Salut! Identification

Recherche avancée

Le coin lecture

Envoyé par Kaiju_Steeve 
Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
Re: Le coin lecture
mardi 5 août 2014 17:30:20
@MadMallou : sur la guerre de Sécession tu peux lire Les anges tueurs de Michel Shaara

Re: Le coin lecture
mercredi 6 août 2014 11:45:36
Un post non pas sur un livre en soi, mais sur l'un des plus beaux poèmes existants : Howl, d'Allan Ginsberg.

C'est le poème phare du mouvement américain de la Beat Generation, qui a notamment vu éclore Kerouac ou Burroughs.
Un poème dans lequel Ginsberg, qui se décrivait lui-même comme "poète, juif, pédé, drogué et communiste" laisse éclater sa colère et crie (hurle même, car c'est bien le sens de "howl") en vers libres sa différence et son anticonformisme à la face du monde.

Le site Slate en fait une très belle description :
"C’était une protestation dévorée d’angoisse, littéralement un hurlement de colère contre le conformisme de l’époque écrasant l’âme, et un hymne à la sainteté de tout ce qui touche le corps et l’esprit humain, exposé en vers libérés de la métrique classique. La versification cède la place à de longues phrases, au rythme cliquetant de la respiration naturelle et de la conversation, style inspiré par les éloquents poètes qui demeurèrent ignorés des occupants des tours d’ivoire du haut modernisme - Whitman, Blake, Rimbaud - fusionné à la syncope urbaine du jazz be-bop que Ginsberg et son ami, Jack Kerouac, allaient écouter dans les clubs de Harlem lorsqu’ils faisaient leurs études à Columbia au milieu des années 1940."


Pour la petite histoire, ce poème a fait un tel scandale qu'il a donné lieu à un procès retentissant pour cause d’obscénité.
Vous en connaissez peut-être les premières lignes :

"J’ai vu les plus grands esprits de ma génération détruits par la folie, affamés hystériques nus
qui se traînaient dans les rues nègres à l’aube, à la recherche d’une furieuse piqûre."


Le poème en lui-même est notamment disponible ici en version originale (je vous encourage donc à le lire en anglais si vous avez un niveau suffisant).
Pour les moins anglophones, j'ai hélas été incapable de trouver le poème traduit intégralement en français. Tout au plus ce site, qui propose une traduction un peu maladroite et incomplète, mais qui arrive malgré tout à retranscrire la force des lignes de Ginsberg.

J’espère que sa lecture vous fera ressentir autant d’émotion qu'elle en a suscitée chez moi.
Re: Le coin lecture
jeudi 7 août 2014 00:50:01
Wahou, super réponse Spiral ! Merci à tous pour vos réponses, je regarderai tout ça dès que possible et le poème dès demain !
Re: Le coin lecture
mercredi 13 août 2014 11:00:11
Enorme coup de coeur : Incendies, de Wadji Mouawad.
Vous en aviez déjà parlé ici, donc ça m'avait donné envie de le lire. Pis l'adaptation cinématographique que j'avais vue y a deux ou trois ans était déjà superbe.
Mais là, le livre a réussi à m’émouvoir encore davantage. C'est pas si courant que je tourne la dernière page d'un livre les larmes aux yeux, mais la puissance d’écriture de Mouawad m'a bouleversé. Le fait que ce soit une pièce de théâtre lui permet de jouer entre les différentes époques et protagonistes, d'une façon impossible au cinéma.
Et, bien que je connaissais déjà l'histoire, le monologue final ne peut pas laisser indifférent.
Je manque un peu de mots pour décrire tout ça, mais ce sont assurément 130 pages qui marquent votre esprit.

Du coup, j'ai enchaîné sur Anima, du même auteur. Ça part tout aussi bien, mais je n'ai lu que les 100 premières pages, je ferai un petit topo quand je l'aurai fini :)
Re: Le coin lecture
jeudi 14 août 2014 15:51:43
Bon bah ça m'a bien donné envie de le lire, moi qui ne suis pourtant pas friand de théâtre habituellement...

J'ai enfin fini Sur le bord de la rivière Piedra, je me suis assise et j'ai pleuré.
Première fois que je passe autant de temps pour lire un bouquin de 250 pages, c'est dire si il m'a plu...

Une héroïne qu'on a envie de prendre dans les bras et de serrer bien fort. Non pas qu'on soit triste pour elle non, juste pour voir si ses vertèbres se brisent rapidement. C'est niais, la femelle devient trisomique dès l'instant où elle se "rend compte" de son amour, le mâle est la réincarnation du prince charmant version chrétienne.
On est bien souvent à la limite du prosélytisme religieux, je crois que c'est ce qui m'a le plus gêné. A moins que ça soit la trop grande simplicité du scénario et des dialogues.
Point positif, j'aime le message selon lequel on risque de passer à côté de sa vie si on ne tente rien.
Je n'avais juste pas besoin de ce livre pour en prendre conscience.

