Salut! Identification

Recherche avancée

Topic des études.

Envoyé par Bekvothien 
Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
Re: Topic des études.
mercredi 27 janvier 2016 10:26:25
Quelle est la différence entre ces écoles et les diplômes-plomes proposés par la fac ?
Re: Topic des études.
mercredi 27 janvier 2016 10:33:21
La reconnaissance je suppose ?
A part le cas de 42 qui est un peu une exception donc, Epitech et consorts rentrent dans la catégorie des écoles d'ingénieurs et ont donc un diplôme reconnu en tant que tel. Donc ça revient un peu sur la différence plus globale école d'ingé VS fac.
Actuellement, les gens qui font une école sont davantage favorisés à l'embauche que les gens qui ont un Master, en termes de salaire et de facilité à trouver un emploi. On entend souvent dire aussi que sortir d'un cursus prépa + école d'ingé (qui reste le cursus majoritaire encore pour les écoles) fournit davantage d'adaptabilité et couvre un domaine plus large que la fac... A voir...
On le résume quelquefois par "Faire un Master en fac, c'est savoir tout sur rien. Faire une école d'ingé, c'est savoir rien sur tout".

Syca, Woofy et d'autres ont sûrement une opinion plus précise sur la question d'ailleurs, je devrais ptet la fermer...
Re: Topic des études.
mercredi 27 janvier 2016 11:07:16
La grosse différence qu'apprécient pas mal de patron c'est qu'un master ou une licence sont des diplômes, comme le sont le bac, ou le brevet des collèges. Ingénieur, en plus de donner un diplôme, te donne un titre.
Et, ce titre est reconnu (même si en UE on tente d'harmoniser le système LMD des facs) à peu près partout dans le monde.
De plus dans le système français, être ingénieur est souvent assimilé à un prestige supplémentaire : concours d'entrée, souvent passé par des prépas, et donc bosseur. En comparaison aux flemmards de la fac qui n'ont jamais cours et ne travaillent pas.

Donc, la grosse différence entre ces formations, c'est les préjugés et les a priori qui en découlent. Honnêtement, quand j'entends un ingé venir me dire "la fac c'est simple" j'ai juste envie de lui casser la gueule. A moins d'avoir une volonté d'acier et/ou d'avoir pris un rythme de travail du genre PACES/prépa rien ne te préparera au monde de la faculté, à la poussière qui traine sur l'orgueil des profs et les méthodes de travail. Les profs qui vont se comporter de manière humaine et non hautaine avec les étudiants sont les jeunes, les doctorants et une poignée (je parle pour ce que je connais => les sciences). Quand on n'a pas été dans le milieu de la fac on ne peut pas le connaitre, d'où les préjugés énorme qui en découlent. Une bonne partie des embaucheurs auront fait ingé, grandes écoles, commerce... Ce qui ne facilitent pas la tâche et la valorisation du master sur le marché de l'emploi.


L'autre gros problème c'est la sélection elle est nulle à l'entrée en fac, elle est très sélective car par concours en ingé. On aura donc tendance à dire que les ingé sont une élite sur la plèbe de la fac. Or, quelqu'un qui survit au cursus de la fac à autant de mérite, je pense. Et rappelons également, que c'est le rôle de la fac de former l'élite, l'école d'ingé n'est "que là" pour former les chefs d'équipe et de labo qui auront la tâche d'assister les élites dans le progrès de la Science
Vaporise un doux parfum d'utopie
Le nombre grandissant d'étudiant, de par la facilité d'accès aux études à augmenter le nombre d'étudiant en faculté, pour un système qui ne s'est pas renouvelé.

La troisième différence, qui tend à s'amoindrir et que, le master n'est pas une fin en soit, contrairement à l'ingé. Un master doit continuer sur un doctorat (ou passer le CAPES). L'ingé doit rentrer dans la vie active, à laquelle il est mieux formé.
Suite au nombre grandissant d'élève en master, et de place de doctorant prise par des étudiants issus du cursus d'ingénieur, les fac ont été obligé (pas le couteau sous la gorge, mais par constat) de professionalisé une partie de leur formation : licence pro, CMI, et maintenant master pro (attention, je ne parle pas des différences entre master professionnalisant et master poussant vers la recherche, qui sont des aides pour aider à choisir mais bien la volonté de créer des masters beaucoup moins théorique qu'actuellement, et lançant directement l'étudiant sur le marché de l'emploi).



