Salut! Identification

Recherche avancée

Pensées en vrac sur l'identité sexuelle

Envoyé par Slipatrou 
Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
vendredi 7 avril 2017 00:50:01
"Socialope", j'adore ce mot :D

Pourquoi "Gilzhan" ? (je fais un effort, je m'intéresse tu vois).

Je vais dormir, j'suis crevée comme un Ron Weasley !
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
vendredi 7 avril 2017 09:34:02
Quand on dit cis et trans, j'ai toujours l'impression de parler de molécules de conformation différentes ou des batteries de test en génétique.

Ha oui Gilzhou, je me bat la race de ton idéologie anti-mormone, mais comme l'ont dit Syca et (un peu Ori) les sciences reposent sur de la méthodologie et de l'objectivité, c'est la seule manière d'avancer sur le plan théorique (et ensuite pratique et technique), tu ne voudrais pas retourner aux siècles d'Obscurantisme tout de même ? Alors que tu met tant d'énergie et de verve à le combattre.

Ton comportement me pousse à vouloir te frapper, mais ne te sens pas glorifier ou oppresser, je déteste les gens qui réfutent la science et le sens commun.
Heureusement que Syca était là. (désolé bro', je peux pas t'aider, en décrivant avec force et caractère la démarche scientifique rigoureuse, j'ai 16g dans le sang, et je ne sais pas quel bras en a le plus)
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
vendredi 7 avril 2017 10:30:45
​Roh j'ai raté le spectacle du soir :/

Des fois, je me demande comment des personnes comme Gilzhan tombent sur ce forum. Est-ce qu'il s'agit de taper des mots-clés dans Google style "identité sexuelle", de débarquer sur le lieu ciblé, et de s'y répandre en prêchant la bonne parole ?
Le problème, c'est que de débarquer dans un endroit que l'on ne connait pas mène vite à se ridiculiser. Toute personne qui traine sur ce forum depuis quelques jours aurait su que la réponse de Lester était un troll par exemple, et du coup l'agressivité dont tu fais ensuite part à son égard te dessert largement...

En dehors de ça, je ne peux que complimenter Syca qui a mis en exergue tous les soucis qui touchent ce genre de posts. A savoir que même lorsque l'on est intrinsèquement d'accord avec les idées exprimées qui ne sont d'après moi que du bon sens, y a une telle agressivité et de tels biais dans ces propos que ça a tendance à irriter et à braquer le lecteur, voire à ce qu'il embrasse la thèse opposée juste par réaction épidermique.

En dévleoppant en peu, en tant que - je vais reprendre ce vocable pour communiquer même s'il me saoûle - homme blanc cis, j'ai toujours l'impression de m'en prendre plein la gueule quand je lis des pavés comme le tien Gilzhan.
Et du coup, même avec la meilleure volonté du monde, c'est relativement compliqué d'adhérer à des propos que l'on juge agressifs envers soi.
C'est un peu la même chose d'ailleurs avec le projet Crocodiles que tu cites en fin de ton premier post : l'idée de base est tout à fait louable (mettre l'accent sur les agressions subies par les femmes dans leur vie quotidienne), mais caricaturer TOUS les hommes en tant que crocodiles (= prédateurs potentiels), ça nuit à son propos à mon humble avis. Et plutôt que de servir à une éventuelle prise de conscience, le lectorat masculin se trouve tout de suite attaqué. Et dans une telle situation, on est forcément moins réceptifs aux arguments apportés.

Je divague un peu, mais c'est un peu ce que j'ai ressenti, comme souvent dans ce type de posts, en lisant tes écrits. Ca n'aide pas à engager le dialogue en quelque sorte.
Dialogue qui n'est pas toujours facile à engager d'ailleurs. Et là encore, la discussion entre Syca et cette chère tante Ursule est parfaite pour l'illustrer, ou l'image de l'Ouroboros que le premier a utilisé. Car cela revient bien plus souvent à se voir asséner des arguments massues se justifiant ou s'appelant eux-mêmes, non vérifiés et biaisés, le tout saupoudré d'un peu de mépris.

