Salut! Identification

Recherche avancée

Vos exploits scolaires (ou professionnels).

Envoyé par MkarlT 
Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
Vos exploits scolaires (ou professionnels).
vendredi 22 novembre 2013 20:29:24
Etant sur un site répertoriant les epic fail et epic win IRC, je me suis dit (grâce à MuthaFucka) que ce serait pas mal de faire de même avec notre vie IRL, et notamment notre vie pro.
Alors voila, je vous encourage grandement à nous raconter cette fois où vous et vos amis avaient été les petits fanfarons de votre classe, où vous êtes partis en grand délire dans une de vos rédactions ou encore lorsque vous avez lancé un grand concours de chat-bite au bureau et que votre boss vous a grillé.

Je commencerai donc par cette fois où j'avais visiblement mangé un sandwich (HIMYM style) et où mon cours de biologie est devenue particulièrement distrayant. On observait des cellules de chlorophyle au microscope et celles-ci sont particulièrement mobiles. J'ai commencé à piquer un fou rire avec mon binôme parce qu'on avait l'impression quelles étaient en plein pogo, avant de se mettre à chanter la queue-leu-leu puisque nos cellules défilaient en ligne.
Heureusement, on était premières de la classe et notre prof était détendu. On a évité 2 jours de renvoi.
Re: Vos exploits scolaires (ou professionnels).
vendredi 22 novembre 2013 22:32:20
Mon petit exploit professionnel à moi.
Quand j'ai commencé à taffer pour l'Assedic, je devais avoir une vingtaine d'années. Je suis arrivée dans mon unité, toute gamine que j'étais, et j'avais un collègue avec qui le contact n'est jamais passé. Une fois ce connard a même réussi à me faire chialer (et il en faut, enfin, j'étais fragile à cette époque).
Bref, à force de travail et d'implication, je suis passée "contrôleuse", c'est à dire que je contrôlais les dossiers de mes collègues pour voir s'il faisaient des conneries et je faisais un rapport.
Un des 1ers dossiers que je contrôle, c'est un dossier de. Et là je m’aperçois que cet idiot a fait une ouverture de droits sur une démission. La meuf ça fait des années qu'elle touchait le chômage alors qu'elle n'y avait pas le droit, tout ça à cause d'un connard pompeux qui faisait n'importe quoi.
J'avoue que même si j'étais gênée pour la dame, je jubilais d'avoir coincé mon collègue.
Mais bon, déjà de 1, c'était pas ma faute: ce n'est pas moi qui aies traité le dossier, et de 2, je pense qu'on lui a fait une remise de dette.
Re: Vos exploits scolaires (ou professionnels).
vendredi 22 novembre 2013 23:02:48
Quand MkarlT dis "grâce a MuthaFucka", elle parle de ce que j'ai posté dans le topic "Je dois avouer". Voici:

"Ca me fait penser à un pote au lycée qui m'a fait hurler de rire (et virer de cours, accessoirement) parce qu'il m'a passé un mot qui disait:

"Nique ta mère.

Signé: Oedipe""
Re: Vos exploits scolaires (ou professionnels).
samedi 23 novembre 2013 02:04:09
Ouah j'adore le message que tu as reçu, excellent l'humour :)
Etre viré de cours à cause des autres ça m'est arrivé pas mal de fois aussi, ces connards qui rigolaient à mes conneries aussi ils avaient pas idée.
Bref sinon y a pas grand chose à part les conneries habituelles que tout le monde fait à l'école etc...
Du coup comme je veux dire quelque chose totalement hors sujet bah je le fais :
c'était l'année dernière au bahut, en cours de français qui se résumait principalement à dessiner et à sortir des jeux de mots pourris à la 1ère occasion et c'est ainsi que le drame arriva. La prof se met à parler des chinois pour une obscure raison et elle a eu la brillante idée de rajouter à la fin de sa phrase : "ça mange pas de pain", et donc de façon totalement naturelle j'ai sorti tout haut en parfaite synchronisation avec mon pote "bah nan ça mange du riz"
et cette pauvre femme à essayer pendant 15 minutes de calmer les gens (parce qu'on était des psychopathes adeptes des vannes/jeux de mots pourri(e)s) atteint de fou rire et du syndrome obligeant le malade à surenchérir sur le même sujet avec un truc similaire et tout aussi naze. Bref le français pouvait être marrant quelques fois...
Re: Vos exploits scolaires (ou professionnels).
samedi 23 novembre 2013 02:15:16
C'est pas du tout hors sujet, je parlais précisément de ce genre d'exploits xD
Re: Vos exploits scolaires (ou professionnels).
samedi 23 novembre 2013 08:52:50
Un épic win scolaire qui date d'il y a longtemps ... première année de fac à l'époque, avant que je ne me rende compte que la fac n'était pas faite pour moi :

