Salut! Identification

Recherche avancée

Questions existentielles ...

Envoyé par Guss_ 
Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
Re: Questions existentielles ...
mercredi 13 janvier 2016 14:21:29
donc tu ne parle que d'une portion de la société, moi je vois ça au niveau mondial, que tu appartiennes à un groupe ou un autre, ou même aucun tu vivras en société car tu auras des interactions avec les autres et inversement.
Re: Questions existentielles ...
mercredi 13 janvier 2016 14:25:28
Ca m'étonnerait fortement, parce que de manière naturelle, nous pratiquons un apprentissage par amalgame. Parce que oui, outre le fait d'être ressorti à toutes les sauces dans les discours des politiques et journalistes, l'amalgame a une fonction d'apprentissage. Ainsi, un enfant qui vient d'apprendre les caractéristique d'un fruit en se basant sur l'exemple de la pomme n'aura pas à les apprendre à nouveau en tombant sur une poire. Il va amalgamer les caractéristiques de l'une à l'autre grâce à la connaissance du fait que ce sont deux fruits.

Sans cette capacité de "faire des amalgames", nous n'arriverions pas à utiliser le savoir acquis rapidement vu qu'on serait constamment occupé à tout apprendre à nouveau, cas particulier par cas particulier.

Le problème c'est qu'en tant qu'êtres doués de sensibilité, nous commençons à beaucoup moins apprécier l'amalgame lorsqu'il est utilisé pour nous attribuer des caractéristiques en fonction du groupe auquel on appartient, ou auquel on semble appartenir.


- Dans le regard d'un Somalien, je suis blanc donc je suis probablement riche. Forcément, le niveau de richesse de l' Europe est bien plus élevé que celui de son pays, donc pour lui, "les blancs sont riches".
- Dans le regard d'une femme seule dans une rame de RER vide à 1h30 du matin, si elle a déjà eu à subir des comportements déplaisants dans cette situation, je suis un homme donc je suis un danger potentiel.

A titre personnel je ne m'en offusquerai pas, parce que je suis très conscient de mon individualité propre et que j'arrive à faire abstraction de mon appartenance à tel ou tel groupe pour ne pas me sentir visé par une allégation qui englobe le dit groupe. Qu'on me fasse une généralité sur les bisexuels, sur les belges, sur les blancs, sur les athées, etc .. je m'en tamponne, je me vois juste comme "moi" dans ma p'tite case à moi tout seul.

Mais d'autres n'arrivent pas à s'extraire d'un ou plusieurs groupes auxquels ils "appartiennent", et ce pour plusieurs raisons possibles.

- Leur éducation, par exemple qui aura été très axée sur les valeurs d'un groupe dont ils font partie. Par exemple quelqu'un élevé dans la foi catholique avec beaucoup de repères issus de cette foi aura tendance à fortement s'y assimiler.
- Le fait d'être constamment renvoyé par les autres à l'un des groupes auquel on appartient. Exemple, l'enfant qui est le seul noir dans une classe de blanc (ou le seul blanc dans une classe d'asiatiques, etc ... ) et qui sera considéré comme "le noir" ("le blanc", "l'indien", ... ) durant une longue période va certainement intégrer son appartenance à ce groupe comme un point primordial de son individualité.



On a donc deux choses normales qui s'opposent :
- Amalgamer les choses ( et les gens ) aux connaissances qu'on a (ou qu'on pense avoir) sur la catégorie à laquelle elles appartiennent
- Ne pas vouloir être amalgamé par autrui.



Et vu notre mode d'apprentissage, il n'est pas, à mon avis, possible de changer globalement cet état de fait.

