Salut! Identification

Recherche avancée

A quoi ressemblera l'Homme à la fin de notre siècle ?

Envoyé par RogerLAmer 
Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
A quoi ressemblera l'Homme à la fin de notre siècle ?
mercredi 6 août 2014 16:47:26
Comme à mon habitude, je suis fort contri, je me vois obligé de vous exposer mon point de vue avant de vous laisser vous exprimer.

# Hypothèses :
1. La mode suit des cycles d'environ 2 générations
2. Les travaux de Darwin concernant la survie du plus adapté peuvent s'appliquer à l'apparence de l'Homme.

# Brève explication des hypothèses
1.La mode est cyclique, je pense qu'on est tous d'accord.
Elle s'applique à bien plus que l'habillement, elle enveloppe l'appellation (nom, prénom), la beauté, les bijoux, les tatouages, et finalement tout ce qui participe de l'identité superficielle d'une personne, de son apparence au sens large.
Bref, la mode c'est selon moi tout ce qui est apprécié à un instant donné comme caractéristique d'un individu pour une communauté qui se veut la plus large possible.
Le fait que je parle de deux générations, et pas 1 ou 4, c'est parce qu'on a tendance à trouver que ce que portait nos parents fait vieux, et qu'on trouve merveilleux ce qui a été gardé de la jeunesse de nos grands-parents... Simple esprit de contradiction avec l'éducation parentale, et bonheur incommensurable face à un coffre et aux trésors dont il est empli.

Pas 3 ou 4 générations parce qu'il est de plus en plus rare de trouver des vêtements encore utilisables après tout ce temps, et que même si on est capable de fabriquer du vintage, et même d'user nos vêtements pour leur donner un look ancien alors qu'ils sont neufs, on est également assez fort pour perdre le savoir faire réel, ou pour passer cette connaissance au second plan... Par facilité donc.

2. Darwin et la mode
Même si le fait de bien coller à ce que la majorité pense être l'apparence idéale n'augmente pas votre espérance de vie, cela peut avoir une influence non négligeable sur votre capacité à attirer l'attention de votre prochain, à lui plaire, à procréer, et à propager de ce fait votre esprit malléable. Messieurs et mesdames les anti-conformistes, toutes mes excuses, vous serez toujours à la marge, parce que nos compères à la mode se reproduisent plus. Confère Idiocratie qui traite parfaitement le sujet.

# Mais alors à quoi ressemblera-t-on ?
On sera habillés à peu de chose près comme en 2040, ce qui correspondra à une adaptation du style des années 1980.
Nos têtes tomberont comme celle des petits vieux (à force de rester assis sur nos fauteuils de plus en plus confortables), notre ligne d'épaule sera bien en arrière pour tenter de compenser, mais ce ne sera pas assez car notre bas ventre aura aussi tendance à s'affaler vers l'avant. Pour ne pas perdre l'équilibre, nous serons cambrés au maximum, pour tenir les fesses en arrière.

# What, mais c'est n'importe quoi !

# Et plus sérieusement ?
Pensez vous qu'on aura des vêtements super léger qui s'adapteront à toutes les températures ?
Pensez vous qu'on portera tous des prénoms de plus en plus courts (Léo, Léa, Néo, Zoé...) ?
Imaginez vous une victoire de l'obésité ou de l'extrême maigreur ?
Est-ce qu'on va continuer à grandir ?
Les poils vont-ils peu à peu disparaitre grâce à Darwin ?
Bref, pensez vous qu'il y aura une réelle évolution ?

