Salut! Identification

Recherche avancée

L'actu, parlons-en !

Envoyé par Bekvothien 
Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
Re: L'actu, parlons-en !
mercredi 1 octobre 2014 13:26:53
@Remouk, c'est justement parce que la limite est floue que je trouve que les professeurs ne devraient avoir aucun droit de s'en méler, car ils peuvent tous avoir une opinion différente de "jusqu'où ils peuvent aller".


J'ai eu des instituteurs qui, voyant un élève n'ayant pas de gouter et un autre en ayant 2 prenaient un des deux goûters arbitrairement pour le donner à celui qui n'en avait pas. Même enfant je me révoltais contre ça, les rares fois où j'ai été dans le cas de celui qu'on tentait de forcer à partager, j'ai préféré prendre l'avertissement conduite plutôt que de me plier à ce que je considérais comme l'autorité imbécile voulant imposer son propre point de vue sur une valeur morale.

Modifié 1 fois. Dernière modification le 01/10/14 13:27 par Original Sin.
Re: L'actu, parlons-en !
mercredi 1 octobre 2014 13:37:38
@Ori Ton exemple est un cas particulier, perso je n'ai jamais été confronté à ça, les seules fois où on nous "forçait" à partager (de mémoire alors bon... :D), c'était pour des choses fournies par l'école et nécessaires à l'activité (genre il manque une raquette de ping-pong bah on fait tourner). Ça aurait pu arriver pour un goûter fourni par l'école, s'il n'y en avait pas assez par exemple, devoir partager ça me semble être la moindre des choses.

Enfin je suis d'accord avec toi sur le fond, hein. :) Mais je ne crois pas que ce soit très fréquent (ou alors les temps ont changé ?). Comme dit Spiral, un prof reste humain, on fait tous des erreurs, et dans ce genre de cas je suis de ton avis, un parent pourrait légitimement en vouloir au prof. Mais ce n'est pas vraiment le sujet finalement ! :)

La question est plutôt portée sur l'autorité du prof, que l'élève se doit (ou pas ?) de respecter. Que ce soit un mauvais prof ou non, que l'éducation nationale soit à la ramasse, c'est un autre problème.
Re: L'actu, parlons-en !
mercredi 1 octobre 2014 13:38:26
Pour rester sur le "partage", quand on partait en voyage scolaire, il y avait toujours 2 types d'enfants. Ceux qui avaient 3 paquets de bonbons, 2 paquets de gâteau, etc ...

Et ceux qui arrivaient les mains dans les poches et qui trouvaient normal que ceux qui avaient le sac plein de victuailles partagent.

Et les instituteurs étaient toujours très occupés à forcer les enfants à partager avec tout le monde. J'ai toujours considéré que j'avais le droit de partager mes bonbons uniquement avec les enfants que j'appréciais, et ne rien donner à ceux que je n'appréciais pas, même s'ils n'avaient rien du tout.

J'ai été souvent puni pour ça et j'ai toujours trouvé ça injuste :)
Re: L'actu, parlons-en !
mercredi 1 octobre 2014 13:47:42
De toute façon si le gosse est bien élevé, il proposera de partager son goûter de lui même! Je bourre mini-moi de phrases à la con du type "ça rend meilleur quand on partage", alors à 5 ans elle pense que ça se rapporte au goûter mais en grandissant elle comprendra.
Et puis, l'école c'est pas seulement le savoir objectif (n'est ce pas Ori!) c'est apprendre à vivre avec/malgré les autres. Les gamins vont y forger leur personnalité, les parents doivent rester vigilants.
Re: L'actu, parlons-en !
mercredi 1 octobre 2014 13:47:43
Citation
remouk


La question est plutôt portée sur l'autorité du prof, que l'élève se doit (ou pas ?) de respecter. Que ce soit un mauvais prof ou non, que l'éducation nationale soit à la ramasse, c'est un autre problème.