tl;dr :
-diplôme/titre
-Préjugés sur ingé/fac
-élite!/élite?
-travail
Re: Topic des études.
mercredi 27 janvier 2016 11:21:56
Globalement d'accord avec toi, juste pour rebondir sur un point :

Citation
Bekvothien
La grosse différence qu'apprécient pas mal de patron c'est qu'un master ou une licence sont des diplômes, comme le sont le bac, ou le brevet des collèges. Ingénieur, en plus de donner un diplôme, te donne un titre.
Et, ce titre est reconnu (même si en UE on tente d'harmoniser le système LMD des facs) à peu près partout dans le monde.

Justement, de ma propre expérience et de celle des copains à l'international, j'ai au contraire le sentiment que le cursus prépa + école d'ingé (et donc le titre d'ingénieur à la sortie) s'exporte assez mal.
Car ce cursus est une spécificité française, et donc est assez mal compris dans d'autres pays, surtout anglophones, où le système LMD prédomine plus que largement.
Exemple perso mais qui illustre bien : sur mon CV français, je suis "ingénieur en géologie numérique", tandis que sur mon CV anglais, j'ai un "Master in numerical geosciences". Et je devais expliquer les spécificités du système français quand on m'interrogeais sur mon parcours.

Donc le système prépa + école d'ingé est très valorisé en France (trop même, je partage tes impressions sur la dichotomie pas forcément justifiée avec la fac), mais au final assez peu reconnu à l'international dès que tu ne sors pas d'un truc genre Polytechnique qui est connue de nom et de réputation à l'étranger. Tout simplement parce que beaucoup de recruteurs ne connaissent pas ce système propre à l'Hexagone, et n'y voient qu'un parallèle au classique Master.
Re: Topic des études.
mercredi 27 janvier 2016 11:35:41
Qu'est tu veux, j'ai le point de vue étudiant aigri de la fac et jaloux des ingés. <3

Sinon, je ne faisais pas une critique, je dressais le portrait des différences.
Re: Topic des études.
mercredi 27 janvier 2016 11:50:35
Quand je suis sorti d'Epitech, mon diplôme n'était pas reconnu. Il l'a été (avec effet retrospectif sur 10 ans) que 1 an 1/2 plus tard.
Déjà, il y a le prix. 3 ans d'Epitech ça m'a coûté 21 000€ (juste en frais d'inscription hein, je ne parle pas des frais de vie dans la capitale quand on viens de province). On paye ça avec des prêts étudiants qui te permettent de commencer ta vie de salarié en remboursant une dette de 300€ par mois pendant 8 ans.

Après oui, la reconnaissance. Embaucher quelqu'un qui a un DEUG ou un Master, c'est pas la même chose qu'en Centralien, ou un INSA, ou autre. Surtout quand le patron a fait l'INSA et que du coup l'entreprise participe un peu à faire des cours à l'INSA, un mec de l'INSA sera préféré.

