposent de compétences reconnues par nos sociétés actuelles (monde occidental, pays développés tout ça).
Donc on parle d'individus avec une éducation élaborée, une formation maitrisée, et les neurones qui vont bien pour faire germer les idées et avoir les bonnes connexions.

Méfiez-vous, c'est bien plus de gens qu'il n'y parait de prime abord, je ne parle pas de génies surdoués, mais de personnes sachant tirer leur épingle du jeu.

# Altruiste
Ils ont des principes, dont le fait de ne nuire à autrui qu'en extrême recours. Cela peut sembler idiot, mais c'est là qu'on tombe sur un os, un critère ultra déterminant... Je pense que les valeurs, l'honneur, l'altruisme, sont des caractéristiques qui se perdent, car elles ne collent pas à notre modèle de société. Je suis même persuadé qu'on les retrouve plus représentées dans les classes sociales les plus basses, les exclus, les pauvres.

# Humain
Homme, femme, peu importe la race (sauf les noires rousses, il ne faut pas déconner), peu importe, le seul point vital étant que ces personnes ont l'être Humain au centre de leur monde. C'est lié aux autres points mais en gros le bien de l'Homme leur importe plus que leur propre destin, ou celui des animaux, ou celui de la Nature (même si la encore, tout est lié).


Prenons donc ces gens, qui peuvent être vous, qui auraient pu être moi, qui sont plus nombreux qu'on ne le pense peut être, à l'âge de raison.
Ils ont reçu une éducation, un savoir, leur permettant de réaliser combien la société actuelle marche sur la tête, notamment depuis que le capitalisme est en place et que l'argent est au centre du monde humain, plutôt que l'Homme.

Ils ont plusieurs choix parmi les suivants :
1. Se battre pour leurs idées, détruire le démon qui nous hante, s'engager dans des associations qui vont dans ce sens là, des mouvements anarchistes etc... Pour mieux construire après.
2. Profiter du système actuel pour acquérir les richesses et le pouvoir le plus important possibles pour un seul être humain et réinvestir toutes ces ressources dans le sens qui leur semble le plus juste.
3. S'abrutir et oublier, vivre leur vie simplement en appliquant leurs principes à leur échelle, à leur entourage, avec le peu de moyen dont ils disposent, et leur astuce.


1.
=> Ce doit être très frustrant, on doit avoir l'impression de se battre contre des moulins, et voir les autres qui ne réagissent pas représente un tel niveau d'incompréhension que j'imagine que cela ne peut pas durer.

2.
=> Cela demande de sacrifier une majeure partie de sa vie, et de planifier, prévoir, chaque étape. C'est presque démentiel. Je pense que la plupart des gens dans ce cas là ne l'ont pas prémédité. Ils sont naturellement bons, mais ils ont renié leurs principes jusqu'à s'apercevoir qu'ils sont enfin en position pour changer les choses, comme Bill Gates. Par contre le fait d'avoir marché sur les autres, d'avoir accepté toutes ces années des privilèges et des avantages auxquels seule une poignée de gens avaient le droit, cela les a forcément changés / marqués. J'aimerais tellement rencontrer une personne qui a tout prémédité. Quelqu'un qui à 20 ans s'est dit : "tout ce que je vois c'est de la merde, je vais gravir les échelons et quand j'aurai le pouvoir je vais secouer le cocotier ça va leur faire tout drôle". Mais ce doit être si dur, quand s'arrêter par exemple ? Que dire aux gens qui pensent comme nous mais qui voient dans nos actes le concept même qu'ils combattent ?

3.
=> Je pense que c'est le choix de la majorité de ces gens là.

Où vous situez vous ?
Reconnaissez vous parmi vos connaissances des profils de ce type ?
Les problèmes évoqués vous parlent-ils ?
Eduquerez-vous vos enfants dans un de ces sens, lui inculquerez vous des valeurs que vous n'avez vous même pas forcément pu conserver/respecter ?
Re: L'Humain altruiste et capable du 21è siècle
jeudi 17 mars 2016 13:43:01
Je me vois un peu dans ce que tu décrit (étant issu de la classe moyenne, et ayant reçu une éducation dont je suit ma foi fort satisfait), et je pense me situer quelque part entre 1 et 3, i.e. je fais des études dans le sens 1, mais je ne sait pas si je réussirait à concrétiser quoi que ce soit, donc en attendant, je fais ce que je peut localement.
Pour ce qui est des enfants, c'est en effet prévu, mais en attendant j'essaye de sensibiliser un peu mon entourage (en essayant de ne pas les faire chier, ce qui n'est pas simple).
Re: L'Humain altruiste et capable du 21è siècle
jeudi 17 mars 2016 13:47:07
Citation
Lord of the FLIES
(en essayant de ne pas les faire chier, ce qui n'est pas simple).
C'est vrai que j'avais totalement omis ce point, mais faire revenir vers ces réalités des gens qui ont fait le choix de les ignorer, ça a tendance à énerver.
Ça rejoint la définition de la mauvaise foi d'ailleurs, ils se sont créé une réalité alternative assumée, et leur montrer qu'on sait que c'est du chiqué peut faire mal.
Re: L'Humain altruiste et capable du 21è siècle
jeudi 17 mars 2016 14:13:08
" le seul point vital étant que ces personnes ont l'être Humain au centre de leur monde. C'est lié aux autres points mais en gros le bien de l'Homme leur importe plus que leur propre destin, ou celui des animaux, ou celui de la Nature (même si la encore, tout est lié)"