Voilà, renvoi de la balle pour la douche froide v22 :)
Re: Questions existentielles ...
mercredi 13 janvier 2016 14:30:04
( mon message précédent était évidemment une réponse au précédent post de v22 :) )
Re: Questions existentielles ...
mercredi 13 janvier 2016 14:40:59
Citation
Original Sin

- Le fait d'être constamment renvoyé par les autres à l'un des groupes auquel on appartient. Exemple, l'enfant qui est le seul blanc dans une classe d'asiatiques
Fallait pas aller en iut informatique.
Re: Questions existentielles ...
mercredi 13 janvier 2016 16:46:20
Citation
RogerLAmer
Il faut aller dans des zones désertiques / éloignées de tout pour vivre en apatride.

N'oublie pas que la vie est basée sur l'eau, si tu vas en zone désertique, les conditions de vie (même sans parler d'eau) seront telles qu'elles seront insoutenables (sauf si l'espèce évolue physiquement, dans des millions d'années peut-être avec brassage géographique).
Re: Questions existentielles ...
mercredi 13 janvier 2016 16:57:56
(Les nouveaux messages m'affichaient la page précédente donc j'ai posté sans voir la suivante donc la suite pour Original ^^)

Sur ce qui est au niveau des amalgames, de l'éducation, des groupes d'appartenance (très liés entre eux comme tu l'as dit), tout ça je le sais, et comme tu as dit page précédente, c'était l'une des questions ne pouvant jamais se réaliser, mais c'est ce qui m'offusque le plus. bien sûr moi aussi je fais des amalgames et appartient à un certain groupe social (plusieurs même), mais voilà, ce mode de caractérisation sociale est ce qui me gêne le plus.
Mais bon, ça fait partie intégrante de notre vie, on ne peut rien y faire, l'homme est social donc s'intègre à des groupes, à l'adolescence la partie "rebelle", qui existe bel et bien, prend le dessus, le jeune cherche à évoluer au sein de son groupe, trouver de nouveaux groupes qui lui correspondent, cherche à combattre l'autorité (principalement parentale et professorale), cherche à se démarquer, par le biais de tatouages, de bêtises, "fumer comme ses potes, comme les grands" (je ne généralise pas attention),...

En bref, ma question renvoi à une impossibilité car ceci est ancré par notre mode de vie, et il est impossible de changer notre mode de vie, même le mien, vu que je suis en train de caractériser moi-même des groupes sociaux en faisant ça.

Bon, je peux tourner encore un moment en ajoutant des exemples, donc je me calme vous avez du comprendre où je voulais en venir ^^
Re: Questions existentielles ...
mardi 9 février 2016 15:09:35
Ça mérite peut-être un topic à part, mais pourquoi ne choisit-on qu'un candidat/parti à chaque élection ? Pourquoi ne pourrait-on pas choisir de donner une voix à autant de partis/candidats qu'on veut ?

1. Ça éliminerait le vote utile puisque les gens n'auront plus de voix à perdre,
2. Les petits partis/candidats plein de bonnes idées ne se feront plus concurrences
3. Ça pousserait à s'intéresser aux programmes de tous les partis/candidats
3. Ça améliorerait la démocratie puisqu'il devient possible de faire barrage à un parti/candidat en votant pour tout le monde sauf lui, ce qui lui fait virtuellement perdre une voix
Re: Questions existentielles ...
mardi 9 février 2016 15:23:58
Ça n'arrangerait pas les forces majoritaires en présence alors je doute que ça se fasse un jour...
Re: Questions existentielles ...
mardi 9 février 2016 15:32:34
Personnellement je trouve que c'est une idée qui de prime abord ne me semble pas mauvaise, reste à voir ce que seraient les modalités d'application.