Un mec du style "sportif populaire" qui me bouscule de manière assez brutale, moi, l'alcoolique drogué marginal de l'époque :p J'avais mon ordinateur portable dans mon sac histoire de noter mes cours et jouer à wow en amphi, du coup je ne pouvais même pas lui sauter à la gorge.

J'ai donc attendu quelque jours histoire qu'il oublie, j'ai repéré sa copine et, alors qu'elle était assez proche de lui, mais pas assez pour qu'il m'entende, j'ai pris ma plus belle plume pour aller faire un compliment à la donzelle, c'était un truc du style

"Mademoiselle, je ne puis résister au désir de vous dire que vous êtes d'une beauté si exquise que mes yeux en sont désormais captifs"

Là, elle m'annonce bien évidement qu'elle a déjà un copain, et je rétorque :

"Oh, je vais dans ce cas vous laisser tranquille, c'est bien évidement à lui que revient le privilège de vous complimenter, j'espère qu'il connaît sa chance et qu'il use et abuse de ce privilège"

Quand je suis parti, sourire satisfait, elle était en train de l'engueuler parce que "même les inconnus font plus de compliments que lui"

Modifié 1 fois. Dernière modification le 23/11/13 09:05 par Original Sin.
Re: Vos exploits scolaires (ou professionnels).
samedi 23 novembre 2013 11:43:20
La vengeance est un plat qui se mange froid ^___^
Re: Vos exploits scolaires (ou professionnels).
samedi 23 novembre 2013 14:02:31
Allez, ce n'est pas moi qui suis à l'origine de l'exploit, mais pour y avoir assisté, je vous en parle.

Un client avait acheté un de nos logiciels (il y a longtemps). Le client c'est plutôt genre grosse boite multinationale.
Et un jour ils ont rencontré des problèmes d'écran bleu.
Ils ont fait analyser le problème par Microsoft, un gros éditeur d'antivirus, qui leur a dit que le problème venait de notre logiciel.
Ils nous ont donc appelé, en disant que si nous ne réglions pas le problème, ils allaient nous dégager (ce qui aurait fait une grosse perte pour nous, les nains, petite PME française, face à ces grosses multinationales).
Donc on faisait des conf call à 4 : nous, le client, Microsoft, et l'éditeur antivirus.
Notre position était que le problème ne venait pas d'un acteur unique, mais que c'était un malheureux enchainement de circonstances.
Microsoft disait la même chose.
L'éditeur antivirus disait que c'était de notre faute.

Après une longue analyse par l'un de nos développeurs, on a trouvé que l'antivirus faisait des opérations qui n'était pas normales, et que c'était un peu programmé comme un pied.
L'éditeur antivirus ne savait plus où se mettre, et le client a finalement dit "bon ben on va juste continuer avec cet éditeur antivirus, vu que le problème ne viens pas de chez vous". On a gagné cette bataille.


Quelques mois plus tard, un nouveau problème similaire a surgit chez ce client, toujours avec le même éditeur antivirus, Microsoft, et nous. Encore une fois, le client a tapé du poing sur la table pour que ça avance. Sauf que nous n'étions pas la cible :
"Si vous ne réglez pas ça, on dégage l'antivirus et on en change".

L'un des plus beau moment de ma vie, un peu David contre Goliath.
Re: Vos exploits scolaires (ou professionnels).
samedi 23 novembre 2013 15:41:37
Quand j'ai eu mon BAC, j'ai voulu arrêter mes études, me rendant compte que c'était une connerie, je me suis inscrite dans la 1ére école qui voulait bien de moi, enfin, là en l’occurrence, c'était la 2éme, mais ça c'est une autre histoire "paysanne" on va dire.