Je ne suis pas certain de bien comprendre cette phrase, tu parles de l'altruisme à destination des autres humains en priorité ?
Si c'est bien ça, je trouve cette définition incomplète car l'altruisme devrait s'étendre à l'ensemble des êtres vivants.

J'espère développer 1, être inconsciemment un peu 2 et bien trop souvent 3.
Si tout se passe bien, je n'aurai pas d'enfants. Et si je développe bien comme il faut le 1 je ne mourrai pas de vieillesse.
Je suis convaincu que l'altruisme au sens large, dans sa plus complète et magnifique définition, est la solution à l'ensemble des maux de notre chère planète. Entre entre êtres vivants, pour combattre le matérialisme, le capitalisme, et les attaques acides.
Re: L'Humain altruiste et capable du 21è siècle
jeudi 17 mars 2016 14:14:18
Re: L'Humain altruiste et capable du 21è siècle
jeudi 17 mars 2016 14:17:12
Je ne sais pas trop, je n'ai pas l'impression d'être altruiste donc déjà je pars mal :P

De toutes façons j'ai tendance à me méfier des gens qui souhaitent changer le monde, parce qu'ils s autorisent à déterminer dans quel sens le monde devrait changer mais ça ne conviendra pas forcément à tout le monde.

Je pense donc que l'option "agir selon sa conscience à son échelle" est ce qu'il y a de moins egocentrique finalement.
Re: L'Humain altruiste et capable du 21è siècle
jeudi 17 mars 2016 14:43:15
"De toutes façons j'ai tendance à me méfier des gens qui souhaitent changer le monde, parce qu'ils s autorisent à déterminer dans quel sens le monde devrait changer mais ça ne conviendra pas forcément à tout le monde."

Excellente excuse pour ne rien tenter, félicitations. L'altruisme c'est faire passer les autres avant soi, ça s'arrête là.
Re: L'Humain altruiste et capable du 21è siècle
jeudi 17 mars 2016 14:52:21
Je n'ai pas besoin d'excuse pour ne rien tenter, je suis un individualiste assumé et je ne souhaite absolument pas changer la société, juste pouvoir vivre comme je l'entends sans qu' elle me bride.

Et je pense sincèrement que les gens qui veulent changer le monde sont potentiellement plus nuisibles que ceux qui se contentent de prendre soins de leurs proches.
Re: L'Humain altruiste et capable du 21è siècle
jeudi 17 mars 2016 14:56:28
"juste pouvoir vivre comme je l'entends sans qu' elle me bride."
Elle te bride. C'est une des raisons qui pousse à chercher le changement.
Je préfère celle qui concerne les autres, mais ne fais pas comme si tout te convenait :)
Re: L'Humain altruiste et capable du 21è siècle
jeudi 17 mars 2016 15:04:49
Pour ce qui ne me convient pas, j' essaye d'améliorer les choses pour moi/mes proches.

- je ne suis pas d'accord avec l' illégalité de certaines drogues, je n'en tiens pas compte, je ne cherche pas à faire légaliser.

- je ne suis pas d'accord avec le choix d'une société multiculturelle, j'ai déménagé dans un coin qui ne l'est pas trop.

- Je ne suis pas d'accord avec le gaspillage alimentaire, je fais de mon mieux pour ne pas y participer.

- je ne suis pas d accord avec la surveillance des données de navigation, je passe par TOR.

Peu me cure que la société s'améliore du moment que pour moi et pour les gens qui comptent pour moi, il y a moyen de se débrouiller pour améliorer nos propres conditions.
Re: L'Humain altruiste et capable du 21è siècle
jeudi 17 mars 2016 15:13:49
Citation
Ori
- je ne suis pas d accord avec la surveillance des données de navigation, je passe par TOR.
Commence par installer peerblock, tu verras que Microsoft, Steam, Battlenet, et après tous les logiciels installés sur ton PC communiquent avec l'extérieur pour transmettre des informations, que tu navigues sous TOR ou non. Ton activité via navigateur a peu d'influence sur la collecte de données, c'est presque secondaire aujourd'hui.

