Salut! Identification

Recherche avancée

Le coin lecture

Envoyé par Kaiju_Steeve 
Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
Re: Le coin lecture
jeudi 18 août 2016 14:38:08
Je me disais bien que j'avais un trou dans ma bibli. Enculé !

Le troisième et dernier tome c'est La Grande Jument, mais je ne sais pas si il est déjà dispo.
Re: Le coin lecture
vendredi 19 août 2016 11:12:43
Not yet.
Ce titre grivois m'émoustille d'avance.
Re: Le coin lecture
lundi 22 août 2016 22:25:23
Conseillé par Lester avant une opération de changement de sexe, Vingt-quatre heures dans la vie d'une femme, de Stefan Zweig, dégoté tout à fait par hasard dans un Super U en Savoie (grosse ambiance).

Dans un grand palace, une femme de "bonne famille" décide de partir avec un quasi-inconnu, rencontré la veille. Évidemment, tout le monde est choqué, sauf le narrateur, qui défend cette femme, et une petite vieille dame, qui voyant la réaction du narrateur, décide de lui raconter son histoire car elle aussi, vingt-quatre heures ont, par le passé, bousculer sa vie.

C'est, comme Le Joueur d'échecs, assez court, mais du coup pas mal intense. Y a pas de fioritures, de description inutile, on va direct dans le vif du sujet. L'histoire m'a pas surpris, dans le sens où je m'attendais pas à ce que la vieille dame raconte ce qu'elle a raconté. J'avais une certaine image de ce que pouvaient être ces vingt-quatre heures, et l'influence qu'elles avaient eu sur sa vie, mais la réalité du récit en amène une tout autre. Et comme j'aime quand je suis persuadé qu'il va se passer un truc et qu'en fait il se passe pas du tout ça, ben c'était cool.
Re: Le coin lecture
lundi 22 août 2016 22:26:29
Évidemment, j'oublie le mot qui change tout le sens du texte, ça m'apprendra à pas me relire :

L'histoire m'a pas mal surpris*
Re: Le coin lecture
mercredi 24 août 2016 10:40:38
Bon j'ai fini Chasse Royale...
Je ne sais pas combien de pages font les bouquins de Jaworski en version poche, mais j'ai avalé trois de ses œuvres en un temps record, et je me sens vide. Il vous plonge dans un univers de manière si exacte et complète qu'il est vraiment difficile d'en sortir. La justesse et le détail de ses descriptions, la richesse de son écriture, la complexité et la valeur des personnages, tout vous happe tant et si bien que vous risquez de vouloir revêtir un tartan et empoigner une lance, ou bien vous armer de deux lames de duel, pour combattre les torts faits aux personnages, redresser les injustices dont vous êtes témoins, et vivre simplement.