Et je suis ptet trop attaché au factuel (déformation professionnelle dirons-nous), mais par exemple, j'ai trouvé nulle part ton chiffre d'une femme violée toutes les 3 minutes. Je trouve des chiffres comme 6, 7 ou 9 minutes. Ca reste énorme mais hé, on vient quand même de diviser le nombre de viols par 2 ou 3, c'est déjà cool non ?
De même, pour la supposée loi sur le pantalon abrogée en 2013, c'est juste n'importe quoi, puisque cette loi n'était plus en application et avait été implicitement abrogée depuis les années 40. C'était juste de la pure communication politique pour le coup, sans aucun effet juridique.

Je sais, c'est des détails, mais une fois de plus, ça nuit à ton propos.
Et donc quand ni la forme, ni une partie du fond ne sont au rendez-vous, c'est difficile de convaincre des gens du bien-fondé de ton argumentaire.
D'autant plus que ce forum est un terreau pourtant plutôt réceptif à de telles idées : je doute fortement par exemple que tu reçoives un seul MP de menace de mort ou même d'insultes...

Et donc les résultats d'une intervention comme la tienne :
- tu ne fais que conforter dans leurs opinions des gens qui la partageaient déjà entièrement (c'est cool hein, mais un peu inutile tu en conviendras)
- tu te tires une balle dans le pied vis-à-vis de la majorité des gens qui gagneraient à s'ouvrir à ce type d'argumentaire.
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
vendredi 7 avril 2017 10:33:50
Quelle bonne ambiance. On se croirait sur une partie de loup-garou.
Charmant.
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
vendredi 7 avril 2017 10:41:24
Effectivement, d ailleurs je vote pour pendre syca.

"Le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté"
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
vendredi 7 avril 2017 12:21:38
A mon avis Gilzhan est un mâle cis blanc qui vient décrédibiliser le combat de nos sœurs. Ça ne prend pas Gilzhan, sale crocodile. Violeur, pédophile !
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
vendredi 7 avril 2017 12:26:15
Citation
Original Sin
Effectivement, d ailleurs je vote pour pendre syca.

"Le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté"

Oublie pas de mettre ton vote en gras, sinon il compte pas
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
vendredi 7 avril 2017 13:03:11
Citation
Original Sin


De quelle manière le militantisme pro transgenre/LGBTQ+ et compagnie souhaite-t-il faire évoluer les mentalités et la société ? Parce que n'en déplaise aux disciples de Terra Nova, qui ont fait de l'alliance des minorités contre le terrible homme blanc occidental hétérosexuel , un socle électoral à exploiter, le monde occidental est, avec quelques mégalopoles asiatiques, l'une des régions les plus avancées au monde en ce qui concerne l'acceptation des minorités, qu'elles soient sexuelles ou autres.

Alors pour répondre à ta question, et sans m'autoquote (non mais y'a pas à dire, j'adore vraiment les néologismes barbares, c'est mon péché mignon), j'en ai déjà parlé, "le militantisme LGBT+" n'existe pas, ou du moins n'est pas une mouvance homogène comme tendent, avec beaucoup de facilité, les médias globaux à présenter de cette manière tout phénomène quel qu'il soit. C'est comme dire "la gauche" pour englober le PS avec les anarchistes avec les trotskistes, c'est moche et insensé. Je refuse d'être assimilée à un trotskiste. Même si je fais de l'entrisme sur DansTonChat.
La stupidité n'a pas de couleur de drapeau, je me retrouve pas dans tout les milieux lgbtey (pour dire aucun, c'est rigolo à expliquer mais j'y viendrais pas dans ce post) Moi, comme les gens dans mon orga (le réseau affinitaire à ses qualités) nous axons sur un militantisme de luttes concrètes. Il ne s'agit donc pas d'aller partour clamer notre amour du monde et faire du sitting devant la police avec des fleurs et des symboles (pratique très désagréable sur le plan anti-raciste et moins efficace que les pavés.), mais de constater les besoins qui nous entoure à propos des personnes qui subissent des oppressions lgbtphobe et des marginalisations et d'y remédier d'une manière sociétale.
Alors on a clairement pas le rapport de force, donc la révolution c'est pas pour tout de suite. Ce qu'on peut déjà faire, c'est créer un espace sécurisant, n'en déplaisent à ceux qui crient à la ghettoisation tout en ne faisant rien pour rendre l'espace public plus safe pour les personnes lgbt/racisées/etc...
On fait avancer la théorie en pratiquant. Sur des questions simple, on refléchis toutes et tous ensemble, en ayant des pratiques de sensibilisation aux questions qui nous tiennent à coeur. La démarche est donc pédagogique, et non pas belliqueuse, encore une fois. Ce qui répond à ce paragraphe:

[/quote="Original Sin"]


Alors évidemment, tout n'est pas rose et dans certains domaines il y a des progrès à faire, mais je me demande franchement si les associations militantes cherchent vraiment ces progrès étant donné que toutes leurs actions ont pour conséquence directe le fait de pousser la majorité des gens qui jusque là, n'en avaient rien à foutre, à les regarder désormais avec défiance.[/quote]

C'est un point de vue très marxiste-orthodoxe d'imputer la responsabilité à ceux qui la combattent. C'est très courant sur les luttes féministes, mais ça existe aussi dans les autres luttes. On nous reproche régulièrement de nous couper d'alliés potentiels tout en emputant du débat les humiliations quotidiennes que font subir ces derniers aux marginalisés. C'est un comportement sociétal qui est à l'origine des discrimination, donc on ne peut pas juste séparer les gens entre "les gentils alliés à qui on fait peur" et "les méchants fachos qui zigouillent tout le monde". C'est très manichéen et ça dessert plus qu'autre chose. Faire comprendre la résponsablitié de chacun et chacune dans ses comportement et l'influence que ça a sur le climat ambiant est la première étape vers une réelle amélioration globale. ça passe par expliquer aux mecs cis (les principaux concernés, hein, mais pas les seuls, je renvoie par exemple à la brochure "le viol c'est pas pour les tapettes" ou un truc comme ça, j'en chie à la trouver, donc si qqun y arrive c'est cool, qui parle du consentement et de son absence dans les milieux gays qui ne sont pas exempt non plus de transphobie.. à ce stade la, on commence à parler de milieux lGb(t), tu verras qu'à force,lareprésentation du milieu magique des arcs-en-ciel et des petits poney est assez éloignée de la réalité. Autant que certaines personnes de ces mouvements le sont. Donc ça va dans le sens de ce paragraphe:

[/quote="Original Sin"]


Pour dire, personnellement en tant que bisexuel, quand je vois des militants LGBT et leurs discours, j'ai juste envie de préciser que "euh, je ne suis pas comme eux hein, moi j'aime juste baiser des beaux mecs" et préférer la compagnie de Zemmour à celle de ce genre de militants.[/quote]

Même si c'est toujours une vision, à mon sens, manichéenne de ce que sont les personnes LGBT.
Typiquement, on peut faire une première différence entre les milieux sociaux dont sont issus les personnes LGBT, je pense que ça influe beaucoup, en tant que personne précaire, je ne milite pas de la même manière qu'une personne LGBT issue de la bourgeoisie et qui refusera d'admettre ses propres privilèges face à la toute légitime victimisation que ses personnes peuvent faire de leur propre situation sans jamais agir pour changer ses conditions de vies ou celle de la communauté. Certains militent, d'autres vont à l'UNEF. Chacun son truc.
Sur ce sujet je te conseille le raillonant film PRIDE de Matthew Warchus sur les luttes intersectionnelles (un groupe lgbt qui soutient une grève de mineurs en Angleterre). Tant qu'on est dans les films, si tu veux de la "biologie", t'as un très bon film sur les intersexes qui s'appelle XXY
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
vendredi 7 avril 2017 13:28:16
Oh, j'ai ratée lla page 17, du coup je dois refaire un post.