Sinon ok, tu essaies d'améliorer les choses pour toi et tes proches, et tu penses ne pas faire partie du groupe de gens que j'ai décrit, ça me semble cohérent :)
Re: L'Humain altruiste et capable du 21è siècle
jeudi 17 mars 2016 15:16:16
Je suppose que j'ai des points communs avec le 3eme groupe mais pour moi, c'est le moins dérangeant des 3.

Le premier groupe, de mon point de vue, est composé de gens dont il convient de se méfier comme de la peste.
Re: L'Humain altruiste et capable du 21è siècle
jeudi 17 mars 2016 15:17:52
( d'ailleurs le groupe numéro 2 est dangereux aussi)
Re: L'Humain altruiste et capable du 21è siècle
jeudi 17 mars 2016 20:19:41
Je dois être panglossien puisque j'accorde du crédit aux futurologues comme Ray Hammond, Raymond Kurzweil, Jeremy Rifkin, etc. lorsqu'ils voient le progrès scientifique comme le messie. Kurzweil dit déjà que si le XXe siècle représentait 100 ans de progrès, le XXIe sera 20 000 ans de progrès, rien que ça ! Qu'on pourra faire régner l'abondance à très bas coût et rapidement, sans raréfaction de ressources, sans pollution, sans gaspillage, avec de nouvelles fonctions intelligentes grâce à la MNT (nanotechnologie moléculaire, un aperçu ici), que le handicap, la sénescence, et la mort pourraient finir par être éliminés, que les dégâts infligés à notre biosphère sont évitables ou réversibles.
On peut aussi imaginer d'autres aménités, comme les contacts entre les robots et les humains, la possibilité de changer d'apparence, le fait de pouvoir manger ce qu'on veut sans grossir ni compromettre sa santé, etc.
Du coup les scientifiques et inventeurs seraient ces héros et ces génies du quotidien.

D'autres imaginent la fin de l'histoire : triomphe mondial de la démocratie et du libéralisme, plus de guerres, plus de révolutions ni assimilés.
Cultive ton jardin.
jeudi 17 mars 2016 20:59:34
C'est une question difficile.
Je vais essayer de clarifier quelques points, avant de donner mon opinion.


Premièrement, ne trouves-tu pas ta définition du "tourné absolument vers l'homme au détriment même de la nature et des autres êtres vivants" terrifiante ?
Comment un humain digne de ce nom et altruiste par ailleurs pourrait, par exemple, accepter la pollution et la disparition d'un nombre incalculable d'espèces, même si cela peut améliorer la vie humaine ?
Je suis d'accord avec Lester, si tu utilises le mot "altruisme", c'est un tout.


Deuxièmement, tu présentes ta condition numéro 3 de manière péjorative, au contraire des autres.
C'est une action limitée, certes, mais malgré le morcelage que ça impliquerait, au moins y'aurait-il une certaine cohésion interne : si, dans l'idéal, tout le monde était parfaitement altruiste, même simplement envers son entourage et soi-même, la condition humaine en serait déjà grandement facilitée, ne penses-tu pas ? Considérant, évidemment, le fait que ce quasi-altruisme n'implique pas une atrophie de l'empathie pour les autres groupements humains ; je ne parle pas ici de créer un modèle tribal.


Enfin, le caractère public de cette discussion pourrait empêcher quelques apports intéressants : je vois mal quelqu'un se pointer pour répondre "personnellement, je développe des compétences de hacker pour lutter avec mes moyens, j'ai pour projet de dynamiter ce que je pourrais du système de l'intérieur et donc de servir une cause anarchiste".
(Tiens, question intéressante d'ailleurs : tu mettrais cette personne dans quelle catégorie, 1 ou 2 ? J'aurais personnellement tendance à dire 2, cf Snowden)


Citation
RogerLAmer
Citation
Lord of the FLIES
(en essayant de ne pas les faire chier, ce qui n'est pas simple).
C'est vrai que j'avais totalement omis ce point, mais faire revenir vers ces réalités des gens qui ont fait le choix de les ignorer, ça a tendance à énerver.
Ça rejoint la définition de la mauvaise foi d'ailleurs, ils se sont créé une réalité alternative assumée, et leur montrer qu'on sait que c'est du chiqué peut faire mal.