Il y a aussi la sélection à l'entrée. Les écoles d'ingé se font en général sur une sélection rigoureuse (Epitech c'est une sélection rigoureuse sur le portefeuille), ainsi que la difficulté des prépa intégrées qui sont là pour écrémer, alors que la fac, tout le monde peut y aller. Donc c'est une illusion de qualité de ce qu'on trouve en sortie.
Re: Topic des études.
mercredi 27 janvier 2016 11:56:21
Et je n'avais pas lu le message de Bek avant de poster le mien, désolé du doublon mais je suis d'accord sur la majeur partie avec lui.
Je n'ai pas fait la fac (et je n'ai pas fait une "école d'ingé", je n'ai pas le titre d'ingénieur, Epitech n'est pas reconnue par la Commission des Titres d'Ingénieurs et ne le sera pas, c'est Epita qui l'est), donc je ne sais pas quelle est in finé la différence entre un Ingénieur et un Maître.
Dans les 2 cas, ça finis dans une SSII à la sortie d'école ! ^^
Re: Topic des études.
mercredi 27 janvier 2016 14:35:18
@Woofy, y a pas de titre de maitre avec le diplôme de master en France. En tout cas pas reconnu. :/
Re: Topic des études.
mercredi 24 février 2016 20:33:59
Yop !
J'ai découvert le métier de psychomotricien, qui se prépare en 3 ans. On rentre grâce à un concours, et on peut éventuellement prendre une prépa UMPC pour se préparer un an avant. Est ce qu'il y a quelqu'un qui s'y connaîtrait un peu ?
Re: Topic des études.
mercredi 24 février 2016 20:39:11
Alors je ne connais pas vraiment le métier en profondeur et encore moins les études qui y mènent, mais j'en avais fait l'expérience entant que patiente et j'avais vraiment trouvé ça très bien =) Bien sûr l'expérience du professionnel et du patient doivent être très différente mais pour moi l'expérience avez vraiment été intéressante et enrichissante !
Re: Topic des études.
mercredi 24 février 2016 21:22:19
Bossant en Psycho, j'aurai pu te dire oui, mais vu que je ne me suis pas tant renseigné que ça sur ce métier, en fait non.
Je peux juste dire que certains des étudiants avec moi en seconde année de fac souhaitent faire Psychomotricien(ne)s. Ils commencent par des études de Psychologie puis se spécialisent après la Licence.
Re: Topic des études.
mercredi 24 février 2016 21:24:39
Ouh, je viens de voir "l'expérience avez vraiment été" à la fin de mon post, j'ai honte, balançait moi des pierres :/
Re: Topic des études.
mercredi 24 février 2016 21:27:39
*balancez-moi

Je t'en prie
Re: Topic des études.
mercredi 24 février 2016 21:28:52
Merci =)
Je te rassure, la faute était volontaire cette fois ci :P
Re: Topic des études.
mercredi 24 février 2016 21:36:15
Re: Topic des études.
mercredi 24 février 2016 23:29:36
Tant qu'à avoir posté aussi, autant décrire un peu mon parcours scolaire actuel et ce que je désire faire à l'avenir...
Bon je vais commencer par raconter un peu ma vie =D Depuis toute petite je m'intéresse pas mal aux sciences, et ça s'est toujours ressenti dans mes résultats scolaires, j'ai toujours excellé dans les matières scientifiques, tandis que j'étais assez moyenne dans les langues et l'histoire.
J'ai eu mon brevet avec une mention très bien et au lycée c'est assez naturellement que je me suis dirigée vers un BAC S. Mais ça a très vite était la désillusion concernant mon attrait pour les sciences... j'adore connaître les avancées scientifiques, j'adore connaître des principes généraux scientifiques, j'adore la vulgarisation scientifique, mais dès que ça se complexifie un peu, les détails des sciences me fait chier au plus haut point...
Les formules mathématiques et physiques complexes, c'est pas pour moi, tout comme la SVT et tous ses mots horribles à apprendre >-< C'est pas que je sois incapable de comprendre ou d'apprendre tout ça, c'est juste que ça m'intéresse pas du tout. Y'a que pour la chimie que j'avais gardé un peu d'attrait, mais vraiment qu'un peu.

Donc j'ai eu mon BAC S avec une note très moyenne, sans trop savoir quoi faire après.
Le plus logique d'après mes notes était de poursuivre en chimie, mais en vrai j'en avais pas envie, mais je ne savais pas quoi faire d'autre.
J'ai pensé à un moment à faire un métier du cinéma, mon père et certains membres de sa famille travaillent comme décorateur au cinéma, c'est un milieu qui m'a toujours fait rêver. Mais pour faire quoi ? décoratrice comme mon père ? Nan j'ai pas envie de ça... Actrice ? Certainement pas, c'est pas pour moi. Réalisatrice ? Pourquoi pas. Ouais mais non, je ne suis pas assez passionnée pour ça, on ne devient pas réalisateur parce que "Pourquoi pas"... et comme ça j'ai écarté un peu tous les métiers du cinéma.
Donc cette année j'ai été en chimie, à l'université, par défaut et sans la moindre conviction.
Au bout d'une semaine j'étais convaincue que ce n'était vraiment pas ce que je voulais =D Mais je suis restée en attendant de trouver quoi faire à la place.