Bref, je me replonge dans la fin de Cent ans de solitude, je ne le trouverai que meilleur grâce à cette parenthèse désenchantée.
Re: Le coin lecture
dimanche 17 août 2014 22:02:50
Avec deux autres membres du forum, on discutait de la possible profondeur des romans de type fantasy (je n'inclus pas dedans la SF et pas la fantasy même si j'ai pas le choix sur Harry Potter {sic}). Et bien sur un cliché est arrivé : pas de profondeur dans la fantasy. Etant assez beaucoup énormément trop fan du genre je me suis un peu insurgé à cette notion.

J'ai des questions à poser à plusieurs types de membres :

-Les gens qui lisent énormément de fantasy, avez-vous le sentiment de trouver de la profondeur dans des romans de fantasy, si oui, lesquels, dans quels domaine? Répondre plutôt par mp à Syca ou moi-même pour éviter d'influencer les autres personnes.

-Les gens lisant beaucoup dont un peu de fantasy. Lisez-vous ce genre pour chercher quelque chose de profond ou plus pour vous vider la tête?

-Les gens lisant peu tout court dont de la fantasy. Qu'est ce qui vous attire dans ce genre littéraire?

-Les gens lisant beaucoup mais ne lisant/n'aimant pas la fantasy. Pourquoi, avez-vous des préjugés dessus, ne connaissais pas assez le milieu, n'êtes pas attirés toussa?

-Les gens qui ne lisent pas seriez vous intéressé par de la fantasy (sans attaquer des gros trucs tout de suite?
-Même question pour ceux qui ne lisent pas ou peu mais qui regardent beaucoup de film fantasy, cela vous pousserez parfois à lire ce genre littéraire? Si oui, pourquoi? Si non, pourquoi?

Je pose cette problématique, car j'ai remarqué que malgré la montée en puissance de ce genre littéraire il reste le vilain petit canard malgré tous ses sous-genre.
Je pense que cela est du à deux choses :
-Avant on ne considérer pas cela (et la fantasy aussi) comme quelque chose d'acceptable
-Maintenant, poussé par le succès d'Harry Potter et le post-film du Seigneur des Anneaux on trouve beaucoup de chose, dont énormément de merde. Et beaucoup de gens, jugent à partir de cette merde (Coucou les chevaliers d'émeraude) sans chercher à connaitre le reste.

Si la Sf a réussi à faire son trou grâce à un Asimov impérial et Dune qui a bien aidé, j'ai l'impression que les gens dans leur généralité, on plus de mal à chercher un sens à quelque chose d'imaginaire.

P.S le terme profond est volontairement vague.
Re: Le coin lecture
lundi 18 août 2014 09:43:21
Je tiens à préciser quelque chose : depuis quelques années, la fantasy et la SF figurent au programme de Français en 3ème. Bien sûr, selon le prof que vous avez, vous survolez ou approfondissez le sujet, mais voilà, des choses sont faites pour que ces genres ne soient plus marginalisés ou considérés comme "inutiles" à la culture.

Citation
Bekvothien
-Avant on ne considérait pas cela (et la fantasy aussi) comme quelque chose d'acceptable.

C'est-à-dire ? Parce que, bon, au moment de l'émergence du genre fantasy, on a dépassé le stade de l'Eglise qui censure et tout le blabla quand même.

Citation
Bekvothien
-Maintenant, poussé par le succès d'Harry Potter et le post-film du Seigneur des Anneaux on trouve beaucoup de chose, dont énormément de merde. Et beaucoup de gens, jugent à partir de cette merde (Coucou les chevaliers d'émeraude) sans chercher à connaitre le reste.

C'est dommage de reprocher le jugement trop implacable des gens en faisant exactement la même chose de ton côté : j'ai des élèves qui apprécient Les Chevaliers d'Emeraude, je ne les casse pas dans leur enthousiasme en leur disant "C'est de la merde". Après, le phénomène "Ce truc a marché donc on sort beaucoup de films/livres/autres du même genre à l'arrache et beaucoup moins travaillés" ne se retrouve pas que dans la fantasy, donc ce n'est pas un argument valable à mes yeux. Le nombre de trucs qui surfent sur la vague Twilight et qui fonctionnent pourtant ! Le nombre de suites à la Planète des Singes ou à Fast and Furious ! (je parle d'autres genres de manière générale exprès). La fantasy subit la rançon de son succès au même titre que les autres, après les gens ont le droit de ne pas aimer sans que cela soit pour des raisons rationnelles, à mon sens :)

Personnellement, j'aime beaucoup la fantasy, mais j'accepte tout à fait ceux qui ne l'aiment pas/n'y trouvent pas leur compte sans leur demander de se justifier pou autant.
Re: Le coin lecture
lundi 18 août 2014 10:17:11
Totalement d'accord avec Lenore sur le coup...

