Salut! Identification

Recherche avancée

Du côté plume de l'histoire

Envoyé par Bekvothien 
Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
Re: Du côté plume de l'histoire
lundi 25 janvier 2016 08:55:10
demon, tu as illuminé ma journée \ô/
Re: Du côté plume de l'histoire
lundi 25 janvier 2016 10:28:52
Huhuhu excellent :)
Re: Du côté plume de l'histoire
lundi 25 janvier 2016 13:18:41
Bon désolé de briser ton bonheur, mais la suite va être plutôt noire x)

Re: Du côté plume de l'histoire
lundi 25 janvier 2016 14:16:29
Morale de l'histoire :
P + P = P + B = P + P + p

:p
Re: Du côté plume de l'histoire
lundi 25 janvier 2016 16:16:23
Re: Du côté plume de l'histoire
lundi 25 janvier 2016 16:32:26
Oh mon dieu x').

Ca me rappelle un petit livre que j'avais quand j'étais petite, qui inventait une histoire pour chaque lettres (selon leur forme etc). Mais c'était un peu moins glauque =D.
Re: Du côté plume de l'histoire
mardi 26 janvier 2016 10:04:02
Et ensuite les deux enfants P et P font un 69 et se transforment en B et l'histoire reprend au début ?

:p
Re: Du côté plume de l'histoire
mercredi 3 février 2016 00:29:13
Re: Du côté plume de l'histoire
jeudi 4 février 2016 11:18:53
C'est bien écrit, la construction est intéressantes, le rythme agréable, on trouve de belles idées...
Il y a quelques fautes d'inattention, mais je trouve ça plaisant, dans l'ensemble, sans rentrer dans le débat Tinder or not Tinder.

Bousti est prof de mater ma tique.
Re: Du côté plume de l'histoire
jeudi 4 février 2016 13:06:05
Mais tu cherches quoi concrètement sur Tinder ?
Re: Du côté plume de l'histoire
jeudi 4 février 2016 13:28:18
"je cherche [...]

[...]
- Trop relou."
Swap à gauche
Re: Du côté plume de l'histoire
jeudi 4 février 2016 14:09:35
Citation
Lester Burnham
Mais tu cherches quoi concrètement sur Tinder ?
Des surprises ?
Avec un peu de chance dans l'une d'elle y aura le jouet figurine à Kaze.
Re: Du côté plume de l'histoire
jeudi 4 février 2016 14:20:03
tibere faut que t'arrêtes, laisse mes abdos reposer un peu, j'suis obligé de boire 4L d'eau par jour pour ne pas avoir de courbatures !
Re: Du côté plume de l'histoire
vendredi 5 février 2016 09:57:37
tibere m'a tuer XD

J'aime bien cette phrase dans ton texte Bousti, elle reflète très exactement une grande réalité d'aujourd'hui : "Je cherche à être unique comme tout le monde."
Re: Du côté plume de l'histoire
vendredi 5 février 2016 13:06:14
L'absence de virgule après unique fait toute la différence :)

J'avoue que tibere, je l'ai déjà trouvé lourd et finalement c'est comme un p'tit chat avec une œil crevé qui sent les excréments. Au début on a du mal, un peu rebuté par l'odeur et l'apparence, et finalement, on se rend compte que le chat grandit, qu'il se lave, que son œil est un détail, et qu'il possède une qualité extraordinaire, la créativité. Et qu'il est drôle finalement ce con !
Re: Du côté plume de l'histoire
vendredi 5 février 2016 18:47:14
( alors bousti, déjà faut pas être honnête à cette question ... quand je répond "un palliatif", ça ne donne jamais rien )
Re: Du côté plume de l'histoire
vendredi 5 février 2016 18:48:40
Bonsoir ! :)

J'découvre avec joie ce topic ! :)

Voilà le début d'une histoire que j'écris...
Un truc, comment dire. plus pour ados qu'adultes quoi.

Voilà voilà :)

(Pis j'mettrai aussi des nouvelles glauques)

Bon, y'a pas tout, le reste de l'histoire est en cours de modification, et puis je suis loin d'avoir fini...

Pour les histoires glauques, je les appelles PHS (pour Petites Histoires Sanglantes). Je les écris quand je ne me sens pas bien, pour extérioriser ma colère... elles n'ont strictement aucun sens, aucun but. Parfois même ce n'est pas logique. ça me sert simplement à me sentir mieux en décrivant des tripes.
En voilà une. :)





(et je mettrai la suite du roman plus tard, quand j'en aurai modifié une partie....Si ça vous intéresse. Et quelques PHS.)
Re: Du côté plume de l'histoire
vendredi 5 février 2016 20:30:05
Comme on ne se connait pas encore, je n'ai pas eu le courage de lire le gros pavé. Peut être une autre fois.