Modifié 5 fois. Dernière modification le 06/08/14 16:51 par RogerLAmer.
Re: A quoi ressemblera l'Homme à la fin de notre siècle ?
mercredi 6 août 2014 16:51:21
à ça j'espère

Modifié 1 fois. Dernière modification le 06/08/14 16:52 par Original Sin.
Re: A quoi ressemblera l'Homme à la fin de notre siècle ?
mercredi 6 août 2014 16:53:47
Plutôt mourrir que de connaitre la mode des roux, si je vis jusqu'en 2100 et qu'Ori a raison tuez moi je vous en prie !
Re: A quoi ressemblera l'Homme à la fin de notre siècle ?
mercredi 6 août 2014 17:34:42
Quelques images complémentaires pour appuyer mes dires :)
[imgur.com]
Re: A quoi ressemblera l'Homme à la fin de notre siècle ?
mercredi 6 août 2014 19:28:40
Pour les prénoms => les prénoms chinois peuvent être très courts (deux lettres). Comme ils risquent de devenir la première puissance mondiale, s'ils exportent leur culture comme les USA, ça sera surement "in" d'avoir un prénom tinois.

Pour les vêtements => c'est vrai que des vêtement intelligents, capables de maintenir une température agréable peut importe les conditions extérieures, autolavants/repassants/régénérants feraient rêver (ouai une seconde peau, c'est ça).
Re: A quoi ressemblera l'Homme à la fin de notre siècle ?
mercredi 6 août 2014 20:29:14
Je m'attendais plus à ce que tu parles de changements morphologiques que d'apparence.

Je trouve ton analyse assez correcte, surtout concernant la mode.

Question physique, il ne faut pas négliger l'apport croissant des technologies : chirurgie esthétique, modifications corporelles (de tous types : implants, tatouages, trous, teintures, lentilles, voire carrément modification génétique, par exemple pour la couleur de la peau).

"Dans une culture basée sur la perfection, les plus beaux sont vénérés comme des dieux"

Le recours à des artifices de tous types augmentera le nombre de personnes correspondant aux canons de beauté (qui, je pense, n'auront que peu évolué, à cette échelle de temps), mais les modifications n'étant point inscrites dans l'ADN, le pool génétique n'en sera pas modifié, en dehors de son biais sur la sélection naturelle, qui fera que les "moches" se reproduiront également.

On en revient à ton analyse de la mode : les "moches" se conformant au système et se faisait ravaler la façade auront des m(i)oches, et en définitive seule la population des anti-conformistes en sera réellement impactée.

Les corps porteront également les stigmates de nos excès de toujours : obésité, cancers en hausse, diabète, allergies dus à notre mode de vie progressent encore et toujours.
La durée de vie (en bonne santé) n'augmentera que de manière indécelable.


Et cela parce que mode de vie ne changera quasiment pas, il est bien trop profondément implanté pour être balayé en si peu de temps, sauf changement majeur dû à une guerre ou une catastrophe à échelle mondiale.

L'image de Doc en devient malheureusement d'actualité :

Si rien n'est fait, de plus en plus de personnes ressembleront à ça. Vous noterez le type de gauche, quasiment pas en surpoids, mais n'ayant simplement pas envie de bouger. On peut être (trans)porté, on peut se faire livrer des pizzas, on peut accéder au monde de chez soi, pourquoi s'embêter ? Le progrès, n'est-ce pas la recherche du moindre effort ?

A l'inverse, il y a peu de chances que les pays pauvres améliorent leurs conditions de vie au point de fournir une existence décente à leurs concitoyens. Les écarts seront toujours d'actualité, sinon plus grands, et les tensions militaires pas près de s'apaiser. Dans l'ensemble, le niveau devrait légèrement augmenter (je l'espère très fort en tout cas...), mais pas assez sensiblement pour créer un changement. Il faut survivre avant de penser à vivre.
Re: A quoi ressemblera l'Homme à la fin de notre siècle ?
jeudi 7 août 2014 09:44:32
Le sujet est très intéressant, mais je dois dire ne jamais y avoir beaucoup réfléchi.
Du coup, j'ai fait quelques recherches Google et je me suis rendu compte que :

  • Beaucoup de bêtises y étaient mises en exergue (la plus flagrante étant plusieurs articles reprenant un article du Sun en lui accolant un titre racoleur. Je rappelle que le Sun est à la rigueur scientifique ce que Nadine Morano est à la politique). En tout cas, il m'a semblé que pas mal de gens privilégient le lamarckisme au darwinisme, peut-être car il est davantage intuitif ? Pourtant le lamarckisme, qui se base sur la transmission des caractères acquis, a largement été remis en question.
  • On peut trouver des articles plus rares mais déjà un peu plus intéressants scientifiquement, comme celui-ci. Et globalement, ce qui en ressort, c'est qu'il ne faut pas s'attendre à d'incroyables modifications physiques comme certains semblent le prédire.
Cela valant uniquement pour le pool génétique de l’être humain.