J'arrive donc en classe de BTS où je ne connais personne, 1 mois après la rentrée. On me demande de me présenter devant toute la classe.
En gros ça a donné: "Bonjour, je suis Valérie, je me suis inscrite ici parce qu'il n'y avait pas de place ailleurs, ah oui, et je ne supporte pas les gens qui parlent pour ne rien dire."
Gros blanc, ben on ne m'a pas fait chier pendant 2 ans.
Re: Vos exploits scolaires (ou professionnels).
samedi 23 novembre 2013 15:43:26
Hahaha, ça a calmé tout le monde. Je pense qu'ils ont commencé a flipper a Valérie. C'est le "V", ça impressionne.
Re: Vos exploits scolaires (ou professionnels).
samedi 23 novembre 2013 15:47:17
Ça doit être ça, le pire c'est que le BTS c'était "Force de Vente", ben antisociale comme je suis, je l'ai eu, et 2éme de ma promo XD
Re: Vos exploits scolaires (ou professionnels).
samedi 23 novembre 2013 15:55:26
Et ben si j'avais eu plus de jugeotte en bts, j'aurais dû commencer comme Cerveza!
Re: Vos exploits scolaires (ou professionnels).
samedi 23 novembre 2013 15:59:18
J ai eu 1 en math au bac
Re: Vos exploits scolaires (ou professionnels).
samedi 23 novembre 2013 15:59:35
Je me faisais un plaisir d'être odieuse. Une fois une fille m'a demandé "Comment tu fais pour avoir de si beaux cheveux, j'aimerais bien que les miens soient pareils." J'ai juste répondu "Ben je les lave..." Depuis elle me détestait, comprends pas.
Re: Vos exploits scolaires (ou professionnels).
samedi 23 novembre 2013 16:13:16
Citation

Depuis elle me détestait, comprends pas.

Pourtant le conseil était si judicieux !
Re: Vos exploits scolaires (ou professionnels).
samedi 23 novembre 2013 16:18:03
Ben oui, c'était pas parti d'une mauvaise intention. En fait si...

Je me rends compte que j'ai pas mal d'anecdote sur ma scolarité.

En 3éme, j'arrive dans un lycée privé Catholique, 1er cours de Catéchisme, c'est le Directeur en personne qui nous donne le cours, d'ailleurs, il était également Diacre. "Vous avez des questions?" Évidement, oui: "Comment se fait-on abjurer?" Grillée pour le reste de ma scolarité...
Re: Vos exploits scolaires (ou professionnels).
samedi 23 novembre 2013 16:53:48
Celle-ci n'est pas de moi, mais elle m'a valu quand même un grand fou rire alors je vous la raconte.
On avait cette prof de philo, arrivée en cours d'année dans un contexte difficile (elle avait, contre son gré, contribué au renvoi d'une prof vacataire que les élèves aimaient beaucoup, c'était notre 4ème prof de philo de l'année et on était en janvier, etc.) et qui en plus était, mais d'une connerie ... inégalable.
La classe de Terminale L où un de mes amis proches étudiaient s'était donc fixé le but de lui pourir l'année, notamment en rendant des rédactions étranges. Bref, ils ont eu cette rédaction à écrire sur la vérité, et là, il a pondu toute une théorie sur une histoire de lamas :

"Prenons par exemple un lama, un dresseur de lama et un voyageur. Admettons que le lama morde le voyageur. Si le voyageur dénonce le lama, que se passera-t-il ? Le dresseur, pour éviter de payer une amende, dira que le voyageur ment. Le lama, pour éviter d'être exécuté, dira que le voyageur ment. Alors quand 2 personnes donnent une version et une personne une autre. Qui croire ? Celui qui a le moins à gagner ? Mais le voyageur pourrrait mentir, car il y gagnerait de l'argent. Dans ce genre de situation ? Où est la vérité ?"