Il ne m'a fallu qu'une semaine de plus pour avoir l'illumination de ma vie, ça y est, je savais ce que je voulais faire ! Je voulais faire de l'animation 2D/3D, probablement pour le cinéma d'animation !
Sauf que c'est chiant une réorientation comme ça, et pour cette année j'ai rien trouvé de mieux qu'un BTS d'infographie, "BTS Design graphique option communication et médias", ce qui n'est pas du tout ce que je veux faire, je m'emmerde horriblement, mais bon, j'imagine que c'est toujours mieux que la chimie à l'université =D

Vous l'avez compris, je ne compte pas poursuivre ce BTS, ce que j'aimerais faire comme études c'est plutôt un DMA (DIPLÔME DES MÉTIERS D'ARTS) cinéma d'animation, et pour ça il faut apparemment d'abord que je fasse un an de mise à niveau des arts appliqués, donc voilà, c'est probablement ce que je ferais l'année prochaine !
Voilà, c'est tout pour l'instant pour mon parcours assez atypique de scientifique à technicienne à artiste :D Mais cette fois j'ai le sentiment d'avoir vraiment trouvé ma voie, tout ça me fait vraiment rêver, en espérant ne pas être déçue.
Re: Topic des études.
jeudi 25 février 2016 09:37:30
C'est une chance extraordinaire que de savoir ce que tu veux faire et d'en avoir les moyens.
Bon courage dans cette voie.

Le métier de décorateur change énormément, avant ils géraient des équipes de menuisiers, aujourd'hui en dehors de quelques films qui vont continuer à faire des décors à la main mais avec des artisans étrangers sous payés, ce sont principalement des équipes d'effets spéciaux / animateurs 3D qu'ils se retrouvent à piloter. Tu ne t'éloignes donc pas tant que ça :)

A l'époque à laquelle j'étais dans ta situation, faute d'illumination j'avais pris ce qui ouvre le plus de portes, prépa + école d'ingé. Ça donne du temps pour réfléchir, on peut plus facilement retourner vers les autres filières.
Re: Topic des études.
jeudi 25 février 2016 11:02:10
Sabremine, les DMA sont extrêmement compliqués à obtenir, il faut avoir des résultats bétons. Je voulais faire un DMA, et aux portes ouvertes ils m'ont jetée en disant que j'avais des résultats trop pourris pour eux et que jamais il ne regarderait mon dossier graphique (seul argument convaincant chez moi). Donc accroche toi à ta culotte et taffe. :)
Re: Topic des études.
jeudi 25 février 2016 16:15:47
@RogerLAmer : Oui effectivement, je suis très contente d'avoir eu cette illumination et de pouvoir suivre cette voie, je n'aurais vraiment pas été heureuse dans la voie que j'avais choisie par défaut.

Et effectivement je ne m'éloigne pas beaucoup du métier de décorateur tel qu'il est aujourd'hui, c'est assez marrant, ce que je voulais faire était presque sous mes yeux depuis longtemps =D

Pour ce qui est de faire une prépa pour prendre du temps pour réfléchir, c'est souvent une bonne idée, mais dans mon cas je ne pense pas, mes résultat en S étaient vraiment moyen, je pense que j'aurais lamentablement échoué en prépa

@Slipatrou : Effectivement il y a déjà plusieurs personnes qui m'ont dit, tout comme toi, que c'était vraiment très sélectif et que j'avais intérêt de m'accrocher. Mais ce DMA a vraiment l'air génial, c'est vraiment ce que je veux faire, donc je vais tout faire pour y arriver. Je ne garanti pas d'y arriver, je vais peut être me faire recaler, mais je n'abandonnerais pas avant d'avoir sérieusement essayé. Et je continue toujours de me renseigner sur les autre formations possible, au cas où
Re: Topic des études.
jeudi 25 février 2016 18:08:52
À propos de la possibilité de faire une prépa, est-ce que certains d'entre vous accepteraient de témoigner ?

