Salut! Identification

Recherche avancée

L'actu, parlons-en !

Envoyé par Bekvothien 
Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
Re: L'actu, parlons-en !
jeudi 4 décembre 2014 20:17:36
Le plus important quand on choisir une voiture, c'est d'en prendre une plus grosse et plus solide que celles d'en face. Comme ça en cas d'accident c'est l'autre qui meurt, pas toi.
Re: L'actu, parlons-en !
jeudi 4 décembre 2014 20:19:17
Genre une lada toute en acier?

Modifié 1 fois. Dernière modification le 04/12/14 20:25 par nicolateralus.
Re: L'actu, parlons-en !
jeudi 4 décembre 2014 20:27:50
Ben je pense investir dans un Panzer en fait :D
Re: L'actu, parlons-en !
jeudi 4 décembre 2014 20:30:11
Parce que l'acier.... lacier ... lachier lada c'est p'être pas le top
Re: L'actu, parlons-en !
jeudi 4 décembre 2014 20:32:20
Non, genre une qui se déforme plus que les autres.
Re: L'actu, parlons-en !
jeudi 4 décembre 2014 20:39:28
Il faut tout de même limiter la déformation de certaines zones hein ;)
Re: L'actu, parlons-en !
jeudi 4 décembre 2014 20:48:07
Si on pouvait revenir sur le sujet, merci...
Re: L'actu, parlons-en !
vendredi 5 décembre 2014 01:01:40
Hey, ça fait longtemps que je n'étais pas venu, j'ai envie de faire un post fleuve du coup.


Citation
SpiralPad
Autre info, dont je ne sais pas trop quoi penser : 15 utilisateurs d'un groupe Facebook signalant les radars en Aveyron ont été suspendus un mois de leur permis de conduire. L'article est ici.
Normal selon vous ? Est-ce qu'ils l'ont bien cherché ou est-ce que une telle sanction n'aurait pas du être prononcé vu que cela touche principalement aux réseaux sociaux ?
(En étendant un peu le sujet, on peut penser aux gens qui se font virer parce qu'ils critiquent leur patron sur Facebook par exemple...)

Il ne faut pas oublier que Facebook (et Twitter), c'est comme avoir une conversation dans un bar ou dans le métro, c'est un endroit PUBLIC (confirmé par plusieurs condamnations qui font jurisprudence si besoin était).
Donc se faire virer parce qu'on dit du mal de quelqu'un sur Facebook, ou qu'on lache par inadvertance une info plus ou moins confidentielle, c'est normal (j'ai une histoire là dessus mais bon je vous en fais grâce).

Et puis donner les positions des radars, c'est interdit par la loi (ils sont déjà signalés en plus). Est-ce que ça le devrait ou pas, ce n'est pas vraiment à nous de décider de se faire justice nous même (mais on peut contester la loi, sans la transgresser). Ce n'est pas pour rien que Coyote s'est fait taper sur les doigts et que maintenant on parle de zones dangereuse.

Quand aux voitures électriques, c'est une abération écologique. Je ne m'étends pas là dessus, c'est juste du bon sens, n'importe qui ayant 2 neurones verrait ça.

Tiens, une info que j'ai vu : l'état a choisi un consortium chinois pour vendre une grosse partie de ses parts dans l'aéroport de Toulouse (stratégique, c'est le 3ème aéroport de France après Roissy et Nice). Pourtant il y a eu un mouvement populaire pour réunir des fonds (des promesses de don) et pour racheter ces parts plutôt que de les filer aux chinois.
On se fait juste bouffer par les chinois là non ? Ne devrait-on pas conserver les infrastructures vitales (aéroports, voies ferroviaires, autoroutes) publiques ?
Re: L'actu, parlons-en !
dimanche 7 décembre 2014 09:28:45
Vu qu'on en parlait dans le topic des images rigolol, je mets l'info ici.
Il y a quelques jours, dans cette charmante ville qu'est Vernon (Haute-Normandie, à mi-chemin entre Rouen et Paris à peu près), une petite fille est née : ses parents l'ont appelée Emilie-Zola. Oui oui. En prénom composé.