Bref, à déconseiller aux personnes à l'âme souffrante (donc à recommander aux roux qui ne risquent rien), mais à lire absolument pour tous ceux qui veulent comprendre par l'exemple ce que j'entends par la fluidité des paragraphes, l'importance du rythme, la valeur accordée à la richesse de la langue, et autres remarques à la con que je fais quand je me permets de donner mon avis sur un texte.
Re: Le coin lecture
samedi 3 septembre 2016 13:58:58
Je crois bien que vous en avez déjà parlé ici, donc je tente : Quelqu'un a lu Le Guépard de Lampedusa ? Je cherche juste à avoir un mini avis, si ça vous a plu etc... (mais sans spoil de l'histoire par contre \o/)
Re: Le coin lecture
samedi 3 septembre 2016 20:33:18
J'ai vu le film, ça compte ? (enfin je crois que c'est l'adaptation directe du bouquin)
Et vu que si on prend en comte que généralement les livres sont mieux que les films qui en sont adaptés, ça me laisse penser que le livre en question doit être excellent !
Re: Le coin lecture
mardi 6 septembre 2016 14:13:34
​Allez, partage de lectures si certains manquent d'idées :
  • La Trilogie new-yorkaise de Paul Auster, aka Cité de verre, Revenants et [/b]La Chambre dérobée[/b]. Je connaissais le monsieur de nom sans jamais avoir lu quoi que ce soit de lui (sauf quelques textes dans mes manuels d'anglais de lycée, ok). J'ai commencé par son oeuvre la plus célèbre, et c'est une belle découverte.
    Autour de ces trois nouvelles, Auster explore et s'amuse avec le thème du détective privé, et de la disparition, le tout dans sa ville fétiche de New York. Bien vite, le thème policier s'efface devant le philosophique et le métaphysique quelquefois. L'ensemble est donc relativement homogène, même si j'ai une légère préférence pour la dernière des trois nouvelles.
    Ca m'a donné envie d'en lire d'autres du même auteur en tout cas !
  • Les Piliers de la terre, le best-seller de Ken Follett qui explore l'histoire (avec et sans majuscule) des puissants et des paysans durant 50 années du XIIe siècle, en pleine guerre civile pour la succession de la couronne d'Angleterre. J'avais déjà lu un bon tiers du roman y a longtemps, et je pense que j'avais baissé les bras devant les 700 pages qui m'attendaient encore. Finalement je l'ai repris et l'ai lu d'une traite.
    C'est facile à lire, on apprend quelques trucs sur le Moyen Age, les péripéties et les personnages sont bien croqués. Seul reproche : c'est quand même vachement manichéen, et donc les méchants sont vraiment méchants, et les gentils sont super gentils. Un peu dommage, même si on ne boude pas son plaisir !
  • Le Monde du silence, de Jacques-Yves Cousteau, qui retrace les premières années et les avancées scientifiques des explorations des fonds marins. C'est passionnant, vraiment.
    Pourtant je suis pas vraiment féru de plongée et la vue d'un aquarium me laisse de marbre, mais c'est écrit avec une telle passion qu'on ne peut que se laisser emporter par ces explorateurs un peu fous.
    Comme Cousteau l'écrit à un moment - je paraphrase grossièrement, j'ai plus exactement la tournure exacte : "Nous regardions des touristes récemment initiés à la plongée sous-marine et qui arrivaient grâce leur matériel de location à descendre à 30 ou 40 mètres de profondeur après quelques séances. Pourtant, cela nous avait pris plusieurs années à mes compagnons et moi-même pour défricher la voie et arriver à un tel résultat, à perfectionner notre matériel, à appréhender et comprendre les risques, car personne ne l'avait fait auparavant. La vision de ces touristes suscitait chez moi de la fierté, mais aussi de la jalousie."
    C'est exactement ça... Ce livre a vraiment une valeur historique, pour comprendre la galère que fut l'exploration sous-marine, quelquefois avec des moyens du bord, et le côté tête brûlée qu'avaient alors les hommes qui avaient décidé de repousser ces limites.
Re: Le coin lecture
mardi 6 septembre 2016 14:31:40
Dan Simmons - Hypérion
So far so good.
Ce n'est pas la plume de Barjavel, Damasio, ou Jaworski, mais c'est drôlement bien pensé, prenant, riche.
Re: Le coin lecture
mardi 6 septembre 2016 17:08:44
Citation
RogerLAmer
Dan Simmons - Hypérion
So far so good.
Ce n'est pas la plume de Barjavel, Damasio, ou Jaworski, mais c'est drôlement bien pensé, prenant, riche.

Toi, t'as écouté la schtroumpfette.

Accessoirement je ne suis pas totalement d'accord, Simmons arrive à insuffler une dimension poétique dans son œuvre qu'on ne retrouve pas chez Barjavel par exemple, c'est simplement différent.

Quelques mots sur la riche origine de ce mot :
Dans la mythologie grecque, Hypérion est un Titan. (Dieu Primordial) Son nom signifiant "celui qui est au dessus", il est communément associé au Feu du Soleil et à la Lumière, plusieurs auteurs en faisant le père du tryptique Soleil/Lune/Aurore, ou simplement le soleil lui-même.

Le premier a ré-utiliser ce nom dans un but littéraire est Friedrich Hölderlin en 1800, dans un roman épistolaire où un grec portant ce nom aussi bien que l'esprit d'un ancien Athénien se heurte au monde actuel. Sa notion du Beau et son idéal ne supportent pas le choc, malgré toutes ses tentatives, et il finit dans la solitude.

Tout juste après, en 1820, John Keats (poète anglais tuberculeux dont le nom était écrit dans l'eau) reprend ce nom pour en faire un poème épique - et hélas inachevé - ayant pour thème la titanomachie. Les Titans, voyant l'éveil et la montée en puissance des Olympiens à leurs dépens, rassemblent leurs forces pour une dernière bataille désespérée, misant sur Hypérion, le seul Titan à avoir conservé son pouvoir. Pouvoir bientôt perdu au profit d'Apollon, qui l'emporte par sa Beauté et sa Véracité sans même livrer combat.