Puis je dois quand même avouer que j'ai du mal avec le concept de voter contre un parti en votant pour tous les autres, parce que ça me semble être quand même assez orienté "empêcher une partie de la population d'être représentée"
Re: Questions existentielles ...
mardi 9 février 2016 15:35:24
Me semble que lors des municipales des petites communes, tu peux rayer des noms de la liste pour laquelle tu votes pour en inscrire d'autres (des listes concurrentes ou même de personnes ne se présentant pas). 'Fin c'était le cas quand j'avais éducation civique.
Re: Questions existentielles ...
mardi 9 février 2016 15:45:19
C'est toujours le cas, même si la limite définissant une "petite" commune a été abaissée. De 3000(?) à 1000.
Et la parité n'est pas obligatoire : les femmes au foyer, les hommes au bar (en face de la Mairie)!
Re: Questions existentielles ...
mardi 9 février 2016 17:05:47
Je trouve que l'idée est bonne.
Re: Questions existentielles ...
jeudi 18 février 2016 19:24:57
Les fourmis savent-elles nager ?
Re: Questions existentielles ...
vendredi 19 février 2016 11:24:44
Un sentiment de culpabilité cerv ? :-)
Re: Questions existentielles ...
vendredi 19 février 2016 11:27:54
Tu as vu ant-man ?
Re: Questions existentielles ...
vendredi 19 février 2016 11:42:44
Elles sont capables de se regrouper et d'utiliser leurs corps comme un radeau.
Re: Questions existentielles ...
vendredi 19 février 2016 11:57:50
Je ne sais plus si même seules elles ne flottent pas, étant trop légère par rapport à la surface qu'elles représentent, un peu comme les araignées d'eau. Qui qui teste / cherche sur google ?
Re: Questions existentielles ...
vendredi 19 février 2016 14:32:23
Il me semble qu'elles ne savent pas nager mais savent se servir de branche morte et autres feuilles pour traverser de l'eau
Re: Questions existentielles ...
vendredi 19 février 2016 18:41:31
Citation
Original Sin
Un sentiment de culpabilité cerv ? :-)

Ouais :/

Et la réponse est : elles ne savent pas nager. Putain, j'aime pas tuer :(
Re: Questions existentielles ...
vendredi 19 février 2016 18:50:34
Les dirigeants des années 30 et 40 étaient-ils trisomiques ? Nan parce qu'il y a eu 6 ans entre l'accession d'Hitler au pouvoir et la WWII, et 14 ans entre la rédaction de Mein Kampf et la guerre. Dans Mein Kampf, il parle clairement de juiverie mondiale, d'extension vers l' Est, de la fin de la Russie et des pays limitrophes, de l'espace vital (Lebensraum), etc..
Et malgré ça on l'a laissé s'emparer du pouvoir, violer les traités, s'accorder les pleins pouvoirs, mettre en place un État totalitaire, et se réarmer massivement. Et le pays qu'il dirigeait n'était pas n'importe quel pays, mais une puissance mondiale belliqueuse et revancharde...

On a eu un avant-goût de ce qu'il était capable de faire avec le premier bombardement de civils de l'histoire à Guernica. Et les Soviétiques, même ceux qui n'avaient pas lu Mein Kampf, auraient pu se douter de l'Opération Barbarossa car le pacte signé par l'Axe s'appelait "Anti-Komintern", Komintern étant l'Internationale Communiste de l'époque -_-'
Plus les espions comme Richard Sorge qu'on n'a pas écoutés...
Re: Questions existentielles ...
vendredi 19 février 2016 18:55:46
Pire, ils étaient pacifistes. Ils pensaient pouvoir apaiser Hitler en satisfaisant certaines de ses envies :)
Re: Questions existentielles ...
vendredi 19 février 2016 21:13:08
Et étaient pas mal cons, en croyant que les allemands allaient pas trouver un moyen pour franchir les "barrages naturels" qu'offre l'Est de la France contre les tanks, ben non, ils ont fait le tour, 'y'sont pas cons eux.
Re: Questions existentielles ...
dimanche 21 février 2016 14:49:31
Lorsqu'on a le même avis qu'une personne qui l'as déjà dit, on doit dire qu'on est d'accord pour exister ou pas?
Re: Questions existentielles ...
dimanche 21 février 2016 14:58:03
Seulement si on a assez peu de personnalité pour n'exister qu'au travers du regard des autres.
( ou si on a quelque chose à ajouter :) )
Re: Questions existentielles ...
dimanche 21 février 2016 15:13:18
:)
Merci Tonton Ori!