Et bah, mon pote a eu 18, alors qu'il était mort de rire pendant tout le devoir.
Re: Vos exploits scolaires (ou professionnels).
samedi 23 novembre 2013 18:14:20
Tiens dans le même genre j'ai eu un truc similaire mais encore en français pendant mon bts.
En rédaction pareil, on devait montrer qu'internet était une entrave à la sociabilisation, et comme j'étais pas d'accord j'ai plutôt montré le contraire en parlant majoritairement de mmo et des jeux vidéos en général pouvant favoriser le contact entre les joueurs grâce au logiciels de communication type ts3 et mumble et créer plus de liens lors des LAN, des sagas mp3 comme qui à la base n'existe que sur internet mais que les créateurs ainsi pu s'extirper de ce support pour en écrire des livres, faire un groupe de musique etc... Au final en démontrant le contraire j'ai eu 19.
Re: Vos exploits scolaires (ou professionnels).
samedi 23 novembre 2013 18:27:00
Moi en première S j'avais un prof de maths qui aimait faire de l'humour sur ses copies. Par exemple pour le cadre fait à la règle et au stylo rouge pour la note, si ça dépassait/bavait il entourait en gros et mettait une remarque à côté. Quand il y avait trop de blanco sur la copie, il mettait un "temps nuageux sur la copie" dans la marge.

Une fois en contrôle commun (je savais qu'il serait mon correcteur) j'ai décidé de m'éclater un peu. J'ai fait ma copie hyper propre, j'ai marqué "contrôle de mathématiques à l'attention du professeur monsieur J." (je cache son nom là hein)
J'ai trouvé que certaines questions étaient mal posées et pouvaient porter à confusion. J'ai donc rédigé une réponse qui ne correspondait absolument pas à ce que le prof voulait mais qui correspondait à la question. Ensuite j'ai mis "mais je ne pense pas que vous vouliez de cette réponse. Voici ce que vous attendiez : [...]" et hop un autre gros pavé avec à la fin "franchement elle était pas claire cette question, faites donc un effort"
A la fin de la copie il y avait un problème avec une source de lumière à placer à une certaine hauteur pour éclairer une certaine surface (qui était ronde). Il fallait donc trouver, grâce à l'angle d'éclairage de la lampe quelle était la hauteur minimale à laquelle on pouvait mettre la lampe pour qu'elle éclaire la surface demandée. On savait que cette hauteur était entre 0 et 20 mètres. J'ai donc mis "l'ingénieur qui s'occupe de ce problème n'ayant plus le temps de résoudre la question, on mettra la lampe à 20 mètres de hauteur, comme ça, si on veut élargir le cercle un jour on est bons" le prof a dû trouver ça drôle parce que j'ai eu les points sur la question ^^

Sinon, mon prof d'histoire s'amusait à mettre des formulaires pôle emploi sur les mauvaises copies.

Ah et plus récemment, en cours d’arithmétique, nos profs nous rappelaient ce qu'est un PGCD. On en a donc calculé quelques uns pour bien se mettre en tête le système et avec un copain vu qu'on s'emmerdait on a décidé de trouver un PGCD un peu spécial. Après avoir réfléchi un peu, on a trouvé que les termes de la suite de Fibonacci étaient plus longs à calculer que les autres. On a donc pris les deux plus grands termes à 4 chiffres de la suite et on a demandé au prof de calculer ça comme si c'était des nombres au hasard.
La prof a donc dit "oh, on va pas en faire des centaines non plus, on a pas le temps"
Le lendemain on est arrivés plus tôt avec mon pote pour écrire au tableau "Défi spécial : 4181 ^ 6765 can you do it ?"
Quand la prof est arrivée elle a dit "c'est quoi ça ?" en préparant une craie pour le faire. Les autres élèves ont dit "ben demandez à Alexandre". Elle a reposé sa craie et a effacé direct en disant "oh ben j'enlève alors".

Bref, epic fail et pour ceux qui n'ont pas compris pourquoi ces deux nombres sont épiques, regardez ce qu'est la résolution d'un PGCD avec l'algorithme d'Euclide sur internet (sans déconner, le nom fait pompeux mais c'est vraiment tout con en vrai. On en faisait en 5ème) et essayez d'appliquer ça à deux nombres quelconques (pas trop grands) puis à 4181 et 6765.
Re: Vos exploits scolaires (ou professionnels).
samedi 23 novembre 2013 18:53:41
Attention, derrière ce pavé se cache un véritable exploit. J'en suis pas fière et je ne sors que rarement l'anecdocte.

