Salut! Identification

Recherche avancée

Les Survivant d'Aors. Livre I.

Envoyé par Bekvothien 
Les Survivant d'Aors. Livre I.
mercredi 29 juin 2016 12:38:09
Introduction :

Bienvenue dans le monde d'Aors. Je vais vous conter l'histoire d'un hameau qui a, pour un temps, abrité les plus grands survivants de ce monde. Et oui, malgré l'inhospitalité ambiante de la région où ils se trouvaient, ils ne sont pas morts ; et sont devenus les légendes d'Aors de leurs vivants. Leurs exploits et leurs noms sont rattachés à la région de leurs aventures. Messieurs, mesdames, veuillez prêter l'oreille! Voici l'heure de la saga du Domaines aux Tulipes Carnassières.

Laissez-moi, dans un premier temps, vous présentez les protagonistes avant de dévoiler toute l'intimité de leur vie :
-Utouk : le fondateur de la communauté et le responsable de toutes les personnes y habitant
-Monsieur 32 : Joyeux drille et seul docteur du secteur.
-Frère héros Roger : Un pessimiste de nature et un aigri par conviction. Il veut améliorer les conditions de vie.
-Bek vaurien : Un magouilleur suffisant et imbu.
-Lester Géo : Un pauvre bougre qui a été empoisonné et fait souvent des crises de démence.
-MadreFequé : Le seul être capable d'arrêter son cerveau et d'éviter les effets mentaux.
-Vezara : Une personne atteinte de trouble de sommeil, lunatique mais avec un grand cœur.
-Zaël : Une jeune fille soucieuse de son prochain.
-Slam Herr : Sa réelle identité n'est toujours pas connu à ce jour, malgré plusieurs hypothèses.
-Fae : Une étrange créature innocente et inoffensive recueillie par la communauté.

Je vois en regardant les regards tristes de l'assistance que vous êtes déçus. Vos champions préférés ne sont pas encore cités. Patience mes braves. Une histoire se commence par son début. Et au début de cette histoire, ils n'étaient que dix à essayer de faire vivre cette communauté isolée.

Il faut également savoir qu'à leur époque, Aors était en proie à d'innombrables dangers. Les gens capables de voyager plus de dix kilomètres hors d'un village étaient peu nombreux. Et ils étaient considérés comme le haut du panier, adulé par tout le monde, jalousé par certains et toujours demandés pour défendre les villages contre les créatures voulant les raser.

Re: Les Survivant d'Aors. Livre I.
mercredi 29 juin 2016 13:35:15
Je suis sincèrement curieux de la tournure que cela va prendre.
Une histoire d'amour pédérastique entre Frère héros Roger et Lester Géo est-elle envisageable ? Oui, j'ai des fantasmes curieux.
Re: Les Survivant d'Aors. Livre I.
mercredi 29 juin 2016 13:37:23
'Tain et je viens de tilter à qui le personnage Fae faisait référence. J'ai du mal aujourd'hui...
Au début, j'étais parti sur Haeresis, mais la description associée ne cadrait que moyennement :D
Re: Les Survivant d'Aors. Livre I.
mercredi 29 juin 2016 14:02:05
Faytoto ?
Belle initiative en tout cas, impatient de voir ce que ça peut rendre.
Ah et Slather n'était pas là au début, si je ne m'abuse c'est SpiralPad qui lui a montré le chemin, et lui même n'est pas arrivé tout de suite.
Re: Les Survivant d'Aors. Livre I.
mercredi 29 juin 2016 14:02:45
Tu peux la remplacer par la dame au chapeau, si tu as besoin d'un quota féminin :)
Re: Les Survivant d'Aors. Livre I.
mercredi 29 juin 2016 14:10:28
C'est l'inverse Roger. :p
Re: Les Survivant d'Aors. Livre I.
mercredi 29 juin 2016 14:12:03
Citation
RogerLAmer
Ah et Slather n'était pas là au début, si je ne m'abuse c'est SpiralPad qui lui a montré le chemin, et lui même n'est pas arrivé tout de suite.