Perso, je n'y connais pas grand chose dans le domaine mais lire du Asimov un de ces quatre me tente bien, histoire de ne pas mourir seulement idiot. Ce qui pourrait m'attirer, c'est l'imagination de l'auteur, la mythologie créée pour l'occasion.

Bek, tu lis autre chose ou quasi exclusivement de la fantasy ?
Re: Le coin lecture
lundi 18 août 2014 10:46:31
J'vais répondre aux deux questions pour lesquelles je me sens concerné :

Citation
Bekvothien
-Les gens lisant beaucoup dont un peu de fantasy. Lisez-vous ce genre pour chercher quelque chose de profond ou plus pour vous vider la tête?

-Les gens lisant beaucoup mais ne lisant/n'aimant pas la fantasy. Pourquoi, avez-vous des préjugés dessus, ne connaissais pas assez le milieu, n'êtes pas attirés toussa?

Je lisais pas mal de fantasy dans ma prime jeunesse, notamment pour le coté imaginaire, dépaysant, etc.
Je pense que c'est vraiment un bon style pour développer son imaginaire et imagination. Du coup pour moi, lire de la fantasy n'est pas du tout synonyme de se vider la tête (suffit de lire Dune pour s'en convaincre... Rien que d'en parler, la migraine me revient). C'est vraiment un genre justement dans lequel on peut s'affranchir de beaucoup de contraintes de la vie réelle, et assimiler toutes les données relatives au monde imaginaire de l'auteur, c'est stimulant intellectuellement.
Je n'ai jamais été un aussi gros lecteur de fantasy que certains d'entre vous, mais j'avais une tendresse particulière pour La Roue du temps de Jordan et La Tour sombre de King.

Donc pour moi, c'est vraiment un vrai genre de qualité, et je trouve ton constat un peu pessimiste Bek. Oui y a des mauvais bouquins de fantasy, comme y a des mauvais bouquins dans tous les genres.
Ce qu'on peut critiquer si on en prend la peine, c'est que la fantasy n'ait pas gagné ses lettres de noblesse auprès des instances de la littérature (et encore, j'ai l'impression que ça change). Au même titre que les critiques de cinoche conchieront toujours les comédies populaires, jamais le Goncourt ne sera attribué à un auteur de fantasy (probablement).
"Et alors ?" ai-je envie de dire, on s'en tamponne.
La fantasy a donné l'envie de lire voire d’écrire à bon nombre de jeunes, et c'est simplement ça qui compte.


Pour ma part, j'ai évolué vers une partie de la littérature plus classique, car la fantasy m'a un peu saoulé à un moment. J'avais envie d'autre chose, et la fantasy ne répondait plus à ce que je recherchais. J'en avais un peu marre des mondes inventés, certains ressorts scénaristiques revenaient trop souvent dans plusieurs bouquins, le fait que ce soit souvent des sagas et qu'on doive lire au minimum 5 tomes, l'envie d’élargir mon horizon, etc.
Mais quand bien même je n'en lis plus du tout, jamais je ne critiquerai ce genre, car je lui dois mes premières vraies lectures passionnées...
(D'ailleurs, ce topic m'a donné super envie de m'y remettre et de lire La Horde du Contrevent, félicitations à vous !)

Apres, parmi les gens que je connais qui n'aiment pas du tout la fantasy, j'ai surtout l'impression que leur ressentiment vient d'une mauvaise expérience.
Typiquement des gens pas vraiment attirés par ce type à la base et qui ont voulu tester en lisant un bouquin d'une série plutôt connue. Lequel bouquin ne leur a pas plu, et ils ont donc élargi leur opinion à tout le genre.
C'est la même chose pour certains qui sont dégoûtés de la poésie en général en devant apprendre du Baudelaire par coeur au primaire, ou qui ne supportent plus les Français classiques car ils n'ont pas supporté un bouquin de Corneille au lycée.

Modifié 1 fois. Dernière modification le 18/08/14 10:48 par SpiralPad.
Re: Le coin lecture
lundi 18 août 2014 10:55:47
/Je sors de mon trou...

Pourquoi je lis de la fantasy : parce que c'est le seul univers qui me convient.
Les créatures fantastiques me plaisent tout simplement. Découvrir un monde totalement et avoir les armes pour le comprendre, les thèmes secondaires (destinées, tolérance, politique, etc...) y sont traités pleinement, sans oublier la petite leçon de vie parfois.

/Et j'apporte un peu d'eau au moulin...