Sur l'incroyable intervention d Spiralpad, je vois pas en quoi j'ai pu être aggressive ou méprisante, ou si tu t'es senti concerné par le tabouret des rageux, dans ce cas j'y peux rien.
On retombe encore dans fantasmes et travers, c'est triste quand on parle d'interventions biaisées.
Pour le projet crocodile, l'auteur avait déjà justifié son choix de mettre tout les hommes en crocodile. Non pas pour dire que tout les homme sont des violeurs et des aggresseurs, mais pour faire ressentir le sentiment d'insécurité qui résulte d'être une femme dans cette situation. Et puis de toute façon, être neutre en situation d'injustice, c'st choisir le côté de l'aggresseur. ça non plus on y peut rien, ça s'appelle les responsabilité communautaires. Tu vis en société, t'as forcément un poids dans la balance. ça veut pas dire non plus qu'on est tous des monstres et des flics.

Je suis venue dans DansTonChat parce que ça fait des années que je suis fan de ce site, mais je n'avais jamais osée y apporter ma graine de peur de situations comme celles la. Jusqu'à maintenant je pense avoir été à l'écoute des arguments et avoir reconnue mes torts, maintenant c'est plus mon tour. Je fais preuve de respect et d'écoute, alors si vous voulez continuer le débat, j'en attend autant de vous. Je suis claire et franche. Je vous méprise pas, je vous insulte pas ou ne vous tourne pas en ridicule. J'ai pas un comportement qui vous incite à fermer vos gueule et retourner dans la cuisine, alors soyons réciproque.

J'avais des doutes parce que je connais pas la communauté. Je ne sais pas quelles sont, par exemple, les affinités de ce site avec des bouses comme "Violvocal" ou Jv.c qui sont les berceaux du cyberharcèlement (bon sang, la j'avoue, ce mot est vraiment horrible) et du swatting (ça c'est pour VV, Jv.c je sais pas). Le but n'était pas de me victimiser (parce que la, concrètement, je suis relativement safe, et puis des menaces et des insultes sur internet, c'est pas ça qui va me faire me taillader les veines.

Gilzhan, c'est mon premier perso en jdr. C'était du Savage Conan et je jouais un gros barbare. J'ai gardée le pseudo parce que ça faisait classe dans les débats et c'est facile à retenir. Même si maintenant je suis plus spé magos, mais merci d'avoir demandé.

Après, SpiralPad, je m'interroge vraiment sur ton ressenti. Mon premier post était vraiment amenant quand au dialogue, je l'ai déjà dit, je suis pas venue pour me battre, et malgré mon affreux manque d'humour, je pense que la suite de la conversation s'est quand même déroulée hors du champ de bataille.

Le coup du pantalon en 2013, l'important n'est pas situé dans le droit ou non de le porter (enfin si un peu quand même) mais dans les priorités juridiques des institutions Françaises. Qui sont par ailleurs assez foireuses en matière ds droits humains. Si tu veux du concrèt, la dernière fois que j'ai du aller au tribunal c'était pour un pote qui s'était pris une OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français). Parce que d'un coup magiquement un passeport ne suffisait plus. Il était en M1 linguistique et arabe, c'etait grave la merde.
La préfécture, représentée par deux beauf racistes sortis tout droit du PMU le plus crade de lyon ricanaient dans leur coin en voyant notre groupe de soutient (au tribunal tu peux constituer ce genre de groupe face à une OQTF pour prouver que le mec à une vie sociale/professionelle, qu'il est implanté dans le pays en gros. L'avocat nous a expliqué que le juge ne pouvais rien faire bien que nous avions raison juridiquement car:
-la police a arrêté le mec de manière illégale et l'a retenue sans preuves. Confiscation de papiers/passeports illégale, démarche de la préfécture illégale. Bref, les institutions ne respectent même pas leurs propres lois, et n'en n'ont rien à taper car aucun tribunal n'oserait condamner l'institution et la police nationale, aucun Juge ne serait assez con pour porter une affaire pareille tout seul, donc ils sont tranquille et ils se marrent bien.