Tu t'abuses, c'est bel et bien Slather qui m'a conseillé de rejoindre ce forum car il y avait plein de gens sympas dessus. Mais c'était y a deux ans déjà, ça a changé depuis, reste plus que des connards :/
Re: Les Survivant d'Aors. Livre I.
mercredi 29 juin 2016 14:15:27
Je kiffe tellement m'abuser.
Ben merci pour la rectification monsieur qui regarde un carnet à spirales pour déterminer son pseudal.
Re: Les Survivant d'Aors. Livre I.
mercredi 29 juin 2016 14:17:02
Je suis atrocement vexée, Roger :P
Re: Les Survivant d'Aors. Livre I.
mercredi 29 juin 2016 14:39:27
T'es qui ? J'ai changé de téléphone du coup je ne sais plus qui est qui :p
Vous saviez que des gens étaient déjà morts de rire à la suite de leurs propres blagues ?
Re: Les Survivant d'Aors. Livre I.
mercredi 29 juin 2016 15:12:50
Mes attentes: je veux du sexe entre les femmes, j'ai (en fait c'est pas vraiment moi) nommé Lester Géo, Vezara, Zaël, Slam Herr. Le reste peut mourir décabité (jewellery), grillé par un grill, perforé par une perforeuse ou écartelé par un cartel.

Mes envies: de pisser, de finir mon livre, de me masturber pour créer un marque-page, de manger des crêpes.
Re: Les Survivant d'Aors. Livre I.
jeudi 30 juin 2016 10:57:23
Continue Bek, ca commence déjà bien avec la personnalité des protagonistes y a de quoi faire et on veut du fun et du sexe comme dit Lester mais du sexe à la belge sale, malsain alors, fais moi rêver.
Re: Les Survivant d'Aors. Livre I.
jeudi 30 juin 2016 14:31:44
Chapitre I : Rassemblement

Utouk était heureux, il avait trouvé des gens pour l'accompagner dans son pari et s'installer dans une terre qui n'a jamais été colonisée, ne serait-ce que l'espace de quelques heures.
Bien sûr, il était confiant en ses capacités à installer un camp viable. Mais il n'aurait pu le développer seul. Alors il avait vadrouillé de village en village afin de trouver des personnes aussi folles que lui, mais surtout il fallait que ces personnes soient capables de survivre, au moins quelques mois.
La première personne à l'avoir rejoint s'était arrêtée au village suivant, après avoir trouvé le grand amour. C'est dans ce même endroit qu'il avait trouvé Monsieur 32, un médecin qui animait le village et redonnait le sourire aux blessés, même amputés des quatre membres. Comment Utouk avait-il réussi à le convaincre ? C'était assez flou. Toujours est-il que Monsieur 32 disait ne venir que par conscience professionnelle. Il devint donc le premier compagnon de route d'Utouk.

Le suivant à rejoindre le bateau fut Bek Vaurien. Ils le trouvèrent dans la nature alors qu'ils étaient en route vers un autre village. Il leur apprit que ce n'était pas la peine d'y aller, ce village avait brûlé. Il insista bien sur le fait qu'il était le seul survivant, étant donné qu'il était le plus malin du village. Qu'il avait beau les avoir prévenus, ils n'avaient pas pu comprendre que le mal s'était infiltré parmi eux, et qu'il n'avait pas réussi à sauver les villageois à cause de leur propre bêtise. Utouk jugea que malgré ses apparences véhémentes, il pouvait toujours servir, et lui proposa de venir avec lui. Bek Vaurien accepta avec joie, il venait de retrouver un domicile.

Ils arrivèrent dans la communauté suivante et, sur la place centrale, un homme prêchait, mais personne ne l'écoutait. Quand nos héros demandèrent pourquoi, on leur répondit que c'était un ancien moine qui avait été banni de son monastère pour hérésie, malgré ses faits d'armes importants. Depuis ce jour, il n'arrêtait pas de répéter que les humains allaient dans le mauvais sens et qu'il fallait absolument changer le mode de survie pour espérer être encore sur Aors d'ici quelques générations. Utouk proposa à l'ancien ecclésiastique de venir avec eux pour fonder une communauté qui permettrait de faire évoluer les courants de pensée. L'homme, qui se présenta sous le nom de Frère Héros Roger accepta l'offre avec gratitude.