Voici 3 clichés assez récurrents :

C'est assez simple de penser que la fanatasy n'apporte rien dans le sens culturel. Ce n'est pas en lisant cela que je vais apprendre les grandes dates qui ont fait l'histoire ou les mécanismes physiques qui régissent le monde.

-> Mais pas forcément, parfois il y une solide base historique ou scientifique. Je vous glisse un exemple, la science du disque-monde.

De plus, ce genre souffre du même mal que les jeux vidéos, sauf qu'ici on ne devient pas violent et asocial mais on cherche a échapper à la réalité. Bref, en général le lecteur n'est absolument pas valorisé...

-> voilà, une fois de plus on dresse un portrait type de geek/nerd de base alors que ce genre stimule l'imagination, envoie du rêve, permet une plus grande ouverture d'esprit, etc...

Autre cliché, commun avec "la littérature de gare", c'est mal écrit...

-> ah ben la fantasy c'est épique, les longues descriptions on s'en passe. Il en faut du talent pour créer un nouvel espace temps cohérent.

/je m'en vais, mais je continue de vous lire!
Re: Le coin lecture
lundi 18 août 2014 13:12:32
@Lenore, dans certains milieux, c'était (et c'est parfois encore) considérer comme du grand n'importe quoi, regarde le nombre de prix consacrés à la fantasy en France.
Même si je sais qu'il y a des efforts, je le sais, je suis du coin des Imaginales, pourtant ce n'est pas suffisant pour faire tomber certaines barrières.

Quand je disais de la merde, j'aurais du me modérer, et dire plutôt "livre qui ne peuvent apporter que la passion de lire plus". Je suis un peu beaucoup con, là-dessus mais quand je cherche un livre je veux le scénar', plus l'originalité (en toute relativité) plus l"écriture. Après j'aurais mieux fait de choisir les livres de tous les auteurs qui surfent sur la vague vampire/zombie (comme certains avaient vogué sur la vague elfe/gobelin à l'époque) et qui n'apportent rien d'autres que du chiffre d'affaire pour les maisons d'édition.
Le problème étant lié à ce point, c'est que, la société a, de base, moins de problème avec les autres genres qui ont ce problème, la fantasy est victime de son succès, mais reste toujours de la conchie (et ce malgré les efforts mis en place). La seule fois où j'ai lu de la fantasy ou du fantastique au collège (je parle pas de SF hein) c'était avec le prix des imaginales (et les premiers romans sortant de l'ordinaire en première avec La ferme des animaux et Le Parfum.
Après, Lenore je demande ça, parce que j'ai remarqué que la fantasy était encore sous-considéré par beaucoup (parmi eux des gens qui n'ont aucun problème avec les jeux vidéos, magic, les films du genre, mais la littérature fantasy : sous-littérature) et c'est vraiment pour comprendre pourquoi les gens pensent comme ça, et si ça les intéresse, les aiguiller vers quelque chose qu'ils recherchent dans les autres genres (dans les limites de mes connaissances).


@Lester, tu vois tu qualifies déjà Asimov de fantasy alors que c'est de la SF. C'est une des chose qui me navre, mais que je peux comprendre (je suis pas encore tout à fait nazi) la non-différence des genres (et je parle pas des sous-genre, là c'est une guerre de binoclard boutonneux et au teint livide à laquelle je participe allégrement), mais pour quelqu'un qui ne connait pas cela se comprend aisément.
Cependant, il faut lire Asimov, si tu cherches quelque chose avec une construction de l'univers comme ça dans la fantasy, je te recommande (forcément) l'oeuvre de Tolkien, mais si tu ne recherches que la mythologie et la religion, je pense que La Belgariade et sa suite La Mallorée remplissent aisément ce rôle.
Et même si je lis d'autres genre littéraire, il est vrai que je me nourris essentiellement du trio SF fantasy fantastique, et la fantasy domine allégrement les autres.

@Spiral ton dernier paragraphe (surtout le début d'ailleurs) et un point que j'ai oublié de souligner alors que j'y pensais fort (faudra que j'essaye de structurer la prochaine fois). On lit quelque chose de connu, on se dit "mais y a pas de recherches" et on ne pense pas que best-seller =/= bouquin de notre envie.
Re: Le coin lecture
lundi 18 août 2014 15:27:53
Je viens de terminer Cent ans de solitude de Gabriel García Márquez.