J'ai lu la PHS et voici mes remarques :
- "L'humeur" qui sort de la cavité orbitale ? Mucus peut être, parce que même humus je ne crois pas que ça colle ?
- Que des phrases courtes, bien trop courtes. Pour l'action ça peut être intéressant, mettre du rythme etc, mais tu le fais tout le temps, même pour les descriptions, c'est tellement haché que je trouve ça limite pénible à lire
- L'intrigue est pas mal même si on pense vite à mort pour "aller trouver la m."
- J'aime bien "Elle ne pouvait revenir." "Elle allait donc y aller."
- C'est très facile d'écrire un truc qui faire peur et qui est glauque sans aucune cohérence. Si ça tenait debout, que c'était plausible, ça ferait VRAIMENT peur. Mais là, les rats ne ferment pas les portes, ils ne font pas des morsures de taille humaine, s'attaquent rarement à l'homme, et 100 cents ne sont pas assez discrets pour passer inaperçus dans un grenier, ça fait tellement de bruit qu'on les vire bien avant d'en devenir dingue.
- On ne voit pas ce qui la fait vasciller, elle ne lutte pas, elle est directement vaincue, ça fait plus peur quand on a une ombre d'espoir, qu'il y a lutte, mais qu'elle est vaincue. On n'a pas le temps de s'attacher à elle, on ne ressent rien, à part une aversion envers les rats et les trucs dégueux qui sont décris.

Voilà, j'ai essayé de faire constructif, merci pour le partage en tout cas, et pour le gros texte je verrai, mais dès la première ligne je vois "Je finis par me parvenir " et je me dis qu'il faut peut être une petite relecture avant de donner envie aux gens de s'attaquer à un tel pavé :p
Re: Du côté plume de l'histoire
samedi 6 février 2016 00:57:00
Citation
RogerLAmer
Comme on ne se connait pas encore, je n'ai pas eu le courage de lire le gros pavé. Peut être une autre fois.

J'ai lu la PHS et voici mes remarques :
- "L'humeur" qui sort de la cavité orbitale ? Mucus peut être, parce que même humus je ne crois pas que ça colle ?
- Que des phrases courtes, bien trop courtes. Pour l'action ça peut être intéressant, mettre du rythme etc, mais tu le fais tout le temps, même pour les descriptions, c'est tellement haché que je trouve ça limite pénible à lire
- L'intrigue est pas mal même si on pense vite à mort pour "aller trouver la m."
- J'aime bien "Elle ne pouvait revenir." "Elle allait donc y aller."
- C'est très facile d'écrire un truc qui faire peur et qui est glauque sans aucune cohérence. Si ça tenait debout, que c'était plausible, ça ferait VRAIMENT peur. Mais là, les rats ne ferment pas les portes, ils ne font pas des morsures de taille humaine, s'attaquent rarement à l'homme, et 100 cents ne sont pas assez discrets pour passer inaperçus dans un grenier, ça fait tellement de bruit qu'on les vire bien avant d'en devenir dingue.
- On ne voit pas ce qui la fait vasciller, elle ne lutte pas, elle est directement vaincue, ça fait plus peur quand on a une ombre d'espoir, qu'il y a lutte, mais qu'elle est vaincue. On n'a pas le temps de s'attacher à elle, on ne ressent rien, à part une aversion envers les rats et les trucs dégueux qui sont décris.

Voilà, j'ai essayé de faire constructif, merci pour le partage en tout cas, et pour le gros texte je verrai, mais dès la première ligne je vois "Je finis par me parvenir " et je me dis qu'il faut peut être une petite relecture avant de donner envie aux gens de s'attaquer à un tel pavé :p

Merci bien d'avoir lu les PHS, c'est déjà pas mal :)

C'est bien de l'humeur qui sort de son oeil.

J'sais bien que ce n'est pas facile-agréable à lire. J'ai peut être pas bien fait de le poster sur ce topic... Vu que pour moi c'est plus un défouloir qu'autre chose, ces nouvelles. Pour le coup, ça n'a pas été très malin de ma part.

Désolé pour les fautes du gros pavé, j'ai pourtant essayé de me relire mais il en subsiste toujours... Je suis trop distraite pour toutes les repérer.

Merci à toi d'avoir lu en tout cas.
(ça m'aura au moins fait prendre conscience que les PHS n'étaient pas une bonne idée puisque pas intéressantes pour les autres...Pas très clair mais bon.)
Re: Du côté plume de l'histoire
samedi 6 février 2016 01:59:02
Citation
Blizza
J'sais bien que ce n'est pas facile-agréable à lire. J'ai peut être pas bien fait de le poster sur ce topic... Vu que pour moi c'est plus un défouloir qu'autre chose, ces nouvelles. Pour le coup, ça n'a pas été très malin de ma part.