Y a plein d'autres choses à prendre en compte ensuite, niveau comportemental, sociétal, etc. Et là, ça me semble bien difficile à tabler ce à quoi s'attendre. Par exemple Syca, tu disais que les canons de beauté n’évolueraient sans doute pas, mais il suffit de comparer avec les canons de beauté des années 20 ou 30 pour en être moins sur (ça serait au moins une petite victoire de voir que des femmes anorexiques ne soient plus vénérées ainsi).

D'un point de vue sociétal, j'ai l'impression que l'homme se replie de plus en plus sur lui-même, notamment grâce à l'apport d'internet (qui permet de quasiment tout faire sans bouger de sa chaise d'ordi), des réseaux sociaux qui n'ont de social que le nom, etc.
Je suis d'accord avec Syca quand il parle des inégalités qui vont se perpétuer, et je pense s’accroître même. Que ce soit les inégalités culturelles, sociales, et ce tant au niveau national qu'international.

J'ai plus trop de temps pour développer (parait que j'suis censé travailler au boulot tsss), mais y a juste un point qui me parait relativement intéressant au niveau du futur sociétal de l'homme : si vous regardez la vision qu'en ont les écrivains de science-fiction ou d'anticipation, une immense majorité dépeint une société sombre, avec des hommes davantage aliénés (par le progrès, les régimes politiques, etc) que libres. C'est totalement symptomatique de la vision plutôt pessimiste que beaucoup ont (et que je partage globalement) à propos de ce futur.

Modifié 1 fois. Dernière modification le 07/08/14 09:45 par SpiralPad.
Re: A quoi ressemblera l'Homme à la fin de notre siècle ?
jeudi 7 août 2014 13:07:04
Citation
SpiralPad
Y a plein d'autres choses à prendre en compte ensuite, niveau comportemental, sociétal, etc. Et là, ça me semble bien difficile à tabler ce à quoi s'attendre. Par exemple Syca, tu disais que les canons de beauté n’évolueraient sans doute pas, mais il suffit de comparer avec les canons de beauté des années 20 ou 30 pour en être moins sur (ça serait au moins une petite victoire de voir que des femmes anorexiques ne soient plus vénérées ainsi).

Je n'ai pas dit "pas", j'ai dit "peu" ;)
Il y a de fortes chances qu'un visage considéré comme beau aujourd'hui (harmonie des traits, en grande partie), le sera encore dans 60 ans, même si l'archétype du mannequin aura subi de subtiles modifications.
Effectivement, croisons les doigts.
Cela dit, l'anorexie de certains mannequins n'est appréciée que parce qu'elle fait paraître encore plus éloigné le spectre de l'obésité, mais je pense qu'une majorité des hommes interrogés, en conditions réelles, préféreront un modèle plus charnu.


Citation
SpiralPad
J'ai plus trop de temps pour développer (parait que j'suis censé travailler au boulot tsss), mais y a juste un point qui me parait relativement intéressant au niveau du futur sociétal de l'homme : si vous regardez la vision qu'en ont les écrivains de science-fiction ou d'anticipation, une immense majorité dépeint une société sombre, avec des hommes davantage aliénés (par le progrès, les régimes politiques, etc) que libres. C'est totalement symptomatique de la vision plutôt pessimiste que beaucoup ont (et que je partage globalement) à propos de ce futur.