Pour moi c'est simple, mes professeurs tiraient leur légitimité du fait qu'ils avaient plus de connaissances que moi sur le sujet qu'ils avaient vocation à m'enseigner. Je respectais ainsi l'autorité des professeurs "dans le cadre de l'enseignement" et ne remettais pas leurs connaissances empiriques en question.

Si un professeur de mathématique me faisait une réflexion concernant les mathématiques, je l'écoutais et acceptais sa réflexion. Si par contre il avait une réflexion à faire sur mon comportement, ma tenue vestimentaire, mon attitude générale, etc ... je ne lui trouvais aucune autorité légitime pour ça :)
Re: L'actu, parlons-en !
mercredi 1 octobre 2014 13:49:17
Citation
caro-logy

Et puis, l'école c'est pas seulement le savoir objectif (n'est ce pas Ori!) c'est apprendre à vivre avec/malgré les autres. Les gamins vont y forger leur personnalité, les parents doivent rester vigilants.

Justement, je trouve que si, l'école doit se cantoner au savoir objectif et laisser à l'extra scolaire le rôle de forger la personnalité des enfants, afin de ne pas avoir un formatage généralisé.
Re: L'actu, parlons-en !
mercredi 1 octobre 2014 13:58:13
Sur ce point là, je suis entièrement d'accord avec Ori.

@Remouk : Oui, c'est ça, toute morale se doit d'être enseignée à l'école, pour ce qu'elle est : un ensemble de principes auquel on peut ou non adhérer.

On a le droit de dire "pour beaucoup, la guerre est un mal, et vous, sachant ce que vous avez appris de la morale, le pensez-vous également ?" (bien que ça reste encore trop manichéen à mon goût), mais en aucun cas "la guerre, c'est mal, parce que ça tue des gens".
Dans l'absolu, si un élève connaissant tous les tenants et aboutissants de l'affaire et mesurant la portée de ses actes (cas utopique, en général il ne voit pas plus loin que le prochain goûter.) déclarait "je choisis d'être raciste" (j'ai évité le point godwin de peu, là), on ne devrait rien y redire.

Et effectivement, on devrait renommer notre ministère préféré en Ministère de l'Instruction Nationale :)
Quoi que, au vu de la gueule des programmes et du niveau scolaire moyen en France, même ça, ils le foirent.

Nous commençons aujourd'hui à voir les effets qui découlent de la politique "plaçons l'enfant sur un piédestal" : les gosses pourris gâtés/qui font la loi chez eux, les gosses qui ne respectent ni la société ni ses membres, sans avoir l'obligeance d'en sortir, les gosses qui n'ont la mesure de rien...

Un enfant, c'est probablement le centre du monde pour beaucoup de parents, mais ce n'est pas pour autant que tout tourne autour de lui : l'être humain n'est pas parfait de base, une éducation sans aucune contrainte ne risque pas de l'améliorer. Le tout est de trouver le juste milieu entre laxisme total et coercition absolue.
Et tant qu'à faire, essayer de lui inculquer des préceptes moraux, mais surtout les outils pour qu'il fasse son propre choix, tout est déjà assez prémâché dans notre société sans qu'on nous file une morale prédécoupée sur mesure.
Re: L'actu, parlons-en !
mercredi 1 octobre 2014 13:58:39
Je plussoie Ori, il y a tellement d'instituteurs qui n'y connaissent rien à la vie qu'ils feraient bien de se mêler de leur cul et de n'enseigner aux élèves que ce à quoi ils ont été formés, sur des connaissances concrètes. L'éducation civique en fait partie, mais pas la morale ou autres.
Sinon les dérives avec le prof homophobe nationaliste ou autres clichés sont ouvertes.