Donc voila, je me biaise un peu, parce quand on me ressort de l'officiel, c'est à ce genre de situations que je repense, et ça me rend pas très amicale. Sur le plan scientifique, j'ai du mal à comprendre comment on peut écouter avec autant de crédits des mecs qui pensaient il y a pas si longtemps que le SIDA ne concernait que les gays, qu'une femme qui ne supportait plus sa condition était hystérique, que les noirs étaient inferieurs aux hommes, et que maintenant les trans sont des personnes qui souffrent à cause d'eux même et que tout ça c'est dans leur tête.
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
vendredi 7 avril 2017 13:31:12
*les noirs sont inferieurs aux blancs
avec tout ça je me perd, désolée
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
vendredi 7 avril 2017 13:49:49
Mais du coup ton pote qui a du quitté le territoire, c'est parce qu'il était arabe ou gay?
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
vendredi 7 avril 2017 13:51:45
Arabe, ça existe pas encore, Gayland
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
vendredi 7 avril 2017 13:54:08
Vote : RogerLAmer
Il joue comme la grand-mère unijambiste à Bekvothien.
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
vendredi 7 avril 2017 13:56:25
D'ailleurs, en parlant de législation transidentitaire, la France vient de se reprendre une condamnation:

[www.liberation.fr]
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
vendredi 7 avril 2017 14:01:39
Les deux requérantes, Stéphanie Nicot et Emilie Garçon, ont gagné sur la condition de l'irréversibilité (déjà condamnée dans un arrêt contre la Turquie en 2015, ndlr).
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
vendredi 7 avril 2017 14:01:50
D'ailleurs, à l'attention des fans de science et vie junior, pour l'argumentaire scientifique et les sources, j'attend toujours qu'on me prouve qu'avoir un pénis ordonne ta construction sociale, enfin mis à part les médecins de Napoléon III et le dictionnaire Larousse 1914, svp.
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
vendredi 7 avril 2017 14:03:30
Et oui c'est triste, mais techniquement, je me suis coupée les cheveux hier, donc c'est irreversible, c'est bon je suis dans mon droit?
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
vendredi 7 avril 2017 14:16:30

Pour te répondre rapidement Gilzhan :

Déjà, je vais te retourner la même chose, si tu ne vois pas en quoi tu as pu être agressive ou méprisante, dans ce cas j'y peux rien. Mais - et ce n'est évidemment que mon avis - ton post ne respire pas forcément l'ouverture d'esprit et la sérénité. (Et depuis quand on peut pas être un sympathique vieux réac de droite radicale bordel ?)
Ainsi donc, concernant mon ressenti sur ton premier post, je rejoins l'avis de Syca. Y a des trucs intéressants (j'ai appris des choses, honnêtement), mais c'est asséné de telle manière que c'en est d'après moi horripilant. Et alors que le but premier de tels propos est quand même de convaincre/informer sur un combat que tu trouves juste, ici c'est un peu noyé dans un gloubiboulga où j'ai juste eu l'impression que quelqu'un se défoulait en écrivant tout ce qui lui passait par la tête, en pensant venir apporter la Vérité après les "nombreuses absurdités" qu'elle avait pu lire.

Concernant Crocodiles, j'avais lu une interview de l'auteur, avec explication de ses choix. Chacun fait ce qu'il veut, je pense juste que ce n'est pas la bonne façon de faire passer le message. Et justement, quand tu dis "ça veut pas dire non plus qu'on est tous des monstres et des flics", c'est pourtant ce que sous-entend la BD avec sa classification duale. Ça fait une très bonne BD pour l'entre-soi féministe, et ça s'arrête là du coup.