Tout d'abord, merci à Slather et SpiralPad, sans qui je n'aurais jamais découvert (ou en tout cas pas tout de suite) cette oeuvre magnifique.
Ce livre qui traite de la vie à Macondo à travers plusieurs générations d'une même famille ne peut pas laisser indifférent.
Pas une page sans une péripétie. Au choix une naissance, une mort, un dépucelage ou une évolution technologique. On a envie d'y vivre, on ressent parfaitement les couleurs, les bruits, la faune locale, l'agitation dans les rues. Une merveille empreinte de nostalgie, car force est de constater que la vie est un éternel recommencement.
Rien n'est véridique mais tout paraît tellement réel. Les dictateurs sud-américains, les guerres absurdes (pléonasme), la réécriture de l'histoire...
Le tout saupoudré d'un zeste de magie et de ce qu'il faut de queue de cochon. Un village où on peut s'amuser avec sa tante, franchement, si ça laisse pas rêveur.

Et petit bonus, si vous n'êtes pas trop abruti, vous n'aurez pas besoin d'arbre généalogique pendant votre lecture :)

Modifié 1 fois. Dernière modification le 18/08/14 15:28 par Lester Burnham.
Re: Le coin lecture
lundi 18 août 2014 18:56:36
Je suis d'accord avec Bek dans la mesure où, en tant qu’aficionados du genre, il a subi de cruelles désillusions à de multiples reprises, et chat échaudé craint l'eau froide :D

Citation
Lenore
C'est dommage de reprocher le jugement trop implacable des gens en faisant exactement la même chose de ton côté : j'ai des élèves qui apprécient Les Chevaliers d'Emeraude, je ne les casse pas dans leur enthousiasme en leur disant "C'est de la merde". Après, le phénomène "Ce truc a marché donc on sort beaucoup de films/livres/autres du même genre à l'arrache et beaucoup moins travaillés" ne se retrouve pas que dans la fantasy, donc ce n'est pas un argument valable à mes yeux. Le nombre de trucs qui surfent sur la vague Twilight et qui fonctionnent pourtant ! Le nombre de suites à la Planète des Singes ou à Fast and Furious ! (je parle d'autres genres de manière générale exprès). La fantasy subit la rançon de son succès au même titre que les autres, après les gens ont le droit de ne pas aimer sans que cela soit pour des raisons rationnelles, à mon sens :)

Personnellement, j'aime beaucoup la fantasy, mais j'accepte tout à fait ceux qui ne l'aiment pas/n'y trouvent pas leur compte sans leur demander de se justifier pou autant.

Je ne savais pas pour les programmes scolaires, c'est génial ça !
La fantasy est un genre qui se prête très bien au développement de la créativité et surtout du plaisir de la lecture chez l'enfant. J'ai commencé à lire voracement après avoir connu Pierre Bottero (qui reste un de mes écrivains préférés, par ailleurs), et c'est le style dans lequel, toujours aujourd'hui, je dois avoir les plus grandes références.

Malheureusement, de par son accessibilité et son mode d'action (l'imagination fait intervenir l'affect plus que l'intellect, dans les cas qui nous intéressent), la fantasy est particulièrement vulnérable à la pseudo-écriture marketing..

Je ne respecte pas beaucoup de ces livres (notamment les Chevaliers d'Emeraude), en tant qu’œuvres, mais ce n'est effectivement pas pour autant qu'il me viendrait à l'idée de tenter d'en convaincre quelqu'un qui les apprécie, du moins autrement que par un pavé argumenté.


Citation
SpiralPad
Donc pour moi, c'est vraiment un vrai genre de qualité, et je trouve ton constat un peu pessimiste Bek. Oui y a des mauvais bouquins de fantasy, comme y a des mauvais bouquins dans tous les genres.
Ce qu'on peut critiquer si on en prend la peine, c'est que la fantasy n'ait pas gagné ses lettres de noblesse auprès des instances de la littérature (et encore, j'ai l'impression que ça change). Au même titre que les critiques de cinoche conchieront toujours les comédies populaires, jamais le Goncourt ne sera attribué à un auteur de fantasy (probablement).
"Et alors ?" ai-je envie de dire, on s'en tamponne.
La fantasy a donné l'envie de lire voire d’écrire à bon nombre de jeunes, et c'est simplement ça qui compte.


Pour ma part, j'ai évolué vers une partie de la littérature plus classique, car la fantasy m'a un peu saoulé à un moment. J'avais envie d'autre chose, et la fantasy ne répondait plus à ce que je recherchais. J'en avais un peu marre des mondes inventés, certains ressorts scénaristiques revenaient trop souvent dans plusieurs bouquins, le fait que ce soit souvent des sagas et qu'on doive lire au minimum 5 tomes, l'envie d’élargir mon horizon, etc.
Mais quand bien même je n'en lis plus du tout, jamais je ne critiquerai ce genre, car je lui dois mes premières vraies lectures passionnées...
(D'ailleurs, ce topic m'a donné super envie de m'y remettre et de lire La Horde du Contrevent, félicitations à vous !)