Entièrement d'accord.
C'est d'ailleurs, à mon sens, la question la plus intéressante : comment aurons-nous évolué spirituellement, au lieu de parler de changements physiques ? Il va de soi que l'esprit se développe bien plus rapidement que le corps (sous-entendu via l'évolution), et une ellipse de 100 ans me paraît déjà un laps de temps suffisant pour observer des évolutions intéressantes, sinon effrayantes, de nos psychés.
Re: A quoi ressemblera l'Homme à la fin de notre siècle ?
jeudi 7 août 2014 14:50:34
Concernant les modèles de beauté, je pense vraiment que les canons d'il y a 60 ans et ceux d'aujourd'hui ne sont pas si éloignés que tu sembles le dire. C'est peut être juste que tu as pris une durée trop courte (20-30 ans). Je pense vraiment que pour ce point c'est purement cyclique, et qu'on peut remonter quasiment jusqu'à la Grèce ancienne (sans aller jusque dire que certaines australopithèques portaient des strings léopard).

Concernant l'évolution psychologique, je n'y ai pas beaucoup réfléchi, mais globalement : comme les ordinateurs.
Y'a des espaces de stockages immenses, donc votre terminal n'aura plus qu'un petit disque dur, mais qui carburera. Un SSD 256Go avec la fibre à 200Mo = quelle utilité d'avoir 1+ To de données en local ? Vous pouvez tout sauvegarder sur des baies redondées et mieux sécurisées que tout ce que vous pouvez faire vous même.

Donc en gros la mémoire à long terme sera surement atrophiée. On oubliera certainement de plus en plus tout ce qui dépasse notre buffer de mémoire court terme. Les études seront de fait j'espère remises en cause par rapport à tout ce qui est "apprenez par coeur ces dates et cette poésie". Ce sera devenu inutile. On prévilégiera la logique, la capacité d'un individu à réagir rapidement à une situation, et à tirer les bonnes conclusions. La capacité de synthèse sera également primordiale pour savoir tirer le meilleur d'immenses bases de données.
On préférera également le plaisir immédiat au plaisir construit. Le mot "effort" sera peu à peu désuet. Chacun fera non pas ce dont il est capable, mais ce qui ne lui demande aucun sacrifice.

Enfin c'est à creuser.
Re: A quoi ressemblera l'Homme à la fin de notre siècle ?
jeudi 27 novembre 2014 21:57:25
Pour les vêtements

Je pense que seuls les habits dont les nouvelles fonctionnalités n'affecteront ni le poids, ni le confort/la texture, ni l'apparence (qu'en gros, seuls les vêtements qui n'auront l'air n'être rien d'autre que de simples vêtements) auront des espoirs de succès. De même, je vois surtout la pénétration de vêtements dont les fonctions n'auraient pu être remplies par autre chose, et autonomes (pas besoin d'enclencher ou de recharger quoi que ce soit).
Donc, j'imagine principalement percer des vêtements originaux par leurs propriétés physiques ou chimiques : interagissant avec la peau, les tatouages, la luminosité ambiante, etc.
Des habits jouant sur l'optique plus basique, aussi.


Concernant leur lascivité... Je pense qu'aujourd'hui, on trouve dans les vêtements féminins des éléments jugés encore décents pouvant épouser suffisamment les formes ou dévoiler assez de peau pour prévoir un grand changement à ce niveau-là... A la limite, que la panoplie de la femme lambda converge vers celle de la femme sud-américaine d'aujourd'hui...

Pour les hommes, on peut partir du constat selon lequel on a quasiment toujours et partout considéré que c'est en priorité par ce qui "émane" d'eux (charisme, virilité, etc.) qu'ils doivent pouvoir séduire, faire de l'effet aux autres, etc. Et par conséquent, qu'un vrai jeu de séduction doit se mettre en place avant d'aboutir à ceci ou cela..., et non une attirance physique mutuelle immédiate... Laquelle est plutôt associée à la communauté gay...
Néanmoins, il est possible que cette tendance s'amoindrisse progressivement.

Pour les prénoms

Je pense que ce n'est pas tant une question de courteur, mais aussi de phonétique (des prénoms à la prononciation simple, avec peu de lettres muettes ni de consonnes ne servant pas à former des sons avec les voyelles).
Les prénoms sont plus courts, ont une plus grande "teneur" phonétique -notamment parce qu'ils ont comme premier critère l'euphonie-, sont moins liés à l'axe culturel Histoire de France et langue française - judaïsme et christianisme - mondes grec et latin.

