Salut! Identification

Recherche avancée

Du côté plume de l'histoire

Envoyé par Bekvothien 
Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
Re: Du côté plume de l'histoire
vendredi 3 avril 2015 14:57:56
Ouch, désolée, c'était bien sûr pour me moquer d'Ori XD

Il est évident que j'aime la Belgique, mère patrie de la bière <3

Allez, pour me faire pardonner :

Re: Du côté plume de l'histoire
vendredi 3 avril 2015 15:06:42
Citation
Lenore
Ouch, désolée, c'était bien sûr pour me moquer d'Ori XD

Il est évident que j'aime la Belgique, mère patrie de la bière <3

Allez, pour me faire pardonner :


C'est limite a mettre sur des T-shirt ça :p
Re: Du côté plume de l'histoire
vendredi 3 avril 2015 20:39:24
J'ai bien aimé ton texte Roger, surtout au début quand j'ai lu avec délice que ton incipit stéréotypé était une farce. Je ne peux pas m'empêcher de me demander si le choix du prénom (Guillaume) est innocent ?
Re: Du côté plume de l'histoire
samedi 4 avril 2015 10:31:44
Sum_41 : Ahah, j'vais concurrencer les t-shirts DTC \o/

Roger : C'était plutôt cool, ça demande une suite sans souci, mais j'ai réussi à me foirer la lecture à deux moments :

Citation
Roger
son père vétéran regretté de la garde

Sur le coup j'ai lu "son père végan" u____u

Et quand il emmène ses chèvres avec son sourire et tout, j'ai cru qu'il allait faire des choses avec XD

Voilà voilà \o/
Re: Du côté plume de l'histoire
samedi 4 avril 2015 12:36:36
Lenore traumatisé :(

Slather je pense pas, un si beau prénom !
Re: Du côté plume de l'histoire
mardi 7 avril 2015 11:51:30
L'orque se retourne, la main sur sa gorge, il dégage son épée de la branche de son pied droit...

... et tranche devant lui pour s'assurer la place nécessaire à son rétablissement. Guillaume ressent une chappe de fatigue lui tomber sur les épaules, et soudain, son bras se rappelle à lui, il doit être cassé. Profitant de cet instant de doute, l'orque se dresse devant lui, et s'élance à nouveau. Guillaume recule, mais parvient à le blesser à la cuisse du fil de son poignard. Alors qu'il venait à nouveau d'entrer dans la garde de son adversaire en tournant sur lui même pour éviter un coup sans reculer, et qu'il enfoncait son poignard dans l'aisselle de l'orque, un bruit sourd le prend par surprise : il ne parvient à s'éloigner à temps et l'orque s'effondre sur lui... il perd connaissance. Un elfe remet son arc à l'épaule et enjambe prestement les derniers mètres le séparant de Liayetel. Elle gît au pied d'un grand chêne, les yeux clos, les paumes ouvertes, son doux visage animé d'une expression de tristesse infinie que Ténaïn n'oubliera jamais. Avec toutes les précautions dont il peut faire usage, il prend le poignet de sa princesse, et même si la chaleur semble avoir quitté son corps, le coeur bat encore. Un coup d'oeil derrière lui lui confirme que son ouie ne l'a pas trahi, et que le dernier arrivant sur les lieux est bien son frère Kathelnae. Il lui confie son arc et son épée longue, ainsi que la dague qui reposait sur le main de Liayetel, puis après mille précaution il soulève le corps inanimé et revient sur ses pas, précédé par son frère.

Quand Guillaume revient à lui, c'est d'abord le manque d'air qui se fait ressentir. L'orque comprime ses poumons et lui bloque la respiration. Alors qu'il tente de se dégager, la blessure de son bras envoie un éclair de douleur à son esprit. Il parvient à bloquer son avant bras valide sous l'orque, et reste quelques secondes dans cette position pour reprendre son souffle. Une langue rapeuse vient suspendre sa torpeur, tout en le faisant sursauter. Il n'avait pas entendu une de ses chèvres venir jusque là. Il pivote sous son avant bras, et se libère au prix de derniers efforts. Sa poitrine le lance, mais tant que son bras cassé reste immobile il peut marcher.
Re: Du côté plume de l'histoire
mardi 7 avril 2015 11:54:21
Pour les gens qui se posent la question, il a quelques moutons quelques chèvres, le troupeau n'est pas homogène, ce n'est pas que j'ai pété un cable et changé d'idée entre temps, même si ca arrive :)
Re: Du côté plume de l'histoire
samedi 25 avril 2015 19:44:25
"- Papa, je m'ennuie.