Apres, parmi les gens que je connais qui n'aiment pas du tout la fantasy, j'ai surtout l'impression que leur ressentiment vient d'une mauvaise expérience.
Typiquement des gens pas vraiment attirés par ce type à la base et qui ont voulu tester en lisant un bouquin d'une série plutôt connue. Lequel bouquin ne leur a pas plu, et ils ont donc élargi leur opinion à tout le genre.
C'est la même chose pour certains qui sont dégoûtés de la poésie en général en devant apprendre du Baudelaire par cœur au primaire, ou qui ne supportent plus les Français classiques car ils n'ont pas supporté un bouquin de Corneille au lycée.

Entièrement d'accord avec tes premier et troisième paragraphes.

Tu ne seras pas déçu par la Horde, je te le garantis, mais si Dune te donne des maux de tête, prépare ton aspirine :)

Je ne suis pas non plus un puriste du clivage des genres, un bon bouquin est un bon bouquin, et ce qui fait l'intérêt de certains est justement le flou artistique à l'endroit de leur classification.
Mais bon, j'imagine que c'est toujours mieux de pouvoir classer et définir précisément, c'est Linné-narable credo humain après tout.

'vais quand même répondre aux questions initiales du coup :

Citation
Bekvothien
-Les gens qui lisent énormément de fantasy, avez-vous le sentiment de trouver de la profondeur dans des romans de fantasy, si oui, lesquels, dans quels domaine?
-Les gens lisant beaucoup dont un peu de fantasy. Lisez-vous ce genre pour chercher quelque chose de profond ou plus pour vous vider la tête?

-Oui, évidemment, je ne m'attarderais pas là dessus tant que tu n'auras pas mieux défini le terme, mais énormément de livres du genre possèdent une "profondeur" sous-jacente, laquelle est en général dirigée vers un thème spécifique selon la prédilection de l'auteur.

-Les deux... J'y cherche la "profondeur" comme partout ailleurs, mais c'est un genre plus propice à l'évasion (!= se vider la tête, attention) qu'un pavé de Zola par exemple !

On ne lit pas pour se vider la tête, on lit pour se la remplir.


Par contre, tu enrichirais peut être le débat en explicitant ta vision du mot "profondeur", maintenant que tu as eu des réponses ;)
Re: Le coin lecture
lundi 18 août 2014 21:30:35
Citation
Bekvothien
dans certains milieux, c'était (et c'est parfois encore) considérer comme du grand n'importe quoi, regarde le nombre de prix consacrés à la fantasy en France.

Mouais, quand tu sais comment fonctionnent les prix littéraires, à ta place je n'y accorderais pas trop d'attention...

Citation
Bekvothien
Même si je sais qu'il y a des efforts, je le sais, je suis du coin des Imaginales, pourtant ce n'est pas suffisant pour faire tomber certaines barrières.

N'exagérons rien, la fantasy est un genre de plus en plus à la mode :)
Après j'aimerais que tu explicites ton propos au cas où j'aurais mal compris...

Citation
Bekvothien
La seule fois où j'ai lu de la fantasy ou du fantastique au collège (je parle pas de SF hein) c'était avec le prix des imaginales (et les premiers romans sortant de l'ordinaire en première avec La ferme des animaux et Le Parfum.)

Encore une fois, cela dépend des profs : perso, j'ai fait étudier La Ferme des Animaux à des élèves de 4ème et j'ai bien détaillé les chapitres SF et Fantasy en 3ème. Il faut quand même se dire que, techniquement, ils peuvent tomber sur du Tolkien au Brevet :)

Citation
Bekvothien
Après, Lenore je demande ça, parce que j'ai remarqué que la fantasy était encore sous-considéré par beaucoup (parmi eux des gens qui n'ont aucun problème avec les jeux vidéos, magic, les films du genre, mais la littérature fantasy : sous-littérature) et c'est vraiment pour comprendre pourquoi les gens pensent comme ça, et si ça les intéresse, les aiguiller vers quelque chose qu'ils recherchent dans les autres genres (dans les limites de mes connaissances).

Qu'est-ce que tu appelles "beaucoup" ?
Et puis, enfin, les gens n'ont-ils pas le droit de ne pas aimer un genre littéraire, de ne pas s'y retrouver ? Si tu dis un jour que tu n'aimes pas telle chose que personnellement j'adore, est-ce que cela te paraîtra incongru que je respecte ton choix sans chercher absolument à t'aiguiller malgré toi vers des livres/films/musiques que tu n'as pas envie d'aborder ?
Enfin voilà, je pense que ton intention est bonne, mais ce n'est pas comme ça que tu arriveras à persuader des "anti fantasy" qu'en fait c'est trop trop bien.
Re: Le coin lecture
lundi 18 août 2014 21:34:24
Je pense que ce débat mériterait son topic à part, il y a beaucoup à dire !
Re: Le coin lecture
lundi 18 août 2014 21:38:35
Oui enfin, après perso je me demande déjà pourquoi j'ai écrit un pavé, je n'avais pas l'intention d'en ajouter davantage XD
Re: Le coin lecture
lundi 18 août 2014 22:02:23
Bon apparement y aura pas de réponse.