Ils ne sont pas formés pour ca, ils font des erreurs comme tout le monde mais la norme ne doit pas être qu'ils enseignent les principes moraux aux enfants. Quand bien même ils en seraient capables, ca me révolterait puisque la morale la normalité les principes et toutes ces conneries ca ne vaut rien pour moi. J'applique la logique la raison en restant ouvert et en apprenant de chaque situation, je ne me dis pas en permanence "partager c'est bien" sinon les 1500 mendiants que je croise chaque mois seraient rentiers...
Re: L'actu, parlons-en !
mercredi 1 octobre 2014 14:01:26
Mais je suis TELLEMENT D'ACCORD avec Syca...
Re: L'actu, parlons-en !
mercredi 1 octobre 2014 15:07:42
J'aurais tellement aimé participer à ce débat mais j'arrive après la bataille...

Ma mère avait dit une fois à un prof: "Va niquer ta race, c'est mon sang ce gosse". Ce à quoi avait répondu le professeur: "Voyons madame, je suis là pour leur apprendre la vie, et le sexe en fait partie".
Après grand trou noir. En même temps quand on a 11 ans, difficile de ne pas sortir marqué de ce genre d'histoire.
Re: L'actu, parlons-en !
mercredi 1 octobre 2014 15:18:01
Bon bah 100% d'accord avec Syca, j'allais dire "je crois que c'est une bonne conclusion" mais en fait je préfère le mot de la fin de Lester. :D
Re: L'actu, parlons-en !
mercredi 1 octobre 2014 19:05:40
Le vrai problème, c'est pas que les professeurs doivent ou non inculquer des valeurs morales aux gosses, c'est que les parents ne le fassent plus... En fait, ils laissent aux enseignants le soin d'éduquer leurs gamins mais sans aucun moyen d'action !
Et puis l'autorité, de toute façon, on en aura toujours au dessus de nous (parents, profs, patrons, même le président !) alors autant les habituer le plus tôt possible à ce fait.
Re: L'actu, parlons-en !
mercredi 1 octobre 2014 20:24:03
L'école, c'est comme le sport : l'arbitre a toujours raison. Et c'est tout!
Re: L'actu, parlons-en !
mercredi 1 octobre 2014 20:39:16
Citation
Xaïl
Et puis l'autorité, de toute façon, on en aura toujours au dessus de nous (parents, profs, patrons, même le président !) alors autant les habituer le plus tôt possible à ce fait.

En aucun cas...
Par contre, quand on est contre la société, on a la décence de la quitter, ou au moins de tenter de s'en passer le plus possible, au lieu d'y vivre et de passer son temps à geindre :)
Re: L'actu, parlons-en !
mercredi 1 octobre 2014 20:57:11
Autant chui pas hyper d'accord avec la deuxième phrase de Xaïl, autant la première résume absolument tout: si tu éduques plus tes gosses, t'a aucune légitimité quand tu viens engueuler ceux qui les éduquent à ta place, meme s'ils le font mal. Donc t'assumes et tu la fermes, ou tu te fera avorter la prochaine fois.
(me cassent les couilles, les parents qui se plaignent.)
Re: L'actu, parlons-en !
mercredi 1 octobre 2014 23:03:15
Je suis d'accord avec Xaïl, ce n'est pas à l'école qu'on va apprendre a quelqu'un à bien se comporter. (sinon on en revient au fascisme où en gros des qu'un gamin naissait il était directement pris en charge par "la société", ou un truc du genre)

L'éducation c'est en 1er lieu les parents qui la donne, après l'école va permettre de se cultivé et quelque part apprendre à vivre en société, mais dans tout les cas les bases se sont les parents qui la donne (même inconsciemment)

Aujourd'hui il y a aussi plusieurs phénomènes qui s'accumulent, les deux parents travaillent ça peut être une famille mono-parentale également, ou alors le chômage peut s'en mêler aussi.