Faut pas dire ça ^^
Roger fait ses critiques afin que tu puisse justement amélioré tes écrits (et il a d'assez bon conseils en général).
Et puis dis toi que si un mec a posté une histoire d'un B sucidaire, tu peux poster n'importe quel pavé que tu souhaite xD

Allez pour pas être totalement HS:
Desolé encore une histoire un peu pessimiste (et truffées de fautes et de pauvreté d'écriture). J'aimerai faire un parallèle à cette histoire avec une fin positive (mais bon je dis beaucoup de choses sur ce forum, mais j'ai souvent la flemme d'accomplir ce que je dit malheureusement).
Re: Du côté plume de l'histoire
samedi 6 février 2016 09:21:06
Blizza, ne te décourage pas, Roger dit ça parce qu'il est jaloux !
Re: Du côté plume de l'histoire
samedi 6 février 2016 19:56:58
Merci demon-lame et Cerveza.
Jaloux, je pense pas. Pour faire des critiques aussi constructives, il doit avoir aussi pas mal de talent... :)
J'ai corrigé le reste du gros pavé hier soir, donc, euh... J'le met là ?
c'est juste la suite, hein, pas tout depuis le début.

Bon, en gros là, ces deux parties, ça fait 2/3 de ce que j'ai écrit.
Y'aura sûrement des fautes, j'suis désolée... J'essaie de les corriger mais j'ai du mal ; quand on a le nez dedans, à force, on a du mal à faire gaffe.
Re: Du côté plume de l'histoire
samedi 6 février 2016 19:58:47
Il sort des trucs pas mal Roger, mais il a l'esprit un peu torturé :D

Non sérieux, souvent ces remarques sont pas débiles, après rien ne t'oblige à les prendre en compte, ça reste un quidam parmi tant d'autres ! Tant que ce que tu fais te plaît à toi, c'est l'essentiel. 'Fin j'crois.
Re: Du côté plume de l'histoire
mercredi 10 février 2016 12:48:22
Blizza, comme l'ont dit les autres, mon objectif n'est pas que tu t'arrêtes d'écrire ni de partager, mais que tu essaies de travailler sur la qualité de ce que tu écris pour que son partage soit plus apprécié.

Merci pour l'info concernant l'humeur, je ne connaissais pas.
J'ai lu le premier gros pavé.
Attention aux temps que tu utilises, on est au présent puis bim y'a un passé simple on ne capte pas pourquoi. Ca chamboule la narration c'est étrange. Puis ça repasse au présent puis au passé puis... O_o

Il y a des fautes par ci par là, mais globalement une relecture rapide peut permettre de corriger ça.

Je ne comprends pas l'intérêt de cette construction sinon :
"Nous sommes donc partis, deux gardes devant, jal tima emithué, le couple qui les suit, jo nesa pet see li der, Madelaine et Mathiel, jal tima emithué, moi, jo nesa pet see li der, et le dernier garde."
Ok ils chantent en cheminant, il n'y a que deux propositions dans la langue ancienne, mais là c'est trop répété, et je trouve que ça tombe à plat.

Le (looooooooool) glissé dans le texte après un jeu de mot m'a fait sourire.

Bref, petit retour simple : c'est bien d'écrire, de construire quelque chose, de transmettre ce que ton quotidien t'apporte et ce que tu as écris sous une forme originale. Et tu écris beaucoup ! C'est rare de rencontrer quelqu'un qui a le courage et la discipline de coucher une telle histoire sur le papier. Mais il faut que tu te poses quelques questions avant d'aller plus loin.

L'orientation que tu souhaites donner, la construction, la personnalité de chacun, le message que tu souhaites faire passer etc... Là c'est un peu comme si on se retrouvait dans ta tête et qu'on suivait le fil de ton imagination en y retrouvant des bribes de ton passé. Ce n'est pas désagréable, mais ça fait un peu enfantin parfois, maladroit.

Si tu écris pour être lue, tu as plusieurs moyens de faire. Tu peux avoir une inspiration incroyable et écrire d'un trait un bout de texte dont l'émotion ou l'humour va vraiment toucher ton lecteur. Et derrière il n'y a plus qu'à broder autour, et le retravailler pour que le rythme soit optimum et pour maximiser les effets... Ou alors tu peux avoir une idée vague d'un univers complet et il te faut te focaliser sur une région, puis sur une ville puis sur une famille puis sur un personnage et raconter son histoire et ensuite broder autour, expliquer l'univers comme tu seras obligée de le faire en parlant de lui.