Je pleure, mais je veux bien vos réponses à tous sur la question messieurs dâmes.
Re: Le coin lecture
jeudi 21 août 2014 13:13:43
Je viens de finir à l'instant Anima de Wadji Mouawad.
Si je vous recopie en partie le synopsis de la 4e de couv', ça donne :

"Lorsqu'il découvre le meurtre de sa femme, Wahhch Debch est tétanisé : il doit à tout prix savoir qui a fait ça, et qui donc si ce n'est pas lui ? Eperonné par sa douleur, il se lance dans une irrémissible chasse à l'homme en suivant l'odeur sacrée, millénaire et animale du sang versé. Seul et abandonné par l'espérance, il s'embarque dans une furieuse odyssée à travers l'Amérique, territoires de toutes les violences et de toutes les beautés."

Rien que le résumé envoie du rêve je trouve...
On peut être surpris de prime abord en lisant le livre, car contrairement à ce que le résumé laisse penser, ce n'est pas du tout un roman policier.
C'est une quête initiatique à la recherche de l'identité et de son être intérieur. Le fait que chaque chapitre soit raconté à travers les yeux d'un animal croisant la route de Wahhch (chat, oiseau, chien, grue), pour se finir sur un "Homo Sapiens Sapiens" est en ce sens révélateur. On assiste dans ce livre à la (re)naissance d'un homme. Et cette seconde naissance implique notamment l'acceptation de son passé (thème qui me semble très présent chez Mouawad).

J'avais été littéralement transporté par Incendies la semaine dernière, du même auteur. Anima démarrait également en trombe, mais m'a ensuite fait ressentir une petite baisse et un léger ennui, car vers le milieu du livre (qui fait dans les 400 pages), j'ai ressenti l'impression que l'auteur tournait un peu en rond et s'enlisait dans son sujet.
Cependant, les cent dernières pages sont plus que magistrales. On ne peut qu'être révulsés par les horreurs des exactions au Liban qui y sont décrites, et on ne peut rester insensibles au message d'espoir et de rédemption que portent les toutes dernières pages.
On referme vraiment ce bouquin groggy sous les coups de l'écrivain, ou ivre de toutes les émotions qu'il a pu nous faire partager.

Modifié 1 fois. Dernière modification le 21/08/14 13:32 par SpiralPad.
Re: Le coin lecture
lundi 25 août 2014 09:50:47
Il est bon ce Spiral pour donner aux autres l'envie de lire ce qu'il a aimé...

Je viens enfin de lire L'étranger de Camus, un roman qui porte magnifiquement bien son nom.
Le héros tellement peu concerné par tout ce qui l'entoure, limite antipathique. Pas limite en fait, totalement.
On a envie de le secouer, de lui sortir les doigts (de la bouche). L'incipit et les dernières phrases valent à elles seules la lecture du premier livre d'Albert.

Pour continuer dans ma logique de "on rattrape son retard niveau classique", j'ai profité d'un passage chez ma mère ce week-end pour fouiner dans sa bibliothèque. Du coup, j'ai fait mon marché, à savoir:
Le Meilleur des mondes (que je me suis empressé de commencer dans la foulée), La mare au diable, La Vie devant soi, Macbeth, Lorenzaccio, Love Story et À l'est d'Eden.
De quoi occuper les longues soirées d'hiver du mois d'août.
Re: Le coin lecture
lundi 25 août 2014 11:24:25
Citation
Lester Burnham
Il est bon ce Spiral pour donner aux autres l'envie de lire ce qu'il a aimé...
Pour rendre à Césarette ce qui appartient à Césarette, j'ai lu les deux livres de Mouawad grâce aux excellents conseils de Slather...

Y a que du bon en tout cas dans ce que tu cites Lester (enfin, même si je n'ai pas lu La Mare au diable et Love Story), tu devrais apprécier je pense !


J'ai fini hier entre deux terminaux d'aéroport L'Esclave vieil homme et le molosse, de Patrick Chamoiseau.
L'histoire d'un vieil esclave, passif toute sa vie de labeur dans les plantations de Martinique, qui décide soudainement de "marronner" (de se faire la belle). Le Maître lance alors à sa poursuite son terrible molosse, un chien rempli de fureur qui n'a jamais échoué à ramener - ou à tuer - les fuyards.