Ils allèrent ensuite dans plusieurs villages, et furent rejetés par les habitants qui les traitèrent de fous. Mais malgré ces échecs ils continuèrent sans relâche à chercher. Un jour, alors qu'ils traversaient une forêt, ils trouvèrent un étrange petit lutin ailé. Malgré leur expérience, ils n'avaient jamais vu pareille créature. Après l'avoir soigneusement ligotée, ils la réveillèrent pour l'interroger. Il s'avéra que ce petit être ne savait même pas son nom. Après, maintes réflexions, le groupe décida de l'adopter, et Utouk le baptisa Fae.

Au village suivant, en prenant bien soin de cacher Fae aux yeux des communs, ils allèrent voir un vieil ami d'Utouk. Lorsqu'ils arrivèrent chez lui. Ils le trouvèrent emprisonné, ligoté à son lit et bâillonné. Après quelques explications, ils apprirent que celui-ci avait été contaminé par une maladie rare qui rendait folles les personnes atteintes. Et le camarade d'Utouk allait probablement sombrer dans la folie totale un jour ou l'autre. Il était enfermé car, déjà, des crises le secouaient, et on avait préféré ne pas le laisser devenir dangereux. Utouk proposa aux villageois de les débarrasser de la peine qu'était devenu Lester Géo. Et un nouveau compagnon rejoint le groupe.

Sur la route du village suivant, ils trouvèrent un homme sur le sol, étendu de tout son long. Après un examen rapide, Monsieur 32 conclut à un état de mort cérébrale, car aucune autre fonction n'était endommagée. Alors que Fae voulait donner une sépulture digne au cadavre, Frère Héros Roger empêchait Bek Vaurien de lui faire les poches. Soudain, le cadavre se releva, sur le qui-vive Utouk l'assomma et ils l'attachèrent avant de l'interroger. Le jeune homme, qui dévoila son nom : MadreFequé expliqua sa particularité : il pouvait déconnecter son cerveau et le reconnecter lorsqu'il y avait danger sur le plan mental. Cela lui avait permis plusieurs fois d'éviter de se faire attraper par des prédateurs cérébraux. Aussi, Utouk ordonna à MadreFequé de se joindre à eux. Sa capacité leur serait primordiale pour survivre.

Enjoués par la découverte d'un tel pouvoir, et commençant à ressembler à un vrai groupe. Ils prirent le temps de se reposer quelques jours dans le village suivant. Durant cette période, une jeune serveuse de l'auberge devint très proche de Fae, et par conséquent du reste du groupe. Lorsqu'ils partirent, elle demanda à les rejoindre. Utouk était contre l'idée, mais devant la ténacité de la demoiselle, qui ne voulait pas les laisser partir vers la mort, il accepta. La première fille rejoint le groupe qui était jusqu'alors pourvu uniquement de testostérone.

Utouk et ses protégés arpentèrent encore quelques temps les contrées environnantes, sans trouver personne. Ils commencèrent alors à se diriger vers une région crainte de tous, vierge de toute trace humaine. Ils espéraient bien récupérer d'autres camarades pour leur folle aventure. A l'un des villages présents sur le chemin, une maison était à l'écart des autres. On leur apprit rapidement qu'habitait là une dame nommée Vezara, et que celle-ci voulait rester à l'écart des autres humains mais pas trop, et qu'elle était, dans ses bonnes périodes la plus compatissante des personnes. Utouk vit là un bon moyen de soulager le poids des épaules de Zaël et invita Vezara a les rejoindre le lendemain, bien entendu elle refusa. A l'aube, notre groupe la retrouva avec ses affaires prête à partir.

Bientôt, ils arrivèrent à la dernière communauté humaine, ils s'y arrêtèrent quelques jours le temps de prendre des forces. Quelques heures après leur départ, il se retrouvèrent devant, ce qui semblait être un humain entièrement couvert de vêtements, empêchant quiconque de distinguer son identité. La personne se présenta sous le sobriquet de Slam Herr, et dit vouloir rejoindre l'aventure. Bien que méfiants, ils acceptèrent et, libre de tout lien social et prêts à recommencer une nouvelle vie, ils se dirigèrent vers le Domaine des Tulipes Carnassières.
Re: Les Survivant d'Aors. Livre I.
jeudi 30 juin 2016 15:46:47
L'est ou Oriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii :p
C'est bien écrit Bek.
Re: Les Survivant d'Aors. Livre I.
jeudi 30 juin 2016 16:06:24
Citation
Bekvothien
Utouk (...) invita Vezara a les rejoindre le lendemain, bien entendu elle refusa. A l'aube, notre groupe la retrouva avec ses affaires prête à partir.