J'ai toujours été une très bonne élève, assez scolaire et avec un goût marqué pour les matières scientifiques donc mes profs et mes parents me voient très bien en prépa (parisienne et de renom, sinon c'est pas drôle). Seulement, j'ai peur de me retrouver au milieu de gens cent fois meilleurs, d'être larguée en cours, d'avoir besoin de bosser énormément pour garder la tête hors de l'eau… On trouve plein d'exemples de gens qui font un burn-out ou une dépression en prépa, ça fait assez froid dans le dos.
Donc, pour ceux qui en ont fait une, est-ce que vous pensez que ça vaut vraiment le coup ? Qu'est-ce que vous pensez de la qualité de la formation par rapport à celle dispensée en fac ou dans les écoles à prépa intégrée ? Est-ce qu'on en ressent les effets bénéfiques revendiqués jusque dans sa vie professionnelle ? L'investissement demandé, entre DM, DS et colles, est gérable ? Ou, au contraire, est-ce que vous avez côtoyé des gens qui n'y arrivaient pas et devaient choisir entre leur réussite et leurs amis/familles ? Ce qu'on fait après, en école, est à la mesure des deux ans de préparation ?
Re: Topic des études.
jeudi 25 février 2016 18:50:13
Ca fait beau sur le CV.
Après je n'en sais rien je n'ai pas fait de prépa. Mais en France le CV compte pour beaucoup, au début plus que sur les capacités d'ailleurs.
Re: Topic des études.
jeudi 25 février 2016 18:55:39
Je fais pas prépa, mais j'ai des amis qui en font.
La première travaillait beaucoup au lycée et avait des notes excellentes. Elle est allé en prépa maths et son moral a joliment chuté. Au début elle galérait vraiment, mais maintenant elle se débrouille bien. Par contre elle bosse comme une dingue pour y arriver.
Le deuxième a jamais travaillé des masses et s'y est mis en prépa, mais à peine 1/2 heures par jour, parfois plus. Et il réussit très bien comme ça alors que ça n'a jamais été un génie.
Donc je suppose que ça dépend des personnes. Si tu travailles j'vois pas de raisons que t'y arrives pas.
Re: Topic des études.
vendredi 26 février 2016 10:50:24
Possible qu'on avait déjà évoqué quelques points déjà sur les prépas.

Sachant que chaque expérience est différente, juste un peu de background à mon sujet : très bon élève au lycée, les profs m'ont "logiquement" orienté vers une prépa scientifique. J'ai donc fait une première année en MPSI dans un lycée bien classé (15e de France je crois). L'ambiance ne me plaisant pas, j'ai fait ma maths spé en PSI* dans un autre lycée, qui courait moins après les résultats si je puis dire (j'expliquerai après).
J'ai globalement bien vécu ma prépa, notamment car j'ai la chance et la capacité de pouvoir bosser très rapidement et efficacement, ce qui fait que je travaillais en général une dizaine d'heures par semaine à la maison uniquement (ce qui est vraiment peu), tout en m'en sortant avec de relatives bonnes notes en classe.

Ceci dit 'afin que tu puisses globalement te situer vis-à-vis de ce que j'ai vécu), pour tenter de répondre à tes questions :

- Clairement pour moi, la prépa vaut le coup oui. Je vais être clair : j'ai appris bien plus durant ma prépa que durant mes 3 années suivantes en école d'ingé. Que ce soit en connaissances pures, mais surtout en méthodologie. Tu apprends à travailler vite, efficacement, possiblement aussi à hiérarchiser les choses et à savoir sur quoi faire une croix (ça parait négatif, mais c'est une compétence à acquérir).
Les profs que j'ai eus étaient en général très compétents, et se sentent investis d'un certain devoir envers leurs élèves. Donc s'ils font bien leur boulot on va dire, ils filent leur numéro de portable ou leur mail dès le début, ils seront là pour les révisions, etc., tu garderas un encadrement très strict, assez similaire au lycée.

N'ayant pas été allé à la fac, je ne jugerai pas. On peut trouver des profs tout aussi compétents je suppose, mais c'est à mon avis l'encadrement qui va différencier. En prépa, les profs sont uniquement profs, à la fac, tu as souvent affaire à des enseignants-chercheurs, donc qui ont moins de temps à consacrer à leurs élèves.

Enfin, la prépa reste toujours la voie reine pour intégrer une école d'ingé, même si les passerelles se créent de plus en plus depuis la fac notamment. Mais la loi de l'offre et de la demande fait que si tu vas jusqu'au concours de prépa, tu auras normalement une école (et une école qui te plait j'espère).
La prépa intégrée est normalement plus soft que la prépa classique, notamment au niveau du rythme, mais il y a deux inconvénients majeurs : tu intègres directement une école en quelque sorte, donc mieux vaut déjà savoir quoi faire précisément après ton bac (ce n'était pas mon cas, et donc j'ai eu deux ans de plus pour réfléchir). Et ensuite, tu peux très bien te faire virer en 2e année de prépa intégrée (c'est rare, mais ça arrive, j'en connais malheureusement), et alors là, tu n'as pas vraiment d'équivalence, car tu as reçu une formation plus spécifique qu'en prépa classique (où il est facile de repiquer en licence si tu abandonnes ou te fais virer).


