Salut! Identification

Recherche avancée

Politique

Envoyé par Crustace 
Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
Re: Politique
mardi 21 mars 2017 09:44:46
Pas regardé non, on connait déjà les idées et les casseroles de chacun, alors regarder leur petit spectacle ça n'apporte pas grand chose.
Re: Politique
mardi 21 mars 2017 09:59:17
Pas la télé.
Ça vaut le coup de le regarder en replay ou à la fin c'est comme d'habitude le colonel Moutarde avec le chandelier dans la bibliothèque ?
Re: Politique
mardi 21 mars 2017 10:08:55
J'sais pas hélas, pas plus la télé que toi. Et moi aussi comme Slather, j'aurai besoin du traditionnel conciliabule post-débat politique entre collègues à la cantoche ce midi pour me faire une idée de la (haute forcément) teneur des propos...

Mais à ce que j'ai compris en lisant rapidement les règles du "débat", ça n'avait de débat que le nom vu que chaque candidat était amené à résumer sa pensée sur un grand sujet en 2 minutes maximum, avec interdiction de discussion de la part des autres durant les 90 premières secondes.
C'est marrant, l'élection semble se rapprocher un peu du concours "Ma thèse en 180 secondes" pour ceux qui connaissent.
Re: Politique
mardi 21 mars 2017 11:10:11
Ouais, c'est moi qui t'en avais parlé, ça t'avait valu une super fin de soirée.
Re: Politique
mardi 21 mars 2017 11:45:58
Citation
SpiralPad
Bon bah alors les mecs là, rien sur le grand débat présidentiel hier soir sur TF1 entre les 5 favoris ?!
Dois-je en déduire que personne n'a regardé ??!!
Henri Emmanuelli vient de mourir. J'espère que ce n'est pas à cause de ça.
Re: Politique
mardi 21 mars 2017 14:24:58
Il parait que Mélanchon balance des trolls rigolos, Fillon était discret, Macron a de la repartie mais bouffe à tous les râteliers, Hamon pas passionnant et pas vraiment opé sur certains sujets, et Le Pen ne vaut pas son père sur la répartit mais reste dans la ligne de ses idées.
Re: Politique
mardi 21 mars 2017 15:37:17
Citation
Macron a de la repartie mais bouffe à tous les râteliers

'rapport à la cantoche, des collègues ont rapporté cette info également, et d'autre ont répondu, c'est normal, puisqu'il est sensé être au centre politique, donc leur seul à pouvoir rassembler des idées de gauche comme de droite

Après comme mes VDD, pas de télé, pas regardé
Re: Politique
mardi 21 mars 2017 15:44:49
L'enfer c'est les autres.
Re: Politique
mercredi 22 mars 2017 15:38:18
J'ai regardé.

Hamont avait trop de pression pour se libérer.
Fillon miskin
Macron on a senti que c'est son premier débat. Il a quand même rassuré les centristes (lol)
MLP avait deux trucs à faire : siphonner les électeurs des candidats d'extrême-droite pendant qu'ils ne sont pas sur le plateau ce qu'elle a bien fait ; et bouffer Macron pour le faire descendre, ce qu'elle n'a pas réussi à faire.
Mélenchon a fait le chaud, mais à part envoyer des fions aux autres, il a rien réussi à faire.
Re: Politique
mercredi 22 mars 2017 19:37:38
Est-ce quelqu'un connaît un mec moins charismatique que Fillon ? Excepté Hamon j'veux dire...
Vu leurs idées de merde et l'absence généralisée de programme (sauf toi Jean-Luc), le charisme c'est devenu à peu près le truc le plus important.
Macron, franchement on peut lui reprocher beaucoup de choses (ses mesures de raclures, son réseau d'enculés, sa femme et sa mère qui sont une pute), il a des belles dents blanches dont le petit chaperon français devenu rouge à la suite du viol du 7 mai prochain devrait se méfier. Parce que même si c'est un viol, un peu de douceur c'est pas de refus.
Re: Politique
dimanche 23 avril 2017 10:38:29
Re: Politique
dimanche 23 avril 2017 13:35:51
Moui, c'est toujours plus intéressant d'avoir plusieurs axes. J'ai un ami qui avait développé une idée de placement à 5 axes, c'était pas mal fait du tout, je tenterai de partager ça demain si j'y pense.