Bref je pense que ce n'est pas aussi simple que ça n'y parait, mais il est clair que les gamins d'aujourd'hui n'ont pas du tout la même éducation qu'il y a 10 ans. (j'avais déjà constaté ce phénomène alors que je rentrais au lycée et que je voyais de 6eme nous tenir tête.Alors que lorsque j'étais en 6eme, les grands du lycée c'étaient des gens à respecter)
Re: L'actu, parlons-en !
jeudi 2 octobre 2014 18:20:16
Citation
Lester Burnham
Adieu l'artiste !

Désolée j'ai un train de retard.

Ah mais le gros dégueulasse !
Moi ce qui me choque le plus c'est qu'il ressemble à une allumette géante : la tête ronde et toute rouge et à partir du cou c'est tout blanc.
Non et puis là il pose pas gentillement sa main sur la cuisse des nanas, il enfourne bien profond sa main entre leurs jambes tel un joueur de Motus.
Re: L'actu, parlons-en !
vendredi 3 octobre 2014 08:41:41
@ori et tout les autres :

Je ne sais pas comment c'est en Belgique, mais en France le professeur des écoles et l'instituteur (oui les deux existent et cohabitent et c'est la merde pour les différencier) ont le devoir de transmettre les valeurs de la République (ce qui devient l'éducation civique au collège) à savoir la liberté, l'égalité et la fraternité.
Par conséquent ils doivent défendre la laïcité (=/= combattre la religion) et combattre le racisme sous ses formes (telle que l'homophobie).

Cependant, il faut faire attention, il doit transmettre ces valeurs-ci, et non pas ses valeurs (même si souvent chez eux, elles coïncident) et c'est pourquoi, ils disposent également d'un droit de réserve pour ne pas aller trop loin (exemple un peu ancien : donner son avis sur un référendum quelconque auquel la France a dit non).

Ensuite, il y a toujours des exceptions, il serait donc préférable de ne pas en faire une généralité (mon instit de CM2 était une dame à fond sur le féminisme et qui pensait que cela passait avant tout, mais de l'école primaire c'est la seule enseignante bizarre que j'ai eu).

Durant la IIIème République, si le rôle de l'enseignant primait sur celui des parents, en particulier dans les villages, c'est parce qu'il était instruit, et il y avait trois "entités" que l'on respectait : le maire, le prêtre et l'enseignant. Aussi, par l'instruction civique, c'était lui qui avait la charge de transmettre l'éducation morale aux enfants, car les parents n'en avaient pas toujours la capacité.

Actuellement, le niveau moyen d'instruction est largement plus élevé. Et si l'enseignant transmet les valeurs morale, l'éducation doit être partagée entre l'école et la famille (rien de plus horrible quand ils se tirent dans les pattes), l'enseignant doit donc combler les trous laisser par les parents indignes voire, leur demander rendez-vous pour leur expliquer qu'on ne se couche pas après minuit un jour d'école, qu'on ne fait pas ses devoirs pendant le repas et devant la télé... Des petites choses qui peuvent sembler évidentes pour nous, mais qui ne le sont pas pour tous.

Pour finir, j'aimerais qu'on arrête de critiquer les enseignants du primaire et secondaire dans leur globalité. Que l'on critique le système, le programme, des gens en particulier pourquoi pas. Il faut se rendre compte à quel point la tâche de l'enseignant est ingrate :
-première ligne
-boulot administratif
-boulot à la maison très imposant
-bouc-émissaire