Voilà voilà...

(source : ma maman, qui bosse dans la maternité).
Re: L'actu, parlons-en !
dimanche 7 décembre 2014 09:39:59
Je me demande comment on peut avoir l'idée d'appeler son gosse comme ça, et surtout comment est-ce qu'on peut vraiment le faire...

C'est un message "tu vas en chier toute ta vie car t'étais pas désirée" ça...
Re: L'actu, parlons-en !
dimanche 7 décembre 2014 09:48:16
Nan mais des comme ça, y'en a régulièrement quand même...
Il y a quelque temps, même maternité : un petit garçon naît, la maman veut l'appeler Barthez...
Par pitié pour le gosse, ma maman en parle avec la jeune mère : "Vous savez, ça ne passera peut-être pas à la mairie ce prénom..." Et là, l'autre lui répond : "Oh mais si, ça passera ! Son grand frère s'appelle Zidane !"

Véridique...

C'est maintenant un fait d'actualité (pour ça que j'en parle ici) de plus en plus courant, les Kévin sont devenus complètement has-been, l'ère du Channel/Guess/Zidane/Rihanna/Beyoncé/autres fantaisies est en marche \o/
Re: L'actu, parlons-en !
dimanche 7 décembre 2014 10:23:34
Un de mes collegues de boulot, avait un eleve en banlieue parisienne qui s'appelait Toualatalère (prénom) Gentil (Nom).
tout ca parce que quand il est né, le médecin s'est penché sur son berceau et a dit a voix haute "toi la tu a l'air gentil"

Ce meme collegue avait une gamine qui s'appelait "chéry-bébé"

y'a de ces cas quand meme...
Re: L'actu, parlons-en !
dimanche 7 décembre 2014 10:36:02
Re: L'actu, parlons-en !
dimanche 7 décembre 2014 10:37:20
C'est criminel...
Re: L'actu, parlons-en !
dimanche 7 décembre 2014 10:59:05
Facebook ?
Re: L'actu, parlons-en !
dimanche 7 décembre 2014 11:08:53
Aussi oui!
Re: L'actu, parlons-en !
lundi 8 décembre 2014 10:10:10
Rah qu'est-ce que j'aime pas certains journalistes qui font davantage de la désinformation qu'autre chose !
On a parlé récemment ici de la disparition de l’écriture manuelle en Finlande, comme quoi les petits écoliers nordiques n'apprendraient plus que le fait de taper à l'ordi.
Hé ben c’était du pipeau, tout comme le fait que 45 Etats américains aient fait de même !
Du moins, du pipeau vachement orienté, car si l’écriture cursive est bel et bien abandonnée car jugée désuète dans ces pays, les écoliers apprendront toujours l’écriture scripte. Donc certes on peut se plaindre que l’écriture cursive disparaisse (c'est le fait d’écrire attaché), mais les différents papiers étaient alarmistes voire totalement mensongers.

Et honnêtement, qui a entendu parler du démenti, alors que la première info avait fait un joli boucan ? Beaucoup moins de monde...
C'est facile en fait de créer une rumeur à la con, et maintenant ça va tenir de la légende urbaine ("Quoi t'es pas au courant ? Mais bien sur que si qu'ils ont abandonné toute écriture manuelle en Finlande !" Bah non...).

Sources : Marianne et la RTBF.
Re: L'actu, parlons-en !
lundi 8 décembre 2014 10:26:34
Tiens, autre débat éducatif, un des marronniers préférés des journalistes : la suppression ou la révision des notes à l’école ?
Certains parlent de supprimer purement et simplement ce "système de notation archaïque", d'autres préconisent de passer à une notation américaine avec des lettres de A à E, encore d'autres contre-attaquent en disant que cela tuerait tout le mérite, etc.
Pour illustrer rapidement cela, deux articles chacun partisan d'une ligne différente (pris au pif sur Google, y en a plein plein plein sinon...) : le Nouvel Obs et le Figaro.