Quant à mes résultats...
Re: Politique
dimanche 23 avril 2017 14:18:38
J'arrive pas à upload (gateway toussa toussa), mais je suis comme vous l'imaginez.
Re: Politique
dimanche 23 avril 2017 14:34:49
je t'imagine en slip.
Re: Politique
dimanche 23 avril 2017 14:57:39
[url=https://8values.github.io/results.html? e=79.5&d=78.2&g=76.5&s=90.3]79,5% Égalité
78% Pacifiste
76.5% Libertarien
90% Progressiste[/url]

Petit jeu : quels sont les deux sur les quatre qui m'importent réellement ?
Re: Politique
dimanche 23 avril 2017 17:06:24
Les deux derniers. :D
Re: Politique
lundi 24 avril 2017 08:51:46
Bon bon bon... Tristesse personnellement, et incompréhension aussi, forcément, à défaut de surprise. Je suppose que l'on connait sans trop se mouiller le nom du futur président de la République française.
Je ne comprends pas comment, alors que Hollande est au 36e dessous niveau cote de popularité, un mec tel que Macron peut ainsi caracoler en tête. Car parmi les 11 candidats d'hier, c'est celui qui incarne le plus cette ligne du hollandisme, en ayant été aux côtés du futur ex-président durant les 4/5e de son mandat (en tant que conseiller personnel, puis ministre de l'Economie). Sans compter que son bilan à son ministère n'est pas forcément flatteur...

Suffirait donc d'être jeune et de bien présenter sur les unes des hebdos pour devenir le candidat idéal ? Le triomphe absolu de la forme sur le fond, tant le renouveau vanté par Macron et ses équipes n'est que de la poudre aux yeux...
Pour détourner la citation de De Gaulle prononcée dans un tout autre contexte, les Français seraient-ils quand même pas un peu des veaux ?


Et, pour citer l'excellent Frédéric Lordon dans un papier corrosif sur Macron paru dans le Monde Diplo :

"C’est pourtant en Emmanuel Macron que s’expriment le mieux les affres d’une époque mourante mais qui ne veut pas mourir. Il était certain en effet qu’un monde pourtant condamné mais encore bien décidé à ne rien abandonner finirait par se trouver le porte-voix idoine, l’individu capable de toutes les ambivalences requises par la situation spéciale : parler et ne rien dire, ne rien dire mais sans cesser d’« y » penser, être à la fois parfaitement vide et dangereusement plein.

Il est vrai qu’on est d’abord frappé par ce sentiment vertigineux de vide intérieur, que le candidat devrait d’ailleurs renoncer à pathétiquement combler, soit en s’affublant de postures christiques gênantes — jouer les habités quand on est déserté, ou bien les inspirés quand on sort de l’ENA, compte parmi ces spectacles terriblement embarrassants —, soit dans un registre davantage profane en récitant (de travers) du IAM pour faire jeune, en invoquant les Tontons flingueurs pour faire proche, ou en se faisant passer pour philosophe pour faire intellectuel. Mais quelle idée de se donner autant de mal et de s’imposer autant de ridicules quand sa vacuité souriante demeure, à tout prendre, la surface idéale de projection pour tous les fantasmes de ses suiveurs, start-upers en attente d’un manager pour la start-up France, avant de devenir à leur tour les Mark Zuckerberg de demain.

Chez Macron, cependant, le vide n’est pas contradictoire avec un plein dont, pour le coup, on comprend que, s’il faut montrer quelque chose au dehors, le vide lui soit hautement préférable. Car c’est le plein de l’oligarchie, le plein du projet de persévérance d’une classe, au moment précis où tout la condamne, comme en témoigne une époque qu’on sent rendue en son point de bascule. Dans ces conditions, pour que le plein oligarchique se maintienne envers et contre tout, il fallait en effet impérativement un candidat du vide, un candidat qui ne dise rien car ce qu’il y aurait à dire vraiment serait d’une obscénité imprésentable : les riches veulent rester riches et les puissants puissants. C’est le seul projet de cette classe, et c’est la seule raison d’être de son Macron. En ce sens, il est le spasme d’un système qui repousse son trépas, sa dernière solution, l’unique moyen de déguiser une continuité devenue intolérable au reste de la société sous les apparences de la discontinuité la plus factice, enrobée de modernité compétitive à l’usage des éditorialistes demeurés."
Re: Politique
lundi 24 avril 2017 09:12:08
M. Sarkozy se fait élire en 2012 comme candidat de la rupture en ayant été ministre de M. Chirac pendant 4 ans et président de l'ump 3.
Et s'il ne s'était pas représenté, les sondages donnaient MM. Fillon et Juppé présidents.
Le président ayant tous les pouvoirs depuis que le législatif a la même durée que l’exécutif, donc il est responsable de tous les problèmes. En contrepartie ceux de ses ministres qui ne sont pas totalement impopulaires (De Villepin - Hortefeux - Valls pour donner un exemple par gouvernement) conservent toutes leurs chances.
Re: Politique
lundi 24 avril 2017 09:43:25
J'avais lu et bien aimé cet article, Spiral, et je partage ton ressenti (enfin, si tu permets)(nan en fait t'as pas le choix) au sujet des résultats.