Pour l'anecdote (que j'ai déjà peut-être racontée) mon père a été engueulé par une parent d'élève parce qu'il avait confisqué un smartphone que sa fille utilisait en classe... de CE1 (il va sans dire que mon père étant assez nerveux, et n'aime pas qu'on lui crie dessus sans raison, c'est plutôt la mère qui a été fustigée).
Re: L'actu, parlons-en !
vendredi 3 octobre 2014 09:04:17
Voilà, Bek a fait le gros boulot de ce que je voulais dire (désolée de ne voir le débat que maintenant, j'avais piscine avec un inspecteur). En gros, on ne peut pas se permettre de dire "Le prof n'a pas à s'occuper de questions morales, qu'il se mêle de savoirs objectifs et de son propre cul". Non. Malheureusement peut-être, inculquer des valeurs morales fait officiellement partie de notre mission de professeur.
Alors oui, c'est con. Oui, ça me fait chier de considérer mes élèves comme mes premiers enfants, avant même d'en avoir à moi. Oui, cela rend le rôle du professeur terriblement compliqué. Mais merde ! Arrêtez de croire qu'on a le choix et qu'on fait ça par plaisir ! On aimerait tellement s'en tenir à notre propre matière, mais c'est évidemment utopique. Alors on fait notre boulot, un peu comme on peut.

Et sur la question du "le professeur devrait se contenter d'enseigner ce pour quoi il est formé", désolée, ce n'est pas votre faute (pour ceux qui ont dit ça, je n'ai pas spécialement relevé les noms), je me doute que vous ne savez pas forcément comment un professeur est "formé" à son métier, mais c'est une grosse blague. Le CAPES est un putain de concours théorique qui ne prépare absolument pas à l'enseignement. Le nombre d'anciens collègues de Fac qui ont lutté pour obtenir ce fameux CAPES, y ont passé plusieurs années, ont fini par l'avoir, puis se sont retrouvés devant une classe... Pour se rendre compte qu'ils n'avaient aucune autorité et qu'ils n'étaient pas faits pour ce métier. Enfin ça, c'est encore un autre débat.
Re: L'actu, parlons-en !
vendredi 3 octobre 2014 09:17:10
Bek tu as tellement raison!
Re: L'actu, parlons-en !
vendredi 3 octobre 2014 10:13:39
La véritable question est : les valeurs de la république sont-elles compatible avec la réussite personnelle?

Vous avez 23 secondes et 8 mots pour partager votre point de vue.

Modifié 1 fois. Dernière modification le 03/10/14 10:14 par Dr.MV.
Re: L'actu, parlons-en !
vendredi 3 octobre 2014 10:15:30
Tout d'abord, je ne pense pas qu'
Re: L'actu, parlons-en !
vendredi 3 octobre 2014 10:18:38
Pour moi tout ce qui a été dit se rejoint.
- On ne peut pas faire de généralité.
- Un changement très important s'est opéré depuis l'époque ou les instituteurs étaient l'élite éduquée (moi ca me rappelle le moyen age mais bon Bek semble rapporter ca à la IIIè République... C'est vrai que mon grand père qui était instituteur était très respecté, donc il doit avoir raison), et aujourd'hui, le niveau général d'éducation est plus élevé, donc les parents souhaitent plus être impliqués dans l'éducation de leurs enfants.
- Les parents ont peut être moins de temps aujourd'hui vu que dans la plupart des couples maintenant les deux travaillent.
- Les instituteurs ne recoient pas une formation suffisante pour enseigner les valeurs de la république, disposer de la pédagogie suffisante, se faire respecter par les élèves et les parents, et en plus de ca maitriser leurs matière.
- Quand bien même la formation serait renforcée, on leur en demande trop aujourd'hui (ils sont pris entre plusieurs feux, et ont des exigences de réussite absentes de beaucoup d'autres métiers... Si tous mes clients regardaient mes livrables autant que les parents sont attentifs à leurs enfants, je serais peut être dans la merde dans mon taff :p).
- Les parents qui ne sont pas à même d'apporter le soutient nécessaire à leur enfant et à l'enseignant ne devraient pas avoir le droit de se plaindre du fonctionnement du système.
Re: L'actu, parlons-en !
vendredi 3 octobre 2014 11:26:15


(On dérive du sujet là, mais bon :D)
Re: L'actu, parlons-en !
vendredi 3 octobre 2014 11:36:16
Même le taulier participe au HS, y'a plus de respect!