Sinon toujours en commentaire global, l'univers décrit est un peu étrange. C'est comme si tout était doux amer. Les méchants ne le sont pas trop, les gentils chient des arc en ciel... Essaie d'ajouter une touche de réalisme, à moins que tu souhaites que ce soit un ouvrage exclusivement pour les jeunes enfants. Parce que tomber ami rapidement ok, accorder sa confiance si vite, non. Héberger quelqu'un sans demander une contrepartie et aussi vite non plus. Les personnages n'ont même pas peur de se faire détrousser. A la rigueur tu peux donner l'impression qu'ils ont juste eu de la chance, mais il faut décrire l'ambiance avec les doutes et la fragilité de leur situation.

En rentrant dans le détail, on sait très peu sur l'héroine, et c'est surement voulu, on découvre petit à petit son age, un peu de son histoire etc... Mais tu nous la fais apprécier en lui faisant faire des choix qu'on jugerait tous comme positifs, puis tu déglingues tout en la faisant donneuse de leçon et en lui faisant commettre des impairs, dont personne ne lui tiendra rigueur. On se demande où tu veux nous mener.

J'essaie de lire la suite cette après midi, mais même si c'est toujours constructif d'écrire, je t'invite vraiment à repenser les lignes directrices de ton travail, pour ne pas le rendre vain.
Re: Du côté plume de l'histoire
mercredi 10 février 2016 14:07:32
Ça y est, j'ai tout lu.
La division en chapitres est super inégale, c'est perturbant.
Sinon répéter la phrase "comme si je relisais plusieurs fois la même phrase dans un livre", c'est lourd. A la rigueur fais le juste une fois ça suffit à faire comprendre l'idée :p
On a vraiment l'impression que le pire que les personnages puissent subir c'est une déception amoureuse.
C'est comme si en fait quelqu'un qui n'a pas encore vécu grand chose essayait de nous raconter ce que c'est que la vie.

Par contre ce que tu fais bien c'est t'intéresser à un sujet que tu ne connais pas et le potasser pour en donner des détails, comme sur le tissage. Le résultat est bien à lire. Mais encore une fois, un marchand qui donne ses secrets directement sans s'étonner ni rien, ton héroïne a intérêt à avoir des pouvoir magiques ou alors des nibards énormes...

Ils ont tous des montres précises à la seconde ! On hésite entre époque médiévale et un monde fantastique alternatif. Les royaumes sont à peine séparés d'un jour de marche, tout le monde parle la même langue. C'est un univers difficile à appréhender.

Les thèmes sociaux que tu abordes (la prostitution, l'homosexualité) c'est bien, mais il faut faire attention à ne pas enfoncer trop de portes ouvertes, et à éviter les clichés.

Les descriptions sont sympa, le vocabulaire est varié, le style est plus agréable que pour tes histoires d'horreur.

Nous vinrent, nous nous mirent... Nous c'est première personne du pluriel, nous vînmes, nous nous mîmes...

Ah et Madeleine pas Madelaine. Tu fais comme tu veux mais ça fait vraiment bizarre.

PUTAIN ENFIN DE L'ACTION ! Bon les échanges de paroles avant le geste irréparable ne sont pas en correspondance avec l'état d'esprit des protagonistes, mais au moins on sort un peu du monde bisounours. Mais pas trop quand même...
Pour le dernier royaume on ressent un peu plus de réalisme, les gens ne sont pas tous bien intentionnés, il y a plus de retenu, les personnages font plus attention, c'est ce qui manquait. Il faut que tu expliques ces différences, que tu expliques que les héros sont habitués à un monde particulièrement ouvert etc...

Sinon les concepts que tu abordes comme le fonctionnement du corps les synapses et autres, ca fait anachronique, étrangement.

Bon après avoir tout lu, voilà mon avis, c'est un truc pour les filles de ton age, ça peut plaire. Mais ce n'est ni spécialement drôle ni particulièrement épique ni franchement original ni vraiment émouvant. Peut-être que c'est juste l'introduction et que l'intrigue va plus loin que 8 pecnos qui partent découvrir les royaumes et reviennent à cinq seulement. D'ailleurs on apprend trop vite l'explication de la prophécie, on sait qu'ils vont tous revenir, en dehors du mort et du couple qui faisait son chemin à part...

Mmmmh.
En résumé tu sais écrire correctement, mais il te manque du contenu, juste laisser libre court à ton imagination ne permet pas d'écrire un récit digne d'intérêt, il faut le retravailler, revoir l'intrigue, choisir une approche, etc...

Merci en tout cas pour le partage.