De même, si un réalisateur nous gratifiait d'un merveilleux film sur la Mésopotamie antique ou qu'un immigré centreuropéen accédait au rang d'icône en France, des prénoms comme Enki ou Mihal pourraient connaître un certain succès, je pense.

Peu de prénoms de moins d'une syllabe pourront percer, je pense, parce qu'ils doivent avant tout ressembler à des prénoms...

Aussi, deux tendances d'opposent, mais il est possible que les graphies phonétiques l'emportent sur les graphies traditionnelles.
Margo entrerait en concurrence avec Margaux et Margot, par exemple.
A nuancer encore plus, puisque qu'en général, la simplification phonétique oppose une graphie étrangère (pas trop exotique) à une graphie issue de la langue française.

Imaginez-vous une victoire de l'obésité ou de l'extrême maigreur ?

Si la question ne concerne que les canons esthétiques, alors ni l'un ni l'autre.
Je pense que conformément aux exigences croissantes, au plaisir qu'on cherche dans chaque chose et à l'attrait de la perfection, émergera encore plus la beauté dans la forme, autrement dit celle du relief.

Beaucoup plus de filles devront faire du squat et peut-être que les actrices s'y mettront aussi. Encore une fois, on converge vers le plaisir de la chair latino-américain.
Les hommes devront quant à eux être au moins finement musclés.
Du coup, on peut peut-être anticiper de futurs standards esthétiques :

Chez les hommes : les veines ruisselantes, les clavicules saillantes, des hanches, etc. => fétichisme du fait d'être "sec".
Chez les filles, de légers quadriceps et mollets bien dessinés, par exemple, parce que ça permettra immédiatement de savoir si leurs autres courbes avantageuses sont des sacs de graisse ou non.


En dehors de ça, les projections nous disent qu'aux 4 coins du globe on trouvera plus de gens en surpoids, obèses, etc. (même si cette tendance me semble particulièrement facile à contrecarrer, c'est avant tout d'autodiscipline et d'information qu'il est question...) mais aussi plus de gens musclés, ne serait-ce qu'en raison de l'importance de l'image de soi, des préférences féminines supposées, etc.

Est-ce qu'on va continuer à grandir ?

Oui, la question est de savoir à partir de quelle taille cette tendance aura cessé.

Sur divers liens, on parle d'une taille moyenne maximale d' 1m85 (pour les hommes majeurs) ; or la taille moyenne des hommes adultes du Monténégro est déjà d'1m85,6... Il semblerait que ce soit la même chose pour les autres habitants de la région (les Alpes Dinariques) et les Néerlandais.

Après,
- La plupart des gens sont plus petits que la moyenne ; la médiane eût été plus appropriée... (d'ailleurs, ce qu'on désigne comme la moyenne au sens courant n'est que la moyenne arithmétique, on peut aussi parler de moyennes géométrique, harmonique ou quadratique).
- des facteurs environnementaux (vie en altitude, alimentation irréprochable, etc.) ou génétique peuvent l'expliquer... donc, ce serait 1m84 en France et 1m89 au Monténégro, admettons...

Quoi qu'il en soit, je pense aussi que la dispersion se sera légèrement réduite. A ce propos, peut-être qu'on saura influencer plus facilement la taille future d'une personne (le gosse d'un PDG qui rêve de devenir basketteur mais qui mesure 1m60 à 15 ans, son autre fils qui veut devenir pongiste et qui mesure 1m75 à 12 ans pourront recevoir un petit coup de pouce) ou modifier directement la taille des adultes ; et vu le nombre de complexés, qu'il sera banal et facile de remédier à ces complexes, on peut s'attendre à ce que beaucoup se retrouvent artificiellement dans la moyenne.

Les poils vont-ils disparaître peu à peu grâce à Darwin ?