Et vous, vous en dites quoi ?
Re: L'actu, parlons-en !
lundi 8 décembre 2014 11:37:08
Ahah, cette fameuse histoire des notes...

Personnellement (en tant qu'élève), quand j'étais au lycée je n'avais pas de moyenne générale... Enfin si, je présume que j'aurais pu la calculer, mais la flemme. Bref. Toujours est-il qu'on nous attribuait des lettres. Du coup j'ai eu l'impression de ne pas avoir vraiment de moyenne de toute ma scolarité lycéenne (j'aurais pu me reconnaître dans un 13,37 de moyenne générale par exemple, mais avoir C+ comme dix autres élèves de la classe, je ne m'y retrouvais pas, je me noyais dans une masse informe).
Aujourd'hui, en tant que prof, je continue de mettre des notes. Les élèves les réclament, en ont besoin, même si le système est discutable sur certains points (le fait qu'un prof ne peut être objectif à 100% par exemple, même si sur ce point, beaucoup pensent à tort que les élèves sont notés "à la tête du client" alors que ce sont bien des copies qui sont majoritairement notées, oui, il y a des exceptions, mais elles restent marginales), je pense que c'est un système qui pousse les élèves vers le haut. Ils se battent pour obtenir la "récompense" de la bonne note, alors que si ça disparaît, ils risquent fort de lâcher prise. Un ado, ça vit scrupuleusement dans l'instant présent : lui dire qu'il doit bosser pour son avenir est assez vain, la plupart du temps l'élève ne sait pas ce qu'il veut faire plus tard, c'est beaucoup trop vague, irréel. La note, c'est présent, c'est concret, immédiat. La plupart des élèves bossent pour la note, pas pour leur carrière future.

Enfin voilà, de toute façon je n'ai pas franchement l'impression que le système va changer de sitôt, car finalement, on en parle depuis tellement longtemps sans que ça change...
Re: L'actu, parlons-en !
lundi 8 décembre 2014 11:39:14
Très intéressant comme sujet!
A titre personnel, pourquoi pas supprimer les notes en primaire si ça peut permettre à certains élèves de travailler sans pression et de pouvoir mieux acquérir les bases notament pour l'écriture, la lecture...
Cependant, au delà, je suis totalement contre! Nous sommes déjà dans un système qui nivelle par le bas, qui ne permet pas aux meilleurs éléments de pouvoir s'exprimer, sur quels critères se baser pour évaluer les élèves par la suite? Des lettres? C'est déjà le cas pour les E.C.E (Epreuves de Capacités Expérimentales ou TP du bac pour les élèves de terminale scientifique) : les profs doivent remplir une grille avec des lettres, et, à la façon d'un test psychologique de magasine féminin (j'exagère à peine), il en résulte une note sur 20. Déjà, formidable: même avec des E partout, la note est de 5... Si le prof estime que l'élève mérite moins, il doit le faire savoir par un rapport, donc personne ne le fait. Au final, modifier une lettre peut faire changer la note de 4 points par moments!
Donc non, pas d'accord avec ce système, ni avec le système scolaire actuel dans sa globalité.
Vouloir filer le bac à tout le monde alors que nombreux sont ceux qui n'en ont pas le niveau m'horripile. C'est aussi sacrifier une grande quantité de gamins qui contents d'avoir le bac pensent pouvoir faire des études alors que l'éduction nationale les envoie droit dans le mur.
J'aimerai vraiment voir les notes continuer à exister, je suis pour l'élitisme, pour les classes de niveau, pour un bac qui a une signification, tant pis si seuls 30% des bacheliers obtiennent le sésame. On ne donne pas le permis de conduire à un conducteur dangereux, ne filons pas le bac à un élève médiocre.
Voilà, j'ai fait du HS, mais ça m'a fait du bien!
Re: L'actu, parlons-en !
lundi 8 décembre 2014 11:49:44
Ouep, quand je disais que c’était un marronnier, c'est pas pour rien, ça fait minimum 5 ans que ça revient sur le tapis.