Bravo Bek ! Quel talent !
Re: Les Survivant d'Aors. Livre I.
vendredi 1 juillet 2016 15:35:58
Le chapitre suivant est en cours de production.
Re: Les Survivant d'Aors. Livre I.
vendredi 1 juillet 2016 15:39:03
C'est sympa à lire en tout cas, j'avais oublié un petit compliment suite à la parution de l'épisode précédent !
Re: Les Survivant d'Aors. Livre I.
vendredi 1 juillet 2016 20:32:40
Mais c'est génial Bek !
Je suis fan du perso de MF ♥
Re: Les Survivant d'Aors. Livre I.
vendredi 1 juillet 2016 20:35:59
Ah oui, et pour Vezara, c'est trop ça XD
Re: Les Survivant d'Aors. Livre I.
vendredi 1 juillet 2016 20:37:16
Faire de mes capacités intellectuelles un pouvoir magique... Du génie :') Sinon je sais pas pourquoi, mais j'aime beaucoup le prénom Utouk, il me fait souffler du nez chaque fois que je le lis!
Re: Les Survivant d'Aors. Livre I.
vendredi 1 juillet 2016 20:42:56
Chapitre II : tête-à-têtes

Maintenant que le groupe était formé, Utouk pu alors les interroger, un par un, et, au besoin, les bannir de la future communauté. Un soir, donc, il leur annonça qu'il allait s'entretenir avec chacun des membres du groupe. Plein de galanterie, Utouk proposa aux dames de passer au début et à Slam Herr entre les deux genres.

-Bien, Zaël, Tu nous a rejoints parce-que tu te considères amie avec le groupe. En quoi cela t'aidera-il à survivre ?
-Cela vous aidera avant toute chose. Je n'ai rien contre personne dans le groupe, aussi, je serai sûrement la seule à aider sans réfléchir nos camarades. Je ne songerai jamais à les abandonner.
-D'accord. Quelles sont tes capacités, aussi bien sur le plan physique que mental ?
-Je fais du sport régulièrement, pour être en forme en permanence. Je fais très attention aux gens qui m'entourent, aussi je remarque très vite quand quelque chose cloche chez quelqu'un, et j'essaye d'y remédier.
-Je note. Peux-tu jeûner longtemps ? As-tu des problèmes de santé ? Aimes-tu la moustache et la guitare ?
-Oui, non… Mais, c'est quoi cette question ?
-Merci pour tes réponses, appelle Vezara pour moi.

L'entretien suivant débuta donc.
-Vezara, y a-t-il des gens que tu n'apprécies pas dans le groupe
-Tout le monde. Mais ça dépend des moments.
-Ok… Comptes-tu t'impliquer à fond dans notre communauté ?
-Bien sûr !
-J'entends par là que, même si, les relations sociales ne seront pas nombreuses, elle se doivent d'être fortes.
-Je ferai ce que je peux.
-Bien. On m'a dit qu'avant tu faisais de l'élevage de mouton. Que cela t'a t-il apporté ?
-Je me sentais mieux au contact des animaux. Je connais tout d'eux maintenant. Une fois installés, je pourrai recommencer ?
-Demande à Slam Herr de venir.

Je n'ai obtenu qu'il n'y a peu les détails de cette entrevue, aussi veuillez me pardonner si je n'ai pas tout mémorisé.
-Bon, comme tu t'en doutes, je ne vais pas y aller par quatre chemins. Qui es-tu ?
-Je pourrai jouer aux devinettes avec toi, cela m'exciterait à un point que tu n'imagines même pas. Malheureusement tu n'as pas le temps pour cela. Je réitère donc la phrase avec laquelle j'ai fait ma présentation au groupe. Je ne répondrai qu'au patronyme de Slam Herr dans cette, j'espère, douce et agréable vie à venir.
-Admettons. Que viens-tu faire avec nous ?
-Je dépérissais d'ennui chez moi. Après avoir donné quinze noms différents à chaque moustique de ma demeure, les avoir mémorisés, et réussi à les distinguer les uns des autres sans me tromper, je me suis dit qu'il était temps de voir ailleurs.
-Incroyable capacité de mémorisation. Juste pour information, combien y avait-il de moustiques ?
-Je vais chercher Fae pour son entretien. Bonne nuit.