Difficile de se prononcer, étant donné la lenteur du processus, la sélection sexuelle, l'absence de pression naturelle, etc.
Pas de changement significatif en un siècle, en tout cas.
J'en profite pour dresser le même constat à propos des caractères récessifs ; il naîtra encore de individus blonds et roux en 2100, contrairement à ce que des sites (aux relents xénophobes et assimilés) ont pu affirmer, et je doute que leur proportion (selon les peuples) connaissent une baisse sensible...

En vrac

Je pense que les imprimantes 3D et les avancées techniques nous permettront de modifier notre apparence à faible coût, de manière sûre, simple et rapide, et surtout, avec un éventail de possibilités beaucoup plus large.

- peut-être que les opérations de chirurgie esthétique (invasives) seront évincées, car elles sont chères, peuvent rater ou entraîner des complications, car le changement est trop brutal, car on considère ça comme de la "triche", car on en a peur, on veut de l'intimité, ça laisse des cicatrices et des douleurs, etc. au profit d'autres méthodes non-invasives de modification des traits. Par exemple, on peut imaginer qu'à la place, on modèlera nos traits grâce à des fixateurs externes insérés directement dans les os (ce qui se fait déjà contre malformations de la boîte crânienne) du visage qui exerceront une tension constante au niveau de ces derniers et qu'on fera ôter lorsque le résultat nous conviendra, ce qui pourra prendre plusieurs semestres, à l'instar d'un appareil orthodontique.

- je pense que n'importe qui pourra avoir une denture hollywoodienne facilement, voire qu'on aura trouver des substituts à nos dents, plus résistants, esthétiques, etc.

- on pourrait imaginer des excentricités, comme la possibilité de modifier la couleur de son sang de manière bénigne ; et des opérations touchant à chaque parcelle de notre corps, comme obtenir des yeux en amande, un oeil gris et un oeil noisette de manière définitive, etc.

- il se peut que l'acné aura été éradiquée, ou qu'elle ne sera plus que l'apanage du "dernier des prolos"

- concernant la peau : beaucoup de gens auront une "peau de poupée" grâce au bêta-carotène qui sera nettement plus présent dans notre alimentation -à relier à la recherche de la perfection physique- car en plus de ses vertus, il rend la peau lisse et la fait bronzer de manière plus saine que le soleil (à savoir qu'il interagit justement avec le soleil pour le bronzage, tout en étant une crème solaire quasiment naturelle !) ; des études montrent même que les gens devant leur bronzage aux caroténoïdes sont jugés plus attirants que ceux qui le doivent au soleil, aux UV en cabine, etc.

- concernant les capacités physiques, intellectuelles, etc., la sénescence est de moins en moins marquée (le sexagénaire moyen de 2050 écraserait le sexagénaire moyen d'aujourd'hui au 110 m haies), et l'espérance de vie en bonne santé va s'accroissant, je ne partage toujours pas le pessimisme de Syca. Du coup, on vieillira de mieux en mieux et beaucoup de personnes du troisième âge seront encore beaux, libidineux et en forme.

- il y aura peut-être une plus grande variété de phénotypes étant donné le nombre croissant de couples "interethniques".

- les tatouages auront peut-être évolué en gagnant des propriétés physiques ou chimiques avantageuses (par exemple, en changeant de motif selon la tension de la peau), et peut-être que leur popularité aura touché plus de la moitié des jeunes adultes.

Bref, pensez-vous qu'il y aura une réelle évolution ?

Trop de tendances antagonistes et de hasard à l'oeuvre pour que je m'exprime.

Modifié 12 fois. Dernière modification le 28/11/14 23:50 par Abrutimaru.
Re: A quoi ressemblera l'Homme à la fin de notre siècle ?
vendredi 28 novembre 2014 10:56:11
géréralement c'est un bon forum, il y'a des personnes très sympatique.
Re: A quoi ressemblera l'Homme à la fin de notre siècle ?
vendredi 28 novembre 2014 11:25:33
ljskfjsf made my day.
Re: A quoi ressemblera l'Homme à la fin de notre siècle ?
samedi 29 novembre 2014 00:20:31
C'est un homme nouveau !