Je suis pour le fait de conserver les notes également, même si en me fondant uniquement sur mon expérience personnelle, j'ai toujours trouvé les notes inutiles durant ma scolarité.

Mais je parle uniquement de mon cas, et ce n'est pas forcement représentatif. Je me suis toujours senti en décalage à ce niveau par rapport à mes camarades, notamment au lycée et surtout en prépa (au collège, ça m'importait encore).
Le fait que j'ai toujours été bon élève a peut-être joué, je suppose que l'on a moins de pression vis-à-vis des notes quand on a généralement une bonne moyenne, qu'on sait que notre avenir n'est pas en jeu, que les parents râleront pas, etc.
En prépa, c'est juste tellement caricatural. Là ça me saoulait vraiment je dois avouer, ce sentiment de classement permanent, cette sacralisation des notes. Le plus drôle, c’était les résultat de kholle (les interrogations orales hebdomadaires). Le prof punaisait sur un tableau les résultats imprimés sur une feuille au début du cours. A la fin du cours, JE VOUS JURE qu'il y avait une ruée générale vers ladite feuille. Mais vraiment, ça valait les débuts de soldes des fois. Les gens (qui avaient donc 18 ans et à priori n’étaient quand même pas trop cons) allaient jusqu'à prendre en photo la feuille de notes pour l’étudier au calme chez eux !
De la folie pure, j'ai jamais compris comment de simples notes pouvaient devenir si prépondérantes pour une majorité de la classe...


Edit : Entièrement d'accord avec toi Nicolas pour le Bac. Les quotas officieux imposes par l'Education nationale sont une aberration. Tant que les stats sont au beau fixe, on s'autocongratule, ça fait joli chez Pernaut. Mais en effet, combien de désillusions ensuite en fac par exemple...

Modifié 2 fois. Dernière modification le 08/12/14 11:52 par SpiralPad.
Re: L'actu, parlons-en !
lundi 8 décembre 2014 12:24:25
Ce qui est à mon sens encore plus discutable, c'est qu'à partir d'un certain niveau, notamment après le BAC, on est encore noté sur 20, mais tu auras au maximum 15.

Tu as beau faire une superbe copie, remettre tout ce que tu as vu en cours, des références, etc., si tu as plus de 15, ça restera très rare. Après c'est une interprétation personnelle, mais quand à l'IUT on était super contents quand on avait 12, je me dis que y a un souci, parce que normalement 12 c'est à peine plus élevé que la moyenne, y a pas de quoi sauter de joie.
Re: L'actu, parlons-en !
lundi 8 décembre 2014 12:47:39
Dans certaines écoles primaires ce genre de suppression a déjà été effectuée il y a des années. Je vais prendre l'exemple dont j'ai entendu parler récemment (d'une connaissance qui était dans ce genre d'établissement).
Le système de notation est remplacé par un système de ceintures, comme au judo (Ou comme à Studio Quiz :oui:). Pour chaque matières il y a un certain nombre de ceintures à atteindre, et de différentes couleurs. L'élève peut choisir dans quel domaine il préfère être évalué.
L'avantage c'est qu'il n'y a plus d'énormes différences de niveau, quasiment tout le monde passe les ceintures en même temps et il est très rare qu'un élève obtienne la ceinture noire d'une discipline. Autre avantage, ça les rend plus autonomes (pouvoir choisir ce qu'ils préfèrent etc).
A l'obtention d'une ceinture, une petite cérémonie est organisée et l'enseignant donne une véritable ceinture à l'élève (comme au judo, encore) et tout le monde est content pour lui, il y a moins de jalousies et de compétition (toujours selon le témoignage de cette personne ayant vécu ce système).
Après y-a-t-il toujours le risque qu'un élève stagne à un pallier (ceinture blanche par exemple) ? Ca, je ne saurais vous le dire.
Le problème c'est qu'une fois arrivés au collège ces élèves se retrouvent face à une notation classique, ce qui est quelque peu déroutant. De plus le fait de pouvoir se focaliser sur les points que l'on préfère cause des inégalités au niveau des connaissances de l'élève.