Je ne traduirai pas, lors de ce passage, les mots de Fae, pour vous illustrer la difficulté qu'à eu le groupe à communiquer avec lui. Et également pour que vous ne soyez pas surpris lors des moments où je ne pourrai pas donner une traduction à ses propos.
-Te souviens-tu toujours de rien ?
-Fae dodo.
-Veux-tu toujours venir avec nous ?
-Fae scier.
-Arriveras-tu à survivre ?
-Fae's 'ti val !
-Et si la mémoire te revient ?
-Fae's thym. Fae riez. Fae'r mié.
-Parfait ! Veux-tu bien aller chercher Bek Vaurien pour moi ?

-Tu sembles certes ne faire que peu de cas de la morale. Mais nous ne connaissons rien à ton passé. Veux-tu bien m'en parler ?
-J'ai incendié un nid de Trebon. J'ai tué des animaux-rois et tutoyé les anciens dieux. J'ai écrit des chansons qui font pleurer les monstres. J'ai suivi au clair de lune des pistes que personne n'ose emprunter durant le jour. J'ai traversé l'unique-cité à un âge où l'on est trop jeune pour en avoir entendu parler. Mon nom est Bek Vaurien. Vous avez dû entendre parler de moi.
-Étonnamment, non. J'essaye de me souvenir, mais là je vois pas, malgré tes exploits. Puis-je vraiment te faire confiance ?
-Seriez-vous en train de mettre en doute mes capacités ? Ou est-ce mon esprit qui vous tracasse ?
-Bref, j'imagine qu'après avoir survécu à la destruction de ton village, tu peux rester avec nous. Va me trouver le suivant.

-Bon, Monsieur 32, tu es docteur, je pense que tu seras utile. Mais que sait tu faire d'autre ?
-Je sais remettre un bras coupé en place.
-Oh. Et comment ?
-Bah, tu en re médecin.
-Bien, bien bien, blague mise à part.
-Je pense pouvoir me débrouiller pour pas me faire tuer. Y aura bien quelqu'un qui se sacrifiera à ma place dans le pire des cas.
-Vu la vénalité des gens, je compterai pas là-dessus tu sais.
-Bah, on peut toujours espérer, Utouk, et toi tu mourrais pour me protéger ?
-Bien sûr que non. Qui arriverait à surveiller cette bande de cinglés sinon ?
-POUSSIN !
-Pardon ?
-Rien, rien, un vieux réflexe malheureux. Je vais te chercher Lester Géo ?
-Oui s'il te plaît.

-Bien, mon vieil ami, qu'en penses-tu ?
-Et la fille là, tu crois qu'elle est bavarde comme une pie Zaël.
-Hein ?
-En tout cas elles sont sacrément bonnes les filles du groupe. Et quand je dis fille, ça veut dire toutes les personnes qui ont un trou sauf moi.
-Essaye d'être sérieux.
-Je me présente comment à elle ? Bonjour, je m'appelle Lester Géo, graphiste ?
-Quoi ?
-Ouais, non t'as raison c'est naze. Je vais voler leurs affaires et je vais les cacher, comme ça quand elles seront en train de pleurer pour les trouver, je leur dirai, on me surnomme Lester Géo Trouvetou.
-J'ai mal au crâne d'un coup.
-Hum non, ça implique que je me fasse pas gauler. Enfin je le suis déjà, mais c'est pas pareil. Qu'est-ce que tu penses de : Mes partenaires m'appellent Lester Géo l'ogre. Les femmes adorent les gros sexes, et quand je dis les, c'est Lester Géo sexe.
-C'est ignoble.
-Ouais nan t'as raison, elles vont croire que je suis un monstre humanoïde. Bonne soirée à demain.
-J'attends toujours les crises de démence…