Voir un humain de la fin du sciècle

ça me fait pensé à ça [www.youtube.com]
Re: A quoi ressemblera l'Homme à la fin de notre siècle ?
dimanche 30 novembre 2014 23:09:00
Je viens de remarquer que j'ai totalement négligé le génie génétique...

Apparemment, on pourra très facilement modifier sa couleur de cheveux ou de peau, mais pour ce qui est des traits, d'une part, et de caractéristiques comme la taille d'autre part, la théorie se fait plus perplexe... Après, si on parle bien de la fin du siècle...

Et je ne crois pas trop à un scénario à la Bienvenue à Gattaca, dans la mesure où les gens veulent des enfants qui leur ressemblent, pensent disposer de bons traits héritables, parce qu'on considère comme de la "triche" parce que ça fait peur, mais aussi car modifier son génome est possible à tout âge.

Quoi qu'il en soit, je vais un peu plus me renseigner sur le sujet et explorer la piste de l'insertion de fixateurs dans les os.

Modifié 1 fois. Dernière modification le 01/12/14 00:08 par Abrutimaru.
Re: A quoi ressemblera l'Homme à la fin de notre siècle ?
dimanche 30 novembre 2014 23:13:34
Pour ma part je pense que l'humanité aura légèrement régressé intellectuellement à la fin du 21ème siècle.

La raison ?

Génétiquement, l'intelligence innée est transmise majoritairement par la mère. Or, les femmes les plus intelligentes sont aussi celles qui font le moins d'enfants. A contrario, les femmes les moins futées se retrouvent bien plus vite à fonder une famille nombreuse.

Certes, il y a des exceptions, mais de manière générale, c'est plutôt comme ça que ça se passe.

Donc au fil des générations, le nombre de naissance de gens disposant d'une intelligence innée élevée va régresser, formant une élite de plus en plus minoritaire face à un troupeau de moins en moins intelligent :/
Re: A quoi ressemblera l'Homme à la fin de notre siècle ?
dimanche 30 novembre 2014 23:17:02
S'il n'y avait que l'intelligence innée ...
Inné ou pas, sans éducation, tu ne vas (souvent) pas bien loin.
Et ces femmes aux nombreux enfants n'en ont pas non plus, d'éducation, ni les moyens de leur en fournir.
Re: A quoi ressemblera l'Homme à la fin de notre siècle ?
dimanche 30 novembre 2014 23:21:27
Suis-je la seule qui est absolument fascinée par tout le boulot foutu dans ce sujet? Hat tip to you sirs.
Re: A quoi ressemblera l'Homme à la fin de notre siècle ?
lundi 1 décembre 2014 11:59:20
Idiocracy *sifflotte*
Re: A quoi ressemblera l'Homme à la fin de notre siècle ?
lundi 1 décembre 2014 14:52:29
Oh ba ca va si c'est de la femme que vient la majeure partie de l'intelligence j'suis tranquille ! je continuerai à gagner aux échecs contre mes marmots
Ori ca te vient d'où ce truc ?

Sinon oui, Abrutimaru poste peu mais en général c'est un sacré taff et c'est du carré.
Re: A quoi ressemblera l'Homme à la fin de notre siècle ?
lundi 1 décembre 2014 14:59:02
Re: A quoi ressemblera l'Homme à la fin de notre siècle ?
lundi 1 décembre 2014 15:01:52
Re: A quoi ressemblera l'Homme à la fin de notre siècle ?
jeudi 4 décembre 2014 23:41:47
Ah, l'evolution!

Je ne sais pas comment le justifier, mais j'espère plutôt evoluer dans un style proche du cyberpuck: notre capacité intellectuelle vas bientôt atteindre ses limites et aura besoin d'upgrade par des moyens chimique (lorsqu'on auras trouver un Nootrope sans subir de dépendance par exemple) ou technique (le fameux "homme bionique"). La question etant: a qui cela profitera? Tant que l'on conservera les problème politique actuels, l'évolution sera trop restreint pou permettre de tel figure de se produire.