Salut! Identification

Recherche avancée

Le coin lecture

Envoyé par Kaiju_Steeve 
Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
Re: Le coin lecture
vendredi 25 mars 2016 20:13:51
Merci pour ton retour Lenore (et merci beaucoup à toi aussi Roger, encore plus même) ! J'ai pas trop compris pourquoi tu étais étonné par ma réaction.
Oui je le confesse, j'attends toujours d'un livre qu'il m'intéresse, me fascine, me fasse rêver ou voyager. J'ai eu le droit à rien de tout ça. Mais le truc pas rassurant pour mes goûts c'est que la majorité n'a pas l'air d'accord avec moi, il a une bonne note moyenne sur les sites spécialisés, d'où mon interrogation...

Je veux bien le relire un jour mais arrête de torturer tes élèves, fais leur lire des trucs captivants :D

Qu'est-ce que tu penses du style littéraire de ce livre ? J'ai trouvé ça super pauvre.

Ah et pour continuer dans les trucs que j'ai "pas trop apprécié":
La vie de ce brave Georges m'intéresse à peu près autant qu'un tube de dentifrice percé.
Le parallèle entre W et les dernières pages, j'ai trouvé ça super prévisible.
Les parenthèses de ce livre... J'ai jamais lu des parenthèses aussi inutiles.

Je retourne à mon A l'Ouest rien de nouveau, à la moitié du livre je sais déjà que Spiral ne me poignardera pas deux fois :D
Re: Le coin lecture
vendredi 25 mars 2016 20:14:41
Désolé pour les fautes, j'ai envoyé ce message de l'iPhone que j'ai pas.
Re: Le coin lecture
vendredi 25 mars 2016 20:27:00
Certains de mes étudiants sont en train de le lire, ils aiment bien.
Le style est simple plus que pauvre. Le brave Georges a fait plus recherché, c'est certain, mais la recherche stylistique n'est absolument pas le but de ce bouquin, ni l'effet de suspense (la fin est prévisible car elle ne cherche pas à être surprenante).
Le livre est une sorte d'introspection. Il n'est pas propice à l'évasion, mais au contraire à la réflexion intérieure. Les parenthèses montrent d'ailleurs que l'histoire en elle-même n'est pas le point central, mais bien le travail de recherche intérieure, la manière dont celle-ci est menée, comment un souvenir perdu peut refaire surface par des cheminements répétés.

Si tu veux un bouquin avec un style littéraire particulier, lis La Disparition (du même auteur). Enfin je dis ça, mais peut-être l'as-tu déjà lu. Au moins pour te rassurer sur le fait que l'ami Georges est capable de faire plus recherché.
Re: Le coin lecture
vendredi 25 mars 2016 20:58:14
"Quelle est la différence entre la simplicité et la pauvreté ? Les capacités, mais le résultat est le même."
Nadine Morano, Pensées.

Je ne suis pas totalement d'accord avec Nadine mais elle ne dit pas que des conneries !

Il s'agit seulement de choses que je n'ai pas apprécié, je n'ai pas pensé une seconde que c'était le but de cette "oeuvre", sinon il n'aurait probablement jamais trouvé un éditeur. C'est juste que quand le scénario ne me passionne pas, j'espère trouver un autre truc en contrepartie. Ça me fait penser un peu à Danse, danse, danse de Murakami, où l'histoire n'était pas extraordinaire mais le style et la poésie de l'auteur m'ont permis de passer un bon moment.
Là je suis monté en haut de l'arbre et j'ai lu, la branche du haut n'a pas supporté mon poids, j'ai essayé de me rattraper à la branche suivante mais la sève l'avait rendu glissante. Pas eu plus de succès avec celle d'après qui était couverte d'épines (branches bang), du coup j'ai atterri violemment par terre, un peu abasourdi, ce qui a donné cette comparaison bien lourde et interminable.

Je sortais de Matthieu Ricard juste avant, le choc a été trop intense entre l'introspection proposée juste avant et celle-ci...

Concernant La Disparition que je lirai probablement un jour, j'ai trouvé ça:
"D'ailleurs, Perec se joue des contraintes avec amusement et multiplie les clins d'œil : « ni une, ni deux » devient « ni six moins cinq, ni dix moins huit » ; « à malin, malin un quart » et « prenant ses cliques et ses claques », « ayant pris son clic sans pour autant qu'il omît son clac ». Le postscriptum d'un message laissé par Anton Voyl : « Portons dix bons whiskys à l'avocat goujat qui fumait au zoo », pastichant un célèbre pangramme (portez ce vieux whisky au juge blond qui fume), est un exemple de ces multiples performances facétieuses. Georges Perec s'amuse de même à écrire quelques paragraphes sous la contrainte supplémentaire d'une disparition de la lettre "a" doublant celle du "e"."