J'aurais aimé vous trouver des articles pour être plus précise, mais je ne connais pas le nom de l'école et je ne sais pas si c'est encore effectif (ça fait quand même plus de dix ans).

Un article qui cite vite fait le système des ceintures.

Edit : Après, pareil que Milka, dans certaines études des 12 sont considérés comme des bonnes notes. J'étais dans une filière dans ce genre là avant de changer, on avait l'impression que les profs faisaient tout pour écrémer le plus possible et se retrouver avec un petit groupe d'élèves en L3. Avec seulement 2 notes par matière, par semestre et la suppression des rattrapages, tous les ans plus de la moitié de la promo redoublait ou arrêtait ou partait étudier le même domaine mais dans une fac ayant un système différent.

Modifié 1 fois. Dernière modification le 08/12/14 12:49 par Azaëlë.
Re: L'actu, parlons-en !
lundi 8 décembre 2014 12:50:06
Mmmh j'ai jamais ressenti vraiment ça moi je pense.
En prépa, j'ai déjà eu des 20 à des DS par exemple (peu certes) ou 20 à des partiels en école d’ingénieur. Et j’étais pas un cas isolé. Et j'avais pas mal de copains dans des IUT qui s'en sortaient à merveille sans pour autant bosser comme des malades.

C'est davantage peut-être pour tout ce qui est projet personnel que l'effet que tu décris me parle davantage. En gros, la courbe "Note en fonction des heures passées à bosser" est globalement linéaire jusqu'à la note de 15. là tu as un gros plateau (ce qui fait que ton temps de travail ne se retrouve pas du tout dans ta note) et faut vraiment bosser beaucoup plus longtemps pour accrocher les 17-18.
En corollaire, l’idéal est donc d’arrêter de bosser quand on sent qu'on approche de la zone des 15, le rendement est optimum :D

Mais les profs aiment bien avoir une jolie gaussienne au niveau de la répartition des notes, donc ça peut expliquer cela aussi. Ça rejoint le fait que, même quand t'en fous pas une, t'auras pas 0 mais 5 (c'est l'effet inverse, il est très dur d'avoir une note très basse, ou faut vraiment le vouloir).
Re: L'actu, parlons-en !
lundi 8 décembre 2014 12:58:22
Citation
SpiralPad
Ça rejoint le fait que, même quand t'en fous pas une, t'auras pas 0 mais 5 (c'est l'effet inverse, il est très dur d'avoir une note très basse, ou faut vraiment le vouloir).

Alors ça ça dépend vraiment des matières. Pour tout ce qui appelle à la réflexion, ou à un minimum d'analyse, c'est vrai, il est très dur d'avoir une note vraiment pourrie, vu que même si ton analyse est totalement fausse ou bidon, tu auras quand même fait l'effort d'en faire une, donc bon, c'est déjà pas si mal, allez je mets 7.

Mais dans d'autres matières ou c'est vraiment du par coeur, et où il faut juste ressortir / appliquer le cours, ben si t'as pas compris t'as une note proche de 0. Si je prends les maths, j'ai JAMAIS rien pigé aux fonctions, ben je me suis tapé des 4 tout le long du lycée dans ce domaine. Parce que je ne comprenais pas, et que le DS c'était "appliquez le cours sur des exercices". Du coup j'avais 4 points parce que j'essayais, mais seul une étape ou deux de la démonstration était juste. Je choppais 0.5 par ici, 1 par là, parce que j'essayais.
Mais ceux qui étaient dans le même cas que moi et qui se disaient "j'ai pas compris, je vais pas y arriver, donc j'essaie même pas" avaient souvent entre 0 et 2.