- J'aurais préféré entendre que tu voulais te faire baptiser. Que tu souhaitais changer de sexe, que tu avais envie de télécharger le dernier album de Tal, que tu ambitionnais de devenir réserviste, que t...

- Ok d'accord, je pense avoir compris l'idée... Mais pourquoi l'ennui te semble si atroce ? Je n'ai plus goût à rien, en quoi est-ce une mauvaise chose ?

- Parce que c'est une insulte à la vie ! Tu as une chance inouïe car tu possèdes ce dont tous les hommes rêvent inconsciemment : une imagination débordante. Sers-t'en pour voyager, pour divaguer, pour découvrir. Fais l'effort de te concentrer...
Un lac de montagne avec une eau froide et transparente, des poissons heureux, agités, énergiques. Une petite plage de grève, un soleil d'automne qui réchauffe les cheveux et fait rosir les joues. Tu es allongé là, la tête posée sur une pierre assez polie pour te laisser faire. Tu sens le vent qui fait frémir tes narines, tu entends l'oiseau qui chante sa sérénade, tranquillement perché sur sa branche. Fais-le, ferme tes yeux en m'écoutant et laisse-toi porter par la magie de l'imagination. Tu peux être cette pierre et supporter ce poids qui n'est rien pour toi. Tu peux être le vent et te promener à la surface de cette peau, virevolter au ras de l'eau, souffler puis t'assagir. Tu peux être l'oiseau, stoïque, calme, tellement libre sur sa branche. Tu peux être les brins d'herbe que tu caresses entre tes doigts. Tu peux absolument tout être. Ne te laisse pas perturber par la réalité. La réalité est seulement dans ta tête. Tes possibilités sont infinies. Fais le vide, respire, et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, prends un taxi pour Tobrouk ou une gondole à Venise, évapore-toi, vogue, vole ou marche mais ne reste pas sur place dans cette réalité qui n'est pas.

- Fermer les yeux dans cette obscurité ? A quoi bon ?

- C'est la seule manière de voyager dans ton imaginaire. L'obscurité n'est jamais totale lorsque les yeux s'habituent à la pénombre.

- M'aurais-tu dis tout cela lorsque nous étions libres ?

- Toi seul décide de ta liberté. Ils m'ont coupé la main, et alors ?! Crois-tu que cela m'empêchera de m'échapper dans quelques heures, lorsque mes paupières s'abaisseront enfin ?

- Mais tu n'as plus de jambes non plus, et de toute façon demain c'est Le jour, et je ne veux pas qu'ils te fassent ça.

- Je les regarderai faire en leur pardonnant. Je te verrai sourire car par la fenêtre que tu imagineras, tu observeras mon imagination aérienne s'élancer à travers les nuages bleus. Tu viendras me rejoindre quand tu l'auras décidé, toi et uniquement toi. Mais d'ici là, promets-moi une chose, ne t'ennuie pas, c'est une insulte à la vie."
Re: Du côté plume de l'histoire
samedi 25 avril 2015 19:50:34
Très joli message.

L'entrée en matière est un peu maladroite, mais il y a vraiment de belles choses dans ce texte.
Re: Du côté plume de l'histoire
samedi 25 avril 2015 19:52:29
Au début j'ai encore pensé à un truc à la Lester, mais en fait non.

Bravo :)
Re: Du côté plume de l'histoire
dimanche 26 avril 2015 12:09:06
Merci clopes !
C'est le manque de sérieux qui te gène Lenore, le vocabulaire, la forme ?

Je fais mes premiers pas dans le monde fascinant du sérieux, mais j'ai du mal à tenir sans placer une petite connerie, c'est plus fort que moi...
Re: Du côté plume de l'histoire
dimanche 26 avril 2015 14:56:11
L'entrée très (trop directe) dans le dialogue : on devine assez vite qu'il s'agit d'un gosse et de son papa, mais la première réplique du papa est... trop space oO De même pour la deuxième réplique de l'enfant, ça semble peu vraisemblable qu'un enfant fasse une réponse aussi "lucide" après un "papa je m'ennuie". Donc voilà, petit décalage maladroit de ce côté-là, mais ça se corrige aisément et ça n'empêche pas d'entrer dans le jeu après :)
Re: Du côté plume de l'histoire
dimanche 26 avril 2015 17:44:52
D'accord merci pour les conseils ;)
Re: Du côté plume de l'histoire
lundi 27 avril 2015 17:23:30
Je pense comme Lenore, y'a du très bon, qui peut tirer une larme et faire réfléchir, de l'émotion quoi, mais il y a quelques phrases maladroites.