- Je pense qu'avoir fait une prépa me sert toujours dans ma vie pro oui. Bon déjà, le système est très bien reconnu en France, mais mal compris à l'international attention. Mais donc les recruteurs français estiment de façon positive quelqu'un qui vient de prépa en général. Et comme j'ai dit, les méthodes que tu apprendras de toi-même en prépa servent sur le long terme, donc notamment dans ton boulot, pour l'organisation, la façon de gérer ton temps, etc.


-Le travail personnel est en effet lourd. Déjà tu as 35 heures de cours + colle par semaine je pense (de mémoire), et il n'est pas rare que les élèves bossent 4 à 5 heures par soir + une journée et demie le week-end. Car les cours sont intensifs, les notions abordées par forcément évidentes, les colles se doivent d'être préparées, tu as souvent minimum 2 DM par semaine (tu apprendras d'ailleurs vite à ne plus t'en vouloir de ne pas les faire jusqu'au bout, sous peine d'y sacrifier tes nuits). Donc faut pas se mentir, c'est pas les années les plus cools de ta vie. Mais il est important de se garder au moins 1/2 journée de loisirs, ou de famille, ou que sais-je.
Tu verras aussi qu'il y a en général un grand esprit d'entraide en prépa, et que tes camarades de classes ne sont pas des rivaux pour les concours. Donc y a très souvent des groupes de travail spontanés, et ça motive énormément et aide pour bosser.
Selon que tu es interne, as un appart pour toi, ou retournes chez papa-maman les soirs, ça peut aussi influer.
Donc pour être bref, c'est pas facile, mais c'est faisable si tu réussis à bien t'organiser, et à avoir un recul nécessaire sur cela.


- Oui, certains ne réussissent pas à gérer. Que ce soit l'amas de travail, la pression, etc. Car la pression existe, et c'est un des points qui m'a le plus déplu dans ma première année. Mon lycée était très bien classé (comme le tien donc ptet si tu intègres), et ils mettaient une pression plus que de raison sur les élèves.
Et quand t'as 18 ans, que tu te tapes des caisses en maths (alors que tu as toujours eu 18 de moyenne), et qu'en plus le prof t'enfonce, je trouve ça dégueulasse. Heureusement, c'est loin d'être toujours le cas, et tout va bien dans la majorité des cas. Mais pour l'avoir vécu personnellement en voyant certains amis, faut savoir que ça existe.
Et donc sur une classe de 48 élèves en septembre, on n'était plus que 37 à la fin de l'année scolaire, soit 9 abandons. Ca peut montrer qu'il y a quand même une proportion d'élèves assez importante qui ne se sentent pas à leur place en prépa pour raisons diverses.


- Une fois la prépa finie, tu auras l'impression que l'école d'ingé est de la rigolade honnêtement. Tu sentiras vraiment une baisse de rythme, voire pointer un ennui intellectuel je dirais. C'est une autre partie des études... On dit souvent que l'on en ch** assez en prépa pour ensuite pouvoir se la couler relativement douce pendant 3 ans.
Donc c'est vraiment différent j'ai trouvé, on se rapproche d'un système davantage similaire à celui de la fac je pense à ce moment.
Perso, ça ne m'a pas dérangé, mais je sais que certains étaient frustrés (mais la grosse majorité était très contente d'avoir fini la prépa et de pouvoir faire la fête un soir sur deux).
Après, ceci est encore à pondérer selon l'école que tu intègres, ce que tu vises, etc.



Bon, c'est déjà un beau pavé. J'espère avoir répondu à ce que tu demandais, sachant que c'est forcément subjectif comme point de vue hein.
Si tu veux des précisions sur certains points, n'hésite pas !
Re: Topic des études.
vendredi 26 février 2016 10:51:41
"N'ayant pas été allé à la fac"
Dire qu'on avait des cours de français en prépa :/
Re: Topic des études.
vendredi 26 février 2016 10:54:01
"une classe de 48 élèves en septembre, on n'était plus que 37 à la fin de l'année scolaire, soit 9 abandons"
Dire qu'on avait des cours de maths en prépa aussi :/