Pour le pantalon, je te renvoie à la réponse du Ministère ici par exemple, car je vois pas quoi dire de plus par rapport à mon précédent message. Si tu veux pérorer sur ce point particulier avec des prémisses fausses, libre à toi.
Je ne sais absolument pas ce que vient faire là l'histoire de ton pote et de son OQTF. Je vais donc me contenter d'un "OK", tout en te mettant en garde contre les généralisations abusives, que ce soit de la justice ou des scientifiques (les dernières lignes de ton message sont juste comiques et prouvent une méconnaissance cruelle du monde scientifique).

Et bienvenue sur le forum donc au passage. Et encore une fois, je pense que personne ici ne t'incite "à fermer [ta] gueule et retourner dans la cuisine". Tout au plus, on te trollera gentiment ou on t'ignorera.
Je pense avoir choisi pour ma part.
Au plaisir de te lire peut-être sur d'autres topics.
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
vendredi 7 avril 2017 14:44:35
@spiral
Moi je peux éventuellement faire des menaces de petite mort.
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
vendredi 7 avril 2017 14:54:07
Bon, pour la sérénité de mon texte, je campe sur mes positions, promis je commence des cours de yogras demain (yogras: manger du jambon la tête à l'envers)

Sur projet croco, je pense que tu te méprends, mais j'ai pas grand chose à ajouter la dessus

Sur le pantalon, je n'avais pas connaissance de la réponse, honte sur moi et ma famille sur 5 génération;

Sur la sainte vérité, je pense pas que se soit nécessaire de faire un paragraphe sur le fait que je l'ai ou non, je pense qu'en plus on s'est déjà assez éloigné du sujet comme ça. J'ai déjà pas mal arguée sur mes intentions dans mes posts précédents. Après je pense que tu t'en prends injustement au globiboulga, c'est très bon.J'ai conscience du vrac argumentaire que sont mes posts, et ça n'a rien à voir avec du défoulement, si je voulais de la baston, je sais ou en trouver, et c'est pas spécialement ma tasse de sel.


Sur le fond, ça me va de développer sur le privilège, la transphobie, Sainte mère nature et les joies du militantismes.

A bientôt dans la section culture, aux rayons chants révolutionnaires ukrainiens.
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
vendredi 7 avril 2017 14:58:20
Citation
Gilzhan

Sur le fond, ça me va de développer sur le privilège, la transphobie, Sainte mère nature et les joies du militantismes.]

Sur demande. Tu vois, je finis même pas mes phrases tellement je suis bordeline
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
vendredi 7 avril 2017 14:59:37
Commee ça c'est encore plus le zbeul et il va pleuvoir plein de lien html
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
vendredi 7 avril 2017 16:05:00
Wesh t'as cru que j'avais 5 ans, sciences et vie junior c'est bon que pour ceux qui ne vont pas lire Sciences ou Nature.
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
vendredi 7 avril 2017 17:18:16
ouah déso, C'est trop fort en chocolat pour moi tout ça
Re: Pensées en vrac sur l'identité sexuelle
samedi 8 avril 2017 09:28:39
Citation
Gilzhan
Alors on a clairement pas le rapport de force, donc la révolution c'est pas pour tout de suite. Ce qu'on peut déjà faire, c'est créer un espace sécurisant, n'en déplaisent à ceux qui crient à la ghettoisation tout en ne faisant rien pour rendre l'espace public plus safe pour les personnes lgbt/racisées/etc..

Ca m'interpelle un peu parce que perso dans la sphère publique, que ce soit sur lieu de travail ou autre, je n'ai jamais vraiment eu à me plaindre d'insécurité. Bon après, ce n'est pas marqué sur ma tronche que je suis bisexuel ...

( ah si, il y a des endroits où je préfère taire ce genre de détails, c'est précisément dans les quartiers avec une population majoritairement "racisée" pour reprendre ton terme )