Là au moins j'aurai un truc à me mettre sous la dent, merci pour le conseil, je connaissais seulement de nom mais jamais trop été tenté.
Re: Le coin lecture
samedi 26 mars 2016 20:10:56
Arf, désolé que cela ne t'ait pas plu Lester...
Tant pis ma foi, mais j'espère que ça ne te fâchera pas avec Perec, La Vie, mode d'emploi vaut le coup typiquement !
Re: Le coin lecture
samedi 26 mars 2016 21:14:56
Il y a encore de la marge avant que je puisse t'en vouloir, le ratio chose que j'ai aimé / chose que j'ai "un peu moins aimé" est encore très largement positif :)
Re: Le coin lecture
lundi 4 avril 2016 17:32:41
Question à tous les éminents membres qui passeront pas là et daigneront répondre : est-ce qu'il vous arrive de relire des livres que vous avez déjà lus ? Alors, je me doute bien qu'il vous est déjà arrivé de relire certains ouvrages, mais est-ce une pratique fréquente ? Parce qu'en rangeant un peu mes bouquins tout à l'heure, je me suis aperçu que pour la grande majorité je ne les avais lu qu'une fois avant de les ranger et de ne plus y retoucher... J'ai trouvé ça dommage, et après j'ai pensé que c'était bête de relire un livre qu'on connaissait déjà, mais peut-être que finalement pas tant que ça.
Re: Le coin lecture
lundi 4 avril 2016 17:55:01
J'en relis beaucoup. Plus ou moins selon les livres. J'ai bien dû lire Pourquoi j'ai mangé mon père 7 ou 8 fois en 20 ans.
[litterature-et-societe-aubrac.over-blog.com]
Re: Le coin lecture
lundi 4 avril 2016 18:05:30
Haha j'avais beaucoup aimé Pourquoi j'ai mangé mon père moi aussi, une des bonnes lectures que m'avait imposées l'Education Nationale !

Pour te répondre Milka, relativement peu pour ma part. Y a tellement de bons bouquins qui sont sur ma liste à lire que j'ai du mal à "perdre du temps" en relisant un que je connais déjà (ça ne m'a pas empêché de lire une bonne dizaine de fois les premiers Harry Potter étant gamin, ou L'Attrape-coeurs ou Windows on the World plus récemment par exemple).
Mais globalement, c'est en majorité lu une unique fois chez moi un livre, même si j'aime me replonger dans des passages que j'avais adoré. Exemple typique : on m'a offert récemment La Horde du Contrevent, j'ai pas pu m'empêcher de passer une heure à feuilleter les pages pour retrouver les scènes qui m'avaient tant marqué à ma première lecture :)

En tout cas, c'est pour ça que j'aime bien le format de prêt concernant les bouquins. Peu m'importe en définitive de garder mes livres chez moi puisque je ne les relirai probablement pas (ou alors, juste pour faire beau dans la grande bibliothèque en chêne massif que je n'ai pas encore), donc autant qu'ils soient utiles à d'autres !
Re: Le coin lecture
lundi 4 avril 2016 18:52:26
Oui, je relis les livres qui m'ont plu. Et même ceux que j'ai pas aimes en première lecture pour confirmer ou pas mon opinion. Parfois, je n'ai pas envie de faire la connaissance de nouveaux personnages ou de m'habituer à un nouveau style d'écriture, une grosse flemme me fait préférer relire un livre que j'ai apprécié.
Je lis aussi la fin des livres (surtout ceux que j'ai déjà lus, pour voir si ça n'a pas changé depuis ma lecture précédente) avant de l'avoir fini. Et jme comprends.
Re: Le coin lecture
lundi 11 avril 2016 18:23:28
Hoplo, terminé Les Raisins de la colère, de Steinbeck.

Il m'a occupé un moment le bougre, mais ça valait clairement le coup. Alors oui c'est dense, mais le style est quand même très fluide j'ai trouvé. Pas de longueur ou de lourdeur, c'est très bien dosé.

En gros il y a 2 parties, une première "road-trip" vers la Californie, et une deuxième une fois la Californie atteinte. Les deux sont vraiment intéressantes, sachant que tout du long
Ce qui est pas mal aussi, c'est que les chapitres alternent entre le suivi de la famille Joad, et une description de l'ambiance assez générale dans la région. Si les deuxièmes sont beaucoup plus courts (5-6 pages max), ils sont par contre beaucoup plus intenses, et vraiment prenants. Au final, c'est pas une histoire incroyable, on suit des pecnos qui sont foutus dehors de chez eux, mais y a pas une seule seconde d'ennui, et on veut à tout prix continuer à suivre ce qu'il va leur arriver.

Et enfin dernier truc, y a certains passages, qu'on pourrait penser sans importance et anodins, mais qui m'ont vraiment "touché". Du genre quand ils rencontrent un mécano borgne dans une vieille casse et qu'ils lui disent "si t'es pas content ici, bouge-toi", et qu'ils repartent en le laissant là à moitié dépité, je sais pas, mais j'ai tellement ressenti de l'affection pour ce type d'un coup, comme ça, pouf. Très fort.
Re: Le coin lecture
lundi 11 avril 2016 18:44:23
Bienvenue au cercle des adorateurs de Steinbeck ;)
Re: Le coin lecture
mardi 12 avril 2016 09:47:47
Ouais, si je tombe sur un autre de lui, sûrement que je plongerais dedans aussi !
Re: Le coin lecture
mardi 12 avril 2016 14:37:01
Pour répondre à la question plus haut, il est extrêmement rare que je relise le même livre. De mémoire à part La Nuit des temps, de Barjavel, ça ne m'est même jamais arrivé.
Même raison que SpiralPad.
Re: Le coin lecture
mercredi 13 avril 2016 09:09:38
Bon, ça date d'il y a quelques semaines, mais chez mère-grand, j'ai lu La liste de mes envies et Les yeux jaunes des crocodiles, deux romans qui ont eu pas mal de succès à leur sortie.
Je ne sais pas ce qui fait qu'un livre se vend bien, et je le sais encore moins à la lecture de ces deux-là.
Le style est plat, les personnages improbables, à l'image de ce qui leur arrive, je n'ai jamais eu envie d'y croire.
Non mais imaginez, La liste de les envies se déroule à Arras, n'importe quoi, qui croirait qu'il y a vraiment des gens qui habitent dans le Pas de Calais ? Le personnage principal tient une mercerie, mais LOL, parce qu'on est en province on doit tenir un magasin d'un autre âge ? Elle n'est même pas alcoolique. La mercerie. Ce qui ajoute à l'irréalisme du scénario.
Dans les deux cas, les gentils sont des gentils à qui il arrive des bricoles mais qui gagnent à la fin et les méchants qui ont fait du mal aux gentils alors que les gentils étaient gentils avec les méchants (ces cons), eux, ils meurent carrément*. Oui, comme ça, bien punis, les mecs.
Je vous les conseille vivement. En plus, il y a une suite aux Yeux jaunes, le titre est encore plus con mais je ne l'ai pas en tête, un truc comme Les éléphants du Japon aiment danser le jeudi.

*je vous ai raconté la fin, grosse pute que je suis
Re: Le coin lecture
mercredi 13 avril 2016 09:37:28
Ca m'a intrigué, et du coup j'ai vérifié par curiosité. Les deux bouquins suivants, c'est La Valse lente des tortues, et surtout Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi. J'ai fait un copier-coller pour le 2e tant c'est un titre à rallonge...
J'sais pas d'où vient cette mode de faire des titres super longs qui veulent rien dire. Ptet de Millenium ?

En tout cas, j'ai vérifié également, le tien avec les éléphants bridés n'est pas encore pris ! Fonce donc, t'as plus qu'à pondre un truc niais en deux-trois jours et le succès est à toi ! On adaptera ptet même ton bouquin au ciné avec Patrick Bruel si t'es vraiment chanceuse.
Re: Le coin lecture
mercredi 13 avril 2016 10:35:27
J'ai déjà pondu deux trucs, je passe mon tour.
Et j'ai pas d'idée de pseudo.
Edith Maud ?
Re: Le coin lecture
mercredi 13 avril 2016 11:33:47
Tiens rigolo, j'ai lu ces bouquins en fin d'année là (ceux de Pancol), avec une sorte de curiosité horrifiée malsaine et en me disant "au moins je pourrai cracher dessus en connaissance de cause". J'ai quand même calé avant le troisième tome. C'est que les personnages sont tellement caricaturaux, les "coups de théâtre" tellement fondés sur des évidences qui suintent de la trame narrative qui, à défaut d'exister vraiment, est parfaitement prébisible, et le style tellement NUL nul nul, que j'ai soigneusement déposé mes exemplaires dans les étagères à livres de ma gare Montparnasse, histoire de polluer l'expérience de lecture d'autres personnes peut-être moins exigeantes.
Ça me rappelle une planche de Franquin dans les Idées Noires, ça, une dame qui vit près d'une centrale nucléaire interrogée par une enquête téléphonique qui se dit parfaitement heureuse en bonne santé. Hop elle raccroche, une voix : "mais bobonne, pourquoi tu leur as dit ça ? " et elle de répondre : "y'a pas de raison qu'on soit les seuls à être emmerdés". Plan final sur le mari rachitique ses enfants tarés avec des oreilles à la place de la bite.
[3.bp.blogspot.com]
Re: Le coin lecture
mercredi 13 avril 2016 11:46:05
Plein de coquilles dégueulasses, ça m'apprendra à ne pas me relire dites. Enfin je découvre avec vous ma récente appropriation de la gare Montparnasse et l'invention de la prébisibilité, qui est assurément une science basée sur l'appréciation des joues d'un individu et de son origine géographique, pour y déposer le nombre de bises adéquat dans l'éventualité où la rotondité, la souplesse, la fraîcheur ou la carnation des dites joues s'y prêterait.

J'en profite pour annoncer que j'expie ma haine de mon prochain et de la société dans la lecture des Carnets du Sous-sol, de Dostoïevski, je n'y comprends rien. Si quelqu'un l'a lu, peut-il m'éclairer ?
Re: Le coin lecture
mercredi 13 avril 2016 11:55:27
Non.
Mais j'ai lu la planche de Franquin que tu as mise en lien, c'est déjà ça non ?
Re: Le coin lecture
mercredi 13 avril 2016 12:50:57
Slather est une personne bisable.
Je dis ça du haut de mon étude de prébisibilité et des quelques expériences quant au degré incroyable d'aérodynamisme de ses joues.
Re: Le coin lecture
mercredi 13 avril 2016 12:59:17
L'anecdote de Philippe, ça m'a fait penser à la fois (pas si éloignée) où j'ai lu Demain j'arrête ! de Gilles Legardinier, le mec qui trouve ça marrant de mettre des chats sur les couvertures de ses bouquins. Le chat était mignon, le reste est conforme à la description des deux connasses de la page, elles se reconnaîtront sans difficulté !

Et marrant que tu parles de Carnets du Sous-sol Slazzzer parce que je le lirai jamais de ma vie, putain de hasard ! J'ai quand même moi aussi cliquer sur la planche histoire d'avoir lu un truc aujourd'hui.

J'ai terminé récemment À l'Ouest, rien de nouveau, merci Spiral, une fois de plus.
Pour moi c'est un putain de chef-d'oeuvre. Les horreurs de la guerre, ses conséquences, et un style magnifico-poétique. Un superbe moment comme seule la lecture peut en procurer. Bon ok pas que la lecture, c'est également possible avec une call-girl ukrainienne de 25 ans pendant une heure, mais c'est un peu plus cher.

Et pour répondre à la question de Milka, je me suis intéressé à la lecture tellement tard que je pense que j'aurai jamais le temps de relire quelque chose qui m'a plu, tant il me reste de choses à découvrir. ...
Re: Le coin lecture
mercredi 13 avril 2016 13:05:10
J'ai cliquer*

Le pire dans tout ça, c'est que j'avais fait l'effort de me relire pour une fois... Marre de passer pour un con :(

Uniquement pour Roger, surtout pas pour Slather. 23 ème seconde environ
Re: Le coin lecture
mercredi 13 avril 2016 13:11:47
Désolé, j'ai fait pause à la 16è seconde et je suis encore en train de stalk cet enculé de responsable des costumes qui a sortie une chemise à manche courte.
Re: Le coin lecture
vendredi 15 avril 2016 18:16:21
Yaaaay, j'ai enfin trouvé Les Conquérants de l'inutile ! Dans une librairie suisse spécialisée après moult recherches. Bon, je douille quand même pour 25€, mais le livre est très joli, couverture plus large et tout, j'espère que ça va être cool !