J'ai voté Melenchon, même si l'homme ne me plaît que très moyennement, mais après lecture des programmes des principaux candidats (et ceux de Poutou et Asselineau, parce que c'était rigolo) c'est finalement de lui dont je suis la plus proche.
J'ai eu un peu plus de mal avec le prosélytisme des soutiens de Melenchon, à les écouter on aurait eu paix amour et drogue à tous les repas avec Meluche président...

Pas dans la merde pour le second tour. C'est facile de détester Lepen, c'est binaire, bien ou mal, choisis ton camp. Mais je ne suis pas plus fan de Macron.
Re: Politique
lundi 24 avril 2017 10:06:33
Le capitalisme et la démocratie ne sont pas compatibles. Nous vivons au sein d'un système capitaliste. Ce n'est pas le peuple qui choisit, c'est l'argent. La politique c'est une illusion destinée à vous faire parler d'autre chose que des sujets importants :)
Re: Politique
lundi 24 avril 2017 10:11:31
Ouep, possible tibere... Même si pourtant la loi Macron avait pas mal fait parler de lui durant son passage au ministère.

Et idem Philippe, vote personnel davantage pour le programme que pour l'homme, à plus par défaut qu'autre chose.
Personnellement, vu que ça m'a pris une heure complète pour voter hier vu l'affluence (quelle horreur...), et en considérant la piètre reconnaissance du vote blanc actuellement, je vais probablement éviter de perdre mon temps dans 13 jours. Quitte à être taxé par mes amis de "complaisance" avec Le Pen ou d'être accusé de ne pas faire barrage au FN.
Le moindre mal n'en reste pas moins un mal (hop là, la belle tautologie !).

Et Roger, pour le coup, Macron ne s'en cache même plus. On a un ancien banquier de chez Rotschild propulsé à la tête de l'Etat en mode fusée express.
La finance va s'en donner à coeur joie pendant le prochain quinquennat s'il met vraiment en marche (haha) tout ce dont il a parlé. Réjouis-toi, suppôt du capitalisme !
Re: Politique
lundi 24 avril 2017 10:27:56
C'est beau SpiralPad, ingénieur, qui crache sur le capitalisme. Je t'épouserai bien si je n'avais pas décidé de faire de Syca ma première femme.

Pour Mélenchon, je suis content qu'il ne soit pas passé. Il fait comme Le Pen, il lisse son image, et profite d'une réputation moins sulfureuse, mais de gauche comme de droite, l'extrême n'est jamais bon, et JLM a des bons relents de dictateur derrière un programme qui est juste construit pour le mettre au pouvoir.

On a peur du FN, mais le FN c'est 55% d'augmentation du nombre de voix entre 2007 et 2012 puis seulement 4% entre 2012 et 2017. L'extrême gauche c'est 155% et 55%, et je peux vous assurez que ce n'est ni Poutou, ni Arthaud qui en profite.
Re: Politique
lundi 24 avril 2017 10:39:39
Si t'es forcé d'être étudiant fauché, baba-cool ou ZADiste pour critiquer les méfaits du capitalisme, alors je m'incline (mais pas trop quand même).
Comme le dit Roger, c'est quasi impossible d'être intégré à la société actuelle sans soutenir d'une quelconque façon le capitalisme.

Et pour moi (c'est personnel hein), je ne trouve pas Mélenchon d'extrême-gauche. Je le trouve simplement de gauche, alors qu'un parti comme le PS se réclamant de gauche a ostensiblement glissé vers le centre-droit. L'un des bons points de cette élection, c'est probablement la future remise en cause voire l'éclatement des deux partis traditionnels.
Et pourquoi dictateur ? Sur quelles mesures ? En dehors de la fonction présidentielle de la Ve République qui donne énormément de pouvoirs au Président je veux dire, mais ça Mélenchon n'y est pour rien...
Mélenchon a en revanche possiblement payé ses errances idéologiques sur l'Union européenne, et sa complaisance avec Chavez et Poutione au niveau de l'opinion publique.
Re: Politique
lundi 24 avril 2017 11:07:18
Poutione ?
Ouh toi tu vas avoir des problèmes. Méfie toi de ceux qui vont t'offrir du thé.
Re: Politique
lundi 24 avril 2017 11:29:34
L' élection de Macron fait écho à celle d'Obama je trouve. La "dictature" du cool incarné par un jeune premier branché.

On a vu ce que ca a donné après 8 ans d obama.