En seconde, j'hésitais entre deux voies : labo ou infographie. J'aurais bien aimé faire STL mais d'après les CPE les lyçées qui le proposaient à l'époque n'étaient même pas dans le département, donc je vais en S.
Je tombe dans une classe de malades mentaux, avec des profs hyper élitistes. Ça ne me plaisait carrément pas, c'était affreux. En décembre, je fais ma révolution et part en STT (aujourd'hui STG). De l'extérieur, ça semblait sympa avec plein d'info, je visais donc l'infographie. Hors, c'était une classe de cassos et j'ai pas vraiment accroché au monde merveilleux du tertiaire (Eeeek!)
En terminale, encore révolution, puisque je découvre qu'un lyçée pas trop loin fait STL, c'est à ce moment que je laisse tomber l'école d'info pour repartir en première STL.

Du coup, j'ai deux bac, j'ai perdu deux années mais j'ai choisi ma voie.
Re: Vos exploits scolaires (ou professionnels).
samedi 23 novembre 2013 18:54:11
Pour ceux qui veulent la solution tout de suite :



Modifié 1 fois. Dernière modification le 23/11/13 18:55 par Charly32.
Re: Vos exploits scolaires (ou professionnels).
dimanche 24 novembre 2013 04:28:03
@Charly : ce qui est fun, c'est que dans tout le calcul tu ne fais la soustraction qu'une fois par étape. Du coup c'est le PGCD à deux nombres de 4 chiffres qui nécessite le plus d'étapes il me semble.
Re: Vos exploits scolaires (ou professionnels).
mercredi 27 novembre 2013 17:48:19
Lors de mon IUT (Chimie) il y a quelques années de cela, je devais effectuer une distillation fractionnée d'un mélange éthanol-buthanol. (je vous passe les détails) en TP de chimie organique.
Durant ce TP controle, nous étions 2 dans le labo en plus de l'enseigant. Ma distillation se passe tant bien que mal, le liquide ne veut pas monter dans la colonne, bref c'est pas cool.
Au final, je récolte un fond de ballon d'éthanol assez pathétique que je dois analyser au réfractomètre pour savoir sa pureté. (Et si ma distillation a été efficace)
Pour utiliser le refractomètre, il faut le nettoyer avec de l'acetone pour qu'il n'y ait pas de traces d'autre liquide.
Hélas, la pissette contenant l'acétone est vide ! Je vais chercher sous la hotte une autre pissette, me rappelant que l'on pouvait aussi laver l'appareil avec de l'éthanol .. OH WAIT.
Et la devant moi se dresse une pissette d'éthanol pur à 99%.
Le prof étant dans son bueau je décide alors de mettre un peu d'éthanol venant de la pissette (et pas de mon ballon) dans le réfractomètre.
J'appelle alors le prof pour qu'il jette un oeil à la pureté de mon produit et note, il s'exclame : "Très bon travail, c'est exactement l'indice de réfraction de l'éthanol"
\o/
Re: Vos exploits scolaires (ou professionnels).
mercredi 27 novembre 2013 17:55:53
C'est pas beau de tricher! (je déconne, je le fais tt le temps!)
Re: Vos exploits scolaires (ou professionnels).
mercredi 27 novembre 2013 18:20:51
Mon plus beau win/fail scolaire c'était les concours pour les grandes écoles. J'ai moyennement bossé durant toute ma prépa, et je n'avais donc pas d'objectif extraordinaire, je me disais que la moindre école d'ingé dont le diplome serait reconnu par l'état, et qui serait en ile de France m'irait.

Pour l'histoire, ma prof de math ma hahanait en permanence que j'aurais mieux fait de choisir la fac, et que mes connaissances en trigonométrie rejoignaient les compétences d'un lama en physique nucléaire (elle était cassante mais gentille dans le fond, et marrante à l'occasion)...

Et bien figurez-vous qu'après un 0,5 en physique chimie aux mines, je suis parvenu à être admissible à Centrale Paris. Bon l'écrit c'est un truc hein, mais l'oral c'est une autre paire de manche. Ils ont capté que j'étais un gros naz, et ne m'ont pas pris, mais je suis assez fier d'avoir eux les écrits. La principale raison étant qu'ils donnaient des points bonus pour les matières littéraires sur leur concours (option espagnol avec un 18, les points de français au dessus de 10 comptent double et j'ai eu 15, et idem en anglais avec 17 ou un truc du genre). Ah et puis ils donnaient des points bonus aux 3/2 aussi.

Bref, je me suis retrouvé dans une autre école, qui m'a plu et qui était dans mon objectif, sans être extraordinaire, mais je n'étais pas peu fier de mon épique win à l'écrit.