C'est une histoire simple, à l'allure de conte, impression renforcée par le folklore créole utilisé par Chamoiseau. C'est ainsi un des rares livres où je ne connaissais pas un mot sur vingt, n'étant pas familier avec toute cette mythologie et ce patois foisonnant. Mais on se laisse porter par la magie de la parole et on se prend à rêver de terres imaginaires, mystérieuses et effrayantes.
L'histoire en elle-même est un voyage initiatique. L'esclave vieil homme cherche à devenir un homme libre, et c'est au fond de la jungle martiniquaise que ce processus s'accomplira (on peut noter l'arrivée soudaine du "Je" dans le texte, qui montre le résultat de ce cheminement).

Ca se lit vite (130 pages), ça se lit très bien, et ça vous emporte dans la magie et la moiteur des îles. Que demander de plus ?
Re: Le coin lecture
lundi 25 août 2014 15:30:38
Ah merci Lester pour m'avoir rappelé Cent ans de solitude, j'avais beaucoup aimé ce livre lorsque je l'ai lu !

Par contre, je l'avais trouvé un peu long quand même, vraiment bien mais un poil long x)

Un livre à lire rapidement dans le sens où il ne faut pas lire 10 pages par jour car sinon on s'y perd vite entre tous les personnages.

A relire je pense, histoire de me remémorer toutes ces péripéties que j'ai oubliées :D.
Re: Le coin lecture
lundi 25 août 2014 18:20:26
Lester : J'ai lu La Vie devant soi en français, pas mal du tout ! Moi qui ne suis pas fan des "classiques", celui-là se lit très bien. (Il y a aussi un film, mais du peu que j'en ai vu, il n'en vaut pas la peine...)
Et j'attaque Le Meilleur des mondes dès que j'ai fini Némésis ! (Comment ça c'est pas du tout le même registre ? On s'en fout !)
Re: Le coin lecture
mercredi 27 août 2014 11:53:09
Lisez tout ce qu'a écrit Tad Williams si vous pensez que la fantasy c'est mal écrit. Il écrit mieux que 99% des auteurs de tous les autres genres auxquels j'ai eu affaire.

Ma mère a lu toute la série, après avoir commencé un des livres sur mon conseil, c'est pour dire.

Sinon idem pour tout Barjavel. Et Asimov c'est pas écrit avec les pieds non plus.

Bref argument pourri.

Modifié 1 fois. Dernière modification le 27/08/14 11:54 par RogerLAmer.
Re: Le coin lecture
mercredi 27 août 2014 18:13:19
Je débarque sur ce topic, mais je ne vais pas apporter grand chose de nouveau vu vos goûts en matière de lecture!
De mon côté, c'est:

- Tolkien presque tout, mais seuls le seigneur des anneaux, Bilbo et le Silmarion m'ont vraiment plu... ce qu'a fait son fils avec des bouts de textes du maitre m'a dans l'ensemble bien gavé... contes et légendes inachevés, histoires de la terre de milieu ou les poèmes de Tom Bombadil par exemple. Deçu pour Tom Bombadil, j'esperais autre chose concernant ce personnage mystérieux ...

-Pratchett, ce que je n'ai pas encore lu le sera bientôt, il m'a fallu un bout de temps pour pouvoir m'offrir le dernier héros, réédition récente, sinon, j'aime son humour décapant et son univers délirant, en vrac, j'ai lu les annales bien sûr, le peuple du tapis, le cycle Tiphaine Patraque et le fabuleux Maurice..., plusieurs romans autres tels que le peuple du tapis, le grand livre des gnomes, stratagème, la science du disque monde 1 et 2... il ne m'en manque que peu ^^

-Robert Van Gullik avec ses romans sur le juge Ti.

Sinon, de la fantasy ou SF dans son ensemble, quel que soit le style ou le public visé:
la trilogie en 5 volumes de H2G2 bien délirant même si c'est bordélique, les Hunger Games, Harry Potter, Eragon, et même HS avec les Dan Brown qui m'a gonflé avec Inferno.
Sans compter n'importe quoi qui puisse me passer entre les mains, tant que je peux lire à la lueur de la bougie avant d'aller dormir, ça me va!

En ce moment je suis sur les Games Of Throne, j'ai lu les 4 premières intégrales et j'ai repris depuis peu.

Pour avoir lu vos post (en diagonale certe, trop de topics à lire!) je pense m'essayer à Bottero quand j'aurai terminé les 50 livres en attente ^^
Re: Le coin lecture
mercredi 27 août 2014 18:17:05
Si vous aimez les livres un peu "geeks" mais avec une bonne histoire, je vous conseille Player One. L'histoire d'un monde, où une réalité virtuelle a pris le pas sur la réalité. Et on suit les aventures d'un jeune gars dedans, et j'ai trouvé ça vachement cool.