Je te trouve bien prompt à l'affirmer.
Comment tu fais la différence entre un type 3, un abruti fini, ou même un de tes type 1 qui serait focalisé sur une autre facette du problème ?
Nonobstant le fait qu'il est inhumain d'être parfaitement conscient ou même sur tous les fronts à la fois, comment peux-tu être si sûr de détenir la vérité sur le sujet ? Ils sont, également pour moi, dans l'erreur, mais de quel droit te poses-tu en juge ? Et, si en effet certains se fourvoient totalement, comment faire la distinction ? Je me fais l'avocat du diable, mais tu ne peux pas simplement affirmer les choses de cette manière, ça te met sur le même niveau qu'eux. (et que moi qui fait cette réflexion, du coup)

Et, ce n'est pas vraiment à propos mais il fallait que je le cale quelque part, quelles différences y aurait-il entre cet aveuglement volontaire que tu leur prêtes et ton repli sur toi même à cause de ta culpabilité et de ton sentiment de tourner en rond ?
Beaucoup, en effet, et j'en suis heureux pour toi. Ne te prends pas la tête, et si tu le sens, essaie de changer les choses dans la mesure de tes moyens, rien d'impossible. Chaque sourire que tu peux amener sur un visage, chaque merci que tu récoltes, c'est un pas en avant, pourquoi se faire violence à vouloir plus, toujours plus ?
Ou alors, tu te tais et tu deviens directeur du FMI.
Vachement plus classe.


Sinon, je pense être orienté 3, évidemment, avec beaucoup de sympathie pour le 2, et surtout n'avoir aucune culpabilité à cet égard.

Je rejoins un peu Maru dans sa vision, j'ai foi en la science pour améliorer la condition humaine, mais il faut la conscience qui va avec.

"Le XXIème siècle sera spirituel ou ne sera pas", c'est mal engagé.
Re: L'Humain altruiste et capable du 21è siècle
vendredi 18 mars 2016 10:15:49
Quand j'écris "ils ont plusieurs choix parmi les suivants", je m'exprime mal, je voulais dire "notamment parmi les suivants". Je ne juge pas, j'essaie d'interpréter les choix disponibles aux personnes concernées.
Certes ma description de la dernière catégorie est légèrement plus péjorative, mais imagine si je décrivais ceux qui ne sont pas altruistes et qui assument de marcher sur les autres pour simplement s'éclater dans leur petite vie de minables !

Et je l'ai dit à plusieurs reprises, tout est lié, donc un individu fondamentalement altruiste sur le plan humain sait que sa condition dépend de l'environnement dans tout sa diversité. Je dis juste qu'il se focalise sur l'intérêt de l'Homme. La Nature nous survivra, comme elle a pu le faire avec la plupart des autres espèces, puisque assumer qu'on soit à même de mettre fin à toute forme de vie avant la notre propre c'est aller drôlement loin dans l'imaginaire non ?

Concernant les apports technologiques, comme toutes les autres avancées, ils auront un impact négatif à mon sens tant qu'on aura pas règlé le problème lié à notre modèle de société.
MagistralFantasme
vendredi 18 mars 2016 11:41:07
Certes, je faisais simplement remarquer que même à ce propos la limite est plus floue que altruiste/égoïste, conscient/abruti, etc, mais c'est en effet un autre débat, et si on commence à ergoter sur chaque terme on ne s'en sort effectivement plus, désolé :)


Oui, je n'en ai pas parlé justement parce qu'on se focalisait sur les altruistes uniquement, heureusement pour les oreilles des autres ^^


C'est extrême, en effet, mais une vision techniciste comme celle de Maru pourrait bien nous y amener. Ceci dit, je suis partisan de ta théorie du tout, une telle société posséderait des problèmes intrinsèques pour en arriver à une telle extrémité sans s'en émouvoir.

Ces paroles ne reflétaient pas mon opinion - en définitive assez proche de la tienne - mais quelques questions que je me suis posées en te lisant :)
Re: L'humain altruiste du 21e siècle
samedi 19 mars 2016 14:26:48
Ben je pense que les avancées scientifiques engendrent un progrès économique, un progrès des possibilités, et en dernière instance un progrès social.
Je pense cependant que le progrès social est le plus lent, difficile et réversible.
Mais en dehors de ça :
- Jeremy Rifkin a déclaré il y a peu que la capitalisme allait devoir exister aux côtés de l'économie collaborative
- notre système ne tourne pas exclusivement autour de la rentabilité économique : on me disait récemment qu'il était aberrant qu'une thèse, coûtant peut-être 72 000€ (2000 * 12 * 3) à la collectivité, puisse ne générer aucun revenu économique (exemple : ma psychiatre a fait sa thèse sur la représentation sociale des toxicomanes) ; j'ai répondu "au contraire, c'est une excellente chose. Ça veut dire qu'on place la connaissance et le social au-dessus de l'efficacité économique."
Plus le crowdfunding, l'existence de services comme Linux, etc.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum. Se connecter / s'inscrire.