Par exemple les gens doivent s'identifier à l'enfant à mon sens pour se sentir transportés, et quand tu écris :
"Tu as une chance inouïe car tu possèdes ce dont tous les hommes rêvent inconsciemment : une imagination débordante"
les gens qui n'ont pas confiance en eux peuvent se dire : "ah tiens, moi j'ai de l'imagination mais rien d'extraordinaire, c'est pour ca que je m'ennuie".

Du coup tu pourrais mettre tout simplement un truc du genre : "tu as tout ce dont tu as besoin : une étincelle de vie, un océan de possibilité, de l'espoir, une conscience... Même si tes sens et tes membres venaient à te faire défaut, tu pourrais imaginer, vivre à l'intérieur, et là tu serais le seul à définir les règles !"

Mais ce n'est qu'un exemple et j'suis en telco.
Re: Du côté plume de l'histoire
mardi 28 avril 2015 11:03:09
D'accord Roger, je note les bonnes idées, merci beaucoup :)
Re: Du côté plume de l'histoire
mardi 28 avril 2015 15:48:42
Moi j'ai beaucoup aimé.
Re: Du côté plume de l'histoire
vendredi 1 mai 2015 14:43:55
Bonjour ^^
Je ne sais pas si je suis sur le bon topic pour demander ça mais je n'en ai pas trouvé d'autres ( à vrai dire, j'ai pas vraiment cherché, mais j'espère que vous m'en voudrez pas)
Bref, donc voilà mon problème: je dois lire un classique de la littérature française pour mon cours de français (sans blague) et faire une conférence dessus. J'ai pioché La Princesse de Clèves de Mme de Lafayette et actuellement je suis en train de rédigé une synthèse dessus. J'arrive mtn à mon problème, il faut parler des thèmes évoqués dans cette oeuvre (je ne suis pas stupide, je l'ai quand même lue ^^), le hic c'est que je n'en ai pas assez ( en fait j'en ai deux : la vertu et l'amour) , donc ce sera sympa si qqun qui l'a lu pouvait m'aider. Merci d'avance ^^
Re: Du côté plume de l'histoire
vendredi 1 mai 2015 18:40:59
Ici c'est le topic pour parler de ses écrits, pas pour demander de l'aide sur un devoir de français. Va plutôt ici. :)
Re: Du côté plume de l'histoire
samedi 2 mai 2015 00:13:33
Sinon essaie de te demander si l'oeuvre a encore un impact moderne :)

Pour d'autres questions, mp (=> prof de Français).
Re: Du côté plume de l'histoire
dimanche 3 mai 2015 10:14:21
"L’autre jour, je m’amusais, on s’amuse comme on peut, à regarder le programme du concours d’attaché d’administration. Un sadique ou un imbécile, choisissez, avait mis dans le programme d’interroger les concurrents sur “La Princesse de Clèves”. Je ne sais pas si cela vous est souvent arrivé de demander à la guichetière ce qu’elle pensait de “La Princesse de Clèves”... Imaginez un peu le spectacle !"

L'oeuvre semble donc encore avoir un grand impact sur les conneries que peuvent débiter de futurs présidents de la République française.
A caser obligatoirement dans une dissertation.
Re: Du côté plume de l'histoire
dimanche 3 mai 2015 12:07:41
Tiens je l'avais étudié en première, j'avais trouvé ça tellement nul :D

J'avais rien pigé, et heureusement, j'étais pas tombé dessus à l'oral...
Re: Du côté plume de l'histoire
lundi 4 mai 2015 13:52:52
Re: Du côté plume de l'histoire
lundi 4 mai 2015 13:53:01
Re: Du côté plume de l'histoire
mercredi 17 juin 2015 00:00:04
Tiens, pour ceux qui n'ont pas peur de lire de la poésie ou des débuts de romans fantasy, je suis dispo en mp.
Re: Du côté plume de l'histoire
mercredi 17 juin 2015 01:14:22
Seulement des débuts ? :(