-Mon bon MadreFequé. Quel est le secret de ta capacité ?
-Ben, je dis à mon cerveau de ne plus fonctionner. Et il s'arrête, moi aussi d'ailleurs, j'ai toujours pas compris pourquoi ?
-Tu évites comment les autres dangers ?
-J'essaye de courir plus vite qu'eux, et si j'y arrive pas, au moins plus vite que mes amis.
-Ah, tu sais qu'on va passer des temps durs, et qu'il n'est pas question de s'abandonner les uns les autres à la première difficulté.
-Non, mais je reviendrai avec du renfort. Ou le garde-manger, enfin, de quoi tenir plus longtemps dans les deux cas.
-Ha ouais, à ce propos, on ne mangera pas forcément tous les jours, tu y arriveras ?
-Cela me fend le cœur, mais je ferai des efforts, par contre je ne peux empêcher mon estomac de quémander de la manière par laquelle j'arrête mes méninges.
-Je ne t'en demande pas temps, allez va trouver Frère Héros Roger.

-Bon Frère Héros Roger, pour commencer, tu vas me promettre une chose : arrêter de miner le moral des gens.
-Je promets de ne pas miner volontairement le moral des gens. Mais ils doivent savoir, la situation ne peut plus durer. On ne doit pas combattre la nature, on doit l'intégrer.
-Bref, tu vas me promettre une seconde chose : ne pas faire de l'ingérence dans les passions de chacun.
-Je promets de ne pas faire d'ingérence dans les affaires des gens. Mais c'est mon devoir de les prévenir et de les protéger au quotidien contre les dangers de l'alcool !
-Frère Héros Roger, tu peux penser ce que tu veux, mais vous allez être amené à vivre en communauté. Si on critique en permanence les goûts et les couleurs des autres ça va être compliqué.
-Je ferai des efforts, mais je ne pourrai pas me retenir de les juger.
-Je te demande juste de ne pas les sermonner chaque jour que vous allez passer ensemble. Bref, j'ai fait le tour c'est parfait.

Il est à noter qu'un autre dialogue eu lieu, mais le lendemain matin sur la route, entre Lester Géo et Slam Herr cette fois-ci :
-Allez Slamouille, en route vers le Domaine des Tulipes Carnassières !
-Mais, il n'y a pas de nom à l'endroit où l'on va.
-Pas encore, mais c'est le nom qu'on lui donnera, et tu sais pourquoi ?
-J'imagine sans peine qu'il y aura des tulipes qui mangent de la viande.
-Bravo, et on le sait parce que ?
-Aucune idée, Lester Géo.
-Parce qu'on est dans une histoire !
-Mais, c'est absurde.
-Exactement ! Allons, hâtons nous !
Re: Les Survivant d'Aors. Livre I.
vendredi 1 juillet 2016 20:57:21
c'est encore très bien fae ! bravo !
Re: Les Survivant d'Aors. Livre I.
vendredi 1 juillet 2016 21:02:29
J'aime beaucoup :D
Re: Les Survivant d'Aors. Livre I.
vendredi 1 juillet 2016 21:05:34
Je suis fan, c'est tellement fidèle à la réalité, on reconnait vraiment bien tous les personnages :p
Re: Les Survivant d'Aors. Livre I.
vendredi 1 juillet 2016 22:05:14
Pas mal du tout ouai :)
A la lecture de ces lignes, deux pensées me double-pénètrent:

1. Est-ce que mon humour est lourd à ce point et tourne quasi exclusivement autour du sexe, de l'absurde et des saloperies diverses et variées ?
2. Oùùùùùùù sont les viooooooooooooooooooools ? Avec leurs coïts plein de chaaaaaaaaarmes ? ♫
3. Juste une précision, ça s'appelle domaine des Tulipes Carnassières parce qu'il fut un temps où les poules avaient des dents. Vous allez me dire "quel putain de rapport entre les poules et les tulipes ?" Si on retire les lettres communes, il reste seulement l'os des poules. Tu le plantes verticalement et ainsti tuteur, l'os guide la tige pour qu'elle pousse perpendiculairement par rapport au sol, ce qui permet aux deux enfaons de Bambi de jouer dans un film de capes et de pets.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum. Se connecter / s'inscrire.