Mais ouais, Hypérion, c'est bon, mangez-en.
Re: Le coin lecture
mardi 6 septembre 2016 17:23:41
Et dans Hypérion, le nom de John Keats est repris (nom d'une ville notamment il me semble).

Ce que j'entendais par "la plume de...", c'est dans le rythme, la justesse des termes employés, la construction globale... Là où Jaworski m'emporte sans que je sache m'arrêter (même entre deux chapitres, c'est tellement bien rythmé qu'il déclenche une faim insatiable jusque la fin), je ne m'ennuie à aucun moment, chaque phase de description est justifiée, chaque action est correctement retracée, sans qu'il n'y en ai trop ni trop peu... C'est un équilibre incroyable.
Il n'y a pas non plus un seul paragraphe que j'ai du relire parce que je ne le comprenais pas à la première lecture. Certes il utilisait des mots que je ne connaissais pas, mais ses phrases étaient toutes limpides. Dans Hypérion, il y a des descriptions qui me font lever le nez, perdre ma concentration, des paragraphes que je relis pour m'assurer du sens qu'il a voulu donner, des détails là où je n'en souhaite pas et des ellipses trop importantes là où j'aurais adoré qu'il développe... Bref, Jaworski Barjavel et Damasio, ils pourraient m'écrire les chroniques de leurs allers-retour aux chiottes, j'apprécierais la lecture. Simmons il écrit mieux que le commun des mortels, dont moi (je le précise pour les débiles du fond qui ne captent pas que je donne juste mon avis d'amateur, que je ne saurais critiquer en parfaite connaissance de cause) mais il ne m'impressionne pas comme ceux que je viens de citer.
Re: Le coin lecture
mardi 6 septembre 2016 17:25:40
Plus proches de nous, si Xaïl avait la plume de Lenore, je la harcèlerais pour qu'elle explore cette voie, parce qu'un peu comme slipatrou elle a un univers riche, et plein de belles idées à offrir.
Re: Le coin lecture
mardi 6 septembre 2016 17:34:44
Oui, je vois bien ce que tu veux dire.
Keats est partout dans le livre, tu verras.
J'étais dès le début parti dans une optique poétique en lisant Hypérion, et j'avoue ne pas avoir remarqué de passage creux tel que tu en décris.
L'égout et l'écouleur.
Re: Le coin lecture
mardi 6 septembre 2016 17:46:04
Hum, y a un brave Parisien (ou assimilé, j'suis pas si sectaire) qui accepterait de prêter son exemplaire d'Hypérion à un pauvre hère ?
C'est moi l'hère hein je précise.
Depuis le temps qu'on me parle de ce bouquin...
Re: Le coin lecture
mardi 6 septembre 2016 17:55:01
Pas moi, je l'ai sur liseuse / téléphone.
Re: Le coin lecture
mardi 6 septembre 2016 17:56:10
Ouais, moi.
Re: Le coin lecture
mardi 6 septembre 2016 18:24:06
Oh ça serait cool Philippe du coup :P
Si jamais on arrive (enfin !) à se recroiser évidemment...

Hum voilà, désolé pour l'intermède personnel, mais je suis content, j'ai eu ce que je voulais :)
Re: Le coin lecture
mardi 6 septembre 2016 18:44:59
Ah le salaud, profiter d'un topic sur la littérature pour se cultiver

J'ai que le deuxième volume, aukaoù la madame te fait défaut/se tire aux Baléares après le premier.
Re: Le coin lecture
mercredi 14 septembre 2016 14:46:05
Terminé hier La Stratégie des As, le premier roman de Damien Snyers.

C'était sympa, mais sans plus. L'histoire est celle d'un voleur qui se voit confier un gros coup, et s'il échoue, ben il meurt. Sauf qu'au final on passe beaucoup plus de temps à voir les préparatifs et autres choses d'avant-casse qui sont pas forcément très passionnantes, et le vol en lui-même ne dure que peu de temps et se fait vraiment en mode... presque facile.

Bref, "tout ça pour ça", la fin est assez convenue, y a rien de bien folichon. Après ça se lit vite et bien (malgré quelques facilités scénaristiques), c'est pas désagréable, mais ça casse pas trois pattes à un canard. Mais bon, j'aime bien le titre et la couverture est jolie, c'est toujours ça de pris. Et puis un auteur qui dit s'être inspiré de Bioshock, Dishonored et Ocean's Eleven ne peut pas être mauvais.
Re: Le coin lecture
jeudi 15 septembre 2016 13:33:18
Je prends note de ne pas le lire afin de ne pas perdre de temps, merci !

Rah, et je viens de faire un gros achat de bouquins dont je suis très content ! Des livres que je voulais pour la plupart lire depuis des mois ou des années !

- Fictions, de Jorge Luis Borges, parce qu'il est super bien noté sur Sens Critique. A noter que je voulais acheter Le Livre de l'intranquillité de Pessoa (meilleur moyenne tous livres confondus sur SC), mais ses 28 euros à l'achat m'ont un peu refroidi...
- L'Ombre du vent, de Carlos Luis Zafon. Aucune idée de ce que ça vaut vraiment, ni de quoi le bouquin traite, mais le titre revenait trop souvent pour que je l'ignore encore.
- A l'est d'Eden, de John Steinbeck... Parce que Steinbeck, et que ça permettra à Lester d'arrêter de me harceler à son propos.
- Le Maître du haut château, de Philip K. Dick. Une superbe uchronie parait-il, j'aime beaucoup de genre.
- Le Goût de l'immortalité, de Catherine Dufour. Un grand roman de SF un peu méconnu il parait. J'l'avais noté sur mes p'tits papiers y a quelques temps déjà, donc hâte de tester !
- Perfidia, de James Ellroy. Parce qu'Ellroy, l'un des rares auteurs capables de me faire totalement plonger dans son univers sombre, violent et terriblement réaliste grâce à son style lapidaire.
- Je suis une légende, de Robert Matheson. MF m'a promis une gâterie si je le lisais enfin.
- De la démocratie en Amérique, de Tocqueville. Toujours eu envie de lire ce bouquin super intéressant, et toujours d'actualité malgré ses deux siècles d'existence... J'espère que ça ne s'avérera pas trop chiant.
- Johnny s'en va-t-en guerre, de Dalton Trumbo. Un des grands romans antimilitaristes du XXe siècle, avec A l'Ouest rien de nouveau. Ca me suffit amplement pour le lire !

J'sais pas trop par quoi commencer, vu que je finis actuellement Boussole que Syca m'a prêté.
Donc si vous avez des suggestions...
De même, si vous avez détesté un bouquin que j'ai acheté et que vous me conseillez de le brûler tout de suite, je prends votre avis !
(Bon oui, je raconte ma vie, mais ma vie littéraire, donc bon, ça passe non ?).
Re: Le coin lecture
jeudi 15 septembre 2016 14:08:05
Je n'ai lu que celui de Dick, et, bien que pas le meilleur de cet auteur, c'est un très bon bouquin.
Re: Le coin lecture
jeudi 15 septembre 2016 16:09:06
Ben j'avais été déçu par Je suis une légende, même s'il est pas mauvais, j'avais tellement entendu dire que c'était une merveille qu'au final, même s'il reste assez sympa globalement, j'étais un peu resté sur ma faim.
Re: Le coin lecture
jeudi 15 septembre 2016 16:51:15
C'est ballot, tu m'aurais dit, je t'aurais filé Le goût de l'immortalité, c'est vachement bien effectivement, assez iconoclaste.
Jolie liste, quoi qu'il en soit !
Re: Le coin lecture
jeudi 15 septembre 2016 17:05:55
Y a tellement de hype autour de Je suis une légende sur ce forum que c'est très facile d'être déçu je pense en effet.
Et je connais pas tellement l'oeuvre de Dick, excepté Ubik, du coup celui-ci me paraissait bien pour continuer à découvrir l'auteur, mais je prends toute suggestion kurios !
Eh pis ouais Slather, mais j'savais pas. A ma décharge, tu m'as pas proposé non plus non mais d'abord !
Re: Le coin lecture
jeudi 15 septembre 2016 22:25:55
Ma période Dick date d'il y a quelques années (10-12 ans), donc mes souvenirs sont quelques peu effacés. Il parait que son meilleur bouquin c'est Ubik, mais je ne l'ai pas lu. Je me souviens avoir bien aimé Dr Bloodmoney, et aussi Minority report. Substance mort et Le maître du haut château arrivent ensuite. Les autres que j'ai lu (blade runner, glissement de temps sur Mars, les joueurs de Titan, simulacres, en attendant l'année dernière), ne m'ont pas laissé un souvenir impérissable, donc je ne